Six mangas « d'auteurs » à (re)découvrir

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par ladydandy, le 2 septembre 2014.

  1. ladydandy

    ladydandy
    Expand Collapse
    Licorne Guest

  2. Kataplasme

    Kataplasme
    Expand Collapse
    "Allez le dernier arrivé dans la chambre... est une boîte de conserve !"

    Je suis contente que tu parles de Complément Affectif de Mari Okazaki. (Que je recommande vivement!)

    J'ai découvert cette auteure en lisant d'abord 12 mois qui se découpe en 2 tomes (oui parce qu'à cette époque je n'avais pas les tunes et je trouvais intéressant ce format très court).

    J'ai été séduite par son style graphique et son univers onirique.
    On est loin des histoires d'amour nunuches d'adolescentes.
    Elle traite toutes ces histoires avec une telle finesse et maturité.

    Bref ca m'a donné envie de les ressortir pour les relire :puppyeyes:
     
  3. tom-chaton

    tom-chaton
    Expand Collapse
    Passion mignon Guest

    Beaucoup de one-shots de Mari Okazaki sont sortis en France. Pour moi c'est plus facile de sauter le pas de cette manière pour découvrir un auteur. :happy:

    Sinon puisqu'on parle de titres originaux, big-up à la bibliothèque qui m'a fait découvrir l'ero-guro par surprise. J'en garde un souvenir impérissable. :lol:
     
  4. CaraNougat

    CaraNougat
    Expand Collapse

    Je conseille Très Vivement le manga "Nana" de Ai Yazawa :) J'aimerais trouver les meilleurs mots pour le décrire mais le mieux est de le lire si ce n'est pas encore fait ;) Il est drôle, mature...et ses romances n'ont RIEN A VOIR avec celles des shojos habituels, avec le triangle amoureux héroïne enjouée+garçon rebelle+garçon sage ; les intrigues et les problématiques abordées sont elles aussi plutôt matures puisque les héroïnes ont, au début du manga 21 ans :) "Nana" semble donc être plus destiné a un publique de jeune adultes que de pré-adolescentes avec des rebondissements qui surprennent toujours! ( en particulier qd comme moi, en matière de shojo, on est plutôt habitué a Chocolat et Vanilla x'D ). Je pense que ce manga, pour celles qui n'ont pas l'habitude d'en lire, ou qui n'apprécient pas le monde si "fantaisiste" des mangas les + connus serait Parfait <3 Il ne faut pas l'ouvrir avec des vieux préjugés sur le genre ou le sous-genre du shojo ~ Je laisse Google vous aider a trouver le résumé ;) (même si l'histoire évolue beaucoup et n'a pas tellement de "ligne principale" façon.... "BLABLA a des pouvoir magiques et doit résoudre tel problème tout en protégeant la pop "XD ). Sinon "Complètement Affectif" a l'air intéressant, je m'y mettrai peut être :0
     
  5. datchou

    datchou
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai récemment (re)lu "la vie de Bouddha" d'Ozamu Tezuka. Malgré le style graphique qui m'avait quelque peu rebutè au début, je dois dire que c'est un excellent manga à lire et à relire! ( et puis il s'agit tout de même du Dieu du manga!!)
     
  6. mirei

    mirei
    Expand Collapse
    Détendue

    Ah Les Fleurs du Passé de Haruka Kawachi, j'ai adoré ce manga ! Je l'ai découvert grâce au club manga du lycée. On avait une liste de manga à lire au choix afin de pouvoir en débattre en fin d'année et j'ai été déçue et surtout surprise de voir que j'étais la seule à avoir apprécié ce manga. On reprochais à ce manga sa simplicité et le manque de caractère des personnages alors que c'est précisément ça que j'adore (la simplicité hein, pas le manque de caractère)

    Je sais pas, il y a de la poésie dans ce manga avec le lien entre les fleurs et les sentiments des personnages, enfin quoi, c'est quand même grâce aux fleurs que tout le monde est réuni dans ce manga, c'est pas jolie comme lien ? Et j'ai aussi beaucoup aimé les caractères des personnages: Rokka et son mari décédé ont tout les deux un caractère jovial comparé à Hazuki, il garde toujours une expression neutre, ça crée un sacré contraste.

    Bon je n'ai lu que le premier tome mais je compte acheté les 3 autres ! :paillettes:
     
  7. Nywoe

    Nywoe
    Expand Collapse

    Complément affectif est un de mes mangas préférés avec Nana (déjà cité) et Maison Ikkoku, un autre titre de Rumiko Takahashi qui vraiment excelle dans les récits de tranches de vie. Les trentenaires connaitront sans doute ce titre sous l'appellation "Juliette je t'aime"... J'aime beaucoup dans ce manga de voir l'évolution de la relation entre le héro et l'héroine dont on partage les pensées et qui mettent un temps fou à être sur la même longueur d'onde. On s'interroge aussi sur le poids des conventions (genre le héro ne s'autorise pas à révéler ses sentiments tant qu'il n'a pas une "situation"...). En plus il y a beaucoup d'humour.
    J'ai un bon souvenir de Kimi Wa Pet dans le genre Josei (mangas pour femmes) ; résumé : Un soir alors qu'elle rentre chez elle, une jeune journaliste découvre un jeune et beau garçon recroquevillé devant la porte de son appartement. Elle décide alors de le prendre alors en charge et en fait son animal de compagnie... Ca fait bizarre comme ça mais ce n'est pas trash du tout ;-) La relation est montrée de façon très moderne et c'est souvent la femme qui a le pouvoir.
     
  8. Ink

    Ink
    Expand Collapse
    Guest

    Je conseillerais aussi La musique de Marie :paillettes:

    L'histoire est très bien ficelée, à mi-chemin entre science-fiction et philosophie
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  9. Twelve

    Twelve
    Expand Collapse

    [img=500x164]http://cdn.madman.com.au/images/series/series_mushishi.jpg[/img]

    Mushishi, de Yuki Urushibara, publié chez Kana. Le manga comme l'anime (chez Black Box) ou encore le film live. Ca fait des années que ce manga fait partie des rares qui m'ont vraiment marquée. Un très très beau manga poétique autour de notre relation avec la nature, de la place légitime de l'homme dans ce monde, des origines de cette vie qu'on trouve partout.
    On y suit Ginko, Mushishi ("Maître des Mushi"), qui voyage de village en village dans un Japon féodal rural (même si lui a un style plutôt contemporain avec son pantalon, son polo et son imper...). Il aide les gens "victimes" de mushi, ces être élémentaires, mais surtout invisibles, qui, par leur interaction avec les humains, peuvent créer certains problèmes de cohabitation. Seuls les Mushishi peuvent voir les mushi et s'occuper de régler les différents problèmes... ce qui fait qu'il sauve toujours la mise à quelqu'un.
    On y découvre aussi un Japon rural dans son quotidien, sans connotation, hors de tout contexte particulier. Des hommes, des femmes, des enfants, des jeunes, des vieux, de tout. C'est vraiment agréable.

    [​IMG]

    Je n'ai pour le moment lu que le premier volume du manga, mais j'ai vu tout l'anime et le film live. C'est pas écolo, ça ne dénonce rien du tout, ça ne donne pas de leçon, ça ne culpabilise ni les personnages ni le lecteur (chose que je déteste vraiment quand c'est le cas). Ca raconte, c'est tout.

    L'anime est très facile à suivre, un épisode = une histoire, et certaines sont tellement touchantes par leur profondeur et leur simplicité... Ce que j'aime avec Mushishi c'est qu'il n'y a pas de coupables, pas vraiment. Les mushi et les humains cohabitent par la force des choses et parfois, eh bien, ça coince. C'est comme ça, et les Mushishi sont là pour rétablir un peu l'ordre des choses.

    Franchement, si vous avez un petit moment, lisez le manga, posez-vous devant l'anime. Ou le film live, d'ailleurs, fait par... Katsuhiro Otomo (oui, oui), avec Joe Odagiri dans le rôle de Ginko.
    Le ton est toujours très juste, on est loin des physiques improbables et histoires de lycée, on est loin du badass dark angel de la mort, on est loin du groupe de potes dont les seuls soucis dans la vie sont "est-ce que Tomoko est amoureuse de Kira, qui sort avec Yuko qui est elle amoureuse de son demi-frère Shota mais qui lui sort avec... Takamura sensei, la prof de Japonais naaaaan !" (je critique qu'à moitié, je lisais ça aussi avant, hein... :P... Mais qu'avec des mecs dedans. Euhm... Bref.)

    Mushishi c'est une ambiance, visuelle, musicale et sonore (les silences sont magiques), c'est contemplatif et ça fait du bien.

    [img=600x230]http://aponya.ru/images/478b40e54d18b3a87abe31e091be96ec.jpeg[/img]
    (c'est bon, Ginko, arrête de tripoter les arbres maintenant...)

    Y'aurait bien aussi Natsume Yuujinchou un peu dans la même veine mais c'est déjà plus "grand public" et surtout pour un public plus jeune. Mais j'avais beaucoup aimé. Peut-être parce que j'adore les yokai aussi...
     
  10. Kallisto

    Kallisto
    Expand Collapse
    Blasée

    Mari Okazaki, c'est un peu la grosse baffe dans ma face que j'ai reçue lorsque j'étais ado (je suis amoureuse de tout dans son trait, même ses brins d'herbe). J'ai dévoré "12 mois", et je recommande vivement "Shibuya Love Hotel", qui est un recueil en 4 tomes de tranches de vie se situant dans le quartier de Shibuya, à Tokyo.
    Sinon, "X-Day" de Setona Mizushiro est une bonne série en 2 tomes : quatre personnes déprimées et résignées par leur quotidien décident de faire sauter leur lycée, et l'histoire tourne autour du pourquoi d'une telle décision. Et la petite nouvelle "Le dernier repas", à la fin du dernier tome, me fait pleurer comme une madeleine (elle se déroule dans un monde où les vaches parlent et sont humanoïdes).
    Enfin, un one-shot inachevé de Moyoco Anno : "Sakuran", qui narre le quotidien d'une maison close du quartier de Yoshiwara à Tokyo, à l'époque d'Edo. Le manga est surtout centré sur la vie d'une courtisane au caractère bien trempé, et chaque page est sublime (haaan, les coiffures et les kimonooos...) !

    Merci pour cet article, qui permet de découvrir et de partager de petites perles ^^
     
  11. Fluotine

    Fluotine
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Alors moi je m'y connais pas très bien en mangas alors je saurais pas dire si c'est plus "d'auteurs" ou pas mais une artiste que j'adore c'est Junko Mizuno et ses différents contes revisités version kawaii mais avec des histoires "noires", mais aussi Pilou dont j'attends le 2ème tome avec impatience!
    et aussi Kiriko Nananan, dont j'ai lu "Amours blessantes" et un autre dont j'ai oublié le nom. C'est les deux que j'aime le plus en tout cas!
     
  12. barbiev

    barbiev
    Expand Collapse

    Genre je me suis dit "tiens je vais commenter et parler de Nana comme d'habitude!", et là que vois-je? C'est déjà et très bien fait en plus!
     
Chargement...