Solutions pour une asociale en détresse ?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par The Frog, le 1 février 2014.

  1. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Hum voilà, il vient de se passer quelque chose de très étrange et apparemment j'étais censé être au courant d'une convention sociale particulière à laquelle je ne me suis pas conformée et à présent : je ne comprend pas ce qui s'est passé, je ne sais pas comment répondre car je ne vois pas ce que j'ai fais de mal.

    Contexte : je suis en Ecosse entrain de faire une collocation avec une nana pas franchement sympathique qui pense de toute manière que je suis une idiote et qui me le répète de manière assez régulière. Récemment, depuis deux semaines, ses réponses sont de plus en plus méchantes et "passive aggressive" me concernant. Par exemple, je pose une question, réponse : "Ben -chose que je n'étais pas censé savoir mais qui, pour elle, semble évident !" (du genre "mais t'es conne de poser la question) donc j'ai arrêté de lui parler depuis deux semaines.

    J'ai des "amies" (plus connaissances) de la formation avec qui je m'entends bien.

    Ce soir : on a fait une soirée et avec une fille avec qui je m'entends plus que les autres à un moment, on étouffe, on doit aller marcher. On sort, il devait être 22h à tout casser, peut être 22h30. On dit juste "on va manger dehors..." et on sort, personne ne nous dit rien, juste des "ok". (la "fête" se passait dans mon appart mais je ne l'avais pas décidé, ma collocataire a tout organisé et a préparé les gâteaux donc je considérais pas que c'était MA fête, bref...)

    On marche, on parle, on se pose, on se balade, on marche, on rigole... Bref je me sens super bien, j'avais carrément besoin de marcher à ce moment. On finit par rentrer.

    On arrive devant mon immeuble et là, deux filles de la fête sortent avec un gars (le nouveau copain de la fille avec qui j'étais) et elles nous regardent du genre : O_o !! en commençant à dire "mais vous étiez où ?"

    Je pensais (naïvement ?) que c'était une question de protocole, automatique donc je réponds en souriant (je suis souriante de nature) "on se promenait" et là une des filles me dit, relativement fort "Ca te fait rire ?"

    En vrac, voilà ce qu'elles ont dit : "mais vous vous rendez pas compte ! C'est quoi ça ? Vous sortez trois heures ! On vous appelle, vous répondez pas !" (note : mon portable était cassé et mon deuxième était éteint dans l'appart et je ne suis pas quelqu'un qu'on arrive à joindre avec un portable) alors bon, je constate qu'elles sont énervées mais j'arrive pas à comprendre pourquoi alors je suis limite entrain de sourire car je me sens bizarre (genre dans un rêve ou quoi) et là je leur dit "heu désolée mais... C'est la première fois de ma vie que quelqu'un est bouleversé car je suis sortie quelques heures. Personne ne s'est jamais inquiété de où j'étais une fois dehors." et la fille qui parlait depuis le début a eu l'air de s'énerver encore plus et a dit quelque chose du genre "ha ben je suis désolée pour toi si personne ne s'est jamais inquiété pour toi dans ta vie ! Mais ça se fait pas !" et j'ai du mal à cerner cette phrase déjà... En bref ce que je disais c'était : je ne savais pas (sincèrement...) que je devais vous prévenir vous de où j'allais et pendant combien de temps... :/

    Donc heu je savais pas quoi dire et j'ai presque failli rire quand elle a dit "et ta coloc était morte d'inquiétude" (la coloc en question n'était pas dehors) et une des filles du groupe était sur le point de pleurer (?)

    Finalement on est rentré, je croise ma coloc qui me fait "mais ça va pas de faire un truc comme ça ?" de manière agressive (comme toujours) et je réponds "désolée, je ne savais pas que je devais te prévenir quand je sors" (note : ce n'est pas la première fois que je sors, sans elle, le soir, avec ou sans amis, et que je ne lui dis pas quand je reviens et elle ne m'a jamais attendu ou appelé) et elle répond "de toute manière ne comprends jamais rien !!"

    Ce à quoi j'ai répondu "ta gueule. Cette conversation s'arrête là." car je n'étais pas d'humeur à en plus me refaire traiter comme une handicapée mentale.

    Une fois dans ma chambre j'ai demandé à mon amie de dormir chez elle et je suis chez elle à présent et ça m'emmerde tout ça :

    - Ces filles de ma formation sont sympas et j'ai l'impression qu'elles ont prit comme une insulte que je ne leur ai pas répondu alors que je ne comprend pas comment j'aurais du deviner ça... Et surtout pourquoi je dois m'excuser d'un truc que j'ai fais sans le savoir... (c'est pas comme si j'avais vu qu'elles m'avaient appelé... Avec mon amie on a cru être partie 1 heure maximum et apparemment on est partie 2/3h...)

    - Je ne sais pas comment leur répondre quand on se verra en cours lundi, je me suis déjà excusée et je sais pas ce qu'on est censé faire dans la situation où quelqu'un s'inquiète pour vous et que vous leur avez fait défaut sans le savoir :/ ?

    - Ma coloc en fait, je m'en fous car de toute façon j'arrête de lui parler car elle est nocive à toujours insinuer que je suis bonne à rien et que je suis chiante donc en fait c'est pas un problème mais j'ai peur des répercutions. Là tout de suite, j'ai peur de rentrer demain et de trouver l'appartement ravagé ou ma chambre mis à sac...

    Donc heu voilà, je suis perturbée par un truc que je trouve inutile et qui va potentiellement affecter toutes mes relations sociales de la fac qui tournent autour de ces amies et je ne sais pas comment réparer un truc que j'ai même pas remarqué que j'avais cassé... Des conseils ?
     
  2. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Merci beaucoup de ta réponse ! Ca me rassure XD en tout cas si elles me le redemandent, j'essayerais de leur expliquer mon point de vue et voilà mais ce matin je bloque encore sur ma coloc Oo ! Je veux dire, elle me fait comprendre depuis deux semaines qu'elle me trouve chiante et stupide, elle ne se soucie jamais de ce que je fais avec qui et quand, si je lui en parle elle me répond comme si j'étais handicapée mentale avec un "c'est bieeennnnn..." + le regard méprisant ; et là soudainement on est amie Oo ? J'avais plutôt l'impression qu'à la première occasion elle aimerait que je me casse XD

    Bref, je donnerais des nouvelles du front dès que j'ai des nouvelles. Aujourd'hui je vais devoir rentrer car ma pote doit bosser, qu'est ce que j'ai pas hâte...
     
  3. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Alors oui je suis rentrée, j'ai écris un email aux filles qui se sont inquiétées et une lettre à ma colocataire où je lui ai expliqué que objectivement il semblerait qu'elle me déteste mais si c'est pas le cas je voudrais bien qu'elle m'explique et que là, j'en ai marre de faire des efforts alors qu'elle en fait aucun donc j'arrête d'engager la conversation et si elle veut me parler de manière civilisée et polie, je prendrais part à la conversation avec plaisir.

    Tout à l'heure on a eu un échange cordial donc ça me rassure mais je stress pour les cours de demain, pas envie que les françaises foutent une mauvaise ambiance à cause de moi -_-
     
  4. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Bon ben une française ma répondu et pour ne citer qu'une partie du message "Ma nièce de 14 ans serait incapable de produire un roman aussi égocentrique et hors sujet (et j'en suis fière)." donc j'imagine que je vais devoir composer avec une ambiance de merde dans la classe en sachant que j'en suis à l'origine -_-
     
  5. The Frog

    The Frog
    Expand Collapse
    Il ne faut yamé se laisser manipoulé !

    Bon ben mon amie qui était allé se promener avec moi  préférerait traîner avec ma coloc et les deux autres filles et apparemment les autres aussi, donc je me retrouve officiellement seule... Ca va être sympa cette formation je le sens, l'impression de me retrouver au collège...
     
Chargement...