SOS slut-shaming/HARCELEMENT

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par La poulpe magique, le 21 novembre 2016.

  1. La poulpe magique

    La poulpe magique
    Expand Collapse

    Salut les Mad'z !

    Alors voilà je vais aller droit au but en essayant d'être concise...
    Je viens d'avoir 18 ans et il m'arrive quelque chose de vraiment pas cool depuis quelques mois (depuis que j'ai fait ma "première fois" en fait). Jusque là je n'arrivais pas trop à mettre un mot dessus mais maintenant je crois que je sais. C'est très surement du "slut-shaming" (j'ai découvert ce terme grace à Madmoizelle) mais le pire c'est que ce harcèlement provient de mes plus proches amies (ou du moins celles que je pensais être mes amies...)

    Pour faire bref j'ai fais une grave dépression l'année dernière, un cauchemar qui a duré plusieurs mois jusqu'au moment où j'ai été sous antidépresseur (qui m'ont littéralement sauvé la vie). J'ai eu à la fois du soutien et de la méfiance de la part de ces filles...
    En sortant de ma dépression, comme un bonheur n'arrive jamais seul, j'ai rencontré mon premier copain à une soirée vers le printemps. ça a été le coup de foudre ultime... La semaine qui a suivi notre rencontre il m'a invité chez lui et là, on l'a fait. Quant toutes mes potes ont attendu un an voire plus avant de ne serait-ce toucher leur petit copain, moi et mon frifri spontané on fait notre petite affaire une semaine après la rencontre de l'être aimé.
    J'ai menti à mes copines leur disant que j'avais attendu un mois... déjà ce n'est pas normal d'avoir à mentir sur ça pour n-eviter d'être méjugée mais bon... Quand je leur ai annoncé leur comportement à changé envers moi. Elles portaient un jugement moral, disaient que je l'avais fait trop tôt et pas avec la bonne personne, elles me mettaient en garde sur ce garçon et mes relations avec lui, trouvaient tous les prétextes pour que je le quitte, elles m'ont fait coire qu'il m'avait trompé et j'en passe...
    Un autre jour à une soirée le garçon qu'une de les copines kiffait me tournait autour, il savait pertinemment que j'étais casée et moi je n'avais aucune envie de tromper mon copain. La soirée se passe et je bois. Beaucoup, beaucoup trop. Ce garçon me guette comme sa proie, me voyant totalement bourrée il en profite pour m'embrasser et me "tâter" comme un bout de viande. Le lendemain inutile de vous préciser qu'ils s'en était venté à tout le lycée... Ma pote qui était amoureuse de lui l'a donc su...
    Elle ne m'a pas parlé de la journée, je l'appelle donc le soir venu... Que n'ai-je pas fait là ! La plus grosse bêtise de toute ma vie ! 1h durant je reçoit un flot d'insultes et de cris à mon égard, le pire c'est qu'elle n'était pas seule au bout du fil, une autre de mes "amies" était avec elle et m'insultait aussi. Elles s'y sont prisent à deux pour me traiter de tous les noms comme quoi je n'étais qu'une pute et qu'elles l'avaient bien vu puisque j'avais couché avec mon copain au bout d'une semaine, le mec de la soirée a profité de moi : la faute à qui ? la mienne bien sur ! Lui c'est un mec on lui pardonne (alors que c'est lui le fautif dans l'histoire...) Bref comment vous dire que je ne voulais plus retourner au lycée........ J'étais sonné, traumatisé des amies en qui j'avais confiance et que je connaissais depuis le primaire ! De retour au lycée c'est moi qui ai du aller m'excuser de ne pas être allée leur parler alors qu'une des fille m'avait dit la veille "Ne vient même pas me parler" avant de me raccrocher au nez, pour me faire pardonner de je ne sais pas quoi non plus... Un calvaire. Une de mes amies ne voulait même plus m'inviter pour ses 18 ans chez elle...
    Les vacances d'été sont arrivées. Je n'ai eu aucune nouvelles comparé aux autres années comme par hasard... Entre temps j'avais cassé avec moi copain et j'avais décidé de m'amuser un peu au bar, rien de méchant en somme, puis j'ai rencontré mon copain actuel. Elles l'ont su je ne sais comment... Un jour je recroise 3 de mes "amies" dans la rue au hasard ça se passe bien mais je sens qu'il n'y a pas d'enthousiasme à me voir... auparavant ça aurait été de grandes embrassades mais là rien... En fait, elles avaient prévu une sortie toutes les 3 sans moi. Grand bien leur fasse elles ont tout à fait le droit. Je passe. A la rentrée c'est le drame :drama: je reçoit un sms (un pavé) glaçant d'une des filles qui m'avait insulté... "des rumeurs courent sur toi Clara", "tu devrais faire attention" "on veut ton bien nous, tu sais", "tu traines souvent au bar, non ? T'embrasse n'importe qui et tu ne veux que de la baise", "tu es une fille facile", "tu as brisé un truc entre nous"... Il n'y a pas de mots assez fort pour décrire ce que j'ai ressentit... Sous prétexte d'amitié c'était un flot de jugements moraux... j'étais juste tétanisé j'ai essayé de répondre avec diplomatie puis je me suis plainte à mes parents, mes autres amis jusqu'a ce que cette fille crée un groupe Facebook avec tous mes autres amis à l'intérieur pour "s'expliquer" soit disant et se dédommager disant qu'elle était prête à screener et envoyer sur le groupe nos sms échangés elle et moi auparavant. Là c'était trop.
    Le temps a passé et je n'ai plus eu de nouvelles de mes anciennes meilleures amies. Elles ont fêté leurs 18 ans, sans moi... continuent à se voir, sans moi... Je les connaissaient depuis plus de 10 ans pour 3 d'entre elles et 6 ans pour une autre. Nous formions un joli groupe jusqu'a l'année dernière. Avant que je ne fasse ma première fois avec ce garçon. Avant que je ne devienne une mauvaise fréquentation. Une trainée.

    A mon deuil d'amitié.:boire:

    Je n'ai pas été concise, pardonnez moi mais je n'ai pas pu.
    Merci de m'avoir lu, ça met à chaque fois un peu de baume au coeur.<3

    Clara
     
    Luce K. a BigUpé ce message
Chargement...