Stagiaires, vos indemnités évoluent !

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Virginie, le 1 septembre 2015.

  1. Virginie

    Virginie
    Expand Collapse

    Specter_ a BigUpé ce message
  2. Lamaa

    Lamaa
    Expand Collapse

    Le problème n'est pas forcément bien posé. Les revenus augmentent pour les stagiaires, c'est bien pour certains mais la vérité (et pour l'avoir expérimenté et en avoir été spectatrice plusieurs fois) c'est aussi que les boîtes ne veulent/ peuvent nous payer ( avec ou sans frais de transport/ Alimentation compris).
    Donc on se retrouve avec des stages de 1mois et 29 jours pour se décharger de toute obligation! Les stages sont obligatoires pour valider une année, donc tu prends ce que tu trouves et ce qu'on te donne.
    Pourquoi? Pour le moment les réponses que j'ai pu obtenir sont surtout une question de rentabilité. Le stagiaire peut représenter une perte de temps pour son tuteur ( le temps passé à le former est à défaut de celui où son tuteur travail et donc à gagner des sous), mais aussi qu'il faut lui trouver une place et/ou du matériel. Et que de toute façon, on n'a pas de sous!
    A défaut d'augmenter le revenu, je préfèrerai déjà qu'on puisse assurer un revenu.
     
    Miss Witch, Licornichon, Sandie19 et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    Sur ces questions là, j'arrive jamais à me positionner. Qaund je vois comment c'est galère de trouver un stage, je sais pas si c'est une bonne idée... En même temps, faire du travail gratos, je suis pas d'accord non plus, au risque de se retrouver avec un faux stage. Faut essayer de trouver le juste milieu entre être assez cher aux entreprises pour pas servir à rien (ou juste faire des photocopie, le café et trier les trombones) et en même temps, pas trop cher pour pas que ça devienne pénalisant pour l'entreprise.

    Un autre truc qui m'a choqué, c'est que tous les stagiaires sont rémunéré pareil. Pour mon stage de fin d'année d'IUT, bac +2, le salaire horaire minimum est le même qu'un master bac+5. Je trouve pas ça juste. (bon, c'est pas le sujet, mais ça rajoute encore de la difficulté à trouver un stage)
     
    Tzig0ne, Licornichon, Howling et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Boetia

    Boetia
    Expand Collapse
    Guest

    Licornichon a BigUpé ce message
  5. zioups

    zioups
    Expand Collapse

    Cela fait 8 mois que j’attends mes 508 €, je n'ose même pas imaginer le temps qu'il me faudrait pour recevoir les 550 XD

    Plus sérieusement comme d'autres personnes je trouve que c'est bénéfique pour les stagiaires mais que ça pourrait bloquer au niveau des offres de stage.
     
    #5 zioups, 1 septembre 2015
    Dernière édition: 1 septembre 2015
  6. edg

    edg
    Expand Collapse

    Ce sujet tombe à pique, peut-être pourrez-vous m'aider ?
    D'après les nouveaux droits, le stagiaire,y compris pour un stage de moins de 8 semaines a droit au remboursement de 50% de son titre de transport (cf cet extrait de la brochure de l'unef) :
    Sauf que quand j'ai demandé à mon chef aujourd'hui à qui adresser mon justificatif d'abonnement, il m'a rembarré en me disant que mon stage est un stage d'observation et non rémunéré et que donc l'entreprise n'a aucune obligation à me rembourser quoique ce soit. Comment lui signifier gentiment qu'il est dans l'erreur (peut-être n'a t-il pas fait attention aux nouveaux droits ?) et que j'ai raison, sans risque de voir à jamais s'envoler mon rêve de travailler dans cette boîte ?
    Merci pour vos réponses éclairées,
     
  7. Sarah-in-Wonderland

    Sarah-in-Wonderland
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Dans le social, ça nous fout bien dans la :caca:.
    Alors autant mon stage long de dernière année qui dure 7 mois, ça va, parce que ça leur fait une personne qui est presque professionnel à moindre coût. Autant mon autre stage gratifié de 3 mois, c'est la galère.
    C'était déjà compliqué avant et cette année c'est encore pire.

    Entre les petites associations qui ont pas le moyens de gratifier et les structures spécialisés qui touchent des aides du conseil général pour prendre des stagiaires et qui gardent les sous pour eux, c'est vraiment compliqué...

    Résultat : stage qui commence le 6 octobre, 7 personnes sur 40 qui ont trouvés, je stresse pas du touuut. :tears:
     
    Licornichon a BigUpé ce message
  8. Sarah-in-Wonderland

    Sarah-in-Wonderland
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    @naemrys, ça ne concerne que les conventions que sont signés depuis septembre.
     
  9. zann

    zann
    Expand Collapse

    Bonjour !
    La théorie est belle... En pratique, être indemnisée à l'heure travaillée veut surtout dire fin du mois difficile en mai (merci les jours fériés non rémunérés).
    Par contre, si tu bosses plus que ce que prévoit ton contrat, tu n'as pas un pesos de plus ! Je dis ça, je dis rien, mais c'est pas toujours évident de respecter les 35h de ta convention quand l'ensemble de ton service est au 39h...
    Bref je ne vois dans ces changements qu'une dévalorisation de plus des stagiaires. Surtout que ton bailleur, EDF et GDF se fichent que tu soit en stage découverte ou en stage de fin d'étude ingénieur !
     
    Ghost wind a BigUpé ce message
  10. JessicaD-day

    JessicaD-day
    Expand Collapse
    trop bon les cupcakes

    Wow ça a déjà pas mal augmenté de quand j'étais étudiante et où je touchais 417€ si je ne m'abuse.

    Et sinon, je suis pas d'accord d'accepter de ne pas être payé juste pour espérer trouver du boulot avec un patron de merde (ouais excusez moi mais s'il veut pas vous payer alors que vous bossez, c'est pas un patron sympa). Il y a quelques années, quand on cherchait tous un boulot (en pleine crise du coup), plein de gens dans ma classe ont accepté de ne pas être payé plutôt que de risquer de ne pas avoir de stage. Moi ça m'a choqué et j'ai persévéré et j'ai trouvé. Donc je faisais le même boulot que les autres mais moi j'étais payé et pas eux :/ (enfin bon, même pas de quoi me payer un appart, j'ai du retourner vivre chez ma mère). Mais juste pour dire qu'on vaut quelque chose, quoi. On est pas des sous merde, on mérite mieux que de travailler gratos nomého !
     
    Tzig0ne a BigUpé ce message
  11. Licornichon

    Licornichon
    Expand Collapse

    Ah l'augmentation des gratifications de stages ... Je rentre en deuxième année de DUT et je suis en pleeein dedans.
    Ça fait déjà deux jours, deux profs pour dire le revers de la médaille : "Avant on avait deux offres de stages par élèves, maintenant on en a même pas assez pour la moitié de la classe" ...
    On coûte de plus en plus cher aux entreprise, qui nous ferment leurs portes, résultats : pas de stages et pas de diplôme. Merci ~

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Le pire c'est que j'ai l'impression d'être la seule étudiante à me sentir embêtée par ça, tous ceux avec qui j'en ai parlés pensent que c'est un dû :worthy:(alors qu'on apporte peu à une entreprise, tout en leur faisant perdre du temps, mais bon, ils se prennent directement pour des employés totalement compétents à qui l'ont doit un plein salaire ...).

    Dans mon cas, le stage est entre avril et juin = période scolaire = donc ça change pas grand chose normalement pour le budget des boursiers surtout que beaucoup veulent rester chez papa/maman donc peu de dépenses, pour les non boursiers, dans mon cas ça change rien puisque leurs parents leur paye déjà un appart' pour les études à l'IUT, donc dans le pire des cas (stage en dehors de leur ville d'origine), le budget ne devrait pas changer.
    Grosso modo je vois ça comme ça, après ça dépend des cas mais tout de même, je crois pas que 130€ de différence changera ton budget quand ton stage est en période scolaire et que ton lieu de stage ne change peu des endroits où tu es (soit le lieu d'études, soit ton lieu d'origine).

    En résumé : positif = 130€ (je compare contre la gratification qui était de 410€ environ en 2006, si je ne me trompe, et où à l'époque il était beaucoup moins difficile de trouver un stage) ça reste de l'argent en plus, donc c'est toujours génial VS négatif = énormément d’entreprises privées ne prennent plus, donc fortes chances de galérer à trouver un stage plaisant voir même un stage tout court.
    Donc, pour 130€ de plus on risque de ne pas avoir de diplôme ... boaf je trouve, c'est une "petite augmentation" (à l'échelle de l'étudiant, pas à celle de l’entreprise, justement) pour beaucoup de risques/difficultés.

    Après on me dit souvent que c'est rien pour une entreprise comme coût supplémentaire, je ne sais pas, je ne gère pas les budgets d'une entreprise. Seulement, c'est au moins symbolique (il suffit d'augmenter un peu une dépense et on s'enflamme vite).

    Et bien sûr, la réflexion se fait dans mon cas, où le stage est en période étudiante. Pour de plus longues périodes, et dans certains cas (lieux éloignés de la famille et non possibilité de payer le loyer etc), la réflexion est différente.
    C'est pour ça que je pense qu'il faudrait plus établir des gratifications selon les cas (l'étudiant pourra-t-il déjà subvenir à ses besoins ? S'il était à La Rochelle et doit aller à Paris, ça se complique). Je rêve, mais ça me semblerait plus justifié.
     
    Sarah-in-Wonderland et Tzig0ne ont BigUpé.
  12. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    @Hachisu D'après mes profs, c'est plus la crise économique que l'augmentation du salaire qui impact la prise de stagiaire. Après c'est sûr que ça aide pas...

    Et je suis pas d'accord avec "alors qu'on apporte peu à une entreprise, tout en leur faisant perdre du temps, mais bon, ils se prennent directement pour des employés totalement compétents à qui l'ont doit un plein salaire"
    Sérieusement, on apporte quelque chose à l'entreprise. Le stage que j'ai réalisé était un projet qu'un.e employer compétent faisait d'habitude mais n'avait plus le temps car sur un autre gros projet, et mon stage n'a pas été inutile à l'entreprise ('fin, aps d'après ce que ma maître de stage, le président et les vices présidents m'ont dit) Pareil, mes ami.es ont tou.tes réalisé un stage utile. Un de mes pote à même été embauché pendant les vacances d'été parce que l'entreprise était satisfaite de son travail. D'ailleurs, le stagiaire est très pratique. En biologie, quand il y a des comptages de population avoir un stagiaire pendant 10 semaine c'est pratique parce qu'il n'y a pas besoin d'employer sur un an quand les comptages ne se font qu'une fois par an, à certaines périodes. Surtout qu'on a justement pas le droit à un plein salaire, on a même pas la moitié du SMIC. Normalement, après un IUT, on est censé être techniciens, et toutes nos compétences ne s'acquiert pas juste pendant les trois mois de stage :)

    Bref, je pense qu'il est normal qu'on soit payé, peut-être pas autant, ou de cette manière, mais trois mois gratuit, c'est l'ouverture aux stages inutiles où le stagiaire n'apprend rien car sans projet concret :)
     
    JessicaD-day, Major Tom et Licornichon ont BigUpé ce message.
Chargement...