« Stop au déni » interpelle sur les violences sexuelles qui touchent les mineurs

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 3 mars 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. zi-frappadingue

    zi-frappadingue
    Expand Collapse

    en effet. merci d'en parler.
    "Ce silence peut s’expliquer par la peur que les enfants ont de leurs agresseurs•ses, mais aussi par la peur qu’ils ont de ne pas être crus." et la peur qu'ils ont qu'on leur en veuille de l'avoir dit, qu'on leur en veuilel de pas l'avoir dit plus tôt, la peur de rendre nos proches (ceux qui n'ont rien vu, ceux chez qui ça c'est passé...) malheureux, la peur d'être obligée de donner plus de détail qu'on ne se sent capable d'en donner, la peur de voir un de ses proches tuer l'agresseur et finir en prison. et la peur qu'on te dise que c'est rien. que c'est pas grave. que tu dramatises.

    et évidement l'impact sur une vie est énorme surtout si la victime est tres jeune. comprends à 3ans et demi que tu ne peux faire confiance, n'être en sécurité avec personne. apprends à 3ans et demi que n'importe quel personne peut abuser de son autorité pour te faire du mal. et essaye de te construire une vie normale dessus. de ne pas vivre dans la peur de l'autre, dans le défi de l'autorité. bonne chance
     
    velma a BigUpé ce message
  3. velma

    velma
    Expand Collapse

    Merci pour le partage de cette Campagne très importante. Pour celles ou ceux concernés Muriel Salmona a écrit "le livre des violences sexuelles". Étant une victime d'inceste ( avant 6 ans) je trouve que ce livre m'aide beaucoup à comprendre certains de me comportements/réactions, ce que les differents psys que j'ai consulté n'ont jamais fait.
     
Chargement...