« Straight/Curve », un documentaire qui revient sur les différences de tailles dans la mode

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par JulietteVonGeschenk, le 2 juillet 2015.

  1. JulietteVonGeschenk

    JulietteVonGeschenk
    Expand Collapse
    J'aime les fringues et les frites
    Membre de l'équipe

  2. laureth sulfate

    laureth sulfate
    Expand Collapse
    ambivalente

    C'est bizarre parce que j'ai l'impression qu'on a "régressé" ces 10/15 dernières années. Dans les années 80, si on regarde les défilés de l'époque, les mannequins était minces certes, mais pas extrêmement maigres (pour ne pas dire rachitiques) comme aujourd'hui. J'ai une tante qui était mannequin dans les années 80/90 : elle était mince et élancée, mais avait quand même une bonne poitrine par exemple, et ça ne l'a pas empêché de défiler. On demandait aux mannequins d'être mince, d'avoir une allure "sportive" mais pas non plus d'être complètement filiforme comme aujourd'hui (il n'y avait pas ce diktat de la "size 0" enfin beaucoup moins que maintenant en tout cas). Et en parallèle je trouve qu'il y avait aussi plus de diversité à l'époque.
     
  3. IreneAdler

    IreneAdler
    Expand Collapse

    J'ai l'impression qu'on a droit au filles très très minces, aux femmes avec des rondeurs mais aucun mannequin entre les deux... Ce serait vraiment bien que toutes les femmes soient représentées
     
  4. abou333

    abou333
    Expand Collapse

    @Astoria.G Bien d'accord. Je me disais justement que je n'étais pas convaincue par cettebande annonce... On est en train d'imposer un second standard de beauté qui ne déroge pourtant pas de la norme de grandeur imposée aux mannequins : faut être grande quoi. Je l'avais d'ailleurs illustré sur mon blog il y a quelques semaines : http://abouchangelemonde.blogspot.ca/2015/06/on-se-moque-de-qui-la.html

    Mais j'espère bien que Tess Holliday ne sera pas qu'une exception dans l'histoire de la mode... Elle fait le buzz en ce moment et est même considérée top model de par sa notoriété, mais tous les mannequins ne sont pas des top, et si Tess est un top, c'est à cause de sa singularité dans l'industrie. C'est bien, mais ce qui serait mieux serait que les mannequins dans son genre (je n'entend pas qu'en terme de taille, mais tout type physique qui déroge des standards actuels) deviennent courants. Parce que ce que ça risque de faire ce sont des filles qui se feront fermer la porte au nez par des agences en se faisant dire «il peut pas y avoir 32 Tess Holliday, il ne peut même pas y en avoir 2». Voilà, j'espère seulement que ce n'est pas qu'un buzz, l'exception qui confirme la règle.
     
    #4 abou333, 4 juillet 2015
    Dernière édition: 5 juillet 2015
    ElectraHeart a BigUpé ce message
Chargement...