SuperMeat : la viande artificielle bientôt dans nos assiettes ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 20 juillet 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. PetiteMénade

    PetiteMénade
    Expand Collapse
    Sans culotte et sans scrupule.

    Ma seule réaction : Whaaaaaaaat?
     
  3. 0h-dear

    0h-dear
    Expand Collapse
    Entourée de personnes merveilleuses ! :rainbow:

    J'en vois clairement pas l'intérêt et je dépenserai pas un centime pour ce genre de projet.
    C'est tout simplement du greenwashing dans le but de nous vendre un nouveau produit dont on n'a pas besoin et je doute clairement que ce soit rentable.

    Puis en ayant arrêté la viande, je pense que c'est la meilleure manière de s'y remettre, parce que ça ressemblera et aura le même goût qu'un steak industriel, on fera même plus la différence. Autant se payer un vrai steak.
     
    CaraNougat, Lenehän, MilanKey et 2 autres ont BigUpé ce message.
  4. EleanorRigby

    EleanorRigby
    Expand Collapse

    Je suis végé et même si je reste un peu septique sur le fait que ce genre de produit puisse arriver un jour dans nos assiettes, sur le principe je suis complètement pour !
    L'argument du "il suffit simplement d'arrêter de manger de la viande" m'énerve vraiment. Oui, j'ai moi-même arrêté de manger de la viande et beaucoup de gens en font de même. Mais malheureusement toute la planète ne va pas s'arrêter de manger de la viande du jour au lendemain tout simplement parce que la plupart des gens n'en ont pas envie. Point barre. Ca ne les intéresse pas. Ils n'ont aucune intention de renoncer à leur steak. On fait quoi de ces gens là ? On continue à les blâmer et leur lancer des cailloux ? Ça sert à quoi ? A rien, à part les rendre encore plus hostiles à tout changement. Or, il faut absolument qu'on change notre mode de consommation, maintenant, tout de suite ! Ça urge de ouf et personne ne semble s'en préoccuper. Il faut trouver des solutions extrêmes, parce que la situation est extrême. Bien sûr il faut en priorité promouvoir les solutions naturelles, je suis la première à le dire. Mais à un moment, il faut aussi se rendre compte du temps qu'il nous reste. Si cette méthode s'avère viable et qu'elle tient toute ses promesses, comment pourrait-on ne pas la considérer de façon sérieuse, alors qu'on a jusqu'à présent aucune autre piste pour réduire les émissions de gaz dus à l'élevage intensif ? Vous avez des meilleures solutions à proposer ?
     
    Licornichon, Faolán, Gunnm et 42 autres ont BigUpé ce message.
  5. lafillelabas

    lafillelabas
    Expand Collapse
    Echange cookies contre PV

    Le premier steak a coûté cher, mais il suffit de voir combien coûtait un ordinateur il n'y a pas si longtemps pour être d'un coup beaucoup moins dubitatif quand au fait qu'on arrive à des prix beaucoup plus abordables.

    Quand au fait que manger de la viande pose problème, cette solution a l'air de régler la plupart d'entre eux, donc SI ils disent la vérité je suis pour.

    Curieuse de voir si ça va se concrétiser...
     
    Licornichon, Naurore, Saint-Lucq et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. TemoriTiger

    TemoriTiger
    Expand Collapse
    Un jour on m'a dit que j'étais une otarie

    @Eleanor Je suis plutôt d'accord avec toi mais qu'est-ce qui prouve que les omnis vont préférer manger ça que de la "vraie" viande ? Est-ce que ça n'aura pas tout bêtement un effet rebond et qu'au final la consommation de produits animaux ne baissera pas ? Est-ce que ça peut vraiment se développer au point de couvrir la demande énorme en viande ?

    Personnellement en tant que végé je n'en mangerais pas car ça vient quand même d'un animal.
     
    Denderah, Cornélie, L'océan de la vie et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. EleanorRigby

    EleanorRigby
    Expand Collapse

    @TemoriTiger Honnêtement je ne sais pas... Par contre ce que je sais c'est que dans quelques années, nous n'aurons plus la possibilité de produire de la viande en grande quantité comme on le fait aujourd'hui, tout simplement parce qu'on sera trop nombreux et les ressources nécessaires trop rares. Du coup, peut-être que ce sera la seule solution durable pour subvenir aux besoins de l'industrie agroalimentaire en terme de protéine animal.
     
    MidoriNoHikari a BigUpé ce message
  8. Vespertina

    Vespertina
    Expand Collapse
    To live at all is miracle enough.

    Ça me paraît évident que les gens préféreraient manger de la viande faite avec cette méthode plutôt que provenant d'un animal mort, comme déjà dit sous conditions que ça ait le même goût. Bien sûr que y aurait des sceptiques sur cette méthode, à cause du côté fait en laboratoire, mais, au final, si le produit est exactement le même que celui obtenu en tuant un animal... iels s'y feraient vite.
    En tout cas, moi ça m'irait comme procédé : si y a plus de pollution entraînée par l'élevage intensif, plus besoin de tuer des animaux, et possibilité de manger quand même de la viande, alors tant mieux !
    (Je précise que je donne mon avis en tant que mangeuse de viande)

    Mais je suis plus frileuse sur le côté "le projet annonce pouvoir produire une viande meilleure pour la santé car produite artificiellement pour mieux convenir au corps humain", parce que ça implique modification de la viande, donc pas produit exactement tel que l'original, donc je sais pas.
    Et se pose aussi la question des races d'animaux à viande : que deviendraient-elles dans un monde où on aurait plus besoin d'elles ? Est-ce que ça serait juste de les laisser disparaître parce qu'on en a plus besoin ? Est-ce qu'il faudrait tenter de les mettre en liberté, sans que ça soit garantie qu'elles arrivent à se débrouiller seules ? Enfin c'est pas envisageable de les entretenir pour des prunes, quoi. Cette question est légèrement HS et part un peu plus loin, mais je me la pose quand même :hesite:

    Et, encore une fois, je rejoins un avis précédent : j'aime pas beaucoup le "si manger de la chair animale pose tant de problèmes, la solution ne serait-elle pas d’arrêter d’en consommer, tout simplement?". Ça va peut-être paraître assez égoïste de ma part, mais j'ai pas envie de renoncer à la viande. J'en mange déjà peu, encore moins de la rouge (la "plus polluante", comparée à la blanche) j'essaye de faire attention à son origine, enfin je dirais pas que je suis dans une consommation irresponsable non plus, quoi. Et j'aime tout simplement bien la viande, et les sources de fer les plus efficaces se trouvent dans les aliments d'origine animale (pour moi qui frôle souvent l'anémie et qui essaye de donner son sang régulièrement, c'est un gros plus).
    Et je suis bien d'accord pour dire qu'il y a beaucoup de choses à changer dans l'industrie de la viande, et peut-être que le plus "simple" serait en effet de la supprimer, mais je ne pense pas que ça arrivera (et je le souhaite pas non plus, du coup), donc c'est quand même cool de voir que des gens cherchent des solutions pour changer ça.
     
    Licornichon, Sol Invictus, Major Tom et 4 autres ont BigUpé ce message.
  9. Le Lustre Connu

    Le Lustre Connu
    Expand Collapse
    J'aime pas trop les voleurs et les fils de pute.

    Et les similis-carnés alors ? :dunno:
     
    Cornélie, L'océan de la vie et Kyubey ont BigUpé ce message.
  10. MidoriNoHikari

    MidoriNoHikari
    Expand Collapse

    En tant qu'omni, si effectivement ça tient ses promesses et que les qualités nutritionnelles ET gustatives sont préservées par rapport a la viande que j'ai l'habitude de manger, alors c'est oui sans hésiter. Je mange assez peu de viande (on est plutôt poisson chez moi et très fan de légumes et de fromages) et de préférence chez le producteur ou en boucherie, jamais en supermarché sous vide.

    @Le Lustre Connu Le problème des simili-carnés c'est le goût et l'aspect. Ceux que j'ai eu l'occasion de tester (et qui n'étaient pas absolument infâme) n'étaient pas mauvais, certains étaient même plutôt bons, mais n'avait pas du tout le goût de viande et surtout pas du tout la même texture en bouche.
     
    lafillelabas, Sol Invictus et Vespertina ont BigUpé ce message.
  11. sarahadunez

    sarahadunez
    Expand Collapse

    @Le Lustre Connu C'est quoi, des similicarnés (mon précieux)?
    Sinon l'idée d'une "viande" à partir des cellules d'un animal, "cultivée" en labo... Y'a qu'à moi que ça rappelle Ravage, de Barjavel? A l'époque ce bouquin m'avait juste choqué.
     
    Ignis Aurae a BigUpé ce message
  12. Cathy Gale

    Cathy Gale
    Expand Collapse
    En mission secrète sur Madmoizelle.com

    Pour moi, j'ai vraiment du mal avec le concept de viande artificielle, même en tant qu'omnivore, je pense que je préfère les succédanés de viande au soja.

    Alors je rebondis là dessus et je vais prendre un cas particulier : le cheval. Pour moi c'est un bon exemple car c'est un animal qui se mange, mais dont la consommation n'a pas beaucoup d'adeptes et qui est vraiment familier de l'homme. Parfois est évoqué le passage du cheval comme Animal de compagnie, donc ne pouvant être abattu.

    (là je vais parler de race, mais à mon sens on peut généraliser à l'espèce entière ;) ) Ma jument est issue d'une race de chevaux de trait qui survit justement grâce à un groupe d'éleveurs passionnés. Problème : le petit nombre d'individus génère une forte consanguinité. Résultat : il faut produire produire produire pour avoir le plus de diversité possible. Comme ces chevaux n'ont pas tellement la cote pour l'équitation de loisir (merci les préjugés), dans certains élevages comme celui de ma jument, les poulains partent... à l'abattoir.
    Sans cette solution, cet éleveur là arrêterait, la race perdrait encore en nombre d'individus et elle s'éteindrait.

    Par ailleurs, être animal de compagnie ne l’empêche pas de souffrir ( d'être abandonné sans soin au fond d'un pré par exemple). Faut voir les misères que récupèrent les associations de sauvegarde. Pour ces animaux là, adoptés/achetés en dépit du bon sens et pas assumés, la boucherie aurait été une fin plus digne (rapide surtout).

    Je crois que ce sont les Etats Unis qui ont interdit l'abattage des chevaux, résultat avec la crise économique, des chevaux sont abandonnés en pleine ville, crevant de faim. Ou bien transportés au Mexique dans des conditions pitoyables pour être quand même abattus.

    Et je parle là d'animaux qui ont un autre débouché que la boucherie : l'équitation. Je ne suis pas sure que des races de vaches survivraient longtemps à l'arrêt de l'élevage pour la boucherie, à part pour des races particulières ("mignonnes").
     
    #12 Cathy Gale, 21 juillet 2016
    Dernière édition: 21 juillet 2016
    Mme Magorium, Sol Invictus et Cutie ju ont BigUpé ce message.
Chargement...