Suppression du terme "mademoiselle" par les chiennes de garde

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Zmely, le 7 mai 2006.

  1. Zmely

    Zmely
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Hello les filles!! Et les éventuels gars...!

    Je lance ce message pour avoir participé au sondage portant sur ce sujet: la suppression des documents administratifs du terme "mademoiselle" débattue par les chiennes de garde, membres de l'association féministe française la plus célèbre.

    J'ai constaté que près des deux tiers des votants soutiennent le terme "mademoiselle", plus d'un tiers ne voit pas l'utilité de sa suppression, et moins de 5% soutiennent son abrogation car c'est "discriminant".

    Je cherchais juste à éclairer l'idée, car manifestement elle n'est pas comprise par toutes et tous. :rolleyes: Je ne me prétends pas porte-parole des chiennes de garde, et je ne soutiens pas tous leurs combats. Je cherche juste à discuter de ce sujet d'actualité avec vous, tout simplement!

    En entendant l'intention des chiennes de garde de faire supprimer le terme "mademoiselle" des actes administratifs, j'ai trouvé ça intéressant.
    L'idée vient d'une femme chef d'entreprise, non mariée, lasse de se voir lourdement appelée selon elle par "mademoiselle". :cool:

    De nos jours la distinction n'a plus vraiment de sens. Mais si on creuse un peu et qu'on recherche sa signification historique, il y a de quoi frémir!:sad:

    En effet, "madame" est une formule de politesse qui désigne la femme mariée. A l'époque de la création du Code Civil (1804) c'était une femme incapable majeure, espérant pour seule ambition d'être bonne épouse et mère de famille...! Par extension donc, "madame" désigne les femmes ayant fait des enfants.

    Quant à "mademoiselle", il désigne les femmes non mariées. Donc célibataires. Donc... vierges! C'était le cas au Moyen Age, où on appelait sans choquer les jeunes filles des "pucelles"! (cf Jeanne d'Arc, la pucelle de Domrémi!)
    La demoiselle était placée sous la coupe d'un autre homme, son père, en attendant d'être mariée. L'appellation "mademoiselle" sert à indiquer aux hommes qu'elle est disponible donc...!
    Plus tard, le terme "mademoiselle" ou "ma fille" désignait aussi les petites gens: bonnes, femmes de ménage, secrétaires. Il était donc un peu "rabaissant".

    Aujourd'hui, quels sont ces termes? On connaît toutes et tous la fameux dialogue:
    "Madame, vous avez perdu votre mouchoir.
    -Non, moi, c'est mademoiselle... (bouche en coeur et clin d'oeil)"
    L'idée de la "disponibilité" de la femme transparaît toujours! Et avec ça l'idée d'objet sexuel qui gêne les féministes, ça peut se concevoir.:o

    De nos jours, "Mademoiselle" désigne la jeunesse, donc une jeune femme accessible avec laquelle on peut se permettre un peu de familiarité ("ma belle enfant!"). Chez des jeunes hommes malintentionnés, la connotation sexuelle peut transparaître par la prononciation de ce terme...!

    Mais si on replace la suppression du terme "mademoiselle" dans les actes administratifs, on relève qu'il y a toujours la différence femme mariée (madame)/célibataire (mademoiselle). Donc toujours l'idée de la "disponiblité" de la femme qui doit apparaître! Et par extension, son rôle d'épouse, d'éventuelle mère, figure toujours.

    L'inégalité réside surtout dans le fait que le terme "mademoiselle" n'a pas d'équivalent au masculin.
    Imaginons un autre dialogue kitsch:
    "Monsieur, vous avez perdu votre mouchoir.
    - Non, moi, c'est mon damoiseau... (bouche en coeur et clin d'oeil)":d

    Hé hé, ça ne le fait pas, pas vrai? C'est que son usage s'est perdu dans le temps! Et encore, "damoiseau" tendait plutôt à désigner des petites gens, des jeunes hommes, sans traiter de leur virginité!
    Le célibat ou éventuellement la virginité d'un homme ne peut se connaître par son appellation, contrairement aux femmes.

    L'appellation "mademoiselle"/"madame" est lié fortement à l'usage du nom de l'époux lors du mariage. Mais avec la nouvelle législation, et le fait que la femme peut conserver son nom et le donner à ses enfants, en accord avec son mari, l'appellation "mademoiselle" comme l'indication "nom de jeune fille" sont appelés à disparaître.

    En conclusion, l'appellation "mademoiselle" tendra sans doute à s'effacer d'elle-même avec le temps, l'évolution des législations et la progression de l'égalité hommes/femmes.

    Merci de m'avoir lue, bonne journée! ;)
     
  2. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Déjà je pense que même si la distinction existe encore, quand on dit 'mademoiselle' ou 'madame' on ne pense plus "oh elle est 'disponible'" comme tu dis.
    Mais même si c'est le cas, on a encore tellement de choses autrement plus importantes à faire en matière d'agélité hommes/femmes, alors merde, est-ce qu'on pourrait pas se concentrer sur des problèmes concrets?
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Vraiment je trouve que c'etait chercher la petite bête.
    Et puis il y a plus "urgent" comme combat
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je rejoins complètement Najunko.
    Franchement, si on m'appellait Madame, ça me vexerait vraiment. Mademoiselle, c'est plus du tout lié aux idées de virginité, de disponibilité, surtout maintenant que des tas de gens ne se marient plus, le fait de s'appeller Mademoiselle n'est plus du tout synonyme de célibataire.
    A 20 ans, se faire appeller Madame, je crois que je le vivrais comme une insulte ... ;)
     
  5. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Et entre parenthèse aujourd'hui ne plus être mariée ne veut pas dire être célibataire, même à 40 ans donc le 'madame' 'mademoiselle' c'est super subjectif, c'est selon le ressenti de la personne qui l'utilise et de celle qui est concernée
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    De l'art de trouver un combat ridicule et sans aucun interet.
    Etre féministe et pour que les femmes soient plus reconnues oui, mais chercher la petite bête dont tous le monde se fout ça frole carrement le ridicule.

    [De toute façon les chiennes de garde m'ont toujours plus apporté d'antipathie que de sympathie hum ...]
     
  7. Zmely

    Zmely
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Hello encore!

    Merci d'avoir été aussi nombreux(ses) à me répondre! Ca me met toujours en joie de débattre de sujets en communauté... c'est toujours enrichissant de confronter ses arguments!

    Je vais continuer de m'amuser à jouer à l'avocat du diable... :P !

    Il est clair que cette idée lancée par les chiennes de garde n'est pas révolutionnaire; nous sommes loin de la réforme sur le divorce de 1975, ou encore de la légalisation de l'avortement, ou de l'attribution du nom de la mère aux enfants, et j'en passe...! La France a franchi de grands pas en matière d'égalité hommes/femmes.

    On parle de faire d'autres choses plus importantes dans le domaine; le terme "chercher la petite bête" a souvent été employé (j'aime bien cette expression lol !). Mais que nous reste-t-il donc à faire comme avancée?
    Quelles sont vos idées? Il serait intéressant que vous les exposiez.

    En d'autres circonstances, beaucoup rappellent les pressions sexuelles opérées sur les jeunes filles dans les cités HLM, et dans la rue au quotidien ou presque, on continue de se faire klaxonner, interpeller voire insulter par des hommes sans scrupule...
    Malheureusement aucune loi ne peut interagir directement et efficacement sur ces comportements. Il y a toujours la plainte pour harcèlement sexuel, mais cela reste difficile pour diverses raisons (apport de preuves notamment.) :confused:

    Bref, pour en revenir au sujet principal!

    La présence du terme "mademoiselle" ou "nom de jeune fille" sur les actes d'état civil est continue; il s'agit d'une désignation qui restera figée sur nos papiers (même si ce champ de l'acte n'est pas nécessairement rempli!)

    Ainsi, cette expression d'antan ("ma demoiselle", comme "ma dame" ou "mon sieur" par ailleurs!) pose la question du détail qui nous poursuit. :rolleyes:

    On tend à remarquer que les mentalités évoluent souvent par la réalisation de détails de ce genre. La preuve en est que l'évolution vers l'égalité entre Hommes ne s'est pas faite par une loi en un jour!

    En est-il vraiment un de détail? Dans la vie de tous les jours, oui. C'est une formule de politesse élégante.

    Mais dans les papiers administratifs? Pour quelles raisons cohons-nous la case "mademoiselle" plutôt que "madame"?

    Inconsciemment: à cause du mariage civil! ;)
    Bien que cela n'ait jamais empêché des jeunes femmes de se faire appeler madames ou à des femmes d'âge mûr de se faire appeler mademoiselle...

    Et pourquoi le mariage civil influencerait-il le changement d'appellation des femmes?
    Quand on se place dans le contexte actuel?

    Autrefois, cela avait son sens, pour les raisons que j'ai exposées dans mon premier message.

    Mais aujourd'hui, cela n'a plus cette signification, et encore heureux!
    Ou cela gêne encore des femmes parce que cela leur évoque ce passé révolu (ou presque!) et peu glorieux où les femmes n'étaient pas libres et n'avaient pas tous les droits que les hommes avaient.

    Ainsi pourrait-on conclure à l'inutilité et le caractère obsolète du changement d'appellation liée au mariage dans nos sociétés modernes.:mad:

    Pour autant faut-il bannir des actes d'état civil le mot "mademoiselle"?
    Les deux termes tendent à désigner une femme, tout simplement, qu'elle soit jeune, mariée, âgée ou célibataire!

    Dans la "vraie vie", oui. Mais cela n'a pas la même portée sur les actes d'état civil...

    Comme je l'ai dit à la fin de mon premier message, je crois que cette expression finira par tomber en désuétude par elle-même. ;)
     
  8. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Le mariage civil n'est pas le seul critère. Comme ça a été dit, on coche 'madame' quand on a eu des enfants. Une femme qui vit ou a vécu en concubinage (et n'est donc pas mariée) coche 'madame'. Ca se limite pas à 'je suis mariée là en ce moment donc je coche madame'.

    Et je vais pas répéter Najunko, je rajoute juste, dans le cadre de l'emploi, le nombre de licenciements et de 'non embauche' d'une femme car susceptible d'avoir un enfant, par exemple (et ça peut arriver aussi bien à une 'madame' qu'à une 'mademoiselle' si on prend les significations d'aujourd'hui et non celles d'il y a trois siècles...).
     
  9. Kaem

    Kaem
    Expand Collapse
    Stressée à mort

    Completement d'accord avec Najunko aussi .
    J'ai 14ans, et je vois pas comment les gens extérieur ( commercant, ..) peuvent m'appeler apart mademoiselle, ca me donne un statut quoi .
     
  10. ~Leev~

    ~Leev~
    Expand Collapse
    Welcome to the Good Life

    Je suis d'accord avec vous les filles (puisque tout le monde semble d'accord lol) mais on voit ça sûrement avec les yeux de notre âge. Pour une femme qui a 40 ans, se faire appeler Mademoiselle ça a un côté péjoratif, parce que sous-entendu "vieille fille", sous entendu " n'a même pas pu trouver quelqu'un", et on peut aller encore loin comme ça. Y'en a une qui disait être vexée lorsqu'elle était appelée Madame (moi aussi d'ailleurs), ben pour les Mademoiselles d'un "certain âge" c'est sûrement la même je pense.
    [Et puis là c'était plutôt d'un point de vue administratif puisque dans la rue (par exemple) ça viendrait pas à l'esprit d'appeler une adulte Mademoiselle.]
    Donc en gros, je peux comprendre mais cela reste quand même à mes yeux un combat plutôt inutile et futile (dans le sens que ya bien plus grave dans la vie il me semble...).
     
  11. Mylouze

    Mylouze
    Expand Collapse
    Sud un jour, Sud toujours

    completement d'accord
    ma mere m'a appris ça l'autre jour au telephone.
    Mon dieu, j'ai trouvé ça d'un ridicule à me trouer le ***
    non franchement... à quand une manifestation
    "on veut faire la meme taille que les hommes !!! "
    hein

    non mais c n'importe quoi
    je vois pas en quoi c'est degradant pour une jeune femme, de se faire appeller "mademoiselle"
    et puis, c pas le fait de s'appeller "madame" depuis tjs, qui va changer les mentalités

    qu'elles continuent de se battre pour l'egalité des salaires et les hommes avec une serpillere, elles seront plus utiles

    et comme Minh, les chiennes de garde, j'ai jms vraiment adoré
    les feministes de base, je veux bien
    mais là elles frolent l'extremiste :rolleyes:
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Tiens, moi non plus je ne supporte pas cette assoc'. Autant Ni putes ni soumises a tout mon respect, autant Les chiennes de garde, je trouve que c'est souvent - ne généralisons pas-, un peu extrême, puis comme représentante je ne vois que Isabelle Alonso chez Laurent Ruquier, toujours prête à bondir sur la moindre blague un peu sexiste qui personellement me fait rire et ne me vexe pas ...
    Sinon, bah je pense que même pour les femmes de 40 ans y'a pas de réel souci. Enfin, elles ont le droit de cocher "Madame" dans les formulaires - puisque ce n'est pas que aux mariages-, et généralement le "Madame" vient naturellement. Après, ça peut être l'objet de blagues de temps en temps si on s'amuse à l'appeller "Mademoiselle" et effectivement c'est stupide mais le problème n'est pas le terme "Mademoiselle" mais son utilisation. Faut apprendre aux gens à pas s'en servir mal, genre face aux femmes de 40 ans qui souhaitent être appellées "Madame" même si elles sont céibataires (ça me semble être une revendication légitime), mais supprimer le "Mademoiselle", alors là non.
     
Chargement...