Bienvenue sur le forum madmoiZelle !

Tu veux participer à la communauté et devenir une Mad ? Rejoins-nous !

Inscris-toi maintenant

Sur RMC, Nafissatou Diallo ou « le conte de fée » d’une « mocheté »

Sujet dans 'L'actu en France' lancé par Denis, le 24 janvier 2013.

  1. Denis

    Denis En pleine digestion. Membre de l'équipe

    Excellente initiative de Rue89 qui publie aujourd'hui le verbatim (abject) de l'émission "Les Grandes Gueules" diffusée par la radio RMC le 21 janvier dernier.

    Extraits : 


    Tels des consommateurs accoudés au bar PMU du coin, la fine équipe du 11 heures de RMC se lâche :

    Sophie de Menthon : « Tu veux que je sois politiquement totalement incorrecte ? [...] Je me demande, c’est horrible à dire, si c’est pas ce qui lui est arrivé de mieux. »

    Franck Tanguy : « Je ne suis pas loin de penser la même chose Sophie, je me suis fais la réflexion hier. »

    Sophie de Menthon : « Moi je pense que l’argent qu’elle a gagné, qui lui permet d’élever sa fille, elle ne l’aurait jamais eu dans toute son existence et j’espère qu’elle oubliera ce moment extrêmement désagréable [...] Il y a des femmes dans la rue, je suis sûre qu’elles ont pensé ça, en disant j’aimerais moi être femme de chambre dans un hôtel et que ça m’arrive. »

    (...)

    Le destin de Nafissatou Diallo est après tout un « conte de fées », un « conte de fées » vous dit-on. Il ne faut pas oublier qu’il « y a un an c’était une femme de ménage qui gagnait 1 000 euros », « c’est Pretty Woman ». Quoi Pretty Woman ? Même pas voyons, c’est lui faire trop d’honneur pour Franck Tanguy. C’est juste « un tromblon ».

    « Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million, c’est quand même extraordinaire cette histoire. »


    Non vous ne rêvez pas, ces mots ont bien été prononcés en toute impunité sur les ondes de l'une des radios les plus écoutées en France...
    Dernière édition: 24 janvier 2013
  2. Jack Parker

    Jack Parker Génie incompris

    ............................................

    :sick2:
  3. Carouselambra

    Carouselambra To be a rock and not to roll

    Ils sont ignobles. Ils ne voient que la somme finale. Cette femme a (peut-être) subi un viol, et tout l'argent du monde ne pourra pas lui rendre "sa vie d'avant" elle a quand même été traînée dans la boue.

    C'est elle qui devra vivre avec et s'en remettre. Alors oui c'est cool avec ces 1.5 millions elle va avoir une vie confortable, pouvoir offrir une meilleure éducation à sa fille et ne plus avoir peur des fins de mois difficiles. Mais de là à dire que j'aimerais être à sa place ou que c'est la meilleure chose qui lui soit arrivé faut pas déconner.
    Dernière édition: 24 janvier 2013
  4. Binjoo

    Binjoo Briseuse de bite ©

    C'est "marrant", je me fais ce genre de réflexion après quasiment chacun fin d'épisode de The Good Wife, quand je vois des gens qui ont porté plainte parce que leur petit ami est mort à cause d'une entreprise/leur fille sera paralysée à vie à cause d'un produit/... sauter de joie à l'annonce du montant qu'ils recevront.

    Dans mon cas, je suis "contente" qu'elle reçoive ce montant (bien que très peu élevé comparé à ce qui se fait aux USA) après tout ce qu'elle a entendu et subi, parce que ça va lui permettre de mieux vivre, ... Mais clairement, je ne pense pas qu'on puisse estimer que sa vie est un conte de fées, elle a pas acheté un ticket gagnant au loto quoi, elle a peut être été violée (puisque DSK n'a pas été condamné, et je ne m'amuserai pas à faire des théories), les gens ont dit des horreurs sur elle, et rien ne pourra effacer ce qui lui est arrivé, pas même $1.5m
  5. Nadja__

    Nadja__ Miou.

    +1 Ca m'avait marquée, c'était à vomir d'entendre ça.

    Pour le reste, j'ai rien à dire. Je ne comprends pas pourquoi les gens gloussent et n'arrêtent pas l'enregistrement. Qualifier un viol de "moment extrêmement désagréable", je rêve ...

    Et puis bon, DSK a quand même négocié une blinde pour ne plus entendre parler de cette histoire, c'est pas ça qui va me convaincre de son innocence ...

    J'arrive même pas à trouver les mots pour m'exprimer sur ce sujet, c'est à vomir, c'est tout.
  6. Rikku

    Rikku I'm so good at rules.

    On en revient à l'expression qu'on avait entendu, "droit de cuissage" et autres..
    on continue dans la régression et la négation des conséquences d'un viol, qu'elle l'ait été ou pas, ce sont des propos généralistes et ils sont affreux.
    Quant au fait qu'ils ne la trouvent pas jolie.. Je pense qu'il n'y a rien à dire tellement c'est ridicule et désespérant..
    Elle a été trainée dans la boue pendant tellement de temps, que rien ne pourra compenser ça.
  7. Femme,

    Les fins de mois sont difficiles ?
    Le chômage t'a invité à sa table ?
    Le CAC 40 est au plus bas ?
    Tu n'as aucune confiance en l'avenir ?

    Pas de panique ! Il existe une réponse à tous tes problèmes : le VIOL.

    Presque sans douleur, moderne, approuvé par la société, le viol est LA solution qui fera décoller ta carrière.

    Contact :
    International Monetary Fund
    700 19th Street, N.W., Washington, D.C. 20431

    Aucune expérience requise. Joindre lettre de motivation avec photo.
  8. Lamina

    Lamina Roule une pelle à la vie

    Bon je dois être une de seules madz à écouter les grandes gueules :cretin: . J'écoute la radio au travail, et j'avoue que ça m'a quand même bloquer quelques instants d'entendre cette conversation. Mais ce qui m'a choqué le plus , ce ne sont pas les propos de Frank Tanguy qui disait en gros "heureusement" que N.Diallo s'est faite violée car elle ne partait avec aucun avantage dans la vie et qu'un millions et demi de dollars elle avait peu de chance de les gagner honnêtement (propos qu'ils considéraient comme "objectif"), mais ceux de Sophie De Menton qui a pourtant l'habitude dans ses positions de défendre les femmes. Et heureusement que la deuxiéme partie de l'émission (les gg et vous) a laissé la parole à un auditeur qui a pu mettre les choses au point et leur rappeler à quel point leurs propos étaient déplacés.
    Enfin, les GG c'est le café du commerce.
  9. C'là dit pardon, mais RMC, c'est pas vraiment une radio écoutée pour sa plus grande finesse ..

    Ni pour son intelligence. Après, c'est qu'mon avis hein ..

    Mais ça en fait une preuve de plus ..
  10. LoPimouss

    LoPimouss Shootée à la vie 

    Je trouve ça ignoble comme jugement (que ce soit ceux sur le physique, ceux sur le fait que N. Diallo devrait s'estimait contente ou pire qu'elle aurait dû vivre sa comme un conte de fées), surtout sur une radio nationale et par des gens qui sont un minimum reconnus (j'entend des gens dont le nom nous évoque quelque chose, pas forcément des peoples présent 24/24 à la TV et dans les magasines...)
    Ca aurait été leur fille, ils auraient accepté de tels propos ? Ils ne sont pas mis une seule seconde à sa place... Un viol, c'est loin d'être un conte de fées et qu'importe la somme d'argent ça reste inoubliable, pour  beaucoup c'est même extrêmement difficile de reprendre leur vie après...
    On vit dans un pays où la liberté d'expression existe certes, mais là...
  11. Ca me donne envie de vomir, tout simplement. Quelle vision bassement matérielle des choses, c'est tout simplement inhumain ... " Oh ça va, une agression sexuelle ça vaut le coup tant que c'est rémunéré, en plus elle est moche, elle devrait même remercier DSK tiens ! "

    J'ai l'impression de réentendre les propos hallucinants qu'il y'a eu à l'époque de l'affaire. .

    - "Mais ... elle est moche ! " : Oui c'est vrai qu'il n y'a qu'UNE norme de beauté, et de toute manière c'est vrai qu'il suffit de s'habiller avec un sac à patates pour ne pas se faire violer, on a peur pour rien finalement !

    - "Mais comment est-il possible de forcer quelqu'un à faire une fellation, moi j'aurais mordu et puis basta !" : Oui, c'est vrai qu'il n y'a pas du tout de risques d'être paralysé par la peur ou de risques de représailles de l'agresseur, c'est facile en fait.

    - "Mais ... Elle est costaud ! " : Oui, on peut préjuger de la force de quelqu'un à son seul physique, j'oubliais. Et puis là encore, être paralysée par la peur, les menaces, le choc, ça n'existe pas.

    Bref, on dirait une bande de gamins qui se complaît à se moquer , déjà que les propos en soi sont abominables, mais en plus on se permet de les tenir à la radio comme si c'était tout à fait normal . Que le viol ait eu lieu ou pas, c'est inacceptable.
    Dernière édition: 27 janvier 2013
  12. Les gens semblent étonnés encore et encore de la misogynie crasse bien présente dans les esprits en France, quand les autorités et médias donnent des leçons à d'autres pays.

    Moi des anecdotes bien plus graves que ces propos là, j'en ai à la pelle, que ce soit mes expériences ou celles de connaissances.
    Dernier exemple en date, y'a 2 mois je suis sortie à Paris pour me ballader le soir, j'étais dans un quartier ultra fréquenté à savoir Oberkampf, y'a plus de monde là bas en pleine nuit, que dans certains quartiers en plein jour.

    Un mec est venu m'aggriper par  les épaules de force, comme je suis pas peureuse, je l'ai envoyé bouler une fois, il a réessayé, je l'ai re-envoyé bouler en gueulant pour le faire flipper.
    Il a eu un mouvement de recul, j'ai continué mon chemin, et là il a aggripé mon cul, et pas qu'un peu, il l'a vraiment aggripé entre mes fesses quoi.
    Encore une fois, je suis pas traumatisable facilement, j'ai voulu lui foutre un coup de sac, il l'a evité, et là c'est moi qui l'ait suivit en l'insultant sur 5 mètres.
    Puis je me suis dit, t'es con, tu appelles les flics, d'autant plus que le mec s'est bêtement réfugié dans un bar, donc facilement "attrapable".

    Je l'ai fait, je leur ait dit, y'a un mec taré qui m'a agressé sexuellement, il a essayé de me toucher plusieurs fois...le flic d'un air impatient : vous êtes où ?

    Moi nouvelle à Paris, je lève le pif vers le panneau, ça a pas pris 2 secondes et demi, j'ai dit : euh je suis au croisement entre la rue oberkampf et...
    Là le flic me coupe la parole, et me dit : ouais ouais, ben quand vous saurez vous nous rappellerez.

    Et il m'a raccroché au nez sans que j'ai le temps de souffler.

    CQFD.
    J'espère juste de manière très cynique qu'il arrivera une bricole à quelqu'un à qui il tient, et qu'il se souviendra de cette communication téléphonique.
    Mais ça m'étonnerait.
  13. Denis

    Denis En pleine digestion. Membre de l'équipe

    Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a mis en demeure mercredi la radio RMC pour les "propos injurieux, misogynes, attentatoires à la dignité de la personne et à connotation raciste" tenus à l'antenne sur Nafissatou Diallo, le 21 janvier lors de l'émission "Les grandes gueules".
    La mise en demeure est le deuxième niveau d'avertissement du CSA. En cas de récidive, le gendarme audiovisuel peut décider, dans de très rares cas, de sanctions, comme la suppression d'une tranche de publicité, la lecture d'un communiqué d'excuses lors d'un journal télévisé ou une amende qui peut aller jusqu'à 3% du chiffre d'affaires
  14. Denis

    Denis En pleine digestion. Membre de l'équipe

    Sophie de Menthon privée de micro à RMC (Le Figaro)


    La présidente de l'association patronale Ethic et par ailleurs chroniqueuse des «Grandes Gueules» à RMC est sur la sellette après ses déclarations sur Nafissatou Diallo.
  15. Les commentaires à propos de l'article sont tout aussi écoeurants... Je ne sais pas ce qui est le plus navrant, qu'on tienne ce genre de propos sans une seconde se remettre en question et reconnaitre ses torts ou qu'on s'offusque qu'il y ait eu sanction parce que "une pipe ça ne peut pas être forcé, qu'il n'y a rien de raciste là-dedans et que c'est une sanction de bobo-gauchos et que la prochaine étape après ça, ça sera le goulag". Les amalgames, le sexisme et le racisme ambiants et parfaitement acceptés par une partie de la population me donne envie de vomir.
    Aucun ne se dit qu'un viol, même s'il n'est pas attesté, est un traumatisme, engendre la peur avant l'acte, pendant et après et qu'un dédommagement (aussi élevé soit-il) ne retire en rien la douleur d'avoir traversé ça. Non, quand on est une femme de chambre, pauvre, noire et laide (aux yeux de qui? en quoi?), c'est forcément la promesse de jours meilleurs: l'argent efface toutes les peines, c'est bien connu. Si elle avait ressemblé à une poupée Barbie, elle l'aurait cherché mais dans son cas, elle n'a qu'à exprimer sa reconnaissance, forcément.
    Tout ça me donne envie de vomir.