« T’as les lèvres trop rouges pour qu’on te laisse tranquille »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alison, le 8 juin 2017.

  1. Alison

    Alison
    Expand Collapse

    #1 Alison, 8 juin 2017
    Dernière édition: 25 octobre 2017
    AStarShinesBright, Maud Kennedy, BastetAmidala et 3 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Capuc

    Capuc
    Expand Collapse
    Let it all go

    Cet article :puppyeyes:

    Et ce discours que tient l’agresseur est d'une banalité à faire froid dans le dos. Et rejoint tellement la réalité :erf:

    Et puis, c'est quoi cette phrase :"Tes lèvres sont trop rouges" ? :facepalm: non mais sérieux. Là où des femmes rejetteraient le rouge à lèvre, d'autres l'ont adopté comme une part intégrante de leur identité/tenue. Moi, à chaque que je me mets du rouge, ça me booste ma confiance en moi :drama:
     
  3. Skym

    Skym
    Expand Collapse
    Pataaatteeee !!!

    Girl power !!!!!!!!!!
     
    Sylves, Kounette, LisaouasiL et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. 7Tangerine6

    7Tangerine6
    Expand Collapse
    The rest is confetti.

    Alors la bravo ! Juste bravo ! L'article est magnifique, et c'est vrai qu'on entend bien trop souvent ce genre d'expressions "Oui mais elle n'avait qu'à pas s'habiller/se maquiller comme ça" mais RIEN ne justifie une agression, quelle soit sexuelle; physique ou verbale. Il faut à tout prix éradiquer ce genre de phrases et que les gens comprennent qu'aucun vêtement ou apparat n'a pour vocation d'attirer les prédateur(trice) sexuels.
    Encore bravo pour ton courage, ta maturité et ta belle écriture et merci d'avoir partagé ton expérience ! :cupidon:
     
    Rocksteady, Kounette, LisaouasiL et 16 autres ont BigUpé ce message.
  5. Petite Chaussette

    Petite Chaussette
    Expand Collapse
    Et si on partait en vacances ?

    @Capuc tu as raison c'est tellement banal mais tellement violent comme discours...

    J'ai le même genre de réflexions quand je vais courir en short "si tu veux pas qu'on te parle de ton cul t'as qu'a pas mettre un short"...

    En tout cas Alison c'est super cool que tu ai remis du rouge à lèvre, il ne faut pas se laisser emmerder (même si c'est parfois très difficile). :highfive:
    Moi je mets rarement du rouge à lèvre mais quand je le fais je me sens ultra sûre de moi !
     
    ChansonMuette, AStarShinesBright, Alison et 11 autres ont BigUpé ce message.
  6. marie.doucet

    marie.doucet
    Expand Collapse

    Et bien après la jupe, le rouge à lèvre, on pourra parler du vernis à ongle!
    J'ai eu une discussion avec des collègues, qui m'expliquaient que lors d'un premier rdv, elles ne vernissaient jamais leurs ongles! Car selon elles, cela est très sexy, excitant et a clairement une allusion au sexe. En approfondissant la discussion, on en est venue à parler de l'image qu'une main prenant un sexe masculin, en particulier lors d'une félation, ne donnait pas la même impression si les ongles étaient vernis ou pas (et encore plus avec la couleur rouge).
    Je ne suis pas du tout d'accords avec cela, car si je vernis mes ongles, c'est pour moi, parce que je trouve cela jolie et pas pour exciter un homme! Tout comme porter une jupe et mettre du rouge à lèvre.
    Il y a longtemps, à l'époque de nos grands-parents et plus, une femme qui avait les ongles rouges étaient vu comme être une femme de mauvais genre. Ma grand-mère a elle même vécu cela, quand elle était très jeune, avec l'autorisation d'aller à un bal, elle a emprunter le vernis d'une amie (oulala, elle devait être de mauvais genre!). Résultat, retour à la maison avec en bonus une gifle donné par son frère! Elle a du évidement enlever ce maudit rouge

    Il serait temps d’arrêter de voir la femme comme un objet sexuel appelant au viol!
    Alors oui, on peut trouver une femme sexy dans une robe avec du rouge et du vernis, tout comme on peut trouver un homme sexy dans son jeans moulant! Mais ce n'est pas pour cela qu'on en porte! La liberté passe aussi par les droits de porter les vêtements et accessoires que l'on souhaite! Il y a bien des personnes qui portes des T-shirts avec Johnny Hallyday, personnes ne les emmerdes eux!
     
    ChansonMuette, Lioncourt, AStarShinesBright et 32 autres ont BigUpé ce message.
  7. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    @Linckane : je pense qu'elle voulait dire que non seulement ce type n'a pas réussi à lui pourrir la vie à long terme, mais qu'elle a même réussi à retirer du positif de cette expérience, j'y vois plus une manière d'affirmer sa force de caractère que de vraiment remercier le gars (parce qu'on est d'accord qu'il n'y a pas de quoi, bien au contraire).

    Sinon, encore une preuve que le harcèlement de rue et la domination masculine, c'est pas des vues de l'esprit de féminazies ayant trop fait d'orgies lesbiennes arrosées de sang de mâles cis-hétéro. Le mec a quand même dit texto que seuls les hommes avaient accès à l'espace public pleinement, si t'es une femme, t'as pas le droit le soir, pas le droit si t'es "trop apprêtée", pas le droit d'être trop négligée (il t'aurait probablement reproché de porter un jogging pourri-cheveux sales), bref selon lui c'est le territoire des zhômes que les femmes ne font qu'emprunter et sous conditions s'il-vous-plaît. Qui plus est, il a conscience de te faire peur puis pleurer et en est content. C'est limite un cas d'école du connard qui se complaît dans un rapport de forces qui lui paraît avantageux (et qui n'est probablement qu'un minable qui fuirait à la première baffe, en plus).Et mon poing dans ta gueule il a le droit d'en mettre du rouges à lèvres ?
     
  8. Lilas DUPONT

    Lilas DUPONT
    Expand Collapse

    La semaine derniere je fumais une cigarette avec ma moitie, une fille a côté de nous pianotait sur son telephone, quand un gars en scooter est arrivé. Il s est arrêté devant cette fille lui a fait des signes incomprehensibles, je ne sais pas si il lui a parlé. Elle lui faisait des coucou a la main mais je ne savais pas si el le connaisait. C etait ambigue mais je la regardait et elle m avait vue.
    Je ne sais pas ce que j aurais fais si il avait ete violent avec elle. Mais j aurais fais qch.
    Heureusement l homme a finit par partit et cette fille m.a.sourit en rigolant.
    (Si jamais tu me vois sache que t etais pas toute seule :P)
     
    Alison, Capuc, Shadowsofthenight et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    Ca m'a rappelé des trucs à moi aussi :/
    -il y a quelques mois, je rentre du boulot, et deux mecs me lancent des "compliments" auxquels je ne réponds pas. Ils sont alcoolisés ( il est 14 h hein :/) et fumaient des joints, donc ça a accentué leur colère et ils m'ont suivis. S'en sont suivis
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Lioncourt, AStarShinesBright, Maud Kennedy et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. Smaje

    Smaje
    Expand Collapse
    Team os de Mégaloceros en plomb blindé!

    Roh mais vous vous rendez pas compte? Ils sont persécutés ces pauvres zhôms, ils peuvent plus se balader dans la rue et commenter tranquille les femmes qu'ils croisent, même que des fois ils sont pas le centre de l'attention, c'est dramatique, ils doivent faire super gaffe partout à bien faire savoir qu'ils sont supérieurs au reste de l'humanité, c'est épuisant!
    :troll:

    Plus sérieusement, en lisant l'article j'étais à me dire "wow c'est hardcore, j'en ai eu des vertes et des pas mûres, mais ça :eh:", puis je me suis souvenue que pour certaines personnes croisées dans la rue, mon rouge à lèvre prune bien foncé fait "connasse", et mon rouge vif fait "pute/michto/allumeuse" (le tout gratuitement bien sûr). Depuis j'arbore fièrement selon l'humeur du jour mon rouge connasse ou mon rouge pute, et dans le cas du premier j'en joue à mort :domokun:

    Dans le même style (et à un arrêt de bus aussi, sauf que ça s'est terminé en agression physique), j'avais eu droit après avoir répondu que je n'étais pas intéressée à une bonne pelletée d'insultes diverses et à des considérations philosophiques sur pourquoi je pouvais pas être une fille (le pauvre chou une fois debout je faisais une tête de plus que lui), pourquoi j'étais forcément une salope qui cherchait à coucher avec lui mais qui voulait pas se l'avouer (perso j'aurais préféré me manger le bras sauce barbecue que d'avoir le moindre contact physique avec lui), et le grand classique "pourquoi j'avais peur de lui" avec une expression bien dégueulasse sur le visage, pour changer :facepalm:
    Ah oui et tant que j'avais pas pu caser "non" j'étais "belle grande et classe" #maisouibiensûr
     
    ChansonMuette, Lioncourt, AStarShinesBright et 15 autres ont BigUpé ce message.
  11. Toffee

    Toffee
    Expand Collapse
    Si tu veux aller vite, marche seul·e. Si tu veux aller loin, marchons ensemble.

    Wow, article vraiment touchant et très bien écrit ! :tears:
    "J’ai enfin réalisé que même si je décide un jour de sortir en mini robe léopard en latex avec des collants résilles, maquillée comme jamais, ou même si je décide de sortir complètement nue dans la rue, ça ne donnera en aucun cas le droit à quelqu’un de s’en prendre sexuellement à moi." => Cette phrase m'a particulièrement touchée. Ça devrait être évident pour tout le monde, en effet, mais malheureusement il y a encore du chemin à faire. D'ailleurs quand on parle harcèlement de rue, on se heurte souvent à ce genre de raisonnement : le harcèlement de rue et l'agression c'est mal... sauf quand elle a une jupe trop courte/qu'elle sourit/qu'elle est maquillée comme un camion volé/etc. On peut désormais ajouter "sauf quand elle porte du rouge à lèvres"... :mur:
    En tout cas Big Up à toi, @Alison !!!