[Témoignage] L'évolution de vos looks depuis votre adolescence

Sujet dans 'Forum Mode' lancé par SML, le 2 mars 2009.

  1. SML

    SML
    Expand Collapse
    Merci pour ce moment

    Pour préparer un article sur l'évolution de nos styles depuis notre adolescence, j'ai besoin de vos témoignages. Par quels looks vous êtes passées, combien de temps ça a duré, et comment vous avez changé.
    Aussi, qui sont les stars qui vous ont inspiré, et comment vous avez essayé de les copier ( et qu'est ce que ça a donné !)
    Evidemment, les photos sont les bienvenues !
     
  2. Lolli

    Lolli
    Expand Collapse

    Lol je retrouve pas mal de choses de mon adolescence dans ton message Noria..

    Les premiers vrais souvenirs ce sont les jeans patte d'eph que j'achetais aux puces de Montreuil.. ils étaient ultra serrés a la taille, pourtant j'étais vraiment pas épaisse, limite maigre, mais il fallait que je me couche pr les fermer!

    Il y a eu une periode chaussures compensées immondes, a mi chemin entre la basket et la chaussure, des especes de plateformes bizzares... je suis contente que ma mere ne m'ai jamais acheté ça...

    Je me souviens aussi tres bien des ceintures en toile, en plus c'eait genial ça coutait vraiment rien du tout sur le marché XD

    Et puis il y avait... le blouson en jean! (d'ailleurs j'ai du mal avec le retour du blouson en jean, je me souviens m'en etre séparé avec un immense plaisir apres l'avoir porté presque tous les jours pendant une eternité)

    A partir de la troisieme j'ai commencé a m'habiller un peu comme une femme, meme plus que maintenant lol
    Je portais des pantalons, presque jamais de jeans, je faisais plus que mon age alors je m'habillais en consequence, avec ce qui me mettait le plus en valeur. L'association des couleurs par contre c'etait pas vraiment ça...
    Je me souviens que j'avais un patalon style pantalon a pince beige, tres joli, mais je le mettais un peu avec tout...
    Je mettais aussi mes premieres chaussures a talons, j'adorais ça, je crois que j'ai toujours adoré ça^^
    Apres le lycée je suis revenue a un look plus "normal", en tout cas plus "jeune".

    En ce qui concerne le look de maintenant c'est pas le sujet :P sinon je vais faire un pavé!
     
  3. Kaliluna

    Kaliluna
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Vers la 6ème-5éme, j'étais un vrai garçon manqué, mon look je m'en fichais completement, mes cheveux c'était une horreur :sick: (je vous passe les surnoms), et ce que les autres en pensaient ça m'interressait autant que ma 1ère tétine, en fait je voulais rester enfant et juste m'amuser!

    Vers la 4ème-3ème, j'ai commencé à m'interresser aux vêtements, bon je faisais encore plein de fautes de goût mais c'etait un début! C'etait aussi ma periode gothique, même si je ne me considerais pas tout à fait comme gothique, je m'habillais souvent en noir (pantalon noir cloutés!!) et j'avais quoi 2 T-shirts tête de mort..

    Le lycée, hourra même si je n'ai pas encore trouver LE style qui me correspond, on me complimente sur mes tenues et je suis aussi devenu accro aux magazines féminins!!!

    prochaine étape: oser les talons :P
     
  4. Lenny Jones

    Lenny Jones
    Expand Collapse
    Attention, je mords

    En 6ème,j''ai un look discret alors que les autres filles ont toutes ses fameuses "requins" (baskets) qui ètaient si à la mode.Je met des pulls noirs et des jeans cheap,cheveux naturels,pas de maquillage,et une abondance de boutons . C'ètait pas vraiment ca.

    En 5ème,presque rien ne chang mais désormais je m'habille en marque car je suis dans un collège privé et que j'ai envie de faire comme tous le monde,tout reste simple ,noir et triste,les vêtements ne me mette aucunement en valeur,je suis la risée de la classe.

    En 4ème,vers le milieu je décide de me maquiller,je met du crayon noir seulement ,ca ne me va pas du tout,mais je suis certaine que ca me met en valeur,mes jeans deviennent de plus en plus clairs et délavés,comme c'ètait à la mode,je rêve d'avoir une mini jupe courte et rouge comme les filles de Tatu parce que c'est à la mode,je me fait mes premières mêches blondes.

    En 3ème,un gros déclic,je décide d'être "emo",je m'achete des converses,je me coupe les cheveux jusqu'aux épaules et me fait une frange,je fais une couleur rouge puis noire,je m'achète des mitaines,je met beaucoup de crayon,je ne me fond plus du tout dans la masse et j'aime le faite d'être diffèrente,je suis certaine d'avoir trouver mon style.

    En 2nde,ma période emo se finit avec mon fanatisme pour les tokio hotel,je révise ma garde robe,j'achète ma première robe en laine a poids violet,je m'achète mes premières chaussures à talons(ballerines rouges, 4 cm.) je laisse pousser mes cheveux et vers décembre je me fais blonde platine.Je me met beaucoup de maqullage,crayon et mascara,je suis un peu plus hupée mais j'ai du retard,les copines ont déjà des bottes à frange et je suis encore aux converses,je décide de jetter ma ceinture "dolce gabanna".

    En 1ère,un nouveau déclic,je montre une photo de Kate Moss à mon coiffeur qui me fait la même coupe et la même couleur de cheveux,je regarde lookbook.nu et je découvre diffèrentes manières de s'habiller,je suis abonnée à Vogue et j'achète beaucoup de robes/jupes.Je met beaucoup de mascara et un peu de crayon prune,je mise sur le fraicheur d'un teint naturel,mon sac de cours est maintenant un sac de "femme" signé Comptoir des Cotonniers,je collectionne les photos de Gemma Ward et je suis complètement accro à Nicole Richie.
     
  5. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    J'ai un peu honte.

    Au collège je portais des trucs affreux, des joggings (mais pas dans la matière qu'on voit partout, non non ceux ont l'air d'être en pilou), avec des baskets, et parfois des chemises de bûcheron avec des jeans. Vu comme ça la dernière association n'a pas l'air si terrible (si ? ok) mais quand on est bâtie comme une crevette, qu'on a un appareil, des boutons, qu'on porte toujours un chignon avec deux mèches pleines de gel qui pendouillent devant les yeux c'est juste violent.
    Je tombe amoureuse d'un joueur de foot, j'embrasse son poster, le foot ça m'emmerde mais lui (je préserve son anonymat c'est trop la honte) ... Je me fringue en p'tit mec, je suis vulgos, je me sens laide et j'ai pas tort.

    Le lycée arrive, je suis trop une r3b3lz, j'écoute Korn, MM et compagnie parce que ça dépote du slip, je crie "MM t'es trop sex, viens on va se faire des calins", "Brian Molko viens dans mon lit stp" mais personne ne répond à l'appel. Je porte des t-shirts de groupes (dont un de Mudwayne, j'ai re-honte), je dis "mais siiii c'est de la musique" à mes parents. Grosses Vans, Converse, pull noir, baggy, c'est un peu mon quotidien.

    1e : Je pars dans le trip couleur, je fréquente les hippies-patchouli mais en restant à part. Je porte des jupes colorées par-dessus mes jeans, j'ai des tresses 24h/24, 7j/7 avec quelques atebas mal faites. Et en même temps je suis assez effacée (une hippie-p. effacée, le gros paradoxe).

    Terminale : Je tente d'être féminine. Echec total, je ne sais pas me maquiller, ça ressemble à un gros trait de crayon au bord de l'oeil, c'est moche mais comme je viens de me faire couper les cheveux à l'arrache (dans la rue par des amies ...), tout est moche. Je passe par toutes les couleurs de henné. Je tente vaguement les jupes sur des grosses Converse montantes. C'est laid.

    2e année de fac : Je deviens un peu plus mouton, slim, ballerines, manquerait plus que j'ai un Longchamp à la main mais non, faut pas déconner. J'aime quand même porter des trucs plus fun, avoir l'impression d'être déguisée, alors je ne quitte pas mes chapeaux, mon béret. Mon frère me surnomme "la résistante", avec ma jupe à bretelles et mon béret je me sens bien. J'ai appris à me maquiller. Je passe mon temps à lisser mes cheveux, j'achète des fringues colorées mais je ne porte que du gris/noir.

    3e année de fac : J'ose les talons, j'en portais beaucoup plus rarement avant. J'ai du mal à quitter mes escarpins, mes low-boots, mais mes Converse vertes ont un pouvoir d'enfer alors ... Je porte moins d'attention à mon look que l'année d'avant, c'était peu être trop, j'ai moins le temps. Je porte tout le temps des robes/jupes, j'essaie de me prendre moins au sérieux que l'année précédente. J'assume le fait d'être une petite nénette aux cheveux ondulés, je porte des jeans avec des t-shirts marrants, et j'aime varier : un jour une tenue relax, le lendemain une robe avec des low-boots ou une jupe bleu éclectrique. Je n'ai plus peur de la couleur mais je suis plus sérieuse niveaux fringues parce que j'ai pas envie de me faire vanner par mon mec. Quand il n'est pas là je me lâche ...
     
  6. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Ca c'est du lourd. :XD:
     
  7. KittyKiller

    KittyKiller
    Expand Collapse
    Penistration Crew

    Jusqu'en 6ème, je ne prêtais aucune attention à mon look. Je portais ce que ma mère m'achetait, point. En 5ème, j'en ai eu marre d'être l'intello à qui personne ne parlait. J'ai changé de look, de manière un peu trop radicale. Je portais des choses mini, fluo, serrées, des imprimés, des chaussures avec des (petits) talons, je me maquillais beaucoup. C'était la mode des hauts très courts et des pantalons moulants, et des couleurs flashy. Je portais tout ça à la fois. Une tenue emblématique : un top très court turquoise, un pantalon moulant à carreaux, des baskets noires à talons compensés (ha, ha).

    Ca n'a pas duré très longtemps. En 4ème, je me suis rendu compte que c'était vraiment too much, limite vulgaire. Je me suis orientée vers des choses plus sobres et classes. J'avais des bottes à talons, une redingote noire, pas mal de puulls simples. Parfois on disait, dans ma bande de copines, que si on était les All Saints, je serais celle qui est "toujours super classe, avec des vestes et tout". Je portais aussi, bien sûr, les pantalons unis qui étaient à la mode à l'époque (en synthétique stretch, assez moulant et évasé, avec une poche type treillis sur le côté), j'en avais en noir, kaki, mauve. Je les ai longtemps portés, ceux là. De temps en temps je mettais des robes type sahariennes avec des bottines lacées en toile à petits talons. C'était aussi l'époque de mes premières Docs, des 8 trous noires deux tailles trop grandes pour moi. Et mon premier jean, ma mère ne voulait pas m'en acheter alors je lui en ai piqué un de quand elle était ado. Un vieux jean trop grand tout rapiécé, je l'adorais. Une tenue emblématique : un t-shirt en synthétique qui découvre le ventre (ben oui tout le monde portais ça à l'époque), un pantalon anthracité à poche, des docs noires, une redingote pinstripe, une sacoche en bandoulière. Et bien sûr le vernis de couleur absurde (bleu, vert, gris comme Buffy).

    En 2nde, j'ai eu mes premiers grands talons, des bottines noires de 8cm. J'ai aussi eu mon premier blouson en cuir (synthétique). J'avais un style assez basique, avec quelques tenues sur lesquelles on me faisait souvent des compliments, parce que c'était "classe". Ma tenue favorite, c'était un grand pantalon noir flare avec mes bottines à talons, un gilet violet à manches trop longues sur un haut noir simple, et mon blouson en cuir. Je portais rarement des jupes, mais quand j'en mettais c'était toujours des jupes courtes.
    J'ai aussi eu un cycle un peu garçon manqué. J'en avais un peu marre d'être cataloguée "classe", alors parfois je portais vraiment n'importe quoi, un pull gris clair XL, un polo de sport trop grand. J'aurais voulu porter des pantalons Dickies et des Vans, mais ma mère refusait, c'était trop cher, et je n'avais pas assez d'argent de poche pour ça. Pendant un moment, je crois que je m'habillais vraiment mal, mais il parrait qu'en fait non. C'était juste plus casual. Une tenue emblématique : un pantalon kakhi large, un pull noir à col roulé court en mohair, des docs ou des baskets noires, un blouson anthracite.

    Vers la fin du lycée, j'ai eu le début de ma période gothique qui a duré jusqu'à la moitié de la prépa. Je portais beaucoup de noir, des jeans déchirés, mon blouson en cuir, un tour de cou en velours noir avec une croix. Je portais aussi plus souvent des robes, très courtes et toutes simples, avec des baskets ou des docs. En prépa, j'ai acheté un long manteau en cuir noir et mes docs 14 trous. Je mettais souvent du rouge à lèvres violet, je me maquillais les yeux très noirs, j'ai eu les ongles noirs pendant à peu près trois ans. Je me suis aussi fait percer les oreilles à cette époque.
     
  8. KittyKiller

    KittyKiller
    Expand Collapse
    Penistration Crew

    (ça voulait pas me laisser poster tout dans un message alors voici la suite du roman fleuve)
    En troisième année de prépa, je me suis beaucoup féminisée. Je me suis mise à porter des tenues où il n'y avait aucun élément noir dedans. Des robes courtes, des sandales à talons, du rose pâle même, des t-shirts Hello Kitty, des tops fleuris. Une tenue emblématique : un t-shirt avec un petit chat kitsch, un jean flare clair, des petites Adidas superstar blanches et bleu ciel, mon blouson en cuir, des boucles d'oreilles.

    Arrivée en école d'ingé, j'ai adopté un style beaucoup plus masculin. Je ne voulais vraiment pas attirer le regard des mecs, je me faisais déjà assez emmerder comme ça. Je portais beaucoup de jeans, de treillis, de blousons et sweats à capuche. J'étais tout le temps en baskets ou en docs. Au gala de 1ère année, j'étais en costard. En dernière année, j'ai osé des couleurs un peu plus funky, des accessoires marrants, mais toujours très casual, streetwear ou rock. Une tenue emblématique : un marcel, un jean flare, des baskets rouges, un sweat à capuche à imprimé arc-en-ciel et mon blouson en cuir.

    Après la fin de l'école, j'ai adopté un style working girl pour le boulot, un peu par obligation, et puis ça me plaisait aussi. Pour le week end, je porte de plus en plus de robes vintage ou lolita. Je mets facilement des talons. J'aime les jupes crayon, les blouses romantiques. En fait, je dirais que mon style est un mélange entre quatre dominantes : working girl (tailleurs, escarpins, look cintré, couleurs neutres), rock (cuir, noir, docs, denim, métal), vintage romantique (soie, mousseline, volants, dentelle, couleurs passées, jupes évasées, parfois un peu preppy aussi), lolita dreamy (rose, étoiles, noeuds, kitsch, pastels, robes à fleurs), que je mixe en fonction de la situation. Et toujours des basiques casual pour faire le lien.
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Au collège, c'était assez déprimant. Je m'habillais chez Jennyfer avec les trucs de bases en plus. Donc généralement, ça ressemblait à : un jean délavé soit trop serré soit trop large (bah oui Jennyfer, ça taille très mal) et des tee-shirts à manches longues avec des messages à paillettes (!) ou autres horreurs du genre.

    En seconde, j'ai commencé à porter des baggys et à superposer mes tee-shirts parce que je voulais faire comme Tom Delonge alors bon, assez souvent, ça ressemblait à rien. Mais je me suis restreint niveau choix de couleur, c'était essentiellement du kaki, du rouge, du blanc et du noir. Ah oui ! Et je portais des Nike Air Max blanches avec la virgule rouge, trop classe.
    En première, ça n'a pas beaucoup évolué, mis à part le fait que j'ai totalement délaissé les Nike pour adopter des Converses rouges (puis beige).

    La terminale, ça a été la vraie révolution : j'ai commencé à m'habiller exclusivement en noir, à avoir des tee-shirts qui faisaient passer des messages très clairs (Born to be bad ! ou Je ne suis pas une seriale killeuse ou Destroy) parce que ça faisait trop rebelle. J'ai aussi commencé à me maquiller... en noir, évidemment. Au début très peu et de plus en plus, on avait l'impression que j'avais un oeil au beurre noir tout frais chaque matin. J'ai troqué mes Converses beige pour des noires. Je portais un long manteau noir, une écharpe noire, des mitaines... bref, l'attirail complet.
    (Inutile de préciser qu'à partir de ce moment-là, on a commencé à m'appeler "la gothique", à m'insulter de "sataniste" et même ma nièce m'appelait Marilyn Manson. Bon ça, ça n'a pas changé, haha, tout le monde continue à le faire sans se priver).

    En 1ère et 2e année de fac, j'allais de plus en plus vers le dark. J'ai acheté des pantalons à chaînes, des Docs Martens, une veste de vampire, j'affichais clairement ma schizophrénie, bien sûr j'avais les ongles noirs et j'ai toujours opté pour les cheveux roux-rouges, histoire de créer le contraste. J'aimais les tee-shirts Emily The Strange, les pantalons Criminal Damage, les jupes Death Kitty... bref, que du joyeux.

    Cet été/début automne, j'ai tenté de me féminiser (grossière erreur). J'ai acheté des slims, des tee-shirts plus serrés et décolletés, des Low boots, un trench. Bref, que des trucs que je ne mets plus maintenant.

    Et là, depuis quelques temps, j'alterne entre mon look pseudo gothique de terminale et l'association bootcut/chemise rayée avec un petit pull par dessus ou parfois une cravate. J'aime beaucoup les gilets de barman ou les pull sans manche, et les chemises j'ai dû en acheter 10 depuis novembre :x Je reste malgré tout fidèle à trois choses : mes Docs Martens noires vernies (parce que.), un trench court noir acheté chez H&M que j'adore, un keffieh noir et gris. Et évidemment, je ne quitte pas mes ongles noirs et mes cheveux rouges.
     
  10. Business Class

    Business Class
    Expand Collapse
    I am very busy.

    Pendant les premières années du collège, j'étais une caille-ra t'as vu. Le jogging du marché avec les signes chinois (qu'il fallait retrousser sur la cheville quand il faisait beau, attention), les baskets Air Max, le sac Eastpak, et le langage qui allait avec, bref que du bonheur.
    Ensuite, tout comme Aarycia, en 3ème, Jennyfer (et Pimkie ah ah !) sont devenus mes magasins de prédilection où j'allais shopper avec mes pine-co. Là, jusqu'à la fin de la 2nde, c'était un peu Pétasse time : et que je te sors les jeans taille basse, le string qui dépasse, les dos-nu, les robes moulantes en synthétique, les tops-bandeaux avec les bretelles transparentes en-dessous (!!). Genre la fille qui découvre qu'elle peut plaire aux mecs et qui exploite le filon à mort, à tort et à travers.
    Les deux dernières années du lycée ont été plus calmes mais tout aussi... colorées. J'étais rose à fond, à fond, à fond. Franchement, quand j'y repense, c'est assez dingue. Dans les boutiques, j'allais instinctivement vers les articles roses et ma garde-robe était rose à en gerber. Attention, c'était tout du même rose, la pire teinte qui soit : le rose bonbon.
    C'est en entrant à la fac et en découvrant le fabuleux monde de la mode que je suis devenue une bête de mode :lol:.
    En regardant en arrière, je ne sais pas si ce cheminement stylistique a un sens, ni même un lien entre chacune des phases et je ne crois même pas m'être stabilisée, j'ai l'impression d'être toujours en constante évolution et de me découvrir un nouveau style chaque jour.
     
  11. Enesque

    Enesque
    Expand Collapse
    Energie à revendre

    6ème : Rien de spécial, je devais porter l'association basket à scratch / jean / pull. Beaucoup de beige.
    5ème : Beige toujours, je portais un jogging beige que j'aimais bien, la coupe n'était pas moulante, juste droite, fluide, avec un pull beige et un signe chinois dessus. J'ai fais le ménage de ma garde-robe mais ce pull y était encore mais je ne le porte plus. J'avais des petites baskets noires à lacets. Et je portais des chemisiers blanc avec des rayures noires.
    4ème : Beaucoup de vert, kaki, beige. Toujours jean, basket.
    3ème : Là ça devient interessant et j'ai une photo à apporter :domokun:
    Mon style était assez bizarre j'etais fan des sweet et gothic lolita. Et donc pour faire pareil j'ai acheté des bas/chaussettes rayées noir/blanc. Et même si je n'avais rien pour les assortir je voulais les mettre le jour de la photo de classe alors j'ai pris ce que j'avais sous la main.
    Un jogging "reboulé", un mini-haut rayé, et les chaussettes.

    Vers la fin de la 3ème j'achète mes premiers talons, je commence à m'habiller mieux.
     
  12. Lindépendante

    Lindépendante
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    Moi quand j'étais jeune j'étais très masculine pantalon snap et soulier de course mais par la suite c'étais petit soulier noir à talon haut et camisole avec un pantalon propre sa ses vers mes 13 ans ou j'ai commencer à me soucier un peu plus de mon look.

    J'ai été gothique pendant environ 1 ans vernis noir et cheveux teint noir aussi avec le linge qui venais avec je ne suis pu comme sa meme si la moitié de mes fringues sont tous de couleurs noir ou presque.......

    De 14 à 15 ans j'ai été punk mais je fesais tellement dur et le pire ses dans cette période ou j'ai eu le plus de rendez-vous avec des mecs:errf: je portais un bas de pyjama brun et noir (oui vous avez bien lu je sortais vraiment en pyjama dehors) avec un chandail style anarchist des grosse chaines dans le cou des boucle d'oreilles des année 80 de ma mère des bracelet avec des pics et plein de bagues en argent à tout les doigts un gros rouge à lèvre rouge mauve maquillage style rose et 2 grosses lignes noir de crayon qui descendais de mes yeux au joue je ressemblais à Pierrot:lol: Et dire que dans ce temps là je me trouvais belle personnellement je n'arrive pas à croire que je ressemblais vraiment à ça:o


    Aujourd'hui je suis du style normal jeans à patte d'éléphant et beau chandail manteau court comme que les jeune filles porte je suis un plus hip hop maintenant et j'aime beaucoup mieux ça je suis à laise dans mes fringues et je ne suis pas une filles qui va toujours suivre la mode j'aime mieux personaliser mon style.
     
Chargement...