Témoignages changement de corps/d'hygiène de vie

Sujet dans 'Questions (pas si) cons' lancé par Kchalot, le 10 mai 2015.

  1. Kchalot

    Kchalot
    Expand Collapse

    Salut à toutes :)

    Je n'ai pas trouvé de sujet sur le forum dans lequel je pouvais trouver réponses à mes questions alors voilà je le crée.

    Pour qui ?
    - Pour celles qui ont envie de changement dans leur vie ou sur leur corps (régime, chirurgie esthétique, prise en main, changement de style, expatriation, arrêter de boire ou de fumer, arrêter de se droguer, faire une cure de desintox etc etc c'est très varié), et qui voudraient savoir comment celles qui ont réussi l'ont vécu, ce qui s'est passé pour elles après, les choses auxquelles elles ne s'attendaient pas avant et pendant leur changement.
    - Et donc par déduction ça s'adresse à celles qui ont réussi à aller jusqu'au bout d'un de leur projet, et qui voudraient bien partager leur expérience en toute humilité.

    Objectifs :
    - Discuter de ce qu'entraine réellement un tel changement/une telle décision dans notre vie.
    - Prendre conscience des malus de telles décisions (parce qu'il y a un côté négatif à tout mais qu'on est tellement persuadée que ça améliorera considérablement notre vie qu'on envisage mal que ce qu'on décide de faire s'accompagne d'aspect négatifs)
    - Apprendre du témoignage et de l'expérience de celles qui ont réussi pour aborder cette phase de notre vie plus sereinement.
    - Pour celles qui témoignent, aider celles qui veulent changer et qui sont décidées à le faire en leur présentant leur objectif sous tout ses angles, même les plus mauvais.

    :unicorn:! Attention !:unicorn:
    C'est pas vraiment destiné à celles qui cherchent des conseils, des programmes, du soutient, c'est une excellente idée mais c'est pas le but de ce sujet. C'est surtout pour savoir à quoi s'attendre et à quoi se préparer parce qu'on se rend pas tellement compte de ce que changer de corps ou changer de vie implique, et quand on se lance dans ce genre de projet sur nous même c'est les imprévus, les déceptions et les obstacles qui érodent notre motivation et nos certitudes.

    Dites moi si vous pensez que ce sujet est pertinent ou s'il vous intéresse, moi je vous retrouve dans les réponses pour vous préciser pourquoi j'ai eu besoin de créer ce sujet (et donc demander à quelqu'un de témoigner hihihi)
     
    #1 Kchalot, 10 mai 2015
    Dernière édition: 10 mai 2015
    Bulle mousseuse a BigUpé ce message
  2. Kchalot

    Kchalot
    Expand Collapse

    Et donc voilà pour ma part je ne fais pas partie de celles qui ont réussi. En ce moment, manger sain, faire du sport c'est beaucoup un effet de mode. De nombreuses marques ont sorti des collections de mode, impossible de faire un tour sur Twitter, Facebook, Youtube, des journaux et des radios sans rencontrer un article ou une photo sur ce thème. Donc y a beaucoup de trucs pour perdre du poids en peu de temps mais c'est pas mon but.
    Je suis des coaches sportifs sur les réseaux sociaux et pour la plupart, elles racontent que d'avoir le corps qu'elles ont ça leur a pris entre 4 et 6 ans. Alors je cherche une fille qui a elle aussi changé sur une si grande période de temps, qui démarrait d'une morphologie plutôt ronde, qui voudrait bien raconter son parcours, merci :)
     
    #2 Kchalot, 10 mai 2015
    Dernière édition: 10 mai 2015
    Miquette a BigUpé ce message
  3. Feelitall

    Feelitall
    Expand Collapse

    L'idée du sujet est bonne, mais je lis quelque chose qui me dérange un peu personnellement : "sans vouloir être offensante, raconter comment être passée d'une taille 36 à une taille 34 est assez déplacé puisque les deux tailles correspondent à des standard de beauté et de minceur)"
    Si le but est de témoigner, justement, sur un changement d'hygiène de vie et/ou de corps.. ben oui c'est un peu offensant. La taille de vêtements ne veut rien dire, ou pas grand-chose. Passer d'un 36 flasque à un 34 bien dessiné, comme tu dis, surtout quand on fait 1m50, c'est un changement qui peut être énorme, dans la tête surtout. Puis les standards de beauté, c'est plutôt une affaire de morphologie que de taille, même si bien sur les deux sont liés... Enfin bref je ne vais pas m'étendre, peut-être est-ce simplement une tournure un peu maladroite, mais du coup, ça me ferait me sentir un peu '"illégitime" de poster là. Et pourtant, je ne faisais pas du 36 avant de changer de mode de vie! à mon sens, l'évolution qui est la plus importante à saisir, c'est la manière dont on se perçoit et l'image qu'on a de soi-même, pas les mensurations.
     
    Heran. a BigUpé ce message
  4. Ju-

    Ju-
    Expand Collapse

    Bin moi j'ai toujours été très mince.

    Et puis au collège j'ai grossi un peu, atteignant le poids extraordinaire de 58 kilos ! On m'a donc surnommée la Grosse.

    Mais peu m'importait, moi mon complexe a toujours tourné autour de mon manque d'intelligence.

    C'est pour dépasser ce complexe que je me suis donnée à fond dans mes études mais aussi dans divers pistes de lectures en tout genre. Ca m'a pris du temps. Ca m'a confronté à mes peurs de l'échec. A mon caractère.
    J'ai complètement revu mon mode de vie, mon hygiène de vie.

    Aujourd'hui, 5 ans après... Je reçois beaucoup de compliments. On me valorise beaucoup.

    Sur ma silhouette.
    Puisque j'ai mincis entre temps. Sans faire exprès en plus.

    Bin, je me trouve toujours bête. Un peu moins qu'avant mais c'est un complexe que je n'ai pas réussis à dépasser (heureusement peut être ?)

    Mais c'est pas grave, je vais pas l'ouvrir puisque je rentre dans du 34.

    @Kchalot, je suis en colère parce je voudrais être quelque chose d'autre qu'une fille mince.

    J'en ai marre que le seul accomplissement qu'on perçoive chez la femme tourne autour de son poids. Si j'étais un homme, ça serait différent.

    Et j'entends souvent que je n'ai pas le droit de me plaindre. Comme toi dans ton message, qui pourtant n'est pas méchant, je le sais bien !
    Mais j'en ai marre d'être coincée dans le cliché de la fille qui est mince alors qui peut mourir heureuse. On est quand même plus que ça.

    Tu parles pourtant de choses très positive dans ton post, de prise en main, de changements, de réussite ! Mais beaucoup de poids.

    Au final, ca m'a piqué en le lisant, mais je suis peut être complètement hors sujet. Dis moi ce que tu en penses.
     
    #4 Ju-, 10 mai 2015
    Dernière édition: 10 mai 2015
    Soja, Cilece et Heran. ont BigUpé ce message.
  5. Grim

    Grim
    Expand Collapse
    Verticalisée

    Je suis d'accord avec toi @Ju-

    Parce qu'en fait, que ça soit passer d'un 36 à un 34, ou l'inverse (et donc prendre du poids, même juste quelques kilos), c'est pas forcément si simple qu'on le croit.
    Y'a pas de petits progrès, dans le sens ou même si le chemin pour atteindre le but qu'on se fixe ne semble parfois pas titanesque aux autres des yeux, il n'en reste pas moins parfois titanesque aux yeux de la personne qui le vit. Par exemple :

    J'ai 28 ans, je pèse 42kg et quelques et je mesure 1m60.

    De l'avis commun on me trouve trop maigre. Soit.
    Y'a une dizaine d'années, je pesais 47kg pour la même taille à peu près (en gros, je crois n'avoir jamais pesé 50kg et plus). Et soit les gens me trouvaient maigre, soit ils (et en fait, souvent elles) m'enviaient parce que je cite "t'as de la chance tu peux te goinfrer tu prends rien". Oui ben non.

    Là, à l'heure actuelle, je me dis que ça serait bien que je remonte ne serait-ce qu'à 45kg. Ce serait déjà une bonne chose. Et maintenant comme avant, j'en ai entendu des gens qui m'ont dit "bah t'as qu'à manger". LOL.
    Comme si ça se résumait juste à ça. Et le problème dans la tête des gens, c'est que ça se résume juste à ça.

    Et que dans la tête des gens, le 34/36 c'est dans les canons de beauté donc on a pas de mérite quand on passe d'une taille à l'autre, que soit en prenant du poids ou en en perdant.
    Et c'est là que je suis pas d'accord. Parce que descendre d'une taille pour certain-e-s c'est facile (et valable pour l'inverse) mais pour d'autres c'est un peu la croix et la bannière.

    Alors que pour d'autre, le changement, même minime aux yeux des gens, ça peut demander justement le thème de ce topic : un changement d'hygiène de vie. Oui, même pour prendre 4kg foutus kilos...

    Pour reprendre mon cas, je sais que si je veux réussir à reprendre du poids, va falloir que je change des choses. Qui peuvent sembler anodines aux yeux des autres alors qu'elles ne le sont pas pour moi.

    Le problème de ton premier message se situe là en fait : "Mincir par exemple puisque c'est un sujet universel (et s'il vous plait soyez raisonnables, sans vouloir être offensante, raconter comment être passée d'une taille 36 à une taille 34 est assez déplacé puisque les deux tailles correspondent à des standard de beauté et de minceur). J'entends par là qu'on connait toutes une fille ou deux qui sont déjà sublimes, qui n'ont pas ou très peu de graisse et qui ne voudraient perdre que quelques gramme par ci par là, mais des filles qui sont passé d'une taille L à une taille S ? Ou de XS à M ? Des filles qui se sentaient trop flasques qui sont devenues hyper dessinées ? Des filles en surpoids qui ont maintenant des bras toniques et des jambes sculptées ? Des filles qui n'osaient pas aller à la playa et qui maintenant sont à la limite du monokini ? Perso je n'en connais aucune, leur témoignage serait donc précieux."

    Tu exclue d'emblée certaines personnes et c'est dommage je trouve. Comme si en effet, rentrer dans les critères de poids de la société devait nous suffire. J'arrive pas trop à m'exprimer, mais en gros, ça me rappelle un peu les gens qui disent "oh c'est bon arrête de te plaindre qu'on te fasse des compliments, t'as de la chance, t'es belle". Ah bah oui donc tout va bien...

    Ca donne en effet le sentiment qu'on a pas le droit de se plaindre et je trouve ça assez dur, justement parce que comme je l'ai dis, pour certaines personnes, ben descendre ou prendre juste une taille, c'est un peu le parcours du combattant aussi, alors que comme ça a été dit je crois, je trouve aussi que le chiffre (que ça soit celui sur la balance, ou les tailles de fringues) c'est du vent parce que ça correspond à des standards qui ne peuvent pas s'appliquer à tout le monde.

    Je pense que c'est un peu le souci quand on est complexée (et oui, je le suis malgré tout), c'est qu'on a tendance à idéaliser les gonzesses qu'on trouve belles ou qui du moins rentrent dans la norme et donc comme elles sont dans les critères de beauté, tout va bien pour elle. C'est un peu réducteur, et pas très juste.

    Après, je me doute que tu n'as pas écrit ça dans le but de blesser des gens, mais ce passage m'a aussi posé problème. :erf:
     
  6. Kchalot

    Kchalot
    Expand Collapse

    @Feelitall Oui oui je comprends tout à fait mais y avait une idée que je voulais souligner, je me suis douté que cette tournure poserais soucis, j'arrivais pas à exprimer ce que je veux dire en exemple. L'idée derrière ça c'était de préciser qu'il faudrait que ce soit un gros changement qui bouleverse ou qui change la vie de façon radicale, et oui passer d'un 36 mou à un 34 tonique ça rentre dans ce que j'avais en tête. J'admet que c'était mal tourné, et même la je doute que ce soit beaucoup mieux, si quelqu'un comprend l'idée et arrive à la reformuler qu'il essaie, je vais supprimer cette partie du message alors :)

    C'est juste que oui tout changement même minime peut être pour celui qui le vit un Himalayah à franchir, mais même en faisant preuve de tolérance et d'ouverture d'esprit il faut admettre que certains changement n'en sont pas vraiment, et c'est un débat intéressant d'ailleurs. Les témoignages que je voulais mettre en avant dans ce sujet c'est ceux qui expliquent l'influence sur leur vie extérieure parce qu'un changement quelqu'il soit nous fera toujours changer intérieurement et c'est non discutable. C'est pour ça que je cherchais à savoir quels changement suivent une perte de poids OU un gain de poids (qui sont tout les deux des challenges difficiles à relever) au niveau de la vie extérieure, par exemple est-ce que le regard de telle ou telle personne a changé ? Est-ce que les surnoms ont disparus ? Est-ce que l'attitude même des gens a changé ? Est-ce que des amis se sont révélés sous d'autres jours ? Est-ce que des gens ont été des obstacles et pourquoi ?

    J'avais jamais publié de sujet sur un forum donc franchement je sais absolument pas ce qui était bon à dire ou pas, et comme j'avais une idée de ce que je recherchais comme témoignage moi, j'ai fais avec. Du coup ce que je propose c'est qu'une fois que toutes celles concernées auront lu ce que j'ai eu à leur répondre, de supprimer ma publication et d'en refaire une mieux tournée destinée à la même chose. Ayant plus d'expérience que moi sur ce sujet, je ne doute pas qu'une de vous trois saura mieux faire, ou améliorer simplement le sujet de base si vous avez la flemme :).
     
    #6 Kchalot, 10 mai 2015
    Dernière édition: 10 mai 2015
  7. Kchalot

    Kchalot
    Expand Collapse

    @Ju- Alors, oui je suis tout à fait d'accord avec toi, a vrai dire quand j'ai écris le message j'ai eu du mal à faire la part des choses entre mon problème et les vrais objectifs de ce que je voulais "créer". NON, JAMAIS je n'ai dit ou insinué qu'une fille n'avait pas droit à la parole parce qu'elle était mince ou qu'elle était passée d'un 36 à un 34. Je me suis basée, pour dire ça, sur les "36" et "34" qu'on conçoit dans la société en général, les références magazines, puisqu'aujourd'hui même les magazines titrent parfois "Rentrer dans un 34/36 cet été ? C'est possible!". Désolée si c'est ce que tu as compris, d'ailleurs j'ai honte que mon message aie pu être compris comme ça.
     
  8. Kchalot

    Kchalot
    Expand Collapse

    @Grim et comme pour les deux autres personnes qui ont été blessées je réponds.

    Si tu veux moi j'ai toujours été complexée par mon poids, de manière maladive, j'ai presque tout testé, et on m'a attribué des surnoms qui m'enfermaient encore et toujours plus dans mes complexes. Tant et si bien qu'ils sont devenus une partie de moi, et pendant un moment je n'avais absolument aucun idée qu'il existait des filles qui à l'inverse de moi souffraient d'un manque de poids fictif ou réel. De plus de nature jalouse et rageuse ça me mettait hors de moi parce que je voyais toutes les choses que malgré leur complexes ces filles pouvaient faire et pas moi, j'avais aucune idée de ce qu'elles pouvaient vivre. Ce poids en trop que j'avais ça m'empêchait d'aller en bikini à la plage, ou même d'y aller tout court, et j'avais une haine viscérale de la piscine à l'école, je ne m'habillait qu'avec des vêtements beaucoup trop grands pour me cacher dedans et toutes les fois où j'étais en présence d'autres personnes que ma famille je contrôlais discrètement mon apparence pour être sure qu'on ne voie aucun bourrelet nulle part etc, et j'allais voir, me renseigner, voir si les bourrelets ça pouvait quand même plaire, mais jamais j'ai trouvé que la réponse était oui. Je voyais toujours sur des forums de mecs qu'une fille trop maigre c'était mieux qu'une fille trop grosse parce que les bourrelet c'était répugnant enfin vous imaginez quelles conneries on peut trouver sur les forums parfois.

    Ce n'est que plus tard que j'ai compris que mon attitude vis à vis de ça était vraiment stupide et injustifiée. Je vois bien le problème dans mon message, j'aurais dû faire preuve de plus d'impartialité et d'objectivité. Comme les critères sociaux de beauté ont (et ont toujours eu) une grande influence sur les gens, et particulièrement sur les femmes, j'ai cru que c'était ce qui était recherché par toutes les femmes, et je m'en excuse.

    J'espère que ce que vous avez voulu me faire comprendre est bien ce que j'ai compris (et a vrai dire ce que je savais déjà mais encore une fois j'ai été maladroite) et que mes réponses vous ont satisfaites.
     
  9. Grim

    Grim
    Expand Collapse
    Verticalisée

    @Kchalot Oui je pense que tu as compris ou se situe le problème, merci d'avoir précisé ta pensée. :)
     
Chargement...