Testez vos réactions face au harcèlement dans les transports, grâce à cette vidéo interactive

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 13 novembre 2015.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Pomgetswifi

    Pomgetswifi
    Expand Collapse
    Rock'n'roll

    Euh... Et si le monsieur ne pars pas une fois qu'on lui dit qu'on a pas envie de lui donner son numéro? Et si personne ne fait rien? Et si ça se passe la nuit? C'est bien mimi tout ça, on le sait tous déja. Dans un bus ou y'a du monde, bien sur que tu peux l'envoyer pêtre. Mais quand t'es seule, dans une rue (meme si les commerces sont ouverts), quand tu es au fond du bus et que le mec vient s'asseoir à coté de toi et que tu peux pas le pousser pour ressortir?
    Perso je trouve que ce spot est un résumé. Comme au dos d'un roman. Peut on trouver des solutions pour les situations vraiment problématiques? A moins qu'un homme réagisse differement à cette vidéo? Je ne peux pas me mettre à votre place messieurs. Etiez vous au courant de ce genre de situation ou découvrez-vous la réalité de la chose dans cette vidéo? Car je vous assure que ce n'est pas une simple mise en scène, ça se passe exactement comme ça...

    Je suis contente que les choses "bougent", qu'on commence à essayer de changer les choses, mais pour l'instant à part répéter ce que l'on sait déja... Je ne vois pas l'utilité de la campagne..
     
    mido, Nastja, Faye Valentine et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Cette campagne répète peut-être des choses que TU sais déjà, mais l'information et la communication auprès du grand public était l'une des principales revendications des associations (et des nôtres !) au sujet de la lutte contre le harcèlement. Bien sûr que ce spot n'a pas vocation à donner toutes les clés pour prévenir des situations de harcèlement, ce n'est qu'une vidéo interactive ; en revanche, il permet d'explorer quelques scènes très courantes, et de donner aux témoins (et aux victimes) les moyens de désamorcer des situations qui peuvent rapidement devenir violentes, graves.

    On est quand même face à énormément de gens qui ne réagissent pas quand ils sont témoins de scènes « gênantes » comme le début de la vidéo (= mec lourd) juste parce qu'ils considèrent qu'ils « n'ont pas à s'en mêler », ni à « choisir un camp ». Or cette vidéo explique qu'ils sont très très très cordialement invités à s'en mêler, bien au contraire, et que leur camp devrait être choisi par défaut : celui de la victime, toujours !

    Tant mieux si pour toi, ces situations te semblent évidentes. Combien de filles se disent que la meilleure réponse est de se taire, d'attendre que le type se décourage tout seul ? Combien n'osent pas appeler à l'aide dans le bus/le wagon, de peur que personne ne réagisse ? Combien de témoins ne réagissent pas à ces situations, parce qu'ils les jugent « pas graves », ni aux appels à l'aide, parce qu'ils ne savent « pas quoi faire » ?

    C'est le début qu'on attendait, et personnellement, je suis soulagée que la première campagne d'envergure nationale évite à la fois le victime blaming, et l'apologie des « chevaliers servants ».
     
    Muwglyk, iséhée, Luzoma et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. Pastèk

    Pastèk
    Expand Collapse
    Cucurbitacée en interrogation

    Je suis d'accord avec @Pomgetswifi. Il faudrait une vidéo avec un choix encore plus grand, différents moments de la journée (heure de pointe, nuit...).
    Cependant, c'est déjà un bon début, sachant que certaines personnes nient encore la réalité du harcèlement ou ne savent vraiment pas comment réagir. :d
     
  5. Bacteria

    Bacteria
    Expand Collapse

    Bonjour à tous!

    Cette vidéo m'a fait froid dans le dos... J'ai un profond malaise face à ce genre de remarques, un dégout profond, mais quelle horreur! Ça m'a rappelé une situation que j'avais vécue: c'était le soir dans un parc et un homme embêtait une femme. Ils semblaient se connaître, mais elle pleurait, elle voulait lui échapper et lui, lui donnait des ordres du type "reste là, bouge pas, arrête de faire ta chiante" en la tenant dans ses bras de force... J'ai été très mal à l'aise face à ça, et j'ai hésité à réagir simplement parce qu'ils semblaient se connaître: j'avais peur de m’immiscer dans une histoire qui ne me regardait pas du tout. (Avec le recul, je me rends compte que c'est stupide, puisqu'on dit bien que les viols etc. se produisent souvent entre deux personnes qui se connaissent... et la violence conjugale, c'est pas rien non plus.) J'ai fini par réagir en demandant à la femme, si elle voulait de l'aide, si elle voulait que j'appelle la police. C'est l'homme qui m'a répondu d'aller me faire voir. J'ai insister en lui répondant que je ne lui demandais pas cela à lui, mais bien à elle. Elle ne me répondait pas... Et l'homme m'a adressé un "c'est bon, c'est ma femme" qui m'a glacée... C'est ta femme?! Ah ok, donc tu peux la traiter n'importe comment, elle t'appartient! Ah pardon, j'avais pas pensé! N'importe quoi.
    Bref, il a fini par me menacer, j'ai pris peur (j'avais bien insisté, faut dire, et il perdait son sang froid). Je suis donc partie, je n'avais pas mon téléphone sur moi et je n'ai donc pas pu appeler la police (ce que j'aurais fait). J'ai vu que d'autres personnes s'étaient arrêtées vers eux ensuite, et je me suis dit que c'était bon... (J'étais très en retard, en plus)
    Mais cette histoire m'a glacée le sang. J'ai culpabilisé de ne pas avoir eu mon téléphone, d'être partie, j'ai eu l'impression d'être lâche, j'ai culpabilisé de m'être souciée de mon retard plutôt que d'aider cette femme jusqu'au bout... Bref, j'étais très mal.

    Tout ça pour dire que malgré le fait d'être au courant de ce qu'était le harcèlement de rue, et même d'en avoir été victime de nombreuses fois, j'ai hésité à réagir. Par peur de gêner, par peur de me faire taper dessus, etc. Même en ayant réagi, je ne sais pas si j'ai eu la meilleure réaction. Je ne pense pas, même si c'était mieux que rien.
    Donc je pense qu'il est très important de répéter, et répéter encore à quel point on PEUT réagir. Au pire, on se trompe. Et tout le monde s'en fiche. Si on nous le répète assez, on ne se posera même plus la question! On réagira, c'est tout. Et au pire, on se prendra un "non mais c'est bon, t'inquiète, on s'engueule juste^^".
    Oui la situation est assez "parfaite pour réagir", dans cette vidéo. Mais il y a encore tellement de gens qui ne réagissent pas, même dans les situations de ce type...
    Merci donc pour cet article, même s'il m'a rappelé des mauvais souvenirs :$ Je prends toujours mon téléphone, maintenant... Et je ne me gêne plus pour faire des remarques, dans la rue.
     
    Gadda, Muwglyk, kisskissbangbang et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Jykso

    Jykso
    Expand Collapse
    Avant, je lisais des livres. Maintenant, je lis mon horoscope, les pages facebook de mes ex et le dos du paquet de frosties. #freeunicorns

    Franchement j'espère que ça va faire changer les mentalités mais on est pas trop sorti de l'auberge en France... Y'a à peine 2 jours quand je me suis fait coller aux basques par un mec à moitié bourré dans le RER A vers 21h30 avec plein de monde dans la rame personne n'a levé le petit doigt pour me sortir de la situation... Le pire c'est que j'étais au téléphone et que je lançais des regards autour de moi tout en disant au mec qu'il me faisait chier et qu'il fallait qu'il respecte une distance de sécurité et qu'il arrête de toucher ma tête avec ses mains dégueux mais les gens restaient les yeux collés à leur portable comme si il se passait rien...

    Au final le mec est parti (après m'avoir quand même tapé sur la tête deux fois pendant que j'étais au téléphone et parlé à 2 centimètres du visage pendant 5 minutes (avec une bonne haleine de bière) pendant que je m'énervais) et LA, MIRACLE. Quand il est sorti de la rame y'a 2 dames qui m'ont dit "vous inquiétez pas mademoiselle, il est tout le temps là, c'est pas la première fois qu'il fait ça, il choisi ses cibles". Merci mais c'était pas après que j'avais besoin d'aide mais pendant qu'il me tapait sur la tête en me balançant ses conneries.

    Franchement ce genre de situation me désespère et j'ai pas l'impression que c'est une petite vidéo qui va changer les mentalités (du moins ici...)

    (Je suis un peu remontée mais c'est tout frais donc ça m'énerve encore)
     
    mido, Muwglyk, kisskissbangbang et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Efe'

    Efe'
    Expand Collapse

    Je trouve cette vidéo plutôt bien faite. Évidement, ce n'est pas complet, mais le message est bon, et ça donne quand même quelques pistes pour les témoins qui n'osent pas réagir habituellement...
     
    Luzoma, Clemence Bodoc et Lafastod ont BigUpé ce message.
  8. Linwe

    Linwe
    Expand Collapse

    Je trouve que c'est plutôt bien fait, c'est sur que ça ne prend pas en compte tous les scénarios possibles, mais ça peut donner des idées à des gens qui ne savaient pas comment réagir avant. Par exemple je n'ai jamais pensé à faire semblant de connaitre la personne ! Ceci dit je n'ai jamais vu personne se faire agresser... ( je ne prends pas les transports quotidiennement ). Puis ça montre qu'il y a des efforts et un début de prise de conscience de la société.
    Par contre quand j'avais 15 ans, première fois où je prenais le métro toute seule... Un type a commencé à se coller à moi, et il remontait sa main vers mes seins... Je n'ai absolument pas réagi... j'étais pétrifiée. J'ai regardé avec insistance un mec en face de moi pour lui faire comprendre que le type me touchait et que je savais pas quoi faire, et quand il a compris, il l'a jeté dehors... Je crois que j'ai rarement eu autant de gratitude envers quelqu'un. Et rien que d'en parler ça me met mal à l'aise, je ne réalise que maintenant que c'était une agression sexuelle. Ce serait maintenant, je pense ( je n'en suis cependant pas sûre ) que je pourrais réagir.
     
    Faye Valentine et Clemence Bodoc ont BigUpé.
  9. Lafastod

    Lafastod
    Expand Collapse
    Procrastination en cours.

    Hum. Je trouve que c'est quand même pas si nulle.
    Oui, elle est hyper incomplète et elle se passe en plein jour, dans un endroit qui n'est pas bondé et où le mec a des paroles (ce qui n'est pas toujours le cas -> les frotteurs ne lâchent absolument aucune parole hein, faudrait pas non plus qu'ils attirent l'attention) qui peuvent attirer les regards ou les oreilles qui trainent.
    Mais c'est déjà bien de mettre les témoins dans l'action. Qu'on se rende compte un peu, que ne rien faire, c'est ni plus ni moins de la non assistance à personne en danger.

    (Ca me fait penser au cam clash sur le harcèlement de rue)
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    MAIS C'EST CA !
    Y'a toujours des gens pour te dire "ca va" après coup, mais personne pour l'ouvrir sur le moment et j'arrive pas à comprendre ça.

    J'ai juste une question qui me tracasse: qui regarde cette vidéo ? C'est sur tous les réseaux sociaux, mais ce qui m'ennuie, c'est qu'à mon avis c'est surtout les personnes qui sont confrontées au harcèlement qui vont cliquer sur "lecture". Ce qui ne se sentent pas concernés et qui regardent ailleurs dans les bus/tram/métro/rer/rue etc, j'ai peur qu'ils ne sentent pas non plus concernés par cette campagne. :dunno:
     
    mido, Faye Valentine, Laoragwen et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    Je la trouve bien faite cette vidéo. Et d'expérience, le coup de "salut [nom féminin], je t'attendais" et guider la victime un peu plus loin ça marche bien.
     
    Chloé P. a BigUpé ce message
Chargement...