« The Identity Project » : les LGBTQ définissent leur genre

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lady Dylan, le 13 avril 2014.

  1. Lady Dylan

    Lady Dylan
    Expand Collapse
    Hazel Tellington

  2. Tankli

    Tankli
    Expand Collapse
    Punk bunny

    Woooooooh ils sont tous tellement beauuuuux !!
    J'applaudis l'initiative des deux mains, c'est à la fois esthétique, drôle et revendicatif... J'adore, j'adore, j'adooore ! :paillettes:
     
  3. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Je ne comprends pas trop cette phrase de l'article: "L'identité de genre est complexe, et les personnes qui se définissent comme « LGBTQ » (lesbienne, gay, bi, trans, queer) sont en fait bien plus que ça.", c'est pas aussi le cas pour les non-LGBTQ?

    Faudrait pas voir à mettre systématiquement à part des groupes personnes quand on parle de choses qui finalement... s'appliquent à tout le monde :d (je ne parle pas là du projet, qui a son but spécifique, mais du ton de l'article).


    Sinon je trouve le projet très sympa sur "les étiquettes", qui rappellent qu'on est pas forcément "une seule" étiquette et surtout qu'on peut se définir comme on le veut.
    Et qu'on peut aussi choisir de rester définie par une seule des lettres sans se définir plus, avec des" étiquettes spécifiques" en plus car "les LGBTQ sont bien plus que ça" (?), ça marche aussi :)
     
    #3 Lady Stardust, 13 avril 2014
    Dernière édition: 13 avril 2014
  4. paradisdesbilles

    paradisdesbilles
    Expand Collapse

    Le truc c'est que "LGBTQ" n'englobe pas la totalité des termes existant au sein de la communauté queer. Quelqu'un qui est hétéro est hétéro, point final. Quelqu'un qui est cisgenre est cisgenre, point final. Alors que "queer" est un terme très vague qui designe "toute personne n'étant pas hétéro/cisgenre" et qui demande donc à être clarifié. Tous les queers ne sont pas lesbiennes, gay, bi, trans, il existe aussi les asexuels, les pansexuels, les genderfluid, les aromantique... Bref, une grande palette de termes que l'ont ne peut pas tous lister tellement il y en a.

    En tous cas, c'est comme ça que je lis cette phrase, mais je pourrais me tromper.
     
  5. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    Bah... si les hétéros sont hétéros "sont hétéros", point final, alors les homos sont homos, point final aussi, non?

    Je suis d'accord avec toi pour les queers, je sais tout ça, mais du coup, pourquoi parler de LGBTQ et pas.... de queers tout simplement?

    D'ailleurs dans le projet il est dit " queer et genderqueer" à ce que je lis de l'article.
    D'autant que queer a les sens qu'on veut bien lui donner: ça peut avoir un sens politique, et on peut très bien se considérer comme lesbienne et pas queer (du coup il ne prend pas là le sens très large que tu lui donnes: ""toute personne n'étant pas hétéro/cisgenre").

    Si on inclut les LGB pour la multiplicité des étiquettes, en plus des trans et queer, pour moi ça n'a alors pas de sens de ne pas inclure les hétéros (qui pourraient très bien se retrouver sous les étiquettes "dominatrice", "grosse", "indigène", "dandy" et "ornithorynque" d'ailleurs).
    Ça l'a dans le projet, qui se focalise sur ces identités là, mais pas dans cette phrase généralisatrice de l'article: "L'identité de genre est complexe, et les personnes qui se définissent comme « LGBTQ » (lesbienne, gay, bi, trans, queer) sont en fait bien plus que ça."

    Bref ça me laisse perplexe cet emploi du terme "LGBTQ" dans ce contexte là.
     
    #5 Lady Stardust, 14 avril 2014
    Dernière édition: 14 avril 2014
  6. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    Les photos sont géniales mais pourquoi uniquement mettre des gens qui définissent leur identité de façon différente de la majorité ?

    Je trouve que ça continue à les mettre à part... Pourquoi ne pas mettre dedans un "cisgenre"... ça contribuerait à montrer que toute les identités de genre sont valables, qu'il n'y en a pas de différente sur le plan de la valeur...

    En plus de ça, j'ai du mal à comprendre comment on peut mélanger son orientation sexuelle (aimant les femmes, aimant les hommes, aimant les deux, aimant tout le monde... etc) avec son identité de genre. D'ailleurs, dans le cas des identités non-binaires, la dénomination homo/hétéro devient complètement obsolète, non ?

    Après moi chuis contre les étiquettes de tout poil donc j'ai un peu du mal à me retrouver dans ce projet aussi ^^ mais je peux parfaitement comprendre le fait qu'on ai envie de mettre soi-même des mots sur son identité. Et si ce projet permet à ses participant-e-s de se sentir plus visibles, mieux en somme, alors TB pour l'initiative !
     
  7. Capitaine Janeway

    Capitaine Janeway
    Expand Collapse

    Pour répondre à ta première question : probablement parce que les personnes cis et les personnes hétéro forment la majorité de la population, sont visibles et correspondent globalement aux normes attendues (je ne dis pas, évidemment, que touTEs les cishétéro sont identiques, juste que par rapport à la cishétéronormativité, iels sont parfaitement visibles et acceptées).

    Je ne perçois pas ce projet comme une manière de hiérarchiser les identités, mais plutôt comme une manière de rendre visible les identités autres, les personnes marginalisées. Ça aurait peu d'intérêt de montrer des personnes qui correspondent à la norme attendue parce que ce ne sont pas des personnes stigmatisées. Par ailleurs, on met régulièrement les personnes cis et hétéro en avant même dans les luttes queers (LGBTQIAP+ est souvent repris avec un A pour "Ally" et non "Asexual", voire avec deux A car de nombreux alliéEs n'apprécient pas d'être mis à l'écart de la communauté queer).

    Pour ce qui est de la question des étiquettes, une fois encore, c'est une question de visibilité principalement. Malheureusement, sans étiquette, nous sommes invisibles car la norme reste cishétéro. On peut être queer sans se revendiquer d'étiquette (même pas celle de queer), mais je me vois mal être contre un outil politique majeur.

    Ensuite, par rapport à la notion d'homo/hétérosexualité et de son côté obsolète si on inclus les personnes non-binaires... Je ne pense pas, à moins de les comprendre de manière binaires justement !

    Je suis "bifluide", bisexuelle d'étiquette, mais sexuellement fluide. Pas pansexuelle, mais attirée par plus de deux genres.

    L'homosexualité, c'est être attiré par le même genre que soi. Une personne agenre peut n'être attiréE que par les personnes agenres. L'hétérosexualité, c'est être attiréE par un genre différent. Une personne bigenre attirée uniquement par les hommes serait hétérosexuelle.
    CertainEs personnes binaires utilisent le genre assigné à la naissance ou celui dont elles se sentent le plus proche quand elles ne sont pas neutres pour décrire leur orientation sexuelle. C'est très variable.

    Le problème n'est pas que ces termes sont obsolètes, c'est surtout qu'ils évoluent plus vite dans les communautés queers plus sensibilisées que dans la masse qui garde une vision très binaire des choses.

    De nos jours, par exemple, on définit "bisexualité" comme "attirance pour le même genre et un genre différent ou plus", parfois encore comme "attirance pour deux genres ou plus, mais pas tous".

    Notez que même si les personnes cishétéro peuvent s'éloigner de la norme, elles ne peuvent pas être queer. Il s'agit d'ailleurs d'une insulte queerphobe anglophone revendiquée par les personnes LGBTQ (à la base). Il serait assez mal venu de faire participer une personne cishétéro à ce projet en évoquant son identité queer.
     
  8. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

     Ce que je veux dire, c'est que ce projet met en avant, rend visible les identités non-binaires, mais en ne montrant QUE des identités non-binaires, je trouve que ça renforce l'aspect "communauté à part". Ca rend visible mais continue à marginaliser, je trouve.

    Ensuite c'est gentil de me mettre "dans la masse" parce que je ne comprend pas les termes hétéro et homo ^^ On dirait que le monde se divise en deux pour toi : la communauté LGBTQ, en avance sur les questions de genre, sensibles à toutes ces questions, et le reste du monde, cisgenre, hétéro et qui s'en fout... je veux dire, je ne suis ni cisgenre ni hétéro et pourtant je n'ai pas vraiment l'impression de faire partie d'une communauté qui en se constituant en communauté, veut rester entre elle, en fait... Ma soeur est cisgenre et hétéro et pourtant, elle est hyper sensible aux questions de genre, d'homosexualité, et milite énormément en faveur des droits LGBT.

    Pour moi  oui les termes homo/hétéro/bi ne veulent rien dire, parce qu'ils sont définis par rapport à la binarité des genres, donc si on introduit des genres non-binaires bin... ça tombe un peu à l'eau.

    Par exemple je suis fluide mais pas attirée que par des gens fluides donc je suis pas homo. Or, je peux pas non plus me définir comme hétéro parce que je suis pas attirée que par les hommes (je suis quand même plus une fille). Je suis pas bi parce que je suis pas attirée que par les hommes et les femmes mais aussi par tout le reste, mais pas tout le reste... Enfin pour moi l'attirance sexuelle c'est une affaire de personne pas de genre ou de sexe... L'amour est quelque chose qui se vit à l'échelle d'une personne envers une autre et est à chaque fois différent.

    Je ne pense pas que mettre des étiquettes soient un outil politique si efficace, vu que ça contribue à créer des minorités communautaires... or, qui dit minorité dit forcément rejet par la majorité... Alors pourquoi ne pas faire un Identity Project" incluant toutes les identités ? Je veux dire, c'est comme ce projet dont j'ai oublié le nom qui mettait en scène toutes les couleurs de peau existantes... Ce projet n'aurait pas eu de sens s'il n'y avait eu que les peaux considérées comme "colorées" par opposition aux peaux blanches... Là c'est pareil, faire un projet sur l'identité sexuelle en y mettant pas ce qui est considéré comme étant la "norme"...

    En fait avec ce projet j'ai l'impression qu'on montre les identités non-binaires comme étant plus spéciales, et plus différentes du reste... Je veux dire, entre deux cisgenres hétéro il y a une façon différente de vivre son genre... L'un va dire "je suis un homme cisgenre hétérosexuel aimant les femmes un peu masculines" et l'autre "je suis une femme cisgenre hétérosexuelle aimant les gros musclés virils" et pourtant ce seront deux cisgenres... Bien sûr ce sont des exemples très caricaturaux, mais c'est pour montrer que la diversité est partout, y compris dans la majorité.

    Ca s'appelle "Identity Project" pas "Queer Project" ^^
     
  9. Capitaine Janeway

    Capitaine Janeway
    Expand Collapse

    @AngelTen

    "La masse" n'était pas un terme péjoratif. Je fais aussi partie de la masse sur pas mal de questions et j'ai fait partie de la masse sur la grosse majorité des questions LGBTQIAP+. Je ne trouve pas de meilleur terme pour parler de la majorité des gens, mais il faut l'avouer : dans la majorité des cas, à moins de fréquenter des milieux militants qui s'interrogent, font évoluer les définitions et sont très sensibilisés voire concernés par les questions abordées, on n'est pas au fait des dernières réponses apportées.

    "La masse" est par exemple celle qui définit la bisexualité comme l'attirance pour les hommes et les femmes, les "deux genres". Cette masse peut être bisexuelle. Les milieux militants, eux, ont une autre définition, plus moderne, plus au fait des connaissances actuelles.

    Je m'excuse si j'ai donné l'impression de sous-entendre que "la masse" (à défaut d'autres termes) était forcément cishétéro cela dit (et que je n'en faisais jamais partie). Je ne voudrais surtout pas prétendre que toute personne LGBTQIAP+ a la même opinion, les mêmes réponses aux questions, la même connaissance de toutes les évolutions des définitions, le même besoin de faire partie d'une communauté ou autre. Je souhaite encore moins prétendre tout connaître, ne jamais faire de bourde et ne jamais faire partie de ce que j'ai appelé la masse. Si vous trouvez un meilleur terme (je voulais éviter "la majorité" pour éviter de sous-entendre cis-hétéro à la base, mais visiblement c'est pas brillant non plus), n'hésitez pas à me le dire. :-)

    Pour ma part, je fais partie de ces personnes bies qui considèrent que la bisexualité n'est pas binaire et n'a une conception binaire à la base qu'à cause des termes médicaux qui nous ont été assignées, du coup, j'ai du mal à inscrire les orientations sexuelles dans une binarité à l'heure actuelle (je suis plus partisane de l'évolution des étiquettes que de leur abolition). Mais je peux comprendre que pour beaucoup il y ait nécessairement cette vision binaires dans les termes (même si je risque de mordre comme beaucoup de personnes biEs si on définit ma sexualité comme était binaire, attention ^^).

    Je comprends ton point de vue vis-à-vis de la majorité cishétéro (qui est effectivement aussi variée que tout ce qui est regroupé sous l'étiquette queer), cependant j'ai l'impression que le projet, malgré son nom, a bien été défini autour de la visibilité LGBTQ. En tout cas, vu la description de l'article. Et je pense qu'aux vues des problèmes qui touchent les personnes queer (évoquées dans l'article également), il est malheureusement plus important de les mettre en avant.

    Cependant, j'admets que je n'ai pas une démarche qui met le "tous égaux" en avant, parce que les inégalités actuelles me poussent à penser que certains groupes doivent pouvoir être rendus visible sans "mixité" pour leur redonner la parole. Donc mon avis positif sur ce projet est totalement biaisé.

    Je dois le dire, j'adhère à cette vision, mais comme beaucoup de militants, j'ignore qu'elle est la démarche à privilégier. Je la trouve juste plus confortable, mais je comprends les désaccords (heureusement qu'il y en a d'ailleurs). :-)
     
  10. Charlie-Culotte

    Charlie-Culotte
    Expand Collapse
    Je vous prie d'agréer l'expression de mon wesh respectueux.

    Cette série est très bien faite, et ils sont tous très beaux/belles. Ils ont l'air de s'entendre à merveille dans leurs couples, ils ont de la chance !

    Par contre, j'ai pas compris pourquoi ils mettent tous "femme" au lieu de "woman", ça a la même signification pourtant ? Sauf si c'est juste pour faire plus stylé...
     
  11. Lady Stardust

    Lady Stardust
    Expand Collapse
    Ah wham bam thank you ma'am!

    "Femme" en anglais (on écrit "fem" aussi, ou "lipstick lesbian") signifie une lesbienne féminine à ce que je sais.

    La page wikipédia inclut une définition plus large à ce que je vois: Femme

    Voilà voilà :d
     
  12. Charlie-Culotte

    Charlie-Culotte
    Expand Collapse
    Je vous prie d'agréer l'expression de mon wesh respectueux.

    Ah ok je ne connaissais pas ^^
    merci
     
Chargement...