Thème d'écriture : La guigne

Sujet dans 'Forum Ecriture' lancé par Yana, le 7 mars 2011.

  1. Yana

    Yana
    Expand Collapse
    <<= Gauche // Droite =>>

    Dans vos textes de la semaine, votre personnage principal devra avoir la guigne. Une vraie, implacable, cruelle ou hilarante malchance !

    N'hésitez pas à commenter et critiquer les textes des autres madmoiZelles, c'est toujours intéressant d'avoir des retours sur notre travail !

    Si c'est la première fois que tu participes aux thèmes d'écriture (bienvenue !), tu peux trouver toutes les consignes pour poster ici !
     
  2. Asraf

    Asraf
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    Bonjour les madz!

    Ce thème m'a fait penser à un petit texte que j'ai écrit pour la fac cette année. Le sujet était "description d'une cerise" et j'avais choisi la guigne.

    Voilà ce que ça a donné :

    Bonjour !

    Moi, c?est Cerise. Plus précisément, je suis une guigne.
    Vu mon nom, me direz-vous, mon destin était tout tracé. Mais avant que vous ne commenciez ce délicieux clafoutis, laissez-moi vous raconter mon histoire.

    Je suis née un beau matin de mai tout en haut d?un merisier.
    Plus les jours passaient et plus je prenais une couleur rouge vif. Je me souviens comme vous veniez me contempler chaque jour?
    Vous veniez aussi pour me protéger des pies à l?aide de divers stratagèmes et je vous en remercie.
    Grâce à vous, de verte, j?ai pu devenir pourpre sombre. De mate, je suis devenue brillante.
    Ma peau lisse vous faisait rêver.
    Mes formes vous faisaient pâlir de jalousie.
    Car il faut le dire, je suis ronde, ferme, charnue. Tout en moi éveille les sens.
    Et, cerise sur le gâteau, en plus de ma couleur et de mon allure sans pareille, je me tiens droite, fière au bout de ma queue.
    Mon odeur vous laissait sans voix. En effet, je sens à la fois l?été, la douceur et l?herbe fraîche.
    Mais je sens aussi le sucre et le plaisir. Ainsi, je vous transporte dans un monde de saveurs et de jouissances.

    Un matin cependant, j?ai réalisé ce que signifiait l?expression « avoir la cerise ».
    Ma vie sur le merisier, à surplomber le jardin fleuri et à me laisser paresser au soleil était terminée.
    Vous êtes venu me cueillir, les yeux plein d?envie. Vous m?avez posée sur vos oreilles et m?avez portée jusque dans votre logis.
    Vous m?avez déposée dans un saladier. Je me retrouvais entassée sur mes amies. Paniquées, nous ne comprenions pas la raison de ces mauvais traitements?
    Ensuite, vous nous avez équeutées (Aïe !) et disposées au fond d?un plat dans une matière pâle et visqueuse?
    Ma cousine me dit qu?il s?agit de pâte et que vous préparez un clafoutis.
    Je commence à comprendre quelle sera notre issue et ne peux m?empêcher de m?exclamer : « Pourquoi moi ? Quelle guigne !!? ».


     
  3. Carrousel

    Carrousel
    Expand Collapse
    faim



    J'aime bien cette histoire ! C'est frais et rigolo, enfin au début je me disais qu'elle se prenait pas pour n'importe qui la cerise là mais c'est vrai que vu sa fin, ben elle peut se vanter un peu au début quoi.
     
  4. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Je ne sais pas si j'écrirais la suite ou si je créerai un topic, mais bon j'avais envie de passer le temps ce matin:

    MR Durand n?était pas du genre à se plaindre. Pour ainsi dire, de mémoire de voisins, on ne l?avait jamais vu ne serait-ce qu?être d?humeur maussade. Quand son chien Pipoune avait été écrasé par le jeune fils des Girard l?année passée, il s?était contenté de sourire avec philosophie.
    « Rien n?arrive sans raison », haussement d?épaule. Voilà ce qui accompagnait la plupart de ses malheurs. Non pas que Monsieur Durand fût très religieux. Personne ne l?avait jamais vu dans une église, ni même invoquer le moindre dieu. Et d?après madame Leroux, la femme du notaire, il n?avait pas prévu de se faire enterrer selon les usages d?une quelconque religion. Elle ajoutait alors, à mi-voix, une moue désapprobatrice plaquée sur le visage « d?ailleurs, il veut donner son corps à la science ». Elle hochait alors la tête d?un air entendu.
    Mr Durand n?était pourtant pas incroyant. Bien au contraire. Il avait une foi fervente dans la fatalité du destin.
     
  5. Loliie

    Loliie
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Première escale au forum d'écriture, de bon matin :

    Il avait les yeux bleus, il était blond et il sentait bon le sable chaud. Dès le départ, j'aurai dû me douter qu'il y avait anguille sous roche.
    Mais à l'instant T, pour être honnête, tout ce qui m'intéressait, c'était l'anguille, pas la roche.

    Matthieu. Huit foutus lettres que j'aurai été capable d'écrire partout, sur le moindre bout de papier qui traînait au boulot, sur le front du patron s'il le fallait.
    D'accord, je l'ai fait. Sur le papier, pas sur le boss. Oui, j'ai même ajouté des petits c?urs en dessous.

    Régression, bonjour. De là à ce que je me carapate en couche-culotte, il n'y a qu'un pas.
    Un pas que je ne franchirai pas, soyez rassurez. Mon gros derrière en couche, c'est une image que je préfère vous éviter. A vous et à moi, histoire de préserver la santé mentale du plus grand nombre.

    Pour lui, j'avais même pris quelques bonnes résolutions.

    C'est un sportif ? J'achète un ensemble de jogging... que je colle en boule au fond de mon placard, "en attendant de m'y mettre".
    Il est fan d'antiquité ? No problemo ! Je m'offre la totale : Platon, Aristote et Périclès.

    Autant vous dire que j'étais lancée sur la voie de la séduction comme un wagon dans un looping.
    Sauf qu'arrivée en haut de la boucle, c'est comme si je n'avais pas attaché ma ceinture de sécurité.
    Douze mètres de chute ? et plus si affinités ? pour finir étalée de tout mon long devant le stand de barbe à papa...

    C'est un peu l'effet que ça m'a fait quand, quelques semaines après avoir croisé les beaux yeux de Matthieu, lors d'un repas de famille, mon géniteur m'a présenté mon cousin éloigné, qui vient de débarquer en France. Il s'appelle Matthieu, il a les yeux bleu, il est blond et il sent bon le sable chaud.

    Au final, ma paire de basket est toujours d'un blanc éclatant à vous faire cramer la rétine, mais Moi, ma Grèce antique, ma cellulite et ma malchance amoureuse légendaire, on se porte bien.

    Merci.
     
  6. maudeuse

    maudeuse
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

Chargement...
Sujets similaires
  1. Yana
    Réponses :
    3
    Affichages:
    1999
  2. Yana
    Réponses :
    13
    Affichages:
    3914
  3. Yana
    Réponses :
    2
    Affichages:
    1090
  4. Yana
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1988
  5. SML
    Réponses :
    24
    Affichages:
    18535