Toi & ton animal

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Búho, le 20 février 2009.

  1. Búho

    Búho
    Expand Collapse
    Bioaddict & Hyperactive.

    Tu as (ou tu as eu) un animal que tu n'oubliras jamais, avec qui tu es (étais) complice, avec qui tu peu (pouvais) parler sans te dire "han la honte je parle à un animal", un petit chat ou un petit chien qui te fais craquer et qui est trop mignion.... racontes nous cette belle histoire d'amitié parce que oui, quand on a un animal qu'on aime on peu appeller ça de l'amitié.
    A quel âge et pourquoi l'as-tu eu ? Quel était son prénom ? Comment es-tu devenue complice avec lui ? Quels sont les meilleurs/pires moments que tu as passé avec lui ? Qu'est-ce qu'il represente pour toi ?:)
     
  2. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    J'ai un vieux chat poussiéreux.
    Il ne fait plus grand chose de sa vie hormis digèrer et dormir, et j'irais pas jusqu'à le considèrer comme un "ami", parce qu'il est quand même assez individualiste. Mais je l'aime quand même tel qu'il est!
     
  3. Búho

    Búho
    Expand Collapse
    Bioaddict & Hyperactive.

    j'aime bien le terme ^^ j'imagine bien la tête du chat =)
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Eh, pareil, sauf que le mien est gris et a presque un an. Il court à travers la pièce pour se jeter sur moi quand j'entre, il me suit de la porte de la cuisine au frigo, du frigo à la porte de la cuisine ...
    Puis il y en a un autre, un gros noir et blanc qui a un an et demi, que mes amies ont capturé alors qu'il était bébé, sauvage comme tout, et que sa maman avait été écrasée par un train. J'étais en pleine dépression depuis plusieurs mois, et même si il n'a pas résolu mes problèmes à l'époque, j'avais été très touchée. J'avais passé la nuit à essayer de l'apprivoiser ; il avait tout cassé dans ma chambre, avait hurlé non-stop, et avait fait ses besoins sur mon oreiller ; j'étais à bout de nerf et mes parents l'avaient pris deux semaines pour le calmer et me laisser tranquille. Je l'avais récupéré propre mais toujours sauvage et j'avais passé des week-ends toute seule avec lui. Il nous faisait rire, ma coloc et moi, à s'enfuir, se cogner partout, miauler avec une petite voix aiguë ... puis il est devenu très affectueux et gentil, même envers les inconnus et depuis qu'il est castré, c'est un gros parapouf qui dort, mange et réclame des câlins.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Si je devais tout dire sur mon chien, le post serait trop long à lire ahah. Alors je dirai juste que je l'ai eu en 92, j'avais alors 3 ans. C'était un labri bâtard, la mascotte de la famille. Caractère de merde, mais avec des attitudes et habitudes vraiment drôles et touchantes. Je l'aimais énormément.

    On l'a gardé auprès de nous pendant 15 ans. Pendant ces années il a toujours été bien traité, nourri, dans un grand jardin ou il a bu gambader, renifler, pisser et aboyer à son aise. Par contre, des fois, quand il grognait à mon père, celui-ci le faisait sortir et prenait un manche à balai pour le taper. Et on entendait mon chien grogner et aboyer comme un chien enragé. Mon père n'a dit qu'il ne l'avait jamais tapé, juste fait peur. Je l'ai jamais cru, ça me révoltait.

    Y'a deux ans, une semaine après l'avoir emmené chez le véto, il a développé une arthrose de la mâchoire qui l'a empêché de boire et manger pendant une semaine (au moment où il faisait très chaud...) Sacré coïncidence. J'ai insisté pour qu'on l'emmène chez le véto, encore, c'était horrible à voir ! Ils l'ont euthanasié, le véto ne pouvait plus rien pour lui.
    Ca me tire encore les larmes, mais il me manque vraiment beaucoup. Il n'a pas eu une belle mort, et j'ai même pas eu le temps de lui dire au revoir parce que quand ils l'ont emmené, c'était prévu qu'ils le ramènent vivant... Je me souviendrai toujours de son corps allongé et chaud, doux, l'air endormi et prêt à être enterré.
    Il avait 15 ans, j'en avais 18 ans. Autant dire que j'avais quasiment toujours vécu avec lui.

    Je déteste les vétérinaires, maintenant. (désolée pour celles qui voudraient faire ce métier plus tard)
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je les ai tous aimés, chiens, chats, lapins... et volailles. J'ai eu des rapports plus "privilégiés" avec une poule (ui ui) qui était née avec une malformation. Je l'ai appelée Suzy, comme l'héroïne d'un livre que j'aimais bien. Elle était toute jaune, elle avait un air particulier. Je ne voulais pas que ma mère la tue pour la manger, alors j'ai dit que je l'avais choisie "pour moi". Je la caressais, je venais la voir, et je la regarder, c'est tout. Elle marchait mal, si j'avais pensé qu'elle souffrait, je crois que j'aurais préféré la faire tuer. Mais elle semblait paisible. Elle a vécu assez longtemps, pour une poule. Quand elle est morte j'étais très triste, mais je savais que c'était comme ça. Je l'ai mise dans une boîte à chaussures, et j'ai essayé de "l'incinérer". Le feu a très mal pris, et l'odeur était épouvantable, c'était une catastrophe, lol. Du coup j'ai enterré la boîte, je crois. Je voulais qu'elle ait une belle fin et qu'elle ne soit pas mangée par les vers ou toute pourrissante. Bon, je crois que j'ai loupé mon coup.

    J'ai eu une chatte que j'affectionnais tout particulièrement. C'était Polissonne. Chaton, elle était très fragile, tout le temps malade, et je l'avais prise "sous mon aile". J'allais la voir régulièrement, je la caressais très doucement, je voulais qu'elle se sente bien. Ma mère pensait qu'elle allait mourir. Mais elle devait être très forte car plusieurs semaines après le début de sa/ses maladie-s elle se portait très bien, et elle est devenue très vive. Tous les matins, tôt, elle me rejoignait quand je prenais mon petit déjeuner. Elle attendait que je lui donne (c'était une forme de rituel quotidien) mon fond de lait restant. Elle était très sauvage, et pourtant très câline quand "elle était en confiance". Je l'aimais beaucoup. Elle a disparu je ne sais pas comment.

    Y'en a plein d'autres, genre mon chien, mais j'ai des remords concernant certaines petites choses, alors je m'arrête ici.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne pourrai pas "choisir" un animal que j'ai eu parmi les autres.

    Il y avait la chienne de mes parents, Mâtine, une rottweiller. Je me souviens que quand nous sommes allés la choisir à l'élevage, c'est celle qui est venue spontanément vers moi, les yeux plein de sommeil. Elle avait déjà des pattes de la taille de mon poignet. J'ai regardé les autres chiots femelles mais instinctivement je savais que ce serait elle, parce qu'elle nous avait choisi en quelque sorte. Cette chienne a vécu 12 ans, ce qui est assez énorme pour un chien de ce gabarit. J'ai grandi avec elle puisque je l'ai eu depuis mes 9 ans jusqu'à mes 21 ans. C'est vers elle que je me tournais lorsqu'il fallait pleurer un peu. Elle était extraordinaire, et m'a permis de voir qu'il n'y avait pas de chien méchant, seulement des maîtres qui le sont. Elle faisait peur mais c'était un vrai nounours. Même si parfois elle nous foutait par terre en venant se coller trop près lorsqu'on marchait. Lorsqu'elle avait 4 mois, elle avait envoyé mon frère par terre en lui sautant dessus ahah.

    Mis à part cette chienne, j'ai eu 6 rats avec chacun une petite histoire.
    Il y a eu Abu, le tout premier. Un couleur crème aux yeux rubis. Il est mort d'une hémorragie inexpliquée à 11 mois. C'est lui qui m'a donné le virus de ces bestioles. Il aimait tout particulièrement se cacher dans les manches des pulls, sous l'aisselle.
    Ensuite il y a eu Jules et Jim, deux noirs et blancs. J'ai été obligée de faire euthanasier Jim. Son frère s'est laissé mourir, même si je lui avais trouvé un petit compagnon en remplacement. J'ai eu beau faire, Jules est parti comme il l'avait décidé.
    Il m'est donc resté Michoko, un husky. Un amour de rat, extrêmement intelligent et gentil. Il a vécu 3 ans environ avec Knacky un dumbo double-rex, tellement laid que personne ne le voulait. Alors je l'ai pris. Lorsque Michoko est mort il s'est retrouvé tout seul. Il était déjà bien affaibli et était un peu paralysé des pattes arrière.
    Grâce à MadmoiZelle, et tout particulièrement O-Tsuya, j'ai recueilli le rat de sa corpo. Un double-rex comme Knacky. Je me suis donc retrouvée avec deux bizarretés de la nature, deux rats presque nus (avec un léger duvet). Deux amours. Le rat Médecine (rebaptisé pour l'occasion) est mort il y a un mois environ je crois. Deux jours plus tard, le Knacky l'a suivi. Les deux sont morts dans leur sommeil et je crois que ça rend leur mort d'autant plus facile à accepter. Ils devaient avoir dans les 2 ans pour le rat médecine, et 3 ans pour le Knacky. En sachant qu'ils ont une espérance de vie de 3 ans, je m'y attendais.
    Ils sont tous enterrés dans le jardin de mes parents vu qu'ils sont tous morts chez eux (sauf Jim).

    Comme KiM, je ne conçois pas la vie sans animaux. Actuellement je n'en ai plus pour des raisons de logistique (je pars à Paris dans un an, ce serait assez ingérable) mais dès que je le peux j'adopterai à nouveau des rats certainement. J'apprécie l'intelligence de ces bestioles et la réelle affection qu'ils peuvent montrer, et leurs bisous héhé. Et mon grand bonheur ce serait d'avoir un cheval plus tard. J'aime vraiment les animaux, et j'ai du mal à dire non lorsqu'il s'agit d'en recueillir un. Si j'ai des enfants, j'aimerai vraiment les élever dans le respect de la vie animale. Je ne supporte pas la cruauté des enfants envers eux, et les parents qui laissent faire.
     
  8. Lindépendante

    Lindépendante
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    Moi j'ai eu un iguane auquel je m'étais énormément attacher.Je l'ai eu pendant 3 ans je le promenais dehors avec sa laisse et il étais en liberter dans la maison il étais presque jamais dans son térarium.Il dormait même avec moi je l'enroulais dans un serviette et il dormait toute la nuit sans sortir de mon lit je lui donnais son bain il adorait l'eau.
    Mais un jour il est tomber malade je n'ai jamais su se qu'il avait il étais rendu très faible et quand je suis revenue de l'école un après-midi ma mère ma dit qu'il étais mort j'ai accourue dans ma chambre je l'ai prit dans mes bras je crois que j'ai pleurer toute la fin de la journée.

    J'ai été l'enterer dans la forêt dans le parc en arrière de chez moi quand je vais chez ma mère je vais souvent lui rendre une petite visite.
     
  9. Kiwilie

    Kiwilie
    Expand Collapse
    je nous aime...zen...

    J'ai passé l'enfance entourée d'animaux mais à la fin de l'adolescence entre voyages, p'tits amis etudes j'ai préféré vivre sans.
    Puis, il y a 3ans, je me suis sentie prête à partager mon quotidien avec une p'tit boule de poils. C'est une lapine bélier nain avec d'immenses oreilles, de grands yeux noirs et un poils tout doux couleur crème.
    Elle vadrouille librement dans mon appart, comme un p'tit chat elle a sa litière, son eau. On est un vrai p'tit couple, nos addictions du matin : moi café, elle carotte, elle déteste que je passe des heures au téléphone ou sur le net sans m'occuper d'elle, je mange ma pomme, elle la finit, le soir ttes les deux affalées sur le canapé à se câliner, se faire des bisous. Je l'emmène partout avec moi, c'est une habituée du tgv.
    Je l'adore réellement, j'ai passé des moments très heureux mais aussi très difficiles et sa compagnie fut un tel soutient que je ne peux que l'aimer d'avantage.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai une chatte qui a un peu plus d'un an. Au départ quand je l'ai adoptée, je vivais encore chez mes parents, je leur ai "imposée". Je l'ai ramenée un soir sans avoir prévenu. Ca faisait des années que je les tannais pour avoir un chat ils n'en voulaient pas (la raison : "on ne pourra plus mettre l'alarme, le chat la déclenchera")... Alors quand la chatte d'un couple d'amis est tombée enceinte, je ne me suis pas posée la question (surtout qu'ils voulaient tuer les chatons...). J'ai préparé mon coup pendant plusieurs mois et une soir je l'ai ramenée.
    Au tout début ma mère n'en voulait pas, elle était catégorique. Ma pauvre puce était dans sa cage, et on a eu une grande discussion avec mon copain et mes parents, j'essayais de les convaincre. Et puis ma mère m'a dit "Bon ben laisse la sortir cette petite bête, elle doit être mal dans sa cage". Quand je l'ai laissé sortir, elle est directement allé voir mon père sur le canapé et là j'ai vu que mon père avait craqué et je me suis dit "C'est gagné !".
    Une heure après, mes parents prenaient des photos de Zara et envoyaient ça à tous leurs amis...

    Au bout d'un an à peu près, j'ai déménagé pour vivre avec mon copain, j'ai donc emmené Zara (c'étaiit prévu comme ça dès le départ). Ma mère en a pleuré pendant des jours, m'a supplié de lui rendre (elle qui n'en voulait pas). Je n'ai pas cédé.

    Bref, c'est con à dire mais Zara fait vraiment partie de ma vie. Quand je rentre le soir, elle vient m'acceuillir en miaulant, le matin dès que je me réveille, elle ronronne à mes côtés, dès que je suis allongée sur le canapé, elle monte sur mes genoux me faire un câlin. Elle m'apaise en fait. Je ne pourrais pas vivre sans elle. J'adore quand on joue toutes les deux (oui dit comme ça, ça fait un peu tarée, mais elle vient vraiment me chercher pour que je joue avec elle). Bref, c'est vraiment l'amour de ma vie, je ne pourrais pas me séparer d'elle ♥.
     
  11. Ea

    Ea
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Ma chienne .. Une véritable histoire d'amour qui s'est malheureusement terminée en Avril dernier, elle avait 6 ans.
    Une épagneul Breton, ma soeur tanait tout le monde pour avoir un chien, puis un jour notre père nous à ramené ce mini truc de quelques mois à peine, tout le monde l'aimait.
    J'étais très complice avec elle parce qu'elle était toujours avec moi (mais vraiment toujours hein.) Elle venait sans cesse me réclamer des câlins, quand je partais en vacances sans elle, je me sentais mal .. En fait je me sentais mal dès qu'on était pas ensemble ..
    Mes meilleurs moments avec elle c'est lorsqu'on jouait ensemble, qu'elle venait me réclamer un câlin le matin, que ma mère nous retrouvait endormies toutes les deux devant le feu, lorsqu'on courrait comme des folles sur la plage ..
    Et le pire moment, c'est quand elle s'est faite renverser par cette voiture, sous mes yeux .. C'était tellement horrible, l'image défile dans ma tête mille fois par jour depuis Avril dernier .. Elle me manque mais à un point .. :sad:
     
  12. so-what

    so-what
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Mon gros chat roux et blanc, Pépito. Je l'ai eu il y a 3 ans. Je lui parle souvent, et je n'ai pas honte de le dire. Je suis sure qu'il ne répétera à personne tout ce que je lui dit :xp:. Ce chat est incroyable, dès qu'il entend le bruit des assiettes, il comprend qu'on se met à table et il descend tout de suite ;) Il dors les 4 fers en l'air, la bouche ouverte :d Il a un petit problème au niveau des canines, elles "ressortent", ça fait qu'on dirait un vampire, mais ca le rend encore plus mignon. Bref, c'est mon petit bou de chou :)
     
Chargement...