Toi aussi, viens te plaindre de ton travail !

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par AnonymousUser, le 10 février 2010.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bon, voilà ce sujet est dédié aux Mad qui bossent et qui ont besoin de se plaindre. Responsables relous, horaires pourris, bref tout y passe.

    Je viendrais me plaindre de ma responsable de merde après ma pause déjeuner !
     
  2. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Hahaha, un bon sujet défouloir !! :)

    Globalement j'aime mon travail, j'ai la chance d'en avoir un dans mon domaine d'étude, mes collègues sont normaux MAIS j'aimerais un peu plus de reconnaissance et d'intégration dans l'équipe. J'en ai marre de travailler pour eux et non pas avec eux. Certes je suis en CDD, mais il pourrait encore une fois se prolonger et puis j'ai des compétences beaucoup plus larges que ce qu'on me demande de faire donc je m'ennuie un peu (beaucoup).
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ruby, ça craint les boîtes qui imposent les vacances comme ça. J'ai de la chance d'être dans une grosse boîte donc pas dans ce cas de figure, mais j'imagine à quel point ça me ferait chier de toujours devoir partir en haute saison...
    Ah et je connais aussi ce "travail d'équipe" dont tu parles !

    Et missMM, j'ai souvent remarqué que les CDD étaient considérés comme "à part", je trouve ça vraiment dommage. Tu es en CDD jusqu'à quand ?

    Pour ma part, je hais ma responsable ça devient viscéral. Ca fait deux ans que je bosse avec elle, jusque là ça allait, mais depuis quelques semaines c'est insupportable. Il y a une réorganisation de notre service en cours. Et maintenant ma responsable se sent pousser des ailes, elle pense qu'elle va avoir une promotion de folie et n'hésite pas à descendre tous ses collègues managers et même des gens de son équipe (a priori elle ne s'est pas encore attaquée à mon cas ah ah). Je trouve ça absolument dégueulasse. Qu'elle essaye d'évoluer c'est relativement normal, mais au détriment des autres, je ne le supporte pas.
    Le problème c'est que ma responsable me kiffe à mort. A tel point que je me demande si elle n'est pas amoureuse de moi lol. Sérieusement je peux absolument tout faire avec elle, elle ne trouvera jamais rien à redire. Jusque là je ne m'en plaignais pas, maintenant je n'ai pas envie qu'elle m'inclue dans ses magouilles à la con.

    Donc, il y a une ambiance de merde, elle est tout le temps fourrée dans le bureau de son responsable direct, elle prend les dossiers de mes collègues pour lui montrer les bourdes qui ont été faites. Bref, une vraie fouille-merde quoi.

    Et elle écrit comme une gamine de 4 ans, j'hésite à vous montrer les mails qu'elle nous envoie, c'est vraiment flippant.

    (Ah ça fait du bien de se défouler)
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bon moi mon boulot me plaît carrément là dessus pas de problème! Le souci c'est que mon manager picole beaucoup trop à midi résultat l'aprèm il sert à rien. Soit il oublie les rdv (1h30 de retard la semaine dernière...), soit il me gueule dessus parce que j'ai fait un truc qu'il m'avait demandé sauf qu'il a changé d'avis entre temps.
    Bon voilà, globalement il est cool, il fait des blagues et tout mais parfois quand il a vraiment un coup dans le nez il fout un peu la honte quoi!

    J'ai aussi une collègue qui m'énerve, c'est la seule autre fille conseillère avec moi et c'est une madame-je-sais-tout, ça me gave...Faut toujours qu'elle ramène tout à elle en rabaissant les autres (et généralement elle le répète plusieurs fois au cas où on aurait pas entendu), je déteste ce type de personne
     
  5. Gustave

    Gustave
    Expand Collapse
    Sushi rolls > gender roles.

    Je travaille dans un collège-lycée, donc mes supérieurs directs sont les CPE. Le CPE du lycée est un GROS GLAND. Il ne fout rien mais reste dans son bureau à lire L'Huma pour que tout le monde voit que son bureau est encore allumé à 18h. Mais son job, c'est moi et les surveillants qui le faisons. Je déteste son attitude, cette pose qu'il prend, genre "je suis un homme de gauche, je suis proche des jeunes" alors que le mec passe son temps à me raconter les histoires perso des élèves, sans gêne, et qu'il a des propos hyper reac. Il fait aussi comme s'il avait de l'autorité et du sang-froid face à tous "ces jeunes à problèmes", sauf que c'est un lycée du 5ème et que tout ce qu'il a à gérer c'est quelques paroles insolentes et un """tag""" dans un couloir (= une ligne au marqueur). Mais ce que je déteste par dessus tout, c'est qu'il me fait toujours des reproches sournois alors que je fais tout son travail et que je le fais mieux que lui. Il me laisse toujours des notes disant "il faudrait qu'on fasse ceci", "on doit faire attention à cela", mais on, c'est moi, vu qu'il ne fout rien. Tout ce qu'il sait faire c'est guetter mes erreurs, alors que neuf fois sur dix, ce sont les siennes. Par exemple, il reçoit un justificatif pour une absence, il le perd dans son bordel pendant deux mois, puis le retrouve et le pose sur mon bureau avec une note "Pourquoi ce n'est pas encore traité !?". Euhh, parce que tu ne me l'as pas donné à temps, connard ? Une fois, le mois dernier, il m'a appelée chez moi et m'a tenu la jambe pendant une heure parce qu'il devait imprimer un truc depuis le logiciel qu'on utilise et qu'il ne savait même pas le lancer. Il est censé l'utiliser depuis des années, moi je me suis formée toute seule en une semaine, et c'est moi qui lui explique... Bref je m'arrête là, j'ai plein d'anecdotes comme ça, qui font que je le dé-tes-te.
     
  6. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    J'y suis pour 6 mois, jusqu'à fin juin donc. Mais j'y suis déjà depuis juin dernier (deux CDD de 3 mois) et il y aura encore des besoins à l'avenir donc j'aimerais bien qu'on fasse un peu plus comme si j'allais (peut-être) rester et que ma présence compte. Bref... sinon c'est un peu chiant d'avoir des horaires "normaux" de temps pleins, j'ai l'impression de rien faire d'autre qu'être au boulot (mais c'est juste une différence un peu dure à accepter face à la liberté de la vie étudiante)
     
  7. slashingbee

    slashingbee
    Expand Collapse
    Hand.Cannot.Erase

    J'adore mon boulot, non sans rire, je suis une grande chanceuse, je bosse avec des gens super sympas, j'ai des horaires supers, pleins de vacances, là dessus, je suis vraiment la plus heureuse.

    Après y'à toujours THE CONNARD de base dans chaque boite, moi, pas de bol, on travaille à côté l'un de l'autredans un bureau séparé, certes, mais pas loin quand même. Il me prend pour son esclave perso alors que je suis l'assistante du chef de service et non pas la sienne, y'à aussi en ce moment une sorte de foutage de gueule sur les fautes d'orthographes, mes techniciens ne font absolument aucun effort de rédaction et pensent qu'assistante = jefaistoutesleschoseslesplusinutilessansmeplaindreparcequej'aiquecaàfoutredecorrigertesfautesdemerde.

    Puis, tu as les secrétaires qui passent plus de temps à lécher le cul des élus qu'à taffer et donc toi, en bonne conne qui n'a aucun piston, qui a 25 ans, qui n'a pas de gosses, tu te retrouves à tout accepter pour te faire bien voir alors que t'as un BAC +4 et qu'elles sont pas foutu de te demander si ça t'emmerde pas à toi de taffer tout août et tout juillet pour qu'elles puissent se dorer la pilule au soleil pendant que tu moisiera dans ton bureau à faire semblant de bosser.

    Mais sinon, on a une nouvelle cafetière donc la vie est belle :)
     
  8. Nyx

    Nyx
    Expand Collapse
    Bang Bang, Feuer Frei.

    Je suis en alternance dans une boîte qui grossit de plus en plus (même pendant la crise ils ont explosé leur CA). Je suis sensée bosser sur un projet important, qui pourrait être super intéressant, sauf que je dépend directement du PDG de la boîte qui veut que tout passe par lui, toutes les décisions, tous les projets, tout tout, et donc ne sait pas déléguer, et donc perd un temps fou pour au final absolument pas avancer. Il brasse plus de l'air qu'autre chose. Sauf qu'en attendant, il ne s'occupe pas de mon projet, donc depuis octobre je galère pour faire avancer les choses toute seule mais là j'arrive à la limite de ce que je pouvais faire seule. Or ça fait 1 mois que je lui demande de me préparer des documents pour lancer la prospection, et ça fait un mois qu'il me répond qu'il s'en occupe demain... Depuis le début de mon alternance, il ne s'est occupé que 2 fois de moi, du projet, et de son avancée. Je dois faire une semaine complète en entreprise la semaine prochaine, et ça me terrorise d'avance à l'idée de m'emmerder comme pas possible parce qu'il ne m'aura toujours rien préparé.

    Ensuite, à Noël on a eu des vacances forcées puisque la boîte fermait. Or en contrat pro on touche déjà pas le Smic, mais 8 jours en moins sur le salaire sans être prévenu, ça fait vraiment mal au cul. Surtout quand on apprend après que d'autres dans sa classe touchent plus que le Smic ou ont eu les congés payés.

    Et puis il y a des bras cassés dans cette boîte. J'ai beau être qu'une "stagiaire" comme ils disent, je suis effarée par les conneries de certains ou leur incapacité à communiquer et à mener à terme des projets de façon correcte.

    Sinon ça fait quand même 5 mois que j'y suis, et certains ne sont toujours pas fichu de me différencier de l'autre fille en alternance, à toujours confondre nos prénoms, ou à ne même plus se souvenir de comment je m'appelle. Et l'appellation "stagiaire" me sort par les trous de nez : on est salariées comme eux, bordel.

    J'ai sûrement une opportunité d'embauche à la fin, mais j'arrive tellement à saturation alors qu'il me reste encore 8 mois à faire, que je crois que j'irai postuler ailleurs pour ma "vraie" entrée sur le monde du travail.
     
  9. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Haha, mes collègues m'ont aussi longtemps appelé "la stagiaire" parce que j'avais fait un stage de 3 mois chez eux, il y a presque deux ans. Difficile de leur faire comprendre la différence, surtout que le boulot de stagiaire était plus valorisant.
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bon baaaaah...vivement la retraite hein!
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Sincèrement j'ai pas à me plaindre du travail en lui même, de mes collègues, même de mon boss. Tout le monde il est gentil tout le monde il est beau. Je m'éclate et pour moi c'est presque un "loisir" tellement je me sens bien.

    Mais mais mais je suis en ce moment sur un projet qui n'en finit pas parce que le client demande dix mille trucs qui auraient dû être spécifiés dès le début et pas à la fin. Ce qui fait que là je passe mes journées dessus et j'ai pas le temps de m'occuper d'autres projets. Y a un moment où faut dire stop. Demain on a une grosse réunion avec lui et mon chef de projet, et j'espère qu'on réussira à mettre les choses à plat. Le client est roi oui, mais on est pas son esclave non plus.
     
  12. Salômbo.

    Salômbo.
    Expand Collapse

    Fatiguéeeee c'est quoi ce rythme d'acharnée?
     
Chargement...