Toi et l'image que tu renvoies.

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Estella, le 13 juillet 2009.

  1. Estella

    Estella
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Hello =)

    Es-tu consciente de l'image que tu renvoies aux autres ou bien as-tu de mal à savoir ce qu'ils voient ?
    Travailles-tu justement cette image ou bien es-tu plutôt du genre à t'en taper ?
    Et bien sûr, est-elle en adéquation avec ce que tu veux véhiculer et ce que tu penses être ?
    Bref, un coin pour parler de ce sujet compliqué qu'est la vision qu'ont les autres de soi...

    A vous la parole !

    (je ne sais pas où poster cela, si vous avez une meilleure idée n'hésitez pas à le déplacer !)
     
  2. Jaah_Luzeeh

    Jaah_Luzeeh
    Expand Collapse
    ? La Vie C'est Comme Le Zizi Parfois C'est Dur ?

    J'ai toujours su jouer de mon image, de mon "charme"
    J'ai toujours reussit à transmettre aux autres ce que je voulais qu'ils voient de moi...

    Quand j'avais envi d'être "cool, sociable" ou alors "reservée, dans mon monde que personne ne m'approche " j'adoptai l'attitude en conséquence.

    Ca m'amuse de pouvoir manipuler les gens, leur faire croire que tout va bien alors que ce n'est pas forcement le cas, ou garder une part de mystère :)
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Es-tu consciente de l'image que tu renvoies aux autres ou bien as-tu de mal à savoir ce qu'ils voient ?
    Oui, j'en suis consciente, je m'en rend compte tout le temps.

    Travailles-tu justement cette image ou bien es-tu plutôt du genre à t'en taper ?
    J'essaye de la travailler mais pas trop, plus par échec et par flemme que pour me plier aux attentes des gens.
    Je suis du genre réfléchir à mon comportement en societé, aux réactions que je peux avoir, aux réflexions que je peux dire sans m'en rendre compte, et à regretter ce qui ne colle pas avec ma façon de penser et de voir les choses ou ce qui correspond justement à l'image désagréable des gens que je me permet de mépriser. Je dois dire que ca me préoccupe beaucoup moins qu'avant, maintenant j'ai tendance à laisser couler et à vouloir affirmer, affiner & consolider ma propre personnalité, et donc l'image que je renvoie aux autres, ce qui viendra avec le temps et l'experience, mais il n'empêche que j'y pense souvent.


    Et bien sûr, est-elle en adéquation avec ce que tu veux véhiculer et ce que tu penses être ?
    Euh, je ne sais pas, je ne réfléchis pas lorsque j'agis ou je parle (ca non), je ne me questionne pas sur le fait que mes propos ou mes ctes correpsondent à ce que je suis ou je pense. Ca vient vraiment comme ça vient, et même parfois il m'arrive d'adherer à es propos que je regetterais avec de la réflexion, mais c'est parce que je suis "dans le mouvement". C'est assez particulier, je pense que jai peur de paraître ridicule, chiante, bizarre ou malsaine au fond de moi, & c'est ce qui me pousse en partie à ne pas m'affrmer (pas encore) suffisament.
    Je me trouve gourde parce que j'ai un temperament tantôt distrait et effacé et tantôt exalté et exhuberant, et donc ca peut destabiliser les gens (mais ca me plait assez comme idée) et aussi parce que j'aimerais être plusceci et moins cela, mais je suis comme je suis...
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai un visage assez inexpressif, ce qui fait que les gens parviennent difficilement à me saisir. Généralement ils me voient comme quelqu'un de blasé et d'un peu timide. C'est pas totalement faux donc je n'essaie pas spécialement de corriger cette image. La meilleure façon de savoir qui je suis, c'est de toute façon de dépasser l'image et de discuter avec moi, je pense.
    Mais je me suis longtemps préoccupée de la vision que les gens se faisaient de moi, je voulais avoir l'air cool, j'acceptais mal que l'on puisse soupçonner une quelconque différence chez moi. Mais de toute façon dans le milieu où j'étais, je ne pouvais qu'être différente. Le seul moyen de m'en sortir a finalement été de renoncer à vouloir ressembler à tout le monde tout en revendiquant ma différence (dans un premier temps c'est passé par des vêtements excentriques). C'est vraiment le moment de ma vie où la question de l'image s'est posée. Par la suite je me suis trouvée bien superficielle, et ça a été difficile de trouver une manière d'être moi-même tout en me passant du regard des autres.
    Je crois que j'y travaille encore, mais de manière un peu plus sereine. J'ai compris que je ne pouvais pas plaire à tout le monde. Bien sûr que dans l'idéal j'aimerais que tout le monde se fasse une bonne image de moi, mais plaire à de rares personnes pour ce que je suis vraiment, c'est déjà suffisant.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis maintenant consciente de ce que je suis mais je ne suis pas sûre que les gens me perçoivent comme je suis vraiment.

    Au premier abord, beaucoup de personnes me trouvent froide, hautaine alors que c'est plutôt que je suis extrêmement timide et que je donne pas ma confiance facilement. Je sais aussi que dans les gens qui me connaissent beaucoup de personnes me considèrent comme quelqu'un de forte alors que c'est réellement une image que je donne...

    Le regard des autres a toujours été très important pour moi. Je me suis très vite rendue compte en revanche que c'était assez facile de le modifier et d'en faire ce que l'on veut. Finalement seuls mes vrais amis et ma famille savent comment je suis réellement, c'est quelque chose que je n'ose pas laissez paraitre avec n'importe qui.

    En même temps ma timidité me pèse. Mes amis de fac ne me connaissent pas tellement finalement parce que je n'ose pas être telle que je suis et que je me renferme assez facilement.

    Mon discours part un peu dans tous les sens mais parce que ma relation avec les autres passe beaucoup par le regard qu'ils me portent et elle est assez compliquée...
     
  6. Blodeuwez

    Blodeuwez
    Expand Collapse
    BAD ASS BITCH

    Ce topic me fait justement prendre conscience que je n'ai absolument pas la moindre idée de l'image que je renvoie et qu'en plus, je m'en fiche royalement.
    Quand je rencontre quelqu'un pour la première fois, je suis moi, je fais les même blagues et je défends les même opinions.
    Et sans vouloir être prétencieuse, j'ai l'impression que ça "marche". Souvent après avoir rencontrer quelqu'un (fille ou garçon), j'ai des retours agréables. C'est souvent "elle a beaucoup d'humour ta copine". Je ne cache pas que fut un temps, ça me frustrait cette image de rigolote, j'aurai préféré qu'on dise de moi que j'étais mignonne ou charmante. Mais maintenant ça ne me gène plus.

    Ensuite lorsqu'on me connait mieux, qu'on me cotoie tous les jours, je pense que l'image que je renvoie est proche de celle que je suis. La seule chose que je cache et que je ne laisse voir qu'aux gens en qui j'ai profondément confiance est mon manque d'assurance et de confiance en moi.
     
  7. Luminelle

    Luminelle
    Expand Collapse
    Il n'en restera qu'un

    Il parait qu'au premier abord, je parais froide et hautaine, et ça a empêché plusieurs personnes de venir vers moi. En fait je suis timide et le regard des autres me fait très peur alors en " société " j'ai tendance à me fermer complètement pour passer inaperçu. D'autres m'ont aussi dit que j'avais l'air pas marrante et méchante alors que je suis tout le contraire.
    Je suis tout à fait à l'aise avec mes amis, je ris etc, il me faut juste le temps d'être totalement à l'aise pour me laisser aller.
    Depuis que certaines personnes m'ont révélé l'impression que je leur avait donné la première fois, je me rend compte qu'effectivement, en présence d'inconnu je ne souris pas, je parle pas et je peux paraitre totalement indifférente aux autres.
    J'essaye pas de changer mon attitude parce que quelque part je m'en fiche. Longtemps j'ai voulu avoir plein d'amis et avoir le contact facile sans comprendre pourquoi je n'y arrivais pas.
    Maintenant je me rend compte que c'est un peu comme un " filtre " :XD: Certains passent la barrière et d'autres ne la passeront jamais parce qu'ils resteront persuadés que l'image que je renvois est la bonne.
     
  8. Wayzea

    Wayzea
    Expand Collapse
    Ridonkeylus

    Es-tu consciente de l'image que tu renvoies aux autres ou bien as-tu de mal à savoir ce qu'ils voient ?

    Hum oui je suis comsciente de l'image que je renvoies. En fait il y a deux cas de figures dans le cadre d'une premiere impression me concernant : soit la personne m'impressionne et je ne souris pas, je ne sais pas quoi dire (parce que je me sens + bete qu'autre chose face a elle, ininteressante), et je parais froide, timide. Soit c'est une personne avec qui je me sens a l'aise direct, et alors la c'est du grand Wayzea : je blague, je souris, je papote, et ca passe comme une lettre a la poste.
    C'est souvent le premier cas de figure quand je rencontre un pote de mon Homme, du coup il me fait plein de reproches comme quoi je ne fais pas d'efforts, que j'plais pas a ses amis. blablabla. Hey, il peut les choisir accueillant et chalheureux peut-etre ses amis ^^
    Et puis cas de figure numero 2 avec les amis de mes amis, qui ont toujours une bonne premiere impression, si je puis dire, de personne rigolote et gentille. Mais alors la je rejoins l'avis de Blodeweuz, etre la rigolote de service ca ne m'a pas toujours tellement plu, j'aurais prefere etre la jolie, mysterieuse, celle dont on demande le numero en douce. Enfin je m'y suis faite en grandissant, faut bien.

    Travailles-tu justement cette image ou bien es-tu plutôt du genre à t'en taper ?


    Je ne travaille pas mon image, ou alors juste par les vetements. Disons que ca me coute beaucoup de faire des efforts pour quelqu'un de froid, avec qui je ne suis pas a l'aise au premier instant. Je n'ai pas envie de pousser plus loin alors je passe a quelqu'un d'autre. En revanche, ce qu'on peut penser de moi me touche, neanmoins, tant que ca ne vient pas de gens qui comptent, je m'en tape. L'important etant l'avis des gens qui me connaissent le mieux.

    Et bien sûr, est-elle en adéquation avec ce que tu veux véhiculer et ce que tu penses être ?


    Oui. Je sais quand je suis cool et quand je ne le suis pas, et les feedbacks arrivent en consequence. J'ai pas envie de plaire a tout le monde, ca ne m'apporterait pas grand chose. En revanche je veux eviter l'indifference. Je ne veux pas etre quelconque, banale. Je prefere qu'on me deteste, plutot que d'indifferer les gens. Je m'eloigne la.
    Je pense etre quelqu'un de sympathique, rigolo, a l'ecoute et relativement tolerante, et c'est l'image que je donne, en gros. Donc je ne leurre personne, meme si parfois je suis eteinte.

    Ah, et je passe pour une fille qui s'y connait en histoire de coeur, alors regulierement c'est courrier du coeur :up: Je ne sais pas du tout d'ou me vient cette reputation par contre... Bref je conseille du mieux que je peux mais faudrait pas qu'ils croient que je suis un petit cupidon en puissance!
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Es-tu consciente de l'image que tu renvoies aux autres ou bien as-tu de mal à savoir ce qu'ils voient ? Oui et non, c'est selon. J'ai du mal à cerner l'image que j'ai auprès des personnes qui me connaissent mal, comme tout le monde, mais concernant mes amis, une fois les généralités dépassées, c'est souvent surprenant. Auprès des inconnus, je sais qu'elle est positive, j'ai toujours réussi mes entretiens par exemple, au boulot et à la fac les gens sont sympas avec moi, ils viennent naturellement faire connaissance.

    Avec mes proches, quand nous sommes amenés à en discuter, ce qui ressort à tous les coups c'est la gentillesse, la douceur et la sagesse. Ça correspond à la personne que je suis naturellement, j'ai un bon fond et j'imagine que ça transparait. S'y ajoute la "femme-enfant" quand on apprend mon âge et qu'on me connaît mieux, et la fille un peu mystérieuse, parce que je suis plus dans l'observation et l'écoute plutôt que dans les échanges. Après, ça m'étonne toujours, je donne l'image d'une jeune fille mature, stable, cultivée, intelligente, bla blah, c'est tellement loin de ce que je suis réellement, ça fait plaisir et bizarre en même temps sur le coup, mes proches étant tous plus âgés que moi d'une génération ! Au fond je me dis toujours que "ça a marché".

    Travailles-tu justement cette image ou bien es-tu plutôt du genre à t'en taper ? Je la travaille plus qu'il n'en faut. Je n'essaie pas d'avoir l'air de quelqu'un d'autre, de me forger une autre personnalité, je reste moi-même, ce n'est pas ça. Ce que j'essaie d'être, c'est moi-même en bien, voire en mieux. Je me suis construite en entendant quotidien que j'étais, pour rester polie et faire vite, complètement nulle, alors depuis je fais en sorte de ne pas en avoir trop l'air. Je fais attention à ce que je dis, je pèse mes mots, tout ça. En fait, j'ai très peur que les autres aient l'image que mes parents ont (eue ?) de moi ah ah. Certains ont remarqué ce manque d'assurance d'ailleurs, il y a des signes physiques qui ne trompent pas, comme le regard fuyant (et j'y travaille :)).
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'aurais pu écrire exactement la même hormis le fait que je ne sait pas du tout si "je suis tout le contraire de méchante et pas marrante" mais apparemment mes amis aiment mon humour et ce que je raconte.
    Je ne vais jamais vers les autres (enfin, depuis un peu moins d'un an j'essaye de changer parce que je me rend compte que je loupe plein de chose). Souvent ce sont les gens qui viennent vers moi, pourtant j'essaye, dans ma tête je me dis parle lui, dis lui bonjour ou quoi que ce soit, mais au final ça sort pas et c'est trop tard. Quand les gens viennent me voir je suis plutôt timide, mais avec le temps (s'il persévèrent :lol: ) je me lâche, je ris, je parle. Quasiment tous me disent que j'ai l'air blasée, hautaine, qui se fiche des autres, donc maintenant j'essaye de sourire :biggrin:. Mais c'est vrai que c'est dur quand on y arrive pas, y'a une période où ça m'a bouffé la vie, je n'avais pas d'amis parce que personne ne venais vers moi, donc je me disais que j'étais pas assez bien pour eux, du coup je restais dans mon coin. Aujourd'hui encore, des fois il y a un groupe de gens que je connais mais je n'ose pas allez les voir parce que je me dis : et s'ils s'en foute de moi, peut-être que je vais les déranger... Bref c'est horrible parce que juste à cause d'une apperence et d'une façon de penser je suis pssée à côté de beaucoup de chose mais je préfère ne pas y penser parce que je me dis que ce temps où j'étais "l'intello coincée" est fini.
    Cette année, plusieurs remarques m'ont fait plaisir, dans le genre où de toute façon ça se voit que t'es sympa rien qu'à la façon dont tu t'habilles, ou alors mais en faite quant on te voit t'as l'air super stricte et intelligente, mais en faite des fois t'a du mal :razz: (ça a été dit de façon super gentille) ou encore els gens qui ne pensait pas que je pouvais "m'amuser et déconner" ils sont restés tellemtn choqués qu'ils en ont parlés à beacoup de profs :shifty:.
    Au moins, l'impression que je donne m'évite d'avoir à faire au genre de fille que je ne supporte pas et c'est pas plus mal.
    Huhu, vive le pavé mais ça fait du bien de lacher son sac de temps en temps.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'avais écrit quelque chose, amis je l'ai supprimé parce que je me rend compte que j'ai oublié pas mal de truc.

    Tout d'abord, je pense que j'ai eu plusieurs "périodes".

    En primaire, j'avais pleins d'amis, j'étais limite "leur chef" :raie:, bref tout allais super bien.
    Puis j'ai déménagé, et je me suis retrouvé en milieu d'année dans une classe ou je ne connaissait personne, déménager je trouvais ça cool, dans ma classe des gens sont venus me voir comme on le fait quand il y a un nouveau. Mais j'avais du mal à allez vers les autres.
    Je pensais qu'ils ne m'appréciaient pas, que je rentrais dans leur vie et qu'ils ne voulaient pas de moi. Bref j'ai eu plusieurs histoires où je me rend compte avec le temps que si j'avais fait autrement, j'aurais pu garder des contacts.
    Puis il y a eu le collège. Une fille que je pensais être mon amie, m'a du jour au lendemain envoyé un sms en me disant "je veux plus que tu me parle et qu'on te voit avec moi" alors à partir de ce moment là ça à été horrible, je n'avais plus d'ami, j'étais l'intello coincée de la classe. Et je voyais mon amie qui elle s'est mise à se maquiller, s'abiller comme une p***, à fumer pour faire genre j'en passe et des meilleures (au final maintenant je me dis que j'ai rien perdu parce qu'elle est tombée bien bas). Donc voilà j'ai apssé une année horrible, j'ai perdu toute confiance en moi, je n'allais plus vers els gens... Avec le temps il y a bien une ou deux personnes qui sont venues me voir, j'ai sympatiser.
    Puis maintenant, j'ai des supers amis qui ont l'air de bien m'aimer avec qui je déconne, j'en surprend même certains quelque fois.
    Souvent, on me dit qu'à prmeière vue j'ai l'air hautaine, blasée, que je ne souris pas. Alors qu'n réalité non, quand les gens me connaissent ils m'apprécient et quand je vois ça je me dis qu'il faut que quand je croise de nouvelle personnes je dois sourire (et c'est ce que je fais depuis 1 an). Mais c'ets vrai que quand on y arrive pas, c'ets dur je ne vais pas vers les gens parce que je me dis que je suis pas assez bien pour eux du coup je retsais dans mon coin pour ne pas les déranger.
    Celon les personnes je me rend compte que je n'ai pas du tout l'image à leurs yeux.
    Pour les profs et certains élèves, je suis la fille toute gentille qui a de bonnes notes, amis souvent ils tombent de hauts quand ils me voient réagir ou dire des trucs débiles :lol:.
    Sinon il y a les gens (souvent les profs ou les pions) qui croient avoir déjoué mon jeu et en fait qui pensent que je suis une manipulatrice sournoise, qui peu être une vrai garce.
    Certaines personnes me disent mais en fait des fois t'es con toi (d'un manière gentille) pour bien me montrer que je suis pas du tout à quoi je ressemble. Ce qui revient c'est que mon apparence est très trompeuse et que en fait je suis super sympa et marrante wééé :cool:.
    Au point que certaines personnes sont tellement choquées qu'elles racontes tout à mes profs et je perd mon statut de petit élève sage et modèle :razz:.

    Ouch désolée pour le pavé, j'ai du fair un peu de hs mais pour moi tout est lié (et j'avais un peu besoin de vider mon sac). Donc non l'apperence que je donne n'est pas celle que je suis dedans. Et pour l'instant, malgré le mal que ça m'a fait à une période, ça ma plutôt réussi parce que comme le disait une mad avant moi c'est un "filtre";. Puis comme le dit le slogan du site "je ne suis pas celle que vous croyez" :biggrin:
     
  12. £lle

    £lle
    Expand Collapse
    a envie de se bouger !

    C'est intéressant ce topic...

    L'image que les autres ont de moi et celle d'une fille brillante, ambitieuse et déterminée et c'est vrai (pour la détermination et l'ambition); certains peuvent me trouver hautaine, d'autres diront un peu sauvage ou alors parfois réservée, tout cela renvoyant au fait que je ne m'investis pas de but en blanc dans le contact avec autrui, que je reste en retrait et que j'observe, pour savoir à qui j'ai affaire. Sur ce point il y a donc parfois un décalage entre mon intention (de protection) et ce que les autres peuvent percevoir (dédain). Mais je ne cherche pas à leur prouver le contraire, je pars du principe que c'est tant pis pour ceux qui ne cherchent pas à aller au delà de leurs à priori (et de toutes façons, pour ceux-là, tous les arguments du monde ne viendraient pas changer leur opinion première donc... )

    J'en parlais sur un autre post mais il y a aussi le problème de l'apparence physique, qui a vrai dire n'est pas tant un problème que ça. Souvent, certaines personnes s'attendent à ce que j'ai une conversation à ras des paquerettes pcq j'ai une tête de poupée (lol) et pourtant, il y a bien des vrais morceaux d'intelligence dedans ! Je dois avouer que ceux-là j'aime bien les "moucher" par exemple en utilisant des mots de plus de trois syllabes dont je sais qu'ils ne comprendront rien. Mais je ne suis pas méchante par essence, donc c'est vraiment quand l'autre vomit de vanité et de mépris. Selon mon humeur, parfois ça me glisse dessus, ça dépend.

    Plus jeune (et très peu sûre de moi malgrè une apparence avantageuse) je prenais vraiment au pied de la lettre ces critiques, et ça me rendait hyper malheureuse, du genre: mais pourquoi les gens m'aiment pas ? mais ça venait aussi jouer sur d'autres choses, que j'ai depuis réglées sur le divan... Maintenant je m'en tape, je mets des mini-shorts si je veux quand il fait chaud, je m'achète des chaussures roses si je veux, et merde à ceux qui sont pas contents :d

    Et sinon pour la dernière question "est-elle en adéquation avec ce que tu veux véhiculer et ce que tu penses être ?", je dirai que je ne cherche pas à véhiculer d'image particulière, je me contente d'être, et ce de manière spontanée (avec la part de surprise que cela réserve, et notamment pour moi)
     
Chargement...