Toi et tes cheveux c'est le grand amour ou la guerre?

Sujet dans 'Forum Coiffure' lancé par AnonymousUser, le 24 octobre 2010.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je me suis demandée quels genres de rapports est-ce que les autres filles pouvaient avoir avec leurs cheveux?
    Est-ce vous les adorez, les bichonnez et ils vous le rendent bien? Ou est-ce que malgré tout vos efforts vous n'arrivez pas à les aimer? Vous les trouvez beaux? Sont-ils un élément essentiel de votre bonnasse-attitude ou est-ce le contraire?
    Bon comme c'est moi qui ouvre ce sujet, je vais me jeter à l'eau la première. Pour ma part c'est la guerre permanente. Depuis que je suis enfant je ne les aiment pas. Jusqu'à mes 13 ans je n'ai portés que des nattes collés car ils sont crépus. J'ai souvent été le sujet de moqueries par rapport à ça. En 4 ème j'ai commencé à les défriser à tort et à travers. Mais je n'étais toujours pas satisfaite. Au lycée j'ai eus pas mal de problèmes capillaires, j'ai eu le cuir chevelu brûlé devant. Mes cheveux ont peinés pour repousser à cet endroit. Maintenant je les laissent vivre et ce n'est pas mieux.Une partie est encore un peu défrisée l'autre pas.J'ai de longues repousses étant donné que depuis janvier je n'ai rien fait. Il y a quelques mois j'ai décidé de faire un retour au naturel sans passer par les ciseaux. Mais honnêtement maintenant je ne sais pas quoi en faire, j'ai peine à les coiffer et je ne supporterai pas de devoir à nouveau porter des tresses. Je suis même en conflit à ce sujet avec ma mère, elle veut que je fasse des tresses (encore!) ou des rajouts (je ne supporte pas cette idée). Bizarrement j'ai envie de les porter plus courts. Pourquoi devrai-je les avoir plus long pour être plus jolie. Je trouve cela absurde qu'on associe un manque de féminité à une coupe courte. Moi je pense que c'est tout le contraire, qu'une femme aux cheveux courts doit affirmer plus sa féminité. Les cheveux longs sont toujours associés à la féminité alors je pense que c'est plus facile.
    D'ailleurs qu'est-ce que vous en pensez? Est-ce qu'assumer sa féminité c'est forcément porter ses cheveux longs à vos yeux?
    Pour en revenir à ma question, je ne considère pas du tout mes cheveux comme une arme de séduction. J'ai l'impression de ne jamais les avoir maitrisés, ni appropriés. Chaque matin j'appréhende le moment du coiffage "Comment seront-ils ce matin?" est la grande question. Je les cachent depuis mon enfance sous des bonnets. Mais maintenant j'en ai assez et j'ai l'étrange impression que le fait de les couper me donnera l'impression d'enfin me les approprier.
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Pour ma part j'ai longtemps détestés mes cheveux épais et très frisés. Dés mon arrivée au collège j'ai été sujette aux moqueries, on m'appelai caniche, ouaf ouaf, sorcière, touffe touffe et autres surnoms peu flatteurs. Il y en avais même qui pensaient que si mes cheveux étaient comme ça c'est parce que je ne les lavais pas... ridicule mais quand on est ado et mal dans sa peau ça fait mal. Cette histoire de cheveux me pourrissait la vie. Je les avais toujours portés longs pour faire plaisir à mes parents qui ne voulaient pas que je les coupe parce qu'à leurs yeux ils étaient magnifique.

    A l'age de 15 ans je les ai coupés pour la première fois au carré plongeant et teints en noir corbeau, ma mère était inconsolable et moi ravie. J'ai gardé toute mon adolescence cette couleur et cette coupe, je les lissait tous les jours.

    Puis à force de les martyriser ils ont fini par tomber, s'abimer, s'affiner, se ternir. A l'age de 18 ans ils ne ressemblaient vraiment plus à rien, je n'en avais presque plus. Un an plus tard j'ai tout rasé à blanc avec une tondeuse sans sabot puis un rasoir, mon objectif était qu'ils repoussent tout neufs. Je n'était pas très à l'aise sans mes cheveux, je me sentais plus que nue alors je portais des foulards.

    Jusqu'à cette année j'avais une coupe courte que j'entretenais tous les deux mois, 5-6 centimètres de longueur pas plus. Mais au mois de juillet j'ai de nouveau tout rasé, non pas parce que mes cheveux étaient abimés mais bel et bien par envie. Je ne me suis jamais sentie aussi femme et bien dans ma peau qu'avec le crâne rasé à blanc, comme si je me redécouvrais. J'ai eu de nouveau envie d'être coquette, de me maquiller, de me chouchouter parce que je me sentais belle. Le regard des autres à été mitigé, certains ont trouvé ça génial et beau et d'autres m'ont traitée de folle et on trouvé que c'était moche. En tout cas je ne le regrette pas, c'était une expérience super. Quant à la féminité je peux affirmer haut et fort que la longueur des cheveux n'a absolument rien à voir là dedans et que celles qui font ce raccourcis en manquent cruellement.

    Aujourd'hui je laisse un peu repousser mes cheveux car j'ai une magnifique coupe en vue pour mon mariage qui aura lieu au mois de mai. Mais je pense que cette date passée je ressortirais la tondeuse :coiffe:
     
  3. Monies

    Monies
    Expand Collapse
    Bouquet mystère

    J'aurais pu écrire la même chose... Et, comme toi, je les ai martyrisés au lisseur pendant un bon bout de temps... Au naturel, c'était encore pire qu'avant. Maintenant, j'essaie de rattraper le coup à grands renforts de masques, mais j'aimerais quand même retrouver mes cheveux bien ondulés d'avant...
     
  4. Combustion_interne

    Combustion_interne
    Expand Collapse
    A nos actes manqués

    Je l'ai déjà dit dans "Challenge capillaire" mais entre eux et moi c'est la guerre ouverte depuis des années. J'ai typiquement le cheveu indien (normal vu que je suis indienne ahah) donc épais qui tient chaud, très bouclé (donc pas asiatique : mon rêve), très noir (donc presque impossible de faire quoique ce soit dessus).
    Ils ont tout subi et contrairement à vous pas de pression des parents (mon papa qui les adore longs et qui surveille un peu ce que j'en fais ne m'empêche pas pour autant de n'en faire qu'à ma tête). Petite ils ont été très longs (reins) puis très courts et la repousse a été difficile sans le brushing que je ne pratiquais pas à l'époque. Puis au collège, j'impose le brushing à ma mère tous les 3 jours (la pauvre) et donc carré long, puis à nouveau très courts au lycée (par effet de mode plutôt). Puis re-très longs puis carré plongeant court qui était ma coupe officielle depuis le master 1 (et chose étrange les gens ne se sont aperçus de ma présence qu'à partir du jour où j'ai coupé et personne dans ma promo ne se souvient de moi avec les cheveux longs). Maintenant c'est un défi mais ils me manquent un peu donc c'est reparti pour des cheveux longs. Le lisseur a changé ma vie !
    Pour autant je ne me sens pas plus féminine avec des cheveux longs et je trouve absolument magnifiques les africaines qui assument leurs coupes courtes ! La féminité c'est une ensemble ça ne réside pas dans les cheveux seulement, c'est une attitude, c'est une façon de s'assumer
     
  5. LolaInWonderland

    LolaInWonderland
    Expand Collapse
    Beautiful Disaster

    alors moi début de mon adolescence, je faisais que les lissé, j'utilisé des produit lissant a tout va, je mettais énormément d'argent pour tout ce qui est produit et lisseur et tout le blabla, mais y'a deux ans, j'ai entendu parlé des shampoo sans silicone, ca peut paraître bête, mais ca a changé ma vie. Depuis, hors de question de me les lisser, mes boucles sont jolies, mes cheveux sont doux et sont devenu bcp moins épais.
    Sinon, je ne vais plus au coiffeur, tout simplement parce qu'il ne regarde pas ta nature des cheveux, la plupart du temps il vont te faire une coupe, et tant pis si t'a des boucles et que tu ressemblera a un caniche deux jours plus tard. Du coup, je me fais quelque fois un dégradé et pour ma mèche sur le côté, je l'a coupe et l?effile au rasoir. Comme mes pointes que j'ai bcp effilé pour qu'elle soit toute toute fine.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis d'accord avec mais tu as raison c'est triste. Par exemple en ce moment mes cheveux sont à moitiés naturels, ils sont encore un défrisés en fait. Dès que je parle à quelqu'un de coiffure on me sort toujours "Pourquoi tu ne les lisse pas? Pourquoi tu ne les défrise pas?". J'ai l'impression que le fait que mes cheveux n'aient plus rien avoir avec le type caucasien dérange les gens. Même les gens que je connais autour de moi qui ont les cheveux crépus les "cachent" à grands coups de permanentes, défrisages, lissages et rajouts. Je sais que ce genre de cheveux est difficile à assumer mais parfois je trouve ça ridicule. Même quand j'en parle avec ma mère elle me dit soit tu les défrise, soit tu fais des rajouts.
    C'est clair que la mode actuelle ne pense qu'aux filles qui ont des cheveux lisses, malléables qu'on peut facilement gonfler, boucler, friser.
     
  7. Combustion_interne

    Combustion_interne
    Expand Collapse
    A nos actes manqués

    [​IMG]
    ça c'est trop beau !!
    (et moi qui ai des cheveux malléables, souples bah j'les trouve nul mes cheveux)
     
  8. Bulle mousseuse

    Bulle mousseuse
    Expand Collapse
    *Pouf*

    S'il y a bien quelque chose que j'aime chez moi, ce sont mes cheveux.
    Vu que je suis d'origine asiatque, ils sont lisses et je n'ai besoin que d'un shampoing tous les 2-3 jours et 2 minutes maximum pour le brossage le matin. :coiffe:

    Je trouve ça aussi dommage que les filles qui ont des cheveux bouclés ou frisés les veulent absolument lisses. J'en ai voulu des comme ça pendant longtemps avant d'accepter les miens.
     
  9. mistouflette

    mistouflette
    Expand Collapse
    Laapin, Laapin!!

    Je dirais que, mes cheveux et moi, ça va!
    Ils étaient frisés dans mon enfance puis ondulés; j'ai failli céder au diktat du lissage (j'ai acheté un lisseur dont j'ai du me servir 2-3 fois) puis accepté mes cheveux tels qu'ils sont. J'essaie de les soigner régulièrement (huile de karité toute une nuit de temps en temps, masques...) car ils ont tendance à être secs et utilise des produits bio, notamment sans silicone (Melvita<3)
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    On va dire que je les aime bien mais qu'ils sont (à mon sens) difficiles à assumer. Ils sont roux foncés avec des boucles plutôt jolies de la racine à la pointe. Pour moi il est hors de question de les lisser même si j'ai déjà essayé avec des copines, pour le fun. Verdict : je garde mes boucles ! :cretin: J'ai déjà un visage plutôt massif alors avec des cheveux plats et sans volume c'est juste affreux. Donc mes boucles, je les entretiens simplement en les lavant tous les 2 jours. Et tous les matins, pour me coiffer, un peu de mousse à boucles et ça passe crème. Par contre j'ai mis très longtemps avant de bien savoir les coiffer, disons que un coup de peigne de trop ça te flingue toute la coiffure donc bon... C'est un coup de main à prendre!

    Quand je dis qu'ils sont difficiles à assumer, c'est qu'ils ne passent jamais inaperçus. Soit tu adores soit tu détestes... donc je me prends pas mal de remarques là dessus. Du genre "hé la rousse !" (stupide..) "hahaha t'as vu ses cheveux berk c'est une touffe..." et j'en passe. C'est sur qu'au milieu de toutes ces franges lisses... Malgré tout il y a des remarques positives (quand même), on me dit souvent qu'ils sont "magnifiques" ou encore "haaan je donnerais tout pour avoir les mêmes!" donc ça me fait plutôt plaisir. Mais bon, malgré les remarques qui font un peu mal (ce qui ne te tue pas te rend plus fort !), je ne me vois pas avec d'autres cheveux que les miens. C'est le petit truc original dans mon physique, et je ne m'en plains pas.

    Par contre ce que je trouve vraiment dommage avec les cheveux bouclés, c'est que ça ne nous laisse pas de choix pour la coupe. Moi j'ai un dégradé mi-long depuis environ trois ans, il a un peu raccourci au fil du temps mais ça n'a pas vraiment changé... Je ne sais pas quoi faire d'autre, enfait, et ça m'embête, j'ai besoin de nouveauté.
     
  11. Malone.

    Malone.
    Expand Collapse
    eyeliner addict

    Comme beaucoup de bouclées, gamin je les détestais et ado aussi, vu que je savais pas trop comment maitriser tout ça.
    Pendant 1 an j'ai porté des vanilles non stop, et un jour je me suis fait des locks, que j'ai gardé 6 ans.
    Puis un jour, j'en ai eu marre, je les ai un peu coupées (je les avais au milieu du dos, pour me faciliter le taf, je me les suis coupées aux épaules) et démélées, ça m'a pris 5 jours, mais j'y suis arrivée ^^.
    J'ai été chez un coiffeur, qui m'a foirée, vu que les 3/4 ne savent pas maitriser les cheveux bouclés et veulent systématiquement les lisser. Et par uen copine, j'ai été chez ma coiffeuse actuelle, qui m'a fait un carré plongeant, et m'a expliqué comment dompter mes boucles.

    Aujourd'hui, je les aime, même s'ils bouclent pas tout le temps pareil, quils ont jamais la même longueur et que pour le moment, j'ai pas trop de coupe définie.
    Je vise un carré plongeant long, avec mèches de devant un peu au-dessus des seins, et arrière juste aux épaules :).

    J'ai aussi gardé ma frange, que je laisse un peu pousser, mais que je lisse, contrairement au reste.
     
  12. miss_caro

    miss_caro
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Mes cheveux et moi.. ce fut l'amour, puis la guerre, et là j'essaie d'apprendre à les aimer.
    D'origine antillaise, j'ai eu jusqu'à mes 14 ans des nattes. J'avais des cheveux hyper longs et épais, et très très très frisés. LE COMBO. Quand ma mère me les démêlait j'en pleurais c'était horrible. Donc par soucis d'indépendance (j'avais tellement de cheveux que c'est ma mère qui me lavait les cheveux jusqu'à mes 14 ans, c'est pour vous dire..) je suis allée chez le coiffeur pour me les défriser. Et là, la libération. Pouvoir attacher toute seule mes cheveux, me faire un chignon TOUTE SEULE, je me suis sentie tellement libre!! Et puis avec le temps, mes cheveux se sont abimés à cause des produits chimiques, ils m'arrivent juste en bas des épaules. Je suis allée chez le coiffeur pour couper genre 10 cm et j'ai décidé d'en prendre soin depuis cette année. Avant je m'en foutais un peu, mais là les gens me font des remarques sur mes cheveux, que je pourrai essayer de me les lacher et tout ça. Donc j'ai commencé à acheter des produits bio, huile soin masque au karité, tous les soirs j'en prends soin, etc.

    Le problème c'est que je ne sais pas comment me coiffer. Les gens ne comprennent pas que les stars comme Rihanna, Beyoncé et autres ont des PERRUQUES (tissages, pour les connaisseuses! lol. Donc je veux bien me les lacher, mais moi qui ait des cheveux défrisés, je ne sais pas comment les coiffer. Faire des nattes la nuit pour qu'ils soient bouclés le lendemain? ok. mais après? Je les lache comment? Je les coiffe comment?

    Je cherche un coach capillaire!!
     
Chargement...