Ton côté solitaire

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par AnonymousUser, le 24 juin 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ce sujet est fait pour toutes celles qui aiment se retrouver seule, dans le sens général du terme. Ok tout le monde aime ça mais y a des personnes qui en ont plus besoin que les autres, qui apprécient vraiment ces moments de calme pour faire le point, se relaxer ou se vider la tête. Pour plein de raisons, par timidité, par ras le bol, par paresse, par plaisir. Et ça peut être pas période aussi, où on va pas avoir envie de sortir, de voir du monde et de le vivre bien, parce qu'on l'a choisi.

    En fait voilà c'est sur vôtre côté solitaire "je kiffe être seule et j'assume". Pourquoi?Qu'est-ce que ça vous apporte? Est-ce que vos proches comprennent?Qu'est-ce que vous aimez faire seule?Jusqu'à quel point vous n'avez pas besoin des autres?Vivre deux mois coupée du monde, ça vous brancherait?(genre je me réfugie dans une cabane avec des réserves de chocolats noir pour écrire un super roman)
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai vraiment besoin d'être seule de temps en temps, parce que j'ai très souvent besoin d'être entourée. J'aime bien aller me promener toute seule, boire un café en terrasse en lisant un journal, aller au cinéma toute seule. Ce sont des moments qui me donnent l'impression de me poser, de vraiment me "nourrir" en quelques sortes. Je ne suis pas une grande solitaire dans l'âme, ce sont juste quelques petits moments rien qu'à moi dont j'ai besoin. Et quand je n'ai pas pris le temps de me retrouver seule et de me recentrer sur moi (comme un gourou new age ouais) ça se ressent parce que je le fais lorsque les gens sont là par exemple en terrasse de café où je suis muette, je pense à autre chose etc. Je pense que ça se ressent aussi dans le sens où ça ne me dérange pas d'être avec quelqu'un sans rien faire, sans se parler, et j'aime beaucoup les gens avec qui je peux être seule tout en étant avec eux (très clair). De toute façon j'ai besoin d'être seule parfois pour ensuite être dans l'échange, si je n'ai pas de longs moments à moi j'ai du mal à être avec les autres. En gros. C'est peut-être HS vu que je ne suis pas une grande solitaire, mais bon :)

    Et par contre je ne pourrais pas aller vivre deux mois dans une cabane, j'aurais très peur qu'un tueur en série vienne me tuer. Et ça a l'air d'une boutade comme ça, mais autant je peux ressentir le besoin d'être seule la journée, autant la nuit je bénis l'existence de ma coloc parce que quand il n'y a personne je flippe à mort ! D'où la déduction que je ne suis pas vraiment une grande solitaire et que j'ai quand même pas mal besoin des autres :]
     
    Delphs a BigUpé ce message
  3. Wayzea

    Wayzea
    Expand Collapse
    Ridonkeylus

    Mon côté solitaire est plutôt développé. Je suis pas fan des endroits surpeuplés (comme Bercy un jour de soldes...), souvent après deux heures passées dans un supermarché je finis par haïr les humains. Et pourtant, je n'en reste pas moins un être social. Je dis oui à la solitude, mais pas pour deux mois. Ermite c'est pas une bonne situation. J'ai besoin des autres un tant soit peu pour avoir du réconfort, être écoutée, recevoir des câlins.

    Il y a des choses que j'aime faire seule : pleurer, je ne veux pas qu'on me voit pleurer, donc du coup j'aime écouter de la musique seule, regarder certains films seule. J'aime aussi faire mon shopping seule pour ne pas avoir à me coltiner les avis des autres, je préfère me faire confiance. Je préfère bosser seule (pour le TER par ex). D'un côté ça apporte une certaine fierté quand on réussit, et de l'autre si on échoue on ne peut s'en vouloir qu'à soi même. Et c'est rassurant, de savoir que le problème vient de soi lors d'un échec, ça permet de se dire que c'est corrigible, qu'on va pouvoir renverser la donne.

    Ça peut me causer problème, parce qu'à force de tout vouloir faire seule, hé bien je prends tout sur moi, et au bout d'un moment ça fait un poids trop lourd, ça craque, je pleure (toute seule, encore une fois, si vous avez bien tout suivi ;) ).

    Je ne sais pas si j'ai répondu au sujet, avec tout ça?

    EDIT : Tout à fait d'accord avec Atsu pour le coup du 'rester muette avec quelqu'un ne me dérange pas'.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je fonctionne exactement pareil. Quand j'enchaine les sorties par exemple, je sature et je finis par regretter d'avoir accepté un énième ciné/verre/resto/fête parce que je suis complètement éteinte et je n'ai qu'une envie c'est de m'échapper.

    Pour répondre au sujet, je suis une vraie solitaire sans être ours non plus. Je sais pas comment expliquer ça mais, comme l'a dit Atsu, j'ai besoin de moments seule pour apprécier encore mieux ceux avec les autres. Et plus je vais mal, plus j'ai besoin de me concentrer sur moi (et éviter d'afficher une tronche pas possible qui plombe l'ambiance).

    C'est con à dire mais j'ai des limites dans ma sociabilité. Les fêtes je peux pas en faire deux de suite, moralement et physiquement je peux pas. Trop besoin de me (re)poser, de me retrouver seule, aussi adorables que soient les gens autour de moi, aussi réussies que soient les fêtes. Et j'ai toujours été comme ça, même si j'ai fait beaucoup de progrès. Mais aux yeux des autres ça parait bizarre et je passe pour une fille fuyante, presque sauvage.

    Et le trip de partir deux mois oui j'aimerais ça mais pas deux mois, plutôt je sais pas, deux semaines. J'en aurai bien besoin dans l'absolu, pour revenir la tête vidée et répparendre à aimer les gens, parce qu'en ce moment c'est pas trop ça.
     
  5. Nebraska

    Nebraska
    Expand Collapse
    She's BACK.

    Je suis solitaire,très même.Autant j'ai besoin d'être seule,autant j'ai besoin d'être entourée.
    J'ai peu gagné de mon caractère difficile,ça me ronge de savoir que je suis exigeante envers les gens,en même j'ai besoin d'eux,de leur oreille,de leurs yeux.
    Quand je suis seule,j'apprécie beaucoup ces moments quand ils sont choisis : lire un livre,sortir à la falaise pour s'assoir sur une roche en face de la mer,pleurer dans mon coin,regarder un film et me concentrer sur l'histoire,chanter...
    En même ce que je décris rejoint un peu la vie d'une anti-sociale,mais pour moi elle est subie : j'arrive pas à être comprise,tout le monde n'est pas intéressé par les mêmes choses,du coup les gens que j'apprécie sont soit loin de moi ou ils se fondent dans un petit clan où il y a forcément quelqu'un que j'apprécie pas.
    Moi-même je comprends pas cette charge négative qui me pousse à ne pas aimer le bruit,beaucoup de gens,les futilités,j'ai l'impression que tous les gens que je rencontre pour la première fois sentent cette énergie négative qui émane de moi,et ça me frustre.

    (Je sors un peu du sujet là,non ? )
     
  6. Business Class

    Business Class
    Expand Collapse
    I am very busy.

    J'aime être seule, oui, mais à petite dose, et surtout quand je l'ai décidé. Par exemple, si je devais vivre seule, là, maintenant, je le vivrais mal, je crois. Le problème quand je suis seule trop longtemps, c'est que je déterre les vieux démons, et je commence à ruminer des idées noires, donc il y a des moments où j'ai peur de me retrouver face à moi-même (et ça se traduit généralement par une overdose d'activités).
    En revanche, j'adore faire des activités toute seule : aller au cinéma, faire du shopping en font partie. D'une, parce que, 80% du temps, je me fais clairement chier quand je fais du shopping accompagnée. J'ai un mode de fonctionnement très précis : je fais le tour du magasin rapidement presque sans m'arrêter et je sais repérer de loin les choses qui vont me plaire. J'ai connu une fille, elle devait éplucher tous les portants un par un et tâter tous les vêtements les uns après les autres, c'était insupportable. Et c'est un peu pareil au cinéma, je veux bien qu'on discute pendant les pubs, et quelques fois pendant le film, mais si c'est pour bavarder tout du long, je préfère autant économiser une place de cinéma et me poser à une terrasse de café.
    A côté de ça, il m'arrive de passer par des phases de ras-le-bol. Parfois, quand je sature d'une personne (que j'apprécie, c'est ça qui est bizarre), je fais l'autruche, je ne donne plus de nouvelles, je n'en demande pas, j'ai besoin de passer par des phases bizarres comme ça où je me détache d'une personne pour mieux m'y rattacher.
     
    Delphs a BigUpé ce message
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Kinder, je comprends ce que tu veux dire pour l'énergie négative. C'est ce que je véhicule aussi quand je me force à sortir alors que j'ai pas la tête à ça. Je bouillone à l'intérieur et ça se ressent.

    Ah et j'ai oublié de dire ce que je faisais seule, même si c'est pas folichon folichon. Je lis, je traine sur mon PC, je dors, je regarde la télé (ça c'est en mode chambre), sinon le shopping en solo j'adore, je peux prendre mon temps ou justement aller vite. Les transports aussi, j'adore me plonger dans un bon bouquin dans le métro et révasser avec mon lecteur mp3 et je veux pas qu'on brise cette bulle. Mes amies les plus proches le savent et fonctionnent pareil. Au contraire les gens qu'on toujours beoin de parler et de tout commenter, je les fuis comme la peste.

    Et non vous êtes pas hors sujet hein, je trouve ça très intéressant de lire vos expériences :)
     
  8. Nevada

    Nevada
    Expand Collapse
    is Betty Draper.

    Mon côté solitaire représente AU MOINS le tiers de ma personnalité. Regarder la télé toute seule, lire un bon livre, bah franchement, c'est parfois mieux qu'avec le copain ou la meilleure amie, même si j'aime aussi beaucoup être avec lui et sortir de temps en temps.

    +100000! Ca m'énerve quand t'as pas envie de parler ou que t'es en train de révasser ou d'écouter ta musique et que quelqu'un n'arrête pas de te parler..
    Et le shopping solo, j'ai testé ça récemment, et c'est juste trop bien parce que tu vas à ton rythme, sans attendre et sans faire attendre.
     
  9. Pierre Paul Jacques

    Pierre Paul Jacques
    Expand Collapse
    Nous sommes plusieurs !

    Beh moi je suis fille unique et j'habite dans un tout petit village où je suis la seule adolescente donc forcément ca pousse à la solitude et du coup beh j'ai toujours besoin de mon moment de retranchement, mon moment à moi quoi =). Puis ca va jusqu'a ce que j'ai parfois envie de me balader en ville toute seule, faire mes affaires tranquillement sans obligations ni contraintes ... Voilà
     
  10. Madmoizelle Fée

    Madmoizelle Fée
    Expand Collapse
    Barney addict !

    Je suis une grande solitaire, j'aime passer des journées entières seule. Même si au bout d'un moment je m'ennui c'est vrai ! Mais ça me permet de me "retrouver", de faire les choses tranquillement sans personne dans mes pattes.
    J'aime bien m'organiser une petite journée sympa à base de glandage (mattage de séries, bouffage de cochoneries ^^).

    Et surtout j'aime le silence aussi ^^, c'est reposant ! Comme ça je peux me plonger dans un bon bouquin sans être dérangé. Le calme il n'y a que ça de vrai :)

    Vive les solitaires :rockon:
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis solitaire uniquement quand je dois bosser. Les périodes durant lesquelles je révise sont les seuls moments où je n'ai, ni besoin, ni envie de voir des gens.
    Le reste du temps, entre rester chez moi et aller voir des potes, je choisis toujours la seconde solution, parce que je déteste la routine.

    Au lycée j'étais plutôt solitaire, j'avais très peu d'amis et je m'en contentais, me disant qu'il valait mieux avoir de vrais amis, que les potes on peut jamais compter dessus, etc. J'allais très bien comme ça; Et finalement, une certaine chose m'a ouvert aux autres. Depuis j'ai du mal à me passer des gens, parce que ça me détend, qu'il se passe toujours un truc, parce que j'aime parler et découvrir l'autre, etc.

    Bref, en gros je suis une solitaire repentie.
    (et ce genre de sujets me déprime un peu, avec celui sur les "sans vie sociales")
     
  12. Nebraska

    Nebraska
    Expand Collapse
    She's BACK.

    Comme Unsatisfied,interrompre ma solitude sans mon autorisation c'est m'agresser,surtout dans les moments que je considère "sacrés".
     
Chargement...