Ton plus gros mensonge ?

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par AnonymousUser, le 6 avril 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    En lisant ceux deux sujets sur le mensonge m'est revenu en tête le plus gros que j'ai pu faire/dire.. Et là, maintenant, j'en ris !
    Et toi, quel a été ton plus gros mensonge ? Te laisse t-il encore un goût amer ou est-ce que tu en rigoles aujourd'hui ?


    Je commence !
    J'ai rencontré mon copain sur Internet à 14 ans et demi, et une mois plus tard, nous avons décidé de nous voir. Pour cela, nous avons programmé une sortie dans un parc d'attraction avec une bonne copine à moi qui servait un peu de chaperon.
    Évidemment, ma mère n'était pas au courant. C'était mon premier copain et je n'ai pas osé lui dire, peur qu'elle m'interdise d'y aller.
    Tout se déroula bien jusqu'à ce que j'arrive là-bas. Coup de téléphone, elle a lu mes journaux de conversations et sait tout ! Et bien sûr, elle est déçue et promet de m'en faire baver.
    Ça m'a légèrement gâché la journée, et j'avais très très peur de retourner.
    Résultat, privée de sortie pendant tout le mois de juillet, téléphone à petite dose et Internet jusque 21h maximum, puis au lit. Sans parler du fait qu'elle ne m'a pas adressé la parole une seule fois pendant ce mois-là.
    J'ai bien retenu la leçon et n'ai plus jamais, au grand jamais osé lui mentir.
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le dernier "gros" mensonge c'était il ya une dizaine de jours quand je suis partie à Paris sans prévenir personne (seuls trois copains étaient au courant) et que j'ai raconté à ma mère que je passais la journée en ville à breakfaster tout d'abord avec Untel puis à aller aux portes ouvertes de telle école avec UneTelle et ensuite boire un verre avec ceux-ci.
    Mon mensonge était énorme mais si bien orchestré que c'est passé comme une lettre à la poste. J'ai encore les billets de train, de cinéma parisien et une pièce en chocolat du Starbucks (qui n'existe pas à Bruxelles donc) dans mon sac à main et ça me ferait rire que ma mère tombe dessus en fait.
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Quand j'ai vu que tu avais répondu, je savais d'avance ce que j'allais lire.. ^^
     
  4. Cory

    Cory
    Expand Collapse
    Femme sage.

    Mindy, j'en ai un un peu dans le même genre que le tien...

    J'ai rencontré mon chéri sur internet et le jour de notre première rencontre IRL, j'avais 14 ans et personne n'était au courant sauf ma meilleure amie qui me servait d'alibi. J'étais censée la voir. Je passe l'après-midi avec mon copain à quelques rues de chez moi mais dans un quartier où je nous savais "à l'abri". On est même passés quelques minutes chez moi au tout début, parce que je savais qu'il n'y avait personne. Le soir je le raccompagne à la gare de RER, premier baiser, tout ça... Je redescends les escaliers toute guillerette, prête à rentrer à la maison, et là, coup de fil de ma mère : "t'es où ?". Gloups :Pooh: En fait, ma meilleure amie avait téléphoné chez moi en pensant que je serais déjà rentrée, seulement j'étais censée être avec elle, donc ça ne le faisait plus du tout. Je suis arrivée chez moi, tout le monde m'attendait derrière la porte, plein de questions, ma soeur qu'avait 9 ans à l'époque m'a même demandé si j'avais fumé du shit (lol), j'ai été obligée d'avouer, à moitié. J'ai dit que ce jour-là j'avais rencontré Julien, 16 ans, Paris. Il avait juste 7 ans de plus et venait de Nîmes pour me voir, mais ça, je l'ai avoué plusieurs mois après.
     
  5. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    C'est trop mignon XD

    Par contre va falloir que je médite sérieusement, parce que je ne suis pas du tout une grosse menteuse. Malheureusement.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ca fait bizarre de lire ça parce que c'est presque la même chose. Ca me rassure de voir que je n'ai pas été la seule à mentir là-dessus :P
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    oulala vous êtes drôlement sage par rapport à moi! du coup j'ai un peu honte de raconter mon pire mensonge mais bon je me lance!

    Quand j'étais petite je faisais l'andouille en tournant sur un pied sur une feuille de papier, évidemment je suis vautrée et j'ai fait une sorte de mini-coma de 2/3heures.

    Ensuite on va dire que j'ai énormément modifier cette histoire pour expliquer à mes ami(e)s et profs ma peur bleue de faire une galipette sur une barre en gym :
    j'ai toujours raconté que quand j'étais en primaire, mon prof de gym m'avait un peu forcée à faire cette foutue rotation en me promettant de me tenir et que au denier moment il m'avait lâché donc j'étais tombée et résultat 3 jours de coma!

    Voilà ça craint! et mes meillleures amies pensent toujours que c'est vrai.....je crois que je leur avouerais un soir quand je serais bien alcolisée...
     
Chargement...