Topic des amoureuses et des "en couple"

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Hawley, le 21 octobre 2014.

  1. Rocksteady

    Rocksteady
    Expand Collapse
    Ne pas me citer s'il vous plait

    Allitché, Backstreet, Nympheaa et 6 autres ont BigUpé ce message.
  2. Faulkner

    Faulkner
    Expand Collapse

    @Vic Beretton Un beau 3 pièces dans un quartier que j'adore à Paris, c'est pas un coup de coeur car la cuisine est horrible mais on va continuer à chercher !
     
    Daliae, Iris Chase, Vic Beretton et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Yoonishan

    Yoonishan
    Expand Collapse

    Aska et Laurelin ont BigUpé.
  4. Lenehän

    Lenehän
    Expand Collapse
    Quand je ferme les yeux, des floraisons phosphorescentes apparaissent et se fanent et renaissent comme des feux d'artifice charnus.

    #24100 Lenehän, 17 mai 2018 à 11:04
    Dernière édition: 19 mai 2018 à 12:10
    Lili Liane, Callie., misspoetia et 5 autres ont BigUpé ce message.
  5. Iris Chase

    Iris Chase
    Expand Collapse
    ...

    @Pinceau_ C'est exactement ça! Nous avons une relation mais nous ne sommes pas en couple: on se voit peu mais de manière intense et en fait cela me convient plus que le "couple"! Quand je suis en couple, je suis reloue -vraiment-: je suis angoissée, stressée, je passe mon temps à tester l'autre et notre relation, à presque tout faire pour que ça foire tellement au fond j'ai pas beaucoup confiance en moi (les gens qui me connaissent pas bien me voient comme la jolie petite nana extravertie, rigolote, qui dit beaucoup de c***ies, un peu superficielle et qui a confiance en elle, alors qu'en vrai je me trouve surtout des défauts quand je me regarde dans le mirior et ne me trouve pas plus belle que ça, j'ai pas beaucoup de confiance en moi, je parle beaucoup mais jamais de ce que je suis vraiment, je suis plutôt une intello qu'autre chose, etc., bref vous voyez le tableau), et du coup cela ne me réussit pas. En dehors de l'"aspect social" du couple (la société accepte encore mal ceux qui sortent des rangs), je ne m'épanouis pas vraiment dans ce schéma: je deviens une caricature de Bridget Jones (qui est déjà elle-même une caricature, c'est dire!!). C'est une analyse qui est encore récente dans mon esprit, mais je crois que je suis plus heureuse en ce moment en étant célib’ que l'année dernière (et toutes les années précédentes) quand j'étais dans une relation tout ce qu'il y a de plus sérieuse et "traditionnelle", même avec un mec adorable! En fait je crois que le couple répond à mes plus basses nécessités: le besoin d'avoir une existence sociale, de "rentrer dans le moule social", de réparer le couple et la vie amoureuse -tous deux catastrophiques- de mes parents, de recréer ce que je n'ai jamais eu càd la petite famille parfaite de carte postale (mes parents étaient aisés et j’ai eu une enfance plutôt correcte donc mais notre famille a été un désastre, je l’ai senti très vite, et bien sûr cela m'a beaucoup marquée), de prouver à tout le monde que je peux plaire à un mec "bien" (j'ai beau le savoir, j'en doute encore beaucoup au fond de moi). Alors qu'au fond j'ai surtout beaucoup besoin de solitude, de tranquillité et d'indépendance. Alors oui, parfois c'est difficile avec lui surtout si nos emplois du temps ne sont pas compatibles (il voyage énormément pour son boulot, et moi j'ai pas mal de temps libre en dehors de mes 18h officielles de boulot -je suis prof- mais ces horaires ne sont absolument pas flexibles) et j'aimerais parfois être capable de le voir plus souvent, mais les choses vont peut-être évoluer, càd qu'on va réussir à mieux s'organiser pour se voir, on va peut-être arriver à exprimer nos sentiments profonds de manière plus claire et simplement être heureux comme ça, pour le temps que cela dure!! Cela fait 15 ans certes, mais après tout, je pense qu'on en est encore au début de notre histoire, et de plus en plus il exprime ses émotions. Par exemple il ne cesse de répéter mon prénom en me regardant droit dans les yeux quand on est en train de s'enlacer, et il verbalise de plus en plus (bien plus que moi en fait) son bonheur d'être avec moii!! Du coup, je pense vraiment que cela peut continuer à évoluer, pas dans le sens du couple "classique" (cela ne m'intéresse pas) mais vers une relation à la fois libre, respectueuse des désirs et besoins de l'autre, remplie d'amour, d'admiration (et aussi de good sex. bah quoi faut pas abuser, ça fait quand même aussi partie de la vie amoureuse en ce qui me concerne, hein! XD), et tant pis pour ceux à qui cela ne plaît pas: il n'y a pas une seule et unique façon d'aimer dans le monde!!
    PS: je pense à Marie Agnes Gillot qui est une ex-danseuse étoile (as in c'est une danseuse étoile retraitée) de l'Opéra de Paris que j'admire profondément. Elle a eu il y a quelques années un fils qu'elle élève seule, par choix, et elle ne vit pas en couple avec le père de son enfant, ni n'est en couple avec lui, par choix encore une fois! ! Et c'est un choix délibéré, car a-t-elle dit elle "n'aime pas le couple". Comme quoi tout le monde n'est pas fait pour le couple, hein et ceux qui ne sont pas en couple sont loin d'être des "cassos" ou des pauvres petites choses pitoyables...:)
    PS2: je précise que je n’ai absolument rien contre les relations « tradi » hein, c’est juste que je m’aperçois que ce n’est pas pour moi en fait (je cautionne toutes les formes de relation et de sexualité, du moment que c’est entre adultes consentants! ).
     
    #24101 Iris Chase, 17 mai 2018 à 13:38
    Dernière édition: 18 mai 2018 à 00:30
    Chryseïs, misspoetia, Nympheaa et 5 autres ont BigUpé ce message.
  6. plic tic

    plic tic
    Expand Collapse
    Allez, à trois, on y va ! Un, deux, ...

    Chryseïs, Zourour, Nympheaa et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Poacée

    Poacée
    Expand Collapse
    Créature compatissante.

    @plic tic (et les autres). Merci pour ton message :d On en a rediscuté hier, parce qu’il voyait bien que quelque chose me chagrinait.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Leah P., SnitchDream, Lili Liane et 14 autres ont BigUpé ce message.
  8. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    15 ans que vous vous fréquentez* ? :oo:
    Oui et puis il y a aussi plein de gens qui s'épanouissent très bien en vivant indépendamment, des gens en couple qui ont chacun un chez-soi. Je trouve ça assez chouette aussi.
    Là NG est à la maison depuis dimanche soir et repart demain. On est contents de se voir, mais on a aussi hâte de retrouver notre "intimité" personnelle parce que mine de rien, plein de jours d'affilée ça fait long pour nous. :shifty: (Il en a peut-être marre aussi que je le couvre de bisous :cretin:)(bon et moi j'arrive pas à faire caca quand il est là :ninja: dur dur :ninja: demain la délivrance :yawn: :yawn:)

    (*j'adore ce terme un peu old school qui correspond totalement à ma relation actuelle :cretin:)
     
    Allitché, Chambray, Rocksteady et 7 autres ont BigUpé ce message.
  9. plic tic

    plic tic
    Expand Collapse
    Allez, à trois, on y va ! Un, deux, ...

    Meligood, Iris Chase, pucieBelle et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Iris Chase

    Iris Chase
    Expand Collapse
    ...

    @Pinceau_ Ben oui, on s'est rencontrés il y a plus de 15 ans au boulot: il était prof dans le collège-lycée où j'étais surveillante! J'avais raconté de manière très détaillée l'histoire de notre relation sur ce forum l'été dernier, notamment parce que j'avais besoin d'avaoir des avis extérieurs au b***l dans le quel je me trouvais à l'époque (quittage du copain de l'époque, oui mais pour qui, pour quoi?), mais bon évidemment depuis le temps c'est parti! Disons qu'en gros on s'est donc rencontrés au boulot, alors qu'on était tous les deux avec quelqu'un et que cela a été le coup de foudre absolu. SAUF que "c'était compliqué" à l'époque (sinon ça s'rait pas drôle, tu penses bien XD!), et que ça n'a pas fprcément été plus simple depuis.
    Donc en résumé:
    - étape 1: on se rencontre alors qu'on bosse ensemble. On se plaît beaucoup, on se tourne autour mais on est tous les deux avec qqun.
    - étape 2: on est tous les deux célib, mais vivant cette fois-ci dans deux pays différents. On commence une relation à distance. On s'aime énormément mais Monsieur prend peur et disparaît sans prévenir de ma vie (il s'en excuse encore aujourd'hui).
    - étape 3: il reprend contact avec moi, on prend un café ensemble, je lui demande comment et pourquoi il m'a soudain ghostée. Réponse: "j'étais en train de tomber fou amoureux de toi et ça m'a fait peur". Je me suis retenue pour ne pas rire ou pire lui envoyer mon café à la figure.
    - étape 4: on se revoit un peu mais qqchose ne marche pas. On s'engueule et donc on ne se reparle pas pendant qq temps.
    - étape 5: on reprend contact. Je vis en Angleterre, lui est revenu à Paris. On se croise les rares fois où je suis de passage à Paris et qu'il y est aussi. On est amis, tout va bien: il me soutient énormément alors que je galère à Londres (je ne bouffe ni ne dors plus, tellement je bosse pour réussir mon diplôme, puis il m'aide aussi quand le diplôme enfin réussi je ne trouve pas toujours de taf et galère à mort et n'ai aucun fric). Il est mon ami, mon soutien, ma béquille, mais rien d'autre.
    -étape 6: je suis dans une relation avec un mec "bien" mais que je n'aime pas. On se croise à Paris avant que je parte en voyage avec un pote. On s'embrasse (malaise pour moi: à l'époque j'étais dans une relation exclusive, je me suis sentie un peu coupable, même si ce baiser n'a pas eu de conséquence immédiate). Je me pose des questions mais rien de neuf. un peu plus tard dans l'année, je quitte mon copain d'alors et redevient célib pendant heu 2 mois (:innocent:). Je rencontre une autre personne et nous commençons une relation.
    - étape 7: je suis dans une relation sérieuse. Les choses se passent plutôt très bien, c'est un mec génial ; et lorsque j'annonce à "l'autre" que je suis avec quelqu'un et que c'est sérieux il me dit que cette personne a une chance infinie d'être avec moi. Je reste coie et je ne dis rien. Ma relation s'épanouit plus ou moins bien mais ça va. L'autre personne et moi vivons toujours dans deux pays différents et on se voit 2-3 fois par an.
    - etape 8: ma relation avec mon "officiel" commence à s'étioler, en même temps que je rentre en France (où "l'autre" vit, même si de manière sporadique). Je ne suis pas malheureuse certes, mais quelque chose me manque. Mon mec d'alors essaie, mais sans grand enthousiasme de venir s'intaller avec moi à Paris mais c'est pas facile (il n'est pas français et ne parle pas très bien notre langue). Vu que je suis à Paris et "l'autre" aussi, on se voit plus souvent, et plusieurs fois les choses commencent à être limites. Elles ne dérapent pas complètement, mais pas besoin d'être nue dans un lit avec qqun (et d'avoir son sexe en soi) pour "tromper son mec": les sentiments, les regards, le toucher comptent aussi. Je me demande ce que je fous de ma vie: je refuse de "tromper" mon mec, or je me rends compte que même sans "coucher" on peut tromper qqun.
    - étape 9: je quitte mon copain juste au début de l'été dernier. C'est un mec adorable, mais il y avait quelque chose de bancal, d'insuffisant dans notre relation. Je sais que "l'autre" ne sera pas avec moi pour autant; l'été et l'automne sont très difficiles. J'essaie à un moment de me remettre avec mon ex, mais il est pas super chaud: il s'est aussi rendu compte que notre relation n'était pas fantastique probablement. Avec "l'autre" les relations sont un peu tendues.
    - étape 10: ma "relation" avec l'autre est magnifique. Certes nos vies sont compliquées (il a un job type gouvernement très spécialisé + très haute sécurité + secret obligatoire + danger physique donc disponibilité mentale et physique moyenne et moi ben je suis prof mais aussi étudiante + je prépare un concours + je danse beaucoup + plusieurs problèmes de santé pas graves mais très relous), donc pas super dispo non plus, mais malgré tout, on se voit et on est heureux comme ça. Il y a eu certes des petits problèmes (incompréhensions diverses et variées), mais en gros on est juste bien et heureux ensemble. Alors non je ne crois pas aux contes de fées, et le fait que cette histoire dure depuis 15 ans ne signifie pas qu'elle aura un dénouement heureux: on ne se mariera pas, on n'aura pas d'enfant, c'est sûr, et peut-être qu'un jour l'un de nous deux se lassera simplement de ce "truc" bizarre et partira "just like that" donc, laissant 15 ans ou plus de relation se terminer brutalement, dans le flou et l'incompréhension la plus totale. Mais mon amour fou pour lui se sent capable de tout; quoi qu'il nous arrive, j'y survivrai et je serai heureuse, avec ou sans lui, bien sûr, mais toujours est-il que pour le moment notre bonheur d'être ensemble (quand nous le sommes) est incommensurable...
     
    #24106 Iris Chase, 17 mai 2018 à 15:40
    Dernière édition: 17 mai 2018 à 19:41
    Appoggiatura, Ploue, Onirinaute et 20 autres ont BigUpé ce message.
  11. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    @Iris Chase Merci d'avoir pris le temps de raconter ton histoire, je la trouve très belle :puppyeyes: :jv: Je te souhaite de continuer à être heureuse :cupidon:
     
    misspoetia et Iris Chase ont BigUpé.
  12. blue-moon

    blue-moon
    Expand Collapse

    @Iris Chase ton histoire est juste trop belle:puppyeyes: même si elle n'est pas parfaite comme tu dis (en fait ce n'est pas forcément ce qui est parfait qui est le plus beau) mais de te lire ça m'a chamboulé! Je vous souhaite d'être heureux comme ça ou autrement encore longtemps !
     
    Allitché, Appoggiatura, plic tic et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...