Topic des Childfree-No Kid : pas de débat relatif au choix d'avoir des enfants ici

Sujet dans 'Vie Quotidienne' lancé par Jeannedarkh, le 1 mai 2018.

Tags:
  1. MaryJAnna

    MaryJAnna
    Expand Collapse

    @Onirinaute : On peut forcer à reconnaître l'enfant et à payer une pension mais pas à rester élever cet enfant. Donc quand le but c'est de te forcer à rester en couple contre ton gré ça ne sert strictement à rien. :dunno:
     
    BulleColoree, Niag, Thinocephale et 6 autres ont BigUpé ce message.
  2. Pawline

    Pawline
    Expand Collapse
    J'aimerais bien aller bosser topless, pas toi?

    Discussion hier avec mon chef au boulot (qui semble décidé à cesser d'être grognon, ouf! :cretin:)
    On parlait de mon futur départ à la fin de notre contrat, et du nouveau boulot qui m'attend, intéressant mais chronophage et avec des objectifs de résultat. Et là il me sort: " Alors vu la vie à 100 à l'heure que tu te prépares, j'en déduis que ton homme et toi ne voulez pas de gosse?" Je lui réponds que non, que ce n'est pas notre projet ni à court ni à long terme. Et là il me sort qu'on ne peut pas nous donner tort, vu l'investissement en temps et autre que ça représente, et que lui-même me perçoit comme trop indépendante pour la parentalité. Il a conclu en ajoutant "c'est à vous deux qu'il faut penser avant tout, si vous êtes bien ensemble juste à deux autant rester juste à deux" .

    Je suis à la fois :oo: et :d , je ne m'y attendais pas de sa part, à 55 ans je le croyais plus vieille école, comme la plupart des amis de mes parents (qui par moments reloutisent un peu leurs enfants à ce sujet).

    Puisque c'est je lui pardonne sa mauvaise humeur chronique des dernières semaines :yawn:
     
    BulleColoree, Niag, Thinocephale et 23 autres ont BigUpé ce message.
  3. 123pourquoi

    123pourquoi
    Expand Collapse

    Entendu aujourd'hui "maintenant je comprend pourquoi les gens font des enfants : ils peuvent s'admirer dans une autre personne" ; Je trouve ça assez juste pour une partie des parents qui font des enfants par narcissisme.
     
    BulleColoree, Thinocephale, greenapple et 13 autres ont BigUpé ce message.
  4. Chat-au-Chocolat

    Chat-au-Chocolat
    Expand Collapse
    Quand est-ce qu'on mange ?

    Je viens de regarder un épisode de l'émission Ca commence aujourd'hui (l'émission de témoignages sur France 2) (#jeregardedelamerde :lunette:), dont le sujet est "Elles leur ont fait un bébé dans le dos".
    Je savais que ça allait m'énerver, mais étant un petit peu maso sur les bords, je suis allée jusqu'au bout :troll:

    Donc dans cette émission, on a deux femmes qui témoignent du fait qu'elles ont fait un enfant à leur mec sans leur accord, en arrêtant la pilule sans rien dire.
    Elles disent que c'était plus fort qu'elles, que leur désir dépassait tout, qu'elles voulaient vraiment devenir mères (l'une d'elle avait 16 ans et était avec son mec depuis 4 mois, je précise). Et ce qui me choque, c'est que ni la présentatrice ni la psy invitée pour faire ses analyses de café du commerce ne parlent une seule seconde de la souffrance ou la sidération ressentie par les hommes concernés. Genre, la fâme veut un enfant, c'est normal qu'elle se jette sur le premier venu pour se faire féconder, puisque c'est de toute façon sa mission suprême sur Terre. C'est normal qu'on ne demande pas son avis au principal concerné, car après tout les pères sont optionnels, comme chacun sait.
    La seule chose que la psy a trouvé à dire à l'une des femmes venues témoigner, c'est : "je pense que si votre mari ne voulait pas d'enfant, c'est parce que vous ne communiquiez pas assez. Le problème finalement, c'était juste un problème de communication. Qui s'est résolu, on le voit bien, quand l'enfant est né" (il s'est tellement résolu qu'ils ont fini par divorcer :lunette:). A aucun moment n'a été soulevé le fait que faire ce genre de chose est non seulement profondément immature, mais également tout à fait dégueulasse. Pour le mec qui devient père sans jamais y avoir consenti, et pour l'enfant à naître. Parce que si les deux histoires exposées se finissent plutôt bien (les pères ont accepté d'avoir un lien avec leur enfant), c'est loin d'être toujours le cas...

    Ca m'a troué le cul qu'on parle de ce sujet à la télévision, à une heure de grande écoute, sans remettre les choses en perspective une seule fois, sans insister sur le fait qu'un enfant, c'est le fruit d'une décision collective et pas d'une pseudo-pulsion égoïste "parce que jay envie d'avoir un bébé hihihi". Sans parler de consentement, de responsabilité, d'éthique, tout ça. En se focalisant uniquement sur le désir de la mère.

    J'y vois encore une fois cette injonction à procréer, si prégnante qu'on ne se demande même pas si les hommes ont leur mot à dire sur la question (spoiler : oui). Tu veux un enfant comme tu aurais envie de manger un Kinder ? Pas de problème : tu fais un enfant. Peu importe les manœuvres employées dans sa conception, peu importe les dissimulations, le mensonge et le fait que le père vive avec ce poids sur la conscience toute sa vie, c'est pas grave, tant que lafâme a pu avoir son marmot et ainsi mener à bien la mission qui lui a été confiée. :facepalm:
     
    Coahoma., Astyana, BulleColoree et 39 autres ont BigUpé ce message.
  5. 123pourquoi

    123pourquoi
    Expand Collapse

    @Chat-au-Chocolat Nan mais le consentement masculin on s'en tape :drama:


    Ce que tu racontes fais pas mal écho a un certain nombre de situation identiques qui se sont accumulées dans mon entourages au fil des années... Ce que je trouve complètement hallucinante c'est que personne ne condmne jamais la femme ! Soit tu "inventes des choses", même quand la principale concernée avoues a demi mot que "l'accident" n'en était pas un (j'en connais une qui a commencé a prendre de l'acide folique en complément 3 mois avant "l'accident", c'est dire le foutage de gueule), soit c'est "pas si grave" parce que tu comprendre ##insérer ici des justifications et des excuses pour la coupable## ou bien ##et ici de quoi blâmer le mec qui ne veut pas que sa femme s'épanouisse##.
    Je me rappelle une fois d'une mère d'une de mes "copines" qui lui avait sortir que "les hommes ne savent jamais ce qu'ils veulent, il faut leur forcer un peu la main" avec un clin d’œil plein de sous entendu :mur:

    Ca me fout complètement en l'air.

    Le pire c'est que j'ai lu que c'est loin d'être si rare qu'on le croit. Et mon environnement social immédiat tend a confirmer cette observation. :sick:
     
    BulleColoree, Niag, Iris Chase et 16 autres ont BigUpé ce message.
  6. MaryJAnna

    MaryJAnna
    Expand Collapse

    @123pourquoi : Je trouve ça fou que les gens trouvent des excuses aux femmes dans ton entourage. :oo: J'ai un cas dans mon entourage et à chaque fois que j'en parle tout le monde est choqué, pense que la fille qui a fait ça a un gros problème (bon faut dire qu'elle est au stade "Je te fais du chantage en te menaçant de plus jamais voir ta fille si t'arrêtes d'être avec moi même si je sais que tu m'aimes plus depuis des années" donc bien bien atteinte) et que c'est tout simplement dégueulasse.

    Je vois vraiment pas comment on pourrait trouver des excuses à un comportement pareil. Ça me paraît tellement aberrant. :eek:
    Scoop : faire un enfant dans le dos de saon partenaire ou ex partenaire, c'est mal quelque soit ton genre. Il y a pas d'excuse ou de circonstance atténuante pour ce genre de situation c'est vraiment profondément et assurément mal, que ce soit pour le parent piégé ou l'enfant à naître. :dunno:
     
    BulleColoree, Niag, Thinocephale et 12 autres ont BigUpé ce message.
  7. PousseMoussue

    PousseMoussue
    Expand Collapse
    Better to be a wolf of Odin than a lamb of God

    Vu qu'on reparle de la coercition reproductive, je voulais savoir : vous êtes au courant de si c'est condamné par la loi en France ou pas ? J'ai cherché un peu et j'ai pas trouvé grand chose, mais vu la politique ultra-nataliste du pays ça m'étonnerait pas que la question ait même jamais été soulevée :erf:
     
  8. Onirinaute

    Onirinaute
    Expand Collapse

    Ca m'étonnerait qu'il y ait une loi spécifique mais peut être que ça peut tout de même être poursuivi dans le cadre d'une loi plus générale ?
    (je pense aux gens qui transmettent le VIH à leur partenaire en connaissance de cause, qui est poursuivi comme "administration d'une substance toxique" il me semble)
    Si c'est en jetant/trafiquant un traitement hormonal ça peut être considéré de la même façon que quelqu'un qui te retirerait des médicaments importants pour ta santé ? En revanche percer les capotes j'avoue je ne sais pas.
     
    Niag, Thinocephale, PousseMoussue et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Solal

    Solal
    Expand Collapse
    Très, très amoureuse

    @PousseMoussue Tout ce que je sais c'est qu'en responsabilité civile, on ne peut pas obtenir d'indemnisation du seul fait de la naissance d'un enfant s'il est né en bonne santé quand la naissance est due à une opération de stérilisation qui échoue par exemple, on considère que ce n'est pas un préjudice réparable. Lorsque c'est dû à des manoeuvres dolosives la solution serait peut-être différente ? Mais je ne suis pas sûre, du point de vue éthique ça pose des problèmes à beaucoup de reconnaître un "préjudice de naissance".
    Après sur le plan pénal j'avoue que je ne sais pas, j'ai parlé de ce que je connais ! Mais j'ai peur qu'on considère que ça ne rentre pas dans une catégorie de délits, sauf éventuellement si la femme prenait une contraception parce que la grossesse pouvait potentiellement lui causer des problèmes de santé (là on peut peut-être faire le parallèle avec le VIH)... Mais la loi pénale étant d'interprétation stricte, on n'est pas vraiment supposé.e raisonner par analogie, donc c'est difficile de faire un parallèle.

    (Si je dis une énormité et qu'une juriste passe par là n'hésitez pas à me le dire, je suis en Master 2 mais je continue de me tromper :cretin:)
     
    Thinocephale, Elliana et PousseMoussue ont BigUpé ce message.
  10. Liluuuy

    Liluuuy
    Expand Collapse
    I can feel the thunder that's breaking in your heart I can see through the scars inside you

    @123pourquoi si tu savais le nombre de fois où je l'ai entendu ( alors pas dans le cadre d avoir des enfants hein ) mais le fait que les hommes ils savent pas trop ce qu' ils font. Qu il faut prendre les chose en main .

    ._. Quand ma mère me dit ça je pourrais exploser . déjà ça n'a rien à voir avec le genre, y a juste des tempéraments plus ou moins " cool" et des personnes qui font à l place parce que elles sont persuadées que ça ira mieux/plus vite etc ( je fais ça inconsciemment dans ma vie et je me bat pour arrêter de le faire car: C' est hyper infantilisant de ne jamais laisser les autres "se tromper" ou essayer .) Bref ca m'etonne pas que certain.e.s l'appliquent sur le fait d'avoir un enfant. ( alors ce n'est pas parce que ça m'étonne pas que ça ne me choque pas )
     
    BulleColoree, Niag, Thinocephale et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. Elliana

    Elliana
    Expand Collapse

    Je crois que @Solal a raison ! Le préjudice de naissance n’existe pas en France, c’est pour cela que contrairement aux usa ou comme ça on n’a pas réussi à avoir de condamnation de médecins qui mentent sur la grossesse quand ils savent que la patiente veut pratiquer un ivg ou même qu'ils mentent sur une possibilité d’img. Je crois même qu’il y a eu une loi sur ces sujets très précis car justement en droit français on ne reconnaît pas le préjudice de naissance.
     
    Thinocephale, Tamiat, Solal et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. severuspotter

    severuspotter
    Expand Collapse

    @Chat-au-Chocolat j'ai remarquer que beaucoup avait une autre définition de faire un enfant dans le dos la dans ce cas ci c'est en arrêtant la pilule sans rien dire. mais certaines parlent aussi de la femme qui décide de garder l'enfant et de ne pas avorter. Moi dans mon cas mon chéri et moi on prend une contraception tout les 2 je veux un enfant mais pas lui donc je ne cherche pas a en avoir si je tombais enceinte je ne pourrais pas avorter je choisirais de le garder mais je ne lui demanderai rien. Je respecte son choix.. Je pense que les hommes devraient plus avoir le droit de ne pas reconnaître leur paternité. Mary plard (une féministe qui a écrit le livre paternite imposees) parlais de la paternité sous x. Moi en y réfléchissant je suis contre parce que l'enfant a le droit de savoir qui est son père (sans que ca implique le père dans quoi que ce soit) et si il y a des maladie génétique l'enfant doit le savoir. Mais c'est un domaine assez compliquer.
     
    BulleColoree et Chat-au-Chocolat ont BigUpé.
Chargement...