Tous ces malaises vécus quand j’avais honte de mes poils

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 6 mai 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Tante Clara, Sovah et ParasitA ont BigUpé ce message.
  2. Marie-Lee

    Marie-Lee
    Expand Collapse

    Je me reconnais bien dans cet article! Je regrette d'avoir commencé à m’épiler les jambes pour faire comme les copines quand j'étais plus jeune: mes poils étaient blonds et discrets, j'aurais dû les garder comme ça.
    J'ai une zone poilue que tu n'as pas citée: les gros orteils (bon 2/3poils noirs chacun mais tout de même :cretin:).

    Quand je m'épile, c'est plus pour respecter des conventions sociales que parce que j'en ai envie. Mais il n'y a pas longtemps, je suis allée à la piscine avec une amie pas du tout épilée du maillot et qui n'en avait rien à faire. je n'aurais jamais osé mais j'ai trouvé ça cool de ne pas s’embarrasser de ce que pense les autres.
     
    Tigre, Cléo., Babitty Lapina et 15 autres ont BigUpé ce message.
  3. Yunil

    Yunil
    Expand Collapse

    Ma mère me fait me sentir mal quand elle parle de mes poils. Il n'y a pas longtemps elle m'a dit que "j'allais me priver de sorties parce que je ne serai pas épilée" ........:scream: c'est extrêmement rageant et je n'arrive pas à lui transmettre l'idée que c'est MON corps et non un bien publique, j'en fais ce que je veux.
    Peut-être qu'elle ne comprendra jamais et qu'elle continuera à suivre ce qu'indique la société, sans s'assurer de suivre son propre avis... :sweatdrop:
     
    Cléo., Licornichon, dyspeptique et 9 autres ont BigUpé ce message.
  4. Frenchy-Mamou

    Frenchy-Mamou
    Expand Collapse

    Merci pour cet article. Je me sens tellement moins seule \o/ !! En vrai j'aime beaucoup mon corps, je le trouve ni trop gros, ni trop mince, ni trop petit ni trop grand Je trouve que tout est bien là où il est, y'a pas de soucis. En revanche, le combo peau blanche + poils foncés + grosse flemme + assume quand même pas des masses = gros malaise. Alors je vais encadrer cet article, m'en faire des post-it, et me rentrer une bonne fois dans le crâne qu'au pire on s'en fout.
     
    JessyCat, Ayudeme, Not the Queen. just Helen et 15 autres ont BigUpé ce message.
  5. Floz

    Floz
    Expand Collapse

    Merci à vous pour ce sujet. C'est super intéressant et je me reconnais aussi là-dedans. Je ne m'épile que dans le but de me débarrasser de la gêne que je ressens lorsque mes poils apparaissent aux yeux de tous. Et, ça me gonfle. Parfois, je préfère porter des pantalons chauds en plein été plutôt que de montrer mes jambes poilues, au grand désespoir de ma mère... Idem, je préfère parfois me priver de piscine plutôt que de m'épiler le maillot ou de montrer mon maillot non épilé. Les seuls poils que j'assume sont mes sourcils que j'épile tous les 36 du mois, et j'en ai rien à faire.

    J'essaye de prendre confiance en moi et de relativiser si jamais je dois par malheurs les montrer. Mais, c'est loin d'être facile quand on ne cesse de nous rabâcher que "les femmes ne doivent pas avoir de poils", "Les poils c'est dégueulasse" etc... C'est tellement dommage de se priver des plaisirs de la vie à cause de cette pression que l'on fait sur les poils des femmes (et pas des hommes ^^). C'est naturel d'avoir des poils, flûte ! Pourquoi en faire un tabou, ou une chose à cacher à tout prix ? Les poils ne sont pas moches, et encore moins "dégueulasses". Les cheveux sont des poils, pardi ! Et ils ne sont pas plus sales, ni plus laids que le reste du corps.

    Bref, merci pour ce sujet. <3
     
    Ellaelse, Siobhàn Salomé, Thedreaming et 12 autres ont BigUpé ce message.
  6. mido

    mido
    Expand Collapse
    ---make it happen---

    Ce qui me gonfle plus particulièrement c'est que non seulement faut s'épiler, mais en plus faut s'en cacher.
    Tu peux pas faire allusion à ton épilation sans foutre quelqu'un mal à l'aise... Est-ce qu'on est mal à l'aise quand un type dit qu'il a besoin de quelques minutes pour se raser, qu'il s'est coupé ce matin en se rasant ou je ne sais quoi ? Est-ce qu'on pouffe en disant "huhu on veut pas savoir Jean-Kévin, garde ton intimité pour toi, hey" ou "QUOI t'as des poils au menton mais c'est deg haaaaa !"
    Non.
     
    Plumebleue, Allons-y, Onomatopée et 52 autres ont BigUpé ce message.
  7. Scamandre

    Scamandre
    Expand Collapse

    @mido Alors ça c'est bien LE truc que je supporte pas. Et dans la même veine, faut pas que ton épilation se voit (points rouges, peau pas nette, début de repousse, poil oublié...). Faut que l'illusion soit complète : non non, y'a pas de poils, y'en a jamais eu.
    Et quand on est aussi douée que moi pour s'épiler/prendre soin de sa peau, ça rend jamais bien, jamais comme dans les films. Va expliquer ça à la jeunette que j'étais.
    (Idem, y'a qu'à voir les pubs pour cire/crème/rasoir, on épile toujours une peau lisse à souhait, et ça ressort tout aussi lisse. Non.)
    Ça m'a vraiment pourri mon adolescence bien fort (et ça continue à me pourrir, même si je prends maintenant moins les choses à coeur)
     
    Allons-y, Onomatopée, ElectraHeart et 36 autres ont BigUpé ce message.
  8. Jhil

    Jhil
    Expand Collapse
    Be Chill

    @Anouk Perry MAIS MERCI POUR CET ARTICLE CA FAIT VRAIMENT DU BIEN. :jv: :jv:
     
    Tigre, Mlle C., Odinn et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  9. Nyu_

    Nyu_
    Expand Collapse

    Ces fois où j'ai abandonné l'idée de m'épiler les gambettes en chantier de fouilles d'archéo et où je me prenais des remarques de la part de mes collègues féminines car j'avais des petits poils qui poussaient :stare:
    Bizarrement les mecs s'en foutaient majoritairement, c'était plus les nanas qui me mettaient la pression :erf:
     
    ElectraHeart, Sac-a-riz, Licornichon et 17 autres ont BigUpé ce message.
  10. LaBeletteMasquée

    LaBeletteMasquée
    Expand Collapse

    Rah mais merci quoi !!! J'aurais tellement aimé lire quelque chose du genre étant ado, plutôt que de stresser en été à la moindre repousse quoi !
    Aujourd'hui j'ai un peu avancé, notamment les poils aux pattes. Là pour le coup, aucun scrupule à montrer mes mollets poilus en été ! Idem pour le maillot, je fais bien ce que je veux, et c'est aux partenaires de s'adapter !
    Par contre, les aisselles et les poils trop moches sur le haut des cuisses, j'assume toujours pas, mais je ne désespère pas ;) !
     
    Lilalioua, Lord Griffith, Marie-Lee et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Camiouts

    Camiouts
    Expand Collapse
    Pas là. (mais t'es où ?)

    Ah. Les. Poils. :stare:
    Personnellement, je ne pourrais jamais assumer. Sur les autres je m'en fiche, sur moi je trouve ça affreux, "société l'oblige". J'en fais même des cauchemars parfois. Si. :erf:
    J'ai une peau blanche limite laiteuse et les cheveux blonds foncés mais des poils longs, foncés et par milliers ! Menton, parfois aux joues, autour des tétons, une ligne du bonheur très fournie et voyante, aisselles, cuisses, jambes, entrejambes (devant et derrière... :cucul:), pieds... Et tous bruns foncé / noirs et longs, et parfois drus. Ma mère n'a presque pas un poil sur le corps ou sinon ce sont des bébés poils invisibles et ma soeur presque pareil........ :stressed:
    Au début j'ai craqué et j'ai rasé (jambes et maillot), mais j'ai une peau très sensible, et on voyait mes racines sur mes jambes donc au final... Maintenant j'ai mon épilateur. Mon meilleur ennemi (je te déteste machine infernale !). :lol:
    Bon je reste une grosse flemmarde, et j'assume complètement devant ma famille. Je souris à leurs mots doux : Chewbacca, Yéti... Et leurs quelques réflexions sur le fait que je devrais m'épiler. Mais des fois j'ai envie de les foutres à ma place : souffrance physique (bon je m'y habitues même si là tout de suite j'ai les aisselles défoncées) et malaise à côté des autres... :slap:
    Mon rêve : une grosse épilation laser / lumière pulsée. Je crois que je ferais un prêt pour ça un jour. Rienàfoutre. :stare:
     
    :laoura, Vekahere, KroonLicht et 16 autres ont BigUpé ce message.
  12. Mme_Wallace

    Mme_Wallace
    Expand Collapse
    (Mél)ange instable

    J'ai hérité d'un corps me fournissant une véritable fourrure noire sur peau ultra-blanche, et pendant des années, ça a été un complexe. Et puis un jour, j'en ai eu marre. Et puis un jour, j'ai rencontré mon amoureux, qui s'en fout complètement que je sois épilée ou non (en fait il préfère même quand je suis poilue, ça le fait sourire mon côté militante du poil). J'ai donc arrêté totalement de m'épiler, je suis poilue mais heureuse. J'ai fini par réussir à me détacher du regard des autres grâce au regard de mon copain, et je tends à croire que c'est ça le bonheur : se sentir enfin libre d'être comme on le souhaite (pour moi, c'est poilue :rockon:).
    Voilà, c'est un long chemin, mais sentez vous libre d'être ce que vous voulez, dîtes flûte à ceux qui vous font des remarques, et vivez heureux/heureuses, parce que quoi que vous soyez, si vous souriez, vous êtes beaux ! :free:
    C'était le message gentil. :d
     
Chargement...