« Tous nos jours parfaits », un roman poignant sur la dépression et le suicide

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Miss Lu, le 5 octobre 2015.

  1. Miss Lu

    Miss Lu
    Expand Collapse
    Des moutons et des nuages, du chocolat et des pandas.

  2. lüllie

    lüllie
    Expand Collapse

    Merci pour cette découverte ! Je pense bien acheter ce livre.
     
  3. Abs24

    Abs24
    Expand Collapse

    Ok, il vient d'atterrir sur ma wishlist, je l'achèterai clairement. Merci pour cette découverte :bouquet:
     
  4. Amy

    Amy
    Expand Collapse
    Should i use my invisibility to fight crime or for evil

    Ce qui est terrible c'est que je me sens incapable de lire ces livres alors que j'en ai trop envie. C'est comme la BD le " Nao de Brown" (qu'avait conseillée la magnifique Pénélope Bagieu) j'ai commencé j'ai pas pu aller bien loin.
    Je suis trop sujet déjà à des moments d'angoisses pour supporter ceux des autres. Je reste jamais objective et je suis sûre qu'en lisant ce livre je vais me retrouver dans plein de choses et ça va me faire peur et je vais pecho leurs idées noires.

    Est ce qu'il faut pas être quelqu'un de définitivement inconnu à toute sorte de dépression pour lire ces livres sans problème ? Sinon je sais pas comment vous faites et je vous envie de lire ça et de trouver du recul :shifty:
     
    #4 Amy, 5 octobre 2015
    Dernière édition: 11 novembre 2015
    Meligood, Dreamcatcher, Juladebrouille et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. clairebelgato

    clairebelgato
    Expand Collapse
    "Where there's tears, there's hope."

    Je veux absolument lire ce livre !:tears:
     
  6. Gunnm

    Gunnm
    Expand Collapse

    Il est dans ma wishlist depuis sa sortie VO celui-là ! Il a fait beaucoup de bruit sur la blogo anglo-saxonne.
     
  7. Iskis

    Iskis
    Expand Collapse

    Je suis également très intéressée par "Tous nos jours parfaits", mais une personne a fait une remarque très juste dans les commentaires sur Facebook (Lucie P.) : "[...] le fait qu'il y ait 2 personnages m'interpelle. La dépression se vit très seul, comment se reconnaître dans une relation ?"

    J'ai effectivement peur de découvrir une banale romance young adult, un peu torturée et trop pleine de bons sentiments clichés, sous-couvert de s'intéresser à la vraie dépression, celle qui détruit, qui est aliénante, et qui reste un combat à mener contre soi-même.

    Je vais attendre de lire plus de critiques de l'ouvrage avant d'envisager l'achat ! :neutral:
     
    Donoma, Ellanaa et Peace&Love&It;3 ont BigUpé ce message.
  8. Lylea Ciel

    Lylea Ciel
    Expand Collapse

    La curiosité me pique, j'ai bien envie de le découvrir... Peur de tomber sur des clichés, mais étant passé par cette dépression>tentative de suicide, je suis curieuse de voir ce qu'il en est !

    @Amy# Au contraire, je pense (donc c'est mon avis, qui n'engage que moi ;)) que c'est une espèce de soutien que de lire le vécu, le témoignage de personnes qui ont une situation plus ou moins similaire à la tienne. Bien sûr ici c'est de la fiction, soit... Mais ! Ça permet de ne plus se sentir vraiment seul, de savoir que d'autres personnes vivent ou ont vécu ce par quoi tu passes, et qu'il est possible de s'en sortir ! Donc pourquoi pas ? Tu es maître de ta vie, tu subis les aléas de la vie, à toi de savoir rebondir, esquiver, encaisser... et surtout te relever, plus forte de ces différentes expériences. Plus facile à dire qu'à faire, je le sais bien, mais la vie est une succession d'obstacles, de choix : à toi de faire ceux qui te semblent bons et d'avancer petit à petit vers un bonheur qui te correspond =)
     
    Amy a BigUpé ce message
  9. Seev`

    Seev`
    Expand Collapse
    "Le drame c'est que la bêtise pense, et que la bêtise à toujours de l'avance

    Pour moi, tu peux être dépressif et avoir une relation...
    J'ai vécu plus de 3 ans en relation une personne dépressif. J'avoue qu'au départ je ne le croyais pas, ça ne se "voyait pas". Comme le dit l'article " Vous ne savez pas comment les pensées s’enchaînent, vous ne savez pas quelle suite d’idées peut faire apparaître le suicide comme ultime recours." Je n'ai jamais su ce qu'il se passait dans sa tête, et je ne le saurais jamais car il m'a quitté récemment. Je sais juste que régulièrement, il avait des idées noires, qu'il avait l'impression qu'il allait imploser.
    D'un côté je suis d'accord, il vivait seul sa dépression, lui seul se rendait compte de ce qu'il se passait dans sa tête, (et sa psy aussi je pense, en tout cas elle lui permettait de mettre des mots sur certaines choses.). Mais je me dis que j'étais là, il a des amis aussi, il n'était donc pas seul. Même si je sentais bien qu'il se battait contre lui-même.

    Je sais que c'est sûrement beaucoup plus compliqué que ça, que même si on est entourés on peut se sentir très seul, mais la relation est présente tout de même.

    Après peut-être que tu parlais d'une relation entre deux dépressifs.

    En tout cas l'article m'a beaucoup donné envie de lire ce livre !
     
    Calleigh. et Lylea Ciel ont BigUpé.
  10. Afficionadonyou

    Afficionadonyou
    Expand Collapse

    oh il est justement dans ma liste :cupidon:
     
  11. noadkoko

    noadkoko
    Expand Collapse

    Je vois que c'est dans la catégorie jeunesse, celles qui l'on lu peuvent elles dire si justement ce n'est pas trop "enfantin", trop littérature pour ado :rolleyes:
     
  12. KatArryn1

    KatArryn1
    Expand Collapse
    Everything I ever did, I did for her. And now she's gone. But I'm still here.

    Bon... Je viens de le finir. Je rejoins l'avis de @Miss-Marie : j'ai eu l'impression de lire un livre jeunesse plus que du Young Adult. Ou alors le Young Adult perd en qualité? Je sais pas trop. J'ai l'impression que le Young Adult ressemble de plus en plus à de la jeunesse niveau écriture, avec un ajout de romance et des sujets plus sérieux. Que dire de Tous nos jours parfaits? J'ai trouvé que niveau dépression-deuil-bipolarité, c'était pas mal décrit. Je me suis retrouvée dans beaucoup des ressentis des personnages. Il y a plusieurs métaphores qui parlent aux gens qui ont connus ces maladies : je pense que ce sujet (difficile) a bien été exploité. Après, ça reste une histoire d'amour, une rencontre entre deux personnes qui se sentent mal, blablablabla. Je sais pas trop quoi dire sur ce livre. Il était bien, je crois? Il nous fait passer par l'espoir, le désespoir, l'espoir à nouveau...

    Tout ce que j'en sais, c'est que je ressors avec cette impression d'être malade, parce qu'il a touché à des choses enfouies en moi, parce que je suis en pleine dépression et que c'était pas forcément le bon moment pour le lire? J'en sais rien. Je sais pas si j'en fais une critique positive ou négative --' Désolée pour cet avis assez médiocre >.<'

    Je le conseille quand même, à ceux/celles qui comptent/veulent le lire <3
     
Chargement...