Tout ce que je ferais si j'étais pétée de thune

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Jack Parker, le 24 novembre 2011.

  1. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

  2. Leech

    Leech
    Expand Collapse
    Have less. Do more. Be more.

    En étant riche t'as aussi moyen de monter ta propre entreprise et donc de ne pas avoir de supérieurs :cretin:. Et puis, certaines passions ne sont pas transposables en passion exécutables en dehors du travail. Je prends mon domaine, la communication, si quelqu'un est passionné par ça, c'est un peu dur de faire de la comm' tout seul en loisir personnel :shifty:. C'est plus motivant de travailler sur un projet.

    Et puis y'a des gens qui n'ont pas de passions (oui oui, ça existe), il y aussi le fait que le travail apporte bien plus qu'un simple salaire. Enfin, je ne travaille pas encore, mais je sais pas, sans travail je pense que je me sentirais un peu "désemparée", ne sachant pas quoi faire de mon temps et je me trouverais "inutile" :neutral:. Oui, je pourrais voyager, m'enrichir culturellement mais je pense que ça me manquerait de ne pas m'investir pour un projet.
     
  3. maw maw

    maw maw
    Expand Collapse
    v.v. qui a gardé son déguisement 

    - Je paniquerai, j'aurai peur que tant d'argent me fasse perdre le sens des réalités donc je pense que j'essayerai quand même de garder à peu près une vie normale, tout en me faisant plaisir et en étant sur de toujours être confortable financièrement.
    - Peut'être que je déménagerai dans la même ville que mon copain et que je continuerai d'étudier là-bas mais en me réorientant vers quelques choses de nouveau et dont je me foutrais que ça ait beaucoup de débouchées ou pas.
    - J'achèterai une jolie maison ou un joli appartement et je le décorerai comme je veux, avec pleins de trucs cools que j'aurai déniché moi-même.
    - Je voyagerai beaucoup, peut-être même que je ferai un tour du monde.
    - J'en ferait profiter les gens que j'aime.
    - J'irai dans pleins de bons resto
    - J'en ferai profiter le monde mais pas en donnant à l'aveuglette à toutes les bonnes causes. J'étudierai soigneusement les projets des associations pour voir lesquelles j'ai le plus envie de soutenir. J'investirai dans des entreprises et des labos de recherches qui travaillent sur des projets écolo. Je créerai un label, un magazine et une galerie d'art.
    - j'aurai aussi pleins de chaussures.
     
  4. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Scarlet Rope : pour moi aussi le travail représente bien plus qu'un salaire à la fin du mois, j'ai besoin de travailler pour me sentir utile et vivante. Si je n'ai pas de cadre (horaires à respecter, lieu de travail, but précis), je suis incapable de quoi que ce soit (suffit de voir comment je n'arrive pas à mener mon mémoire à bien, haha)


    Sinon si j'étais très riche, je crois que ma seule dépense irait dans l'immobilier, ma terreur de toujours. Le reste je m'en fiche, j'aime mon mode de vie, mais c'est une telle panique pour moi de ne pas pouvoir me loger où je le souhaiterais que ça serait ma priorité d'entre toutes les priorités. Donc un appartement pour moi, une maison à la campagne pour ma famille, et hop le reste je donne, je m'en débarrasse, je ne veux pas y avoir affaire.
     
  5. Jambo

    Jambo
    Expand Collapse
    Mélange instable

    1. Je n'y crois pas, ou alors je me dis que le temps que les soussous arrive sur mon compte il va m'arriver un grand malheur (pessimisme power).
    2. J'achète une grande maison familiale dans le bled de ma grand mère.
    3. Voyages-voyages.
    4. Je fais des dons au hasard, c-à-d je mets des billets dans des enveloppes et je les distribue au hasard dans des boîtes au lettres (j'ai toujours rêvé de faire ça).
    5. Des dons à toutes les associations qui me tiennent à c?ur.
    6. Je m'achète un cheval :shifty:
     
  6. mitsukara

    mitsukara
    Expand Collapse
    Détendue

    La première chose que je ferais se serais de donner de l'argent à mes proches, puis faire des dons à des assocs.
    Sinon claquer mon fric en voyages "sac à dos" pour découvrir le max de pays et avoir un pied à terre dans ceux qui me plaise !
    Ah oui et j'achèterais une île aussi...puis des fringues et des chaussures.
     
  7. Faith.

    Faith.
    Expand Collapse
    A perdu la foi.

    Si j'étais riche (mais genre riche riche riche riche), je ferais tout plein d'études de ouf (je finirais la mode, je ferais de l'histoire ect), je me spécialiserais dans des trucs qui permettent même pas d'avoir un taff, j'aurais un hôtel particulier à Paris avec 875675609 chatons, et autant de gigolo, j'achèterais tout plein de marques de luxe, j'aurais un jet sur mon toit, et si jamais j'ai envie d'un bon katsu curry j'irais au Japon chez Coco House pour manger le meilleur curry du monde et voilà.

    Et le jour où je gagne tout ça, je vais réveiller mes potes à 3h du matin et on s'envole tous vers Las Vegas.
     
  8. Ghost Town

    Ghost Town
    Expand Collapse
    Aime les barbes.

    Je produirais mon propre album, et je proposerais à mon père de réenregistrer ses petites merveilles acid rock, avec autre chose qu'un revox cette fois.
    J'achèterais des ?uvres d'arts, que je déplacerais. Je trouverais un moyen de les exposer ailleurs que dans des musées, je trouve que dans certains (beaucoup) il y en a trop par pièces, on ne sait pas où donner de la tête. Les musées, c'est de l'art en étagère, voilà.
    Et... Je.. Et puis zut. J'ai pas de sous.
     
  9. tomiko

    tomiko
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    c'est marrant je viens juste de voir un reportage sur un type qui a gagner des millions + une maison de luxe + une voiture de luxe... et finalement il a décider de tout revendre et à part une rente mensuelle de 1000euro de tout investir dans des associations, par exemples des assoc de micro crédit... :jv:
     
  10. salvia

    salvia
    Expand Collapse

    Moi j?achèterai des biens immobiliers que je louerai ensuite, je me payerai une jolie petite maison, je suivrai toutes les formations qui me font envie mais qui ne servent à rien financièrement parlant et je ferai un tour du monde à durée illimitée.
     
  11. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Bon, je vais dire un truc qui va peut-être agacer ou juste vous allez vous en foutre, j'en sais rien.
    Mais je remarque qu'à chaque fois qu'il y a un sujet comme ça (sur le fait de gagner à l'euromillions ou que sais-je), beaucoup d'entre vous parlent de placer leur argent et/ou investir dans l'immobilier, histoire de "faire des petits", "avoir une rente à vie", etc.

    Et ça me fait tiquer à chaque fois.

    Les raisons sont un peu "fouilli", mais en vrac :
    - ça donne l'impression que des millions d'un coup, ça n'est toujours pas assez
    - je suis toujours très gênée par ce genre de pratique (placements d'argent qui rapportent) parce que pour moi l'argent qu'on gagne doit être le fruit du travail. Oui, c'est con de s'attacher à ça alors qu'on parle de millions gagnés à un jeu d'argent, mais le principe du "plus on est riche, plus on s'enrichit en dormant et en laissant agir les taux d'intérêt" ne me plaît pas du tout du tout et du coup ça me gêne à chaque fois
    - si les gens qui ont plein d'argent ne le dépensent pas pour faire tourner l'économie, qui va le faire, haha !

    L'idée d'une grosse somme d'argent qui fructifie à la banque me gêne, voilà. Beaucoup.
     
  12. Oblomov

    Oblomov
    Expand Collapse
    Grognard & Hussard.

    Moi ça me déprimerait.

    Je m'explique : Gagner une somme d'argent suffisemment importante pour qu'elle change ma vie, et que ce "gain" ne soit absolument pas du à mon travail, mes capacités, ma personne, ce serait horrible, j'aurai toujours toujours l'impression de construire ma vie sur un hasard et une imposture, de ne pas mériter ce qui m'arrive.
    Parce que j'arrive au point 2 : je ne vois même pas comment on peut être heureux en étant catapulté dans un milieu social qui n'est pas celui dans lequel on a été élevé et auquel on a aspiré à la base.
    Point numéro 3 : L'oisiveté, à long terme, c'est bien plus aliénant que le travail. C'est un avis personnel mais me centrer sur ma personne, mes projets et mes envies pendant toute une vie ça ne fera pas de moi quelqu'un de meilleur, seulement quelqu'un en marge des réalités sociales de mon époque (et quelqu'un de très déprimé aussi). Je crois à la nécessité du travail, comme cadre, comme structure.
    Ensuite, être riche toute seule (ou à deux ou entrainer sa famille dans cette opulence) ça éloigne quand même énormément des autres, fatalement. Bon évidemment on se fait sûrement de nouveaux amis riches mais je ne suis pas sure d'avoir envie d'être entourée de gens riches et oisifs comme moi.

    En fait je n'ai jamais bien compris pourquoi les gens voulaient être riche et fantasmaient autant là dessus, peut être que je manque d'ambition mais je ne saurai vraiment pas quoi faire de beaucoup d'argent.
     
Chargement...