Tout ce que vous aimez chez les chats

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Cygnus, le 13 avril 2009.

  1. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Hier soir, j'ai regardé un documentaire sur les chats (sur arte à 22h10). J'ai pensé ce matin après coup à créer un sujet pour celles, qui comme moi, ont un lien très fort avec les chats...

    Racontez-nous tout ce qui vous plaît en eux, leur gestuelle, leur comportement, leur regard ou le moindre détail; votre premiere rencontre, ce que vous partagez avec eux, ce qu'ils vous donnent ou vous ont donné.
    Avez-vous des anecdotes spéciales, qu'on a pu vous raconter, presque surnaturelles? Ou les avez-vu de vos propres yeux?

    Qu'est-ce qui vous a fait rire dans l'un d'eux, vous a ému?

    Comment definiriez vous un chat?

    Pensez-vous qu'un chat a ce petit quelque chose de mystérieux, de mystique même, de sacré?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Eh, tout comme Unsatisfied !

    J'ai six chats.

    Quand j'en vois un abandonné, j'ai du mal à résister, même si ça n'est pas raisonnable. Ma mère me soutient et j'ai une grande maison ... par chance, ça reste vivable même s'il y en a beaucoup. Et bref, j'ai toujours eu un chat à mes côtés et j'ai du mal à concevoir une maison sans chat.

    J'aime bien le fait que chaque chat a son caractère, très différent de celui de l'autre, alors qu'ils ont grandi ensemble dans les mêmes conditions. J'en ai un gros calme et gentil, qui vient doucement se poser sur mes genoux, une patte après l'autre, en guettant mes réactions, presque furtivement ("Mais non, je ne les ai pas remarqué, tes cinq kilos sur mes cuisses !").
    J'en ai un autre, qui a presque un an, qui réclame sans cesse des câlins et vient frotter sa tête partout, peut-être qu'il en veut autant parce que je l'ai trouvé alors qu'il n'était pas encore sevré ?
    Sa s?ur a eu le coryza, bébé ; du coup, à un an, sa croissance s'est arrêtée à ses six mois. Elle a une taille de chaton et un duvet de petit poussin.
    J'en ai un gros blanc sourd, très futé, qui me fait rire par ses contorsions pour attirer l'attention - il renverse la tête, se tortille ... -, et qui a développé des tas de petits trucs pour se débrouiller tout seul, du coup il sait ouvrir les robinets, aller renverser le paquet de croquettes rangé dans le buffet pour se servir ...
    Et j'en ai encore deux autres ! une chatte timide et câline, et un matou grognon qui arrive en fin de vie.

    J'aime bien aussi les voir ensemble, surtout les trois premiers que j'ai décrit. Ils se lavent mutuellement, dorment à trois dans leur petit panier, jouent ensemble, font tout ensemble. J'aime bien aussi voir parfois - c'est rare - les plus vieux qui ne jouent jamais se laisser entraîner par les courses des plus jeunes et jouer un peu avec eux, timidement.

    Les chats, c'est toute ma vie ...
     
  3. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Oui rajoutes-en parce que moi, ça m'emmerdera jamais:nerd:. Je viendrai répondre dès que j'ai plus de temps, parce que les chats et moi c'est une longue histoire d'amour également.
     
  4. audrina

    audrina
    Expand Collapse
    Loves GooBox

    Moi aussi j'adore les chats !!!
    J'adore leurs faire des calins, les entendre faire des "ronron" !! Et la cerise sur le gateau c'est qu'on a pas besoin de les sortir, ils sont indépendants, ne font pas de bruit en marchant sur le carrelage et ne miaulent pas quand un inconnu sonne à la maison !!
    C'est beaucoup mieux qu'un chien je trouve :biggrin:
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ma relation avec eux a beaucoup changé depuis quelques semaines.

    J'en ai jamais eu à la maison parce que 1/mes parents ont horreur des animaux 2/mon frère est allergique. Mais dès que j'allais chez des copines qui en avaient, je passais beaucoup de temps avec eux, ils dormaient avec moi et m'adoraient.

    En Novembre, j'ai failli prendre un chaton femelle adorable que je voyais déjà entrer dans ma vie, mais ça ne s'est pas fait. Et franchement je regrette pas. Parce que maintenant je suis en colocation et une des filles a un chat récupéré à la SPA. Il est craintif, pas câlin et complètement barré. J'ai réalisé qu'il y avait énormément de contraintes, que l'apart était jamais très propre, qu'il y avait toujours une odeur suspecte qui flottait dans le couloir. Il vomit dans la cuisine, ramène des oiseaux et les mange dans les lits, nous saute dessus, nosu griffe, nous mord. Une calamité. Il est pas du tout heureux, s'ennuie et devient fou, je peux le comprendre.

    Mais (il y a quand même un "mais").j'adore quand, le soir, il gratte à ma porte pour se faufiler dans ma chambre. Mine de rien, ça fait une compagnie agréable. Il s'étale sur mon lit et je me lasse pas de le regarder. Les chats ont une grâce folle, une désinvolture, un côté snob jemenfoutiste, que j'adore. En plus celui qui est dans l'appart a des yeux magnifiques, verts brillants.

    Je les préfère mille fois aux chiens.
     
  6. Stan

    Stan
    Expand Collapse
    Complètement paumée

    Les chats et moi c’est également une longue histoire d’amour.
    Je suis née avec les chats, il y a toujours eu des chats à la maison et quand à mes 11 ans notre chat est mort j’ai supplié mes parents avec un chantage horrible que je voulais un nouveau chat. J’ai menacé de ne plus aller à l’école, de me suicider… Et ils ont cédé ! J’ai eu une minette pour mon anniversaire. Et aujourd’hui elle me comble encore de bonheur. Elle vient d’avoir 2 adorables bébés chats qui m’ont fait un bien incroyable quand je suis revenue chez mes parents il y a une semaine pour les vacances.
    Je crois que le caractère du chat c’est mon idéal : l’indépendance, la douceur, la grâce, la fierté, l’intelligence, le caractère maternel de la chatte avec ses bébés chats mais également la paresse et la réflexion. Parce que je suis sûre que les chats réfléchissent beaucoup.
    Je vais éviter de m’étendre mais sinon je voulais juste parler de deux expériences que j’ai vécu.
    La première c’est que j’ai remarqué que les chats savent toujours quand on va mal. J’ai toujours eu l’impression que quand j’étais triste il venait me voir et me câliner.
    La seconde c’est un jour que mon chat était parti pendant plusieurs jours, j’étais très triste et je me rappelle encore du moment où sur le lit de mes parents j’ai pensé à lui et j’ai eu un « flash ». Je suis allée à la fenêtre de ma chambre et il était là. Ca peut paraitre complètement ouf mais c’est le seul truc « bizarre » qui m’est arrivé dans ma vie et qui m’a fait changer d’avis quelque peu sur les phénomènes un peu paranormaux.

    Ah oui j'oubliais, je vis également très fréquemment le phénomène de manque et dès que je vois un chat je ne peux m'empêcher de le câliner ce qui ne m'arrive avec aucun autre animal...
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'aime le chat car il "incarne la plénitude de l'être" pour citer Ella Maillart. Tout est toujours parfait chez le chat. Il me fait du bien. Il est toujours en présence, rien de plus. Chaque geste qu'il fait est entier, posé.
     
  8. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Oui c'est vrai, je pense aussi que chez lui tout est parfait. Il n'y a pas un seul défaut en lui, je n'en trouve pas. En même temps je suis un peu aveuglée par les chats. Je peux les regarder des heures. Avec eux, tous mes sens sont en éveil, et je communique avec eux à leur façon à eux, je m'adapte à eux tout comme ils s'adaptent à moi.

    Ca commence par leur regard, on peut lire tellement de choses dedans, et puis le toucher, lorsqu'ils se frottent contre moi, et mes mains sur eux. Puis l'odorat. Sentir leur poil, leur museau, ils ont chacun une odeur absolument unique. Les caractères sont également uniques. L'oüie également. Et puis la voix. Certains "parlent" plus que d'autres, il y a des tas de miaulements différents, je sais quel est le bonjour, chez un tel, quel est le je t'aime chez l'autre, et il y a même le miaulement qui précède un vomissement chez un autre.

    J'adore plus que tout leur côté fier et grâcieux, qui ne fait que ce qu'il a décidé. Ce côté libertin. Qui vagabonde. Un peu voleur. Avec ces petites pattes de velours mais capables d'être de vrais tigres. J'aime cette ambiguité. J'aime aussi le fait qu'on ne choisit pas d'être aimé par un chat. C'est lui qui le décide et qui vous en accorde le droit. Ce calme toujours apparent et cette adoration du sommeil. Quand je dors avec un chat, je plonge avec lui dans l'infini du sommeil, je suis en symbiose avec lui. Hier, une femme dans Toute une histoire disait que lorsqu'elle était auprès d'un animal, elle se sentait profondément en accord avec la nature, l'univers, elle se sentait vivante, elle sentait la vie. C'est exactement ça que je ressens avec les animaux, et en particulier avec les chats.

    C'est une histoire d'amour qui ne remonte pas jusqu'à mon enfance, mais à l'âge de 16 ans. J'ai recuperé un petit chat noir et blanc, qui avait eu une vie très difficile avant moi. Cetait ma chatte, mon premier amour de chat, que j'ai choyée, adorée, aimée tellement, elle m'a tout appris sur les chats et elle restera un chat exceptionnel, toute ma vie - je l'ai perdue en janvier dernier. Dix ans d'amour partagés. Dix ans avec des souvenirs plein la tête, qui sont passés tellement vite, elle n'est plus là, elle me manquera toute ma vie. C'est elle qui m'a appris ce qu'etaient les chats réellement, qu'ils avaient un caractère unique, une façon d'être et d'aimer unique. Elle a eu des bébés, toujours dans mon lit, à mes côtés - elle me voulait toujours près d'elle lorsqu'ils devaient sortir. J'etais sa maman. Ces bébés sont aujourd'hui grands, bien sûr, et sont les liens qu'elle m'a laissée.


    Quand on aime profondément les chats, je peux dire qu'on devient chat. A moins qu'on l'est toujours été!


    Et puis que d'anecdotes rigolotes aussi lorsqu'on vit au quotidien avec un ou des chats. Les voir s'amuser, voir leurs expressions de regard, entre eux, ou envers nous, ou lorsqu'ils remarquent quelque chose,entendre leurs miaulements différents suivant les situations (par exemple, lorsqu'un chat vient sur le territoire des miens, il faut entendre les cris spéciaux que font mon mâle dominant, c'est particulièrement troublant).

    Oui, je peux dire que pour moi les chats sont sacrés. Comme j'entends souvent, des fois, ils semblent regarder des choses que l'on se met à chercher sans rien trouver.
     
  9. Nebraska

    Nebraska
    Expand Collapse
    She's BACK.

    Le chat,c'est mon symbole.Je peux facilement identifier mon comportement et mon tempérament à un chat,les chats pour moi,c'est l'incarnation de la douceur et de la prudence à la fois.

    J'aime beaucoup le corps des félins en général,ceux de la panthère et du chat en particulier.Ils ont une démarche,une sensualité,un posé qui me fascine.Leurs pattes sont sur terre,mais prêts à grimper les arbres,à sauter,à s'enfuir dans n'importe quel moment.

    Les chats sont doux,j'aime toucher leur poil noir,blanc,gris,marron.Ma main y glisse facilement et c'est très,très doux.
    Ensuite,je suis complètement gaga des yeux des chats.En amande,de différentes couleurs et pouvant voir dans le noir complet.

    J'ai eu la chance petite,d'avoir beaucoup de chats,puisqu'on résidait dans une petite villa.Maintenant,à cause de l'allergie de mon frère cadet,c'est plus possible.Mais dès que je pourrais me séparer du cocon familial,j'en aurais.
     
  10. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    En fait c'est quelque chose qui revient souvent chez les gens, ils parlent d'hypocrisie chez le chat, de manque de franchise par rapport aux chiens. Je ne comprends pas en quoi on peut penser qu'il n'est pas franc? Bon, déjà c'est une attribution uniquement adaptée à la nature humaine et pas pour les animaux mais c'est un autre sujet.

    Si un chat ne veut pas de soi à un moment donné, pour nimporte quelle raison, il va l'exprimer clairement. Les griffures c'est aussi ça. Les félins sont comme ça. Ils ont des moments à eux qu'il faut savoir respecter. Il y a des endroits de leur corps que l'on peut toucher ou pas, et aux moments où ils l'ont décidé s'ils le décident. Certains adorent être touchés au niveau du ventre, d'autres deviennent des lions si on s'y aventure (beaucoup n'aiment pas si on leur impose, la plupart même). Ca n'empeche pas qu'ils sont francs, dans le sens de l'instinct, du comportement, et vous aiment toujours. De toute façon un animal qui attaque n'attaque jamais gratuitement.
    Soit c'est de la peur, soit de l'enervement (si on le dérange en plein moment tranquille par exemple).

    Je me suis déjà fait griffer et soit c'etait par amusement de la part du chat ou par peur (mon chat venait de se battre, j'ai voulu le prendre dans mes bras et il a pris ça comme une deuxième agression donc m'a mordue).
     
  11. poupee75

    poupee75
    Expand Collapse
    Une margarita a la main

    J'aime les chats calins et leur fragilité lorsqu'ils sont bébés. J'admire leur indépendance et leur grâce. J'aimerais reprendre un chat mais celui que j'ai eu l'année derniere a du finir chez ma mere parce qu'elle ne supportait pas la vie en appartement, alors j'hesite..mais je les aime tellement ces petites boules de poil!
     
  12. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    J'aime regarder mes chats au loin qui me suivent quand je marche dans le quartier. Et lorsque je m'approche de la maison, les voir arriver vers moi, à petites pattes de velours, tout fiers et tout souples. Lorsque je rentre dans la cabine téléphonique, que Nounoux me suive et que je le tienne dans mes bras comme un enfant - il reste, comme ça, contre moi, c'est le seul.

    J'aime regarder sous les voitures et les voir cachés me fixer avec leurs grands yeux de perles. Et puis leurs pattes velours qui passent dessous les carrosseries et les roues, tuc tuc tuc tuc tuc petit chat qui passe en fantôme.

    J'aime les regarder boire du lait, ça me rappelle lorsqu'ils etaient bébés, ils sont adorables avec cette petite langue qui happe. Je suis toujours obligée de leur enlever le bol au bout d'un moment sinon ils boiraient tout.

    J'aime quand mon Kougar me donne des coups de museau sur le visage (le museau qui pue le plus), et quand Coquillette me dit bonjour avec son petit cri que je reconnaîtrais parmi milles.


    J'aime quand Taïga me fait toujours tomber la boîte de patées à coups de tête contre la conserve et ma main, ronrons très fort à l'appui.
     
Chargement...