Tout ce qu'on ne m'avait pas dit sur l'âge adulte

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 30 décembre 2015.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Mlle C., Chamu, PrincessMey et 3 autres ont BigUpé ce message.
  2. -Macha-

    -Macha-
    Expand Collapse

    personnellement, je ne suis pas encore dans cet âge adulte donc je ne peux pas vous dire si je vis le même genre de choses mais je suis quand même confrontée à des choix d'orientation qui me stressent énormément donc je ne me projette pour l'instant pas plus loin que l'année prochaine .. Cependant, je pense qu'un petit article répondant justement à ces questions ("combien de temps il faut garder ses fiches de paie, quand il est possible de jeter ses quittances de loyer, ce que les propriétaires et agences ont le droit ou non de demander aux futur•e•s locataires ?") serait très utile sur Mademoizelle ;)
     
    Irene Adler, Muwglyk et Narcissa ont BigUpé ce message.
  3. Wheryam

    Wheryam
    Expand Collapse

    Depuis la 4e, je suis une personne du genre angoissée. Les sujets comme les relations sociales, mon avenir et la personne que je suis m'angoissent énormément (et de plus en plus). Et quand un adulte me sort "Oh là là, mais t'angoisse pas comme ça maintenant ! Tu feras comment plus tard ? Avec les factures, ton travail et tout !" (dixit mon médecin).... Ah ben merci de m'enfoncer hein, je ne demandais que ça.
    J'ai donc toujours été un peu anxieuse et souvent dépressive (plus ou moins gravement). Ce qui me fait le plus peur, c'est de ne pas gérer tout ça (études/amis/travail/famille/obligations/détente/amour) et de merder, de rater ma vie et/ou d'être malheureuse. C'est donc à seize ans que j'ai réalisée que j'étais déjà fatiguée et que je ne me sentais pas de taille à faire face à l'avenir. Certains pensent que je n'ai pas à me plaindre (et c'est vrai que j'ai une vie plutôt agréable) et me reproche mon manque de volonté. P't'être bien. Mais il n'empêche que moi la vie d'adulte me fait peur.
     
    Po Maran4a, Mlle C., Elea Nore et 8 autres ont BigUpé ce message.
  4. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    On ne m'avait pas dit que l'âge adulte ne signifiait finalement rien et que ce n'était pas parce qu'on avait atteint tel âge qu'on était forcément différent.
     
    Zrouks, Mlle C., Emily's et 11 autres ont BigUpé ce message.
  5. MokkaS

    MokkaS
    Expand Collapse
    La maison n'accepte pas l'échec

    Je suis d'accord avec une grande partie de l'article, être adulte c'est assez flippant et on a peur de ne pas s'en sortir.

    Mais la ou je ne suis pas d'accord avec toi c'est sur les cours de la vie d'adulte qui pourrait être donné à l'école.
    Ce n'est pas son rôle de faire ça surtout que bon ce genre de cours personne n'aurait écouté.
    Pour tout ce qui est papier administratif, comment gérer ses courses c'est aux parents de faire ça.
    C'est plus aux parents de sire bon tu vas commencer à faire des courses seule voilà comment s'y prendre.
     
    Somebody else, Margay, Lord Griffith et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  6. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Prout prout ... me voilà ! :)

    Moi je suis restée au niveau débutant quand il s'agit de l'administratif, le niveau qu'on requalifiera de j'ai-rien-compris-au-papier-pourquoi-on-m'envoie-ça-j'appelle-tout-de-suite-maman :yawn:

    Mais le plus fou des débuts de ma vie d'adulte, ça a été les weekends. En plus de 20 à 25 ans, j'ai vécu à l'étranger, en ayant parfois du mal à me faire des amis les premières semaines, sans parler la langue, dans des petites villes, et là, c'était dur. Impossible de savoir quoi faire, comment le faire, comment boucher tout ce temps que j'occupais jusque là en famille ... mais ça oblige à se poser la question de ce qu'on veut vraiment, juste pour soi. Et ça, une fois qu'on s'y est habitué, c'est chouette :cretin:

    Maintenant, je trouve toujours des occupations et le dimanche soir, je m'aperçois souvent que j'ai pas eu le temps de tout faire :yawn:
     
    Zrouks, Mlle C., L-unita et 9 autres ont BigUpé ce message.
  7. Boogie

    Boogie
    Expand Collapse
    Show me the morty !

    Je suis en appart avec mon copain, je pais mes factures MAIS je suis encore étudiante donc l'argent vient de mes parents donc je ne suis pas encore adulte... Par contre putain le temps qu'il faut y passer à trier les papier, au tél pour régler tes factures d'eau, électricité, domiciliation et tout le bordel... J'ai sonné à chaque fois, partout, pour demander des explications et les gens on généralement été gentil... Après j'ai pas encore de boulot ou à m'inquièter de commetn va venir l'argent ça sera après la merde...

    Fin juin j'ai fini l'école, dans ma tête ça à la forme de la fin de ma vie, la fin de mon confort, la merde absolue...
    J'ai peur, j'en fais des crises d'angoisses quand j'y pense (cad souvent) j'ai déjà faillis loupé ma troisième de peur de tomber dans la vraie vie, celle qui est pourrie, celle où tu passes un an sans argent du tout, où tu dois rentrer chez tes parents, passer le permis et économiser 5 ans avant de pouvoir vivre si tu as la chance d'avoir un travail. J'ai peur, j'ai l'impression que j'étouffe quand j'y pense... On me dit d'aller voir un psy.. C'est pas le psy qui me donnera du boulot, un confort ou un retour en arrière de 5 ans...

    J'aurais aimé qu'on me dise de profiter plus de mes années de supérieur, que c'est la plus belle partie de la vie parce qu'après tout est centré sur la survie...
     
  8. Mircea Austen

    Mircea Austen
    Expand Collapse
    Il croyait savoir, il ne savait pas qu'il croyait.

    L'âge adulte n'existe pas, c'est comme le Père Noel, un mensonge inventé par nos sociétés capitalistes. Soyons réalistes, la plupart des candidats de télé réalité ont dans les 30 ans, et nos politiciens dans les 50 à 60, n'est-ce pas la preuve éblouissante que l'âge adulte n'est qu'une vaste fumisterie ?
    Depuis que j'ai eu cette révélation je vis beaucoup mieux :d
     
    Anthesia973, Eilinel Myrdun, Irene Adler et 16 autres ont BigUpé ce message.
  9. stl44

    stl44
    Expand Collapse
    "Ah le printemps ! La nature se réveille, les oiseaux reviennent, on crame des mecs...

    Je flippe à bal moi aussi, ces instants de déprime me sont bien familiés également malheureusement. Je viens de stopper mes études en M1 et là je dois reprendre une formation, alors qu'au fond la seule chose que je veux vraiment c'est être comédienne professionnelle, mais je n'ai pas suffisamment d'ovaire en ce moment pour oser foncer. Je me sens totalement vidée depuis l'arrêt de mes études (conjugué à une rupture difficile sinon c'est moins drôle XD) et j'angoisse tout le temps, j'ai très peur d'avoir un boulot et après voilà, vingt ans le même sans vie amoureuse à côté, personne avec qui partager... juste moi dans ce monde de fou que j'ai parfois du mal à comprendre... juste moi et mon hypersensibilité constante... je me pose la question de savoir si je vais changer de ville en septembre prochain, pour l'instant j'ai juste envie de changer d'air, d'aller voir ce qui se passe ailleurs, de faire des rencontres et de malheureusement ne jamais revenir par peur de me sentir encore démunie et seule face à moi même et au choix que je fais. La vie d'adulte ça a des bons côtés mais qu'est ce qu'on peut se sentir seule (et pourtant je suis entourée par mes amis, ma frangine et mon papa). Je sais que j'ai de la chance, mais je n'arrive pas à me réjouir et j'alterne des grosses phases de déprime avec quelques petites joies. Pourtant j'essaye d'avancer, de régler mes comptes avec ceux que j'ai pu blesser et ceux qui m'ont blessés, j'essaye d'être adulte, mais ça demande des responsabilités et une maturité que je n'avais pas envisagée à l'époque. Bref joie et bonheur quand même ! Demain sera un nouveau jour ! Et une bière avec des copines m'attend ^^
    Pleins de bisous à toutes les mads qui dépriment parfois (mais aussi à celles qui ne dépriment pas et qui ont toute mon admiration ! :) ).
     
    Zrouks, Irene Adler, Chamu et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Ju-

    Ju-
    Expand Collapse

    @Mymy ton article me fait beaucoup de bien, je traverse une phase similaire et savoir qu'une personne intelligente comme toi éprouve des difficultés me redonne confiance.

    Je suis un peu isolée et les gens autour de moi n'ont pas l'air de se sentir dépassés par les évènements, pas comme moi. Je me sens seule et faible et j'appréhende le jour où je n'arriverai plus à me lever le matin (ce qui est un comble parce que pendant 23 ans j'ai été un roc niveau émotions). J'attends toute la journée pour aller me coucher, c'est dur ! Ma pauvre colloc elle me voit pratiquement pas.

    Je ne veux pas ni minimiser ni être maladroite en présageant de ton parcours, mais si j'ai confiance en ta capacité à te tracer un avenir brillant alors je peux croire en moi aussi :)

    Continue à parler de toi dans tes articles, ou sur ton blog, tu as beaucoup à apporter.
     
    Twinsen, petitegazelle, Odinn et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    Déjà merci c'est trop gentil :jv:

    Ensuite je pense que les gens n'ont pas l'air de se sentir dépassés parce que personne n'ose en parler. Tous les gens qui sont venus me voir après mon post de blog, je n'aurais jamais dit qu'ils étaient aussi paumés que moi, ce sont des gens qui ont l'air tout à fait stables dans leurs bottes de l'extérieur (alors que je suis très proches de certaines de ces personnes) ! Et pourtant ils sont comme toi, comme moi. C'est aussi pour ça que j'ai fait cet article, parce que je trouve ça fou que si peu de monde en parle alors que ça a l'air de toucher plein de personnes, toutes classes sociales, tous parcours confondus, tous genres confondus.

    Je crois en toi à fond :jv: et merci à toutes les autres commentatrices aussi bien sûr !
     
    Irene Adler, Chib's, Twinsen et 16 autres ont BigUpé ce message.
  12. 3

    3
    Expand Collapse
    Life sucks

    A mon âge, ma mère avait 4 enfants, un mari, une maison avec un crédit sur 30 ans et faisait des repas bio avec des trucs achetés au marché:worthy:. Moi je loue un 2 pièces, je suis célibataire avec des chats et des lapins mais je change mes ampoules moi même et je téléphone toute seule aux impôts /Sécu /garage si j'ai un souci.
    Est ce que je suis moins adulte qu'elle à mon âge ? C'est toujours l'impression que j'ai effectivement.
    Mais quand je vois mes amis de mon âge, quelle que soit leur situation (avec ou sans enfants/mari/maison/boulot), que je les compare avec d'autres amis qui ont 10 ans de moins, mariés, propriétaires, parents, stressés, chiants, dépassés :ko:... je me rends compte qu'être adulte ne se mesure pas à ce qu'on a à son actif.
    Je ne suis pas sûre que ce sois très clair mon truc, mais en vivant en "ado attardée" comme un connard me l'a dit un jour, j'ai l'impression d'être tout de même beaucoup plus mâture que les p'tits jeunes à la vie de famille digne d'une série télé.
    Pour moi on ne devient pas adulte à un âge précis, on le devient sans s'en rendre compte, en s'accomplissant, de quelque manière que ce soit. Ça peut être à 15 ans, subitement, à son premier enfant, à 70 ans quand on regarde derrière soi, :vieux: ou jamais, et c'est pas plus mal.
    Je suis peut être pas vraiment adulte, mais j'ai aquis de la maturité, je m'assume, je fais chier personne, et du coup je vis bien mon côté gamine :free:
     
    Zrouks, Chib's, Gargouillette et 9 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...