Tout savoir sur Parcoursup, la nouvelle plateforme qui remplace APB

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mathilde Trg, le 15 janvier 2018.

  1. Mathilde Trg

    Mathilde Trg
    Expand Collapse
    Rédactrice à ses heures perdues
    Membre de l'équipe

    #1 Mathilde Trg, 15 janvier 2018
    Dernière édition: 4 juin 2018
    ----- Publicité -----
  2. virginiesookie

    virginiesookie
    Expand Collapse

    Oui parcoursup est accessible à toute personne souhaitant intégrer une formation bac +1 dont le recrutement est géré par la plateforme.
     
  3. Wheryam

    Wheryam
    Expand Collapse

    En parlant de choix, je vous conseille Inspire ! C'est une asso qui propose un site d'aide pour l'orientation scolaire post-bac ! C'est gratuit et en plus de proposer des test d'orientation, c'est fait pour échanger avec des étudiants qui sont déjà dans le supérieur ! C'est génial comme concept !

    https://www.inspire-orientation.org/accueil
     
    Eternally, Thinocephale et Denis ont BigUpé ce message.
  4. Castette

    Castette
    Expand Collapse
    Don't you know, they're talkin' about a revolution

    LOL.
    Le budget par étudiant a baissé de 10% en 10 ans, alors que dans le même temps il y a eu un mini baby boom dans les années 2000 et qu'il y a de plus en plus de lycéen.ne.s qui passent en études supérieures. Du coup on va créer une nouvelle plateforme pour gérer ça, au lieu d'augmenter les budgets pour permettre d'ouvrir plus les places dans les cursus très demandés ou d'améliorer les conditions d'accueil... :rolleyes: Mais on n'a pas de sous hein ? La suppression de l'ISF va nous coûter 4.5 milliards, et le CICE nous coûte déjà 40 à 45 milliards. Tout pour les riches et les grosses entreprises, des miettes pour les pauvres ! (c'est ça le ruissellement?) :free:

    Et puis bien sûr, il est évident qu'il n'y aura aucun biais, aucune discrimination quand les facs recevront les dossiers et qu'elles auront un nombre limité de places, hein ? Non c'est pas comme si le sexisme, le racisme et le classisme c'était répandu partout dans notre société :cretin:. Les fac vont pas duuuu touuuut regarder de quel lycée tu viens, quel nom tu portes, pour décider ou pas s'ils voudront de toi. Noooooooooon ! :troll: Non non bien sûr, c'est du "tri éclairé". Tout le monde aura sa chance de recevoir de nombreux "oui", n'est-ce pas ? Au final, le bac n'est plus la condition pour accéder aux études supérieures. La compétition va apparaitre au lycée, car le classement de l'élève dans sa classe apparait dans le dossier fournit aux facs. Mais bien sûr il faut aussi être dans un lycée réputé... Sinon ça compte pas. Parce que les élèves des lycées mal vus auront du mal à sortir du lot, quel crédit on donnerait à un classement d'un lycée "bas de gamme", hein ?

    Evidemment, ça va garantir l'accès à la filière de son choix pour... Les gens issus de milieux aisés ! C'est plus juste, pour eux. Ils risquent pas de voir leur place volée au tirage au sort par un.e pauvre qui aura même pas pris de cours avec un.e prof privé.e !
    Utiliser les problèmes que posait APB (en particulier le gros soucis de l'été dernier) pour pouvoir faire passer un réforme comme ça... C'est toujours aussi malhonnête !

    M'enfin, casser le service public à coup d'austérité et de mauvaise gestion, pour pouvoir ensuite dire "oh là là ça marche pas, faut privatiser :lalala:" ça a toujours été une bien bonne technique.

    Plus encore qu'auparavant, ce n'est plus de l'enseignement, de l'enrichissement de nos connaissances afin de mieux comprendre le monde et agir dessus, que va proposer l'enseignement supérieur, c'est l'obtention d’un diplôme nous valorisant plus ou moins (selon sa rareté) sur un marché répondant à la loi de l’offre et de la demande... Le marché du travail. Un marché créé pour servir le capital, et non l'humain.

    YAY :sick:

    http://www.liberation.fr/debats/201...ersitaire-pas-nes-sous-la-meme-etoile_1621802
     
    #4 Castette, 17 janvier 2018
    Dernière édition: 17 janvier 2018
    Olivine, PousseMoussue, Dhakri et 40 autres ont BigUpé ce message.
  5. Castette

    Castette
    Expand Collapse
    Don't you know, they're talkin' about a revolution

    @Nastja les chômeurs forment une "armée de réserve du capitalisme". C'est très pratique pour un Etat libéral qui travaille en si étroite collaboration avec le patronat (Macron + MEDEF 4ever)
    Des chômeurs = des gens qui prendront des boulots précaires et mal payés plus facilement. Derrière les entreprises font + de marge. Et puis ça permet de menacer les autres "y en a des milliers qui voudraient ton poste, alors tu vas pas nous faire chier avec une demande d'augmentation, soit déjà heureux d'avoir un boulot".
    Le capitalisme a TOUT intérêt à avoir un certain nombre de chômeurs, parce que ça fait de la main d'oeuvre moins exigeantes, et ça fait pression sur les autres. Et puis ça coûte pas si cher que ça, finalement, vu ce que ce mécanisme rapporte !
    La loi El Khomri et dernièrement son renforcement passé par des ordonnances allaient dans ce sens : précariser les emplois. On embauche +, mais avec - de protection des travailleurs. Le travailleur devient un véritable bien de consommation pour les entreprises.

    Donner de la "valeur" au diplôme au détriment du bien être commun ? Trop chouette :) On est vraiment dans un système pourri si la valeur d'un diplôme compte plus que le véritable accès à la culture d'un peuple ! Parce que ça signifie qu'on existe pour le marché du travail, et non pour notre propre vie d'humains doués de conscience et d'analyse du monde.

    Quand on est issu d'un milieu socio-culturel favorisé (ça inclut enfant d'enseignant.e), on a plus de chances de réussites dans les études... c'est un fait. Et quand tu es riche, tu es favorisé par rapport à un pauvre.
    J'ai pas dit que tous les riches s'en sortiraient, j'ai dit qu'ils s'en sortiraient mieux, en tant que classe, que les pauvres. Comme quand on dit "les hommes ont un meilleur salaire que les femmes". C'est une question de groupe social, pas d'individualité.
    Les concours premium ça favorisera encore cette même classe socio-culturelle ! Le concours, de base, c'est un moyen hyper dégueulasse d'accéder à des études ! C'est pas de la sélection par les capacités, c'est biaisé par les prépas et les conditions matérielles de s'instruire.

    Sinon on attribue un bon budget à nos facs, on fait en sorte d'avoir d'excellentes facs, un très bon système d'études supérieures, et nos diplômes restent TOUS attractifs !
     
    #5 Castette, 17 janvier 2018
    Dernière édition: 17 janvier 2018
    Olivine, PousseMoussue, The Trve Freyja et 26 autres ont BigUpé ce message.
  6. Castette

    Castette
    Expand Collapse
    Don't you know, they're talkin' about a revolution

    @Nastja C'est vrai que quand on considère que l'Etat, c'est nous, on peut se dire que ça nous "coûte" cher (je mets des guillemets, car je considère que tant que le capitalisme laisse des gens dans la misère, sans moyens de subsister, il faut contrer cela grâce à la Sécurité sociale. Et pour moi, ça ne coûte pas, c'est de la solidarité). Mais celleux qui gouvernent ne sont pas indépendants des intérêts des puissants et des grandes entreprises, surtout dans le gouvernement actuel. Donc leurs décisions sont prises non pas pour l'intérêt de la population, de l'Etat, mais d'une certaine classe sociale dirigeante. Et entretenir le chômage en fait partie, comme je le développais un peu plus haut (quand on met 45 milliards dans le CICE, on s'en fiche du "coût" du chômage. Celleux qui payent des impôts jouent ce rôle de solidarité, et tant pis si c'est difficile au quotidien, et les autres engrangent un max de richesses grâce au capital).
    Ces quelques personnes qui ne consomment pas, ça fait pas perdre bcp d'argent aux capitalistes, finalement. Ils se font plus de marge en employant des milliards de personnes avec de bas salaires et le minimum de cotisations sociales, ce qui est possible grâce à la menace du chômaaaaaage.

    J'aime pas cette source : http://etudiant.lefigaro.fr/orienta...te-les-filieres-qui-ont-le-plus-la-cote-3906/ Mais ça montre que les études en sciences humaines sont finalement très demandées ! (J'ai pas trouvé plus récent mais ça doit toujours être ça). Après le commerce et l'ingénieurie c'est malheureusement souvent déjà privatisé...

    Les organisations étudiantes critiquent déjà la sélection et les concours, mais il y a malheureusement trop peu d'étudiant.e.s qui s'engagent dans les syndicats étudiants. Or plus on est nombreux et nombreuses, plus on est entendu.e.s...

    Donner plus de moyens permet d'avoir plus de postes d'enseignant.e.s, donc plus de classes et une plus grande capacité d'accueil, des TD en plus petits groupes, d'assurer plus d'heures de cours donc une meilleure formation (ça pourrait réduire l'échec à la fac), de proposer plus de filières et d'options. ça permet aussi normalement d'assurer l'accueil dans les BU et la présence de livres nécessaires, de faire des photocopies, d'avoir un équipement qui fonctionne (ordi, vidéoproj etc...). Sinon ça met les facs publiques en concurrence avec des facs privées qui coûtent cher mais proposent tout ça.
    Y a plein de choses qui peuvent expliquer l'exemple de ta fac, je pense. Fac privée ou publique ? Coût de l'inscription, ancienneté de la fac, les moyens étaient répartis dans toutes les filières ? Il y avait des syndicats étudiants pour surveiller la gestion ? etc...
     
    #6 Castette, 18 janvier 2018
    Dernière édition: 18 janvier 2018
    Olivine, The Trve Freyja, HeavyMetalAngel et 10 autres ont BigUpé ce message.
  7. Castette

    Castette
    Expand Collapse
    Don't you know, they're talkin' about a revolution

    @Nastja la privatisation du système de santé est une horreur qu'on doit éviter absolument. C'est déjà trop privatisé (labo, mutuelles, centres hospitaliers privés). La santé n'a pas de coût, ça crée de la richesse (sinon y aurait rien de privé dans la santé).
    En soi, tout peut être un métier, tout peut prétendre à une rémunération... Après c'est le capitalisme qui donne telle ou telle valeur à tel ou tel métier. A part en ce qui concerne des responsabilités et la nécessité de compétences très spécifiques (ex : la médecine) y a pas de raison de différencier autant la valeur des métiers.


    Je suis d'accord avec toi, chaque formation devrait être reconnue, avoir de la valeur !
    Je ne peux pas l'expliquer pour tes facs, après pas sûr que la Sorbonne soit une fac très riche... Je n'en sais rien !
     
    Olivine, Bobbie in the Sky, The Trve Freyja et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. Castette

    Castette
    Expand Collapse
    Don't you know, they're talkin' about a revolution

    A nous de changer ce qu'on trouve injuste ;) Si on peut se battre pour le féminisme, battons-nous aussi pour une réelle égalité des chances qui ne dépendrait pas de notre classe sociale !
    Oui c'était une vidéo, copie et rajoute un h au début du lien tronqué, j'espère que comme ça, ça va marcher : ttps://www.youtube.com/watch?time_continue=394&v=uhg0SUYOXjw
     
    #8 Castette, 20 janvier 2018
    Dernière édition: 20 janvier 2018
    Olivine et HeavyMetalAngel ont BigUpé.
  9. pseudopseudo

    pseudopseudo
    Expand Collapse

    Je ne comprends pas trop mon résultat sur pzrcoursup;
    J'zi postulé pour entrer en l1 arts plastiques; la réponse de la formation est oui.
    Mais dans''situation' ' cest indiqué que jz suis en liste d'attente (360 eme sur 360 places)
    Haha c' est un bug ? :')
     
  10. ChansonMuette

    ChansonMuette
    Expand Collapse

    C'est pas un bug, c'est une présentation pourrie mais il ne fallait pas demander à ceux qui s'occupent de ce site de trop réfléchir.
    En gros, t'as des " oui " qui sont des vrais oui, mais sinon tu as aussi des " oui " qui s'affichent qui signifient simplement que tu es sur liste d'attente. " oui on attend de voir si il y a une place pour vous ", en gros.
    De ce qu'on m'a expliqué, il y a également des listes d'attente de listes d'attente : toi tu vois oui car tu es sur liste d'attente, mais il y a aussi des gens qui sont, par exemple, 1700ème sur une liste d'attente de 800 places. Eux attendent de pouvoir accéder à la liste d'attente, ce qui ne sera probablement jamais le cas. Ça a été mis en place parce que les licences ne peuvent pas dire ouvertement " non ", mais bon ça revient au même.
    Donc si j'ai bien compris ta situation, tu as ta place dans la liste d'attente et tu peux surveiller ta progression au fur et à mesure que d'autres élèves qui avaient un vrai " oui " abandonnent ce vœu pour lequel tu as candidaté.
     
  11. Licorne joyeuse

    Licorne joyeuse
    Expand Collapse

    Je suis en terminale littéraire , j'ai eu plusieurs propositions dont deux en prépa littéraire , et mes voeux en attente sont les internats + un voeu en licence sélective...
    On ne connaît pas son rang sur la liste d'attente en internat. C'est dommage , car ça peut faire la différence entre deux propositions !
     
    Denis a BigUpé ce message
  12. pseudopseudo

    pseudopseudo
    Expand Collapse

    Ah oui d'accord! bon je croise les doigts alors !:')
     
    ChansonMuette a BigUpé ce message