Trois dessins animés qui trichent avec l'Histoire

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 25 mai 2012.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

  2. Miss Catastrophe

    Miss Catastrophe
    Expand Collapse
    ché délichieux ! 

    En tant qu'historienne j'aurai tendance à dire que non, ce n'est pas bien de déformer la réalité, surtout dans le cas d'Anastasia, on sait aujourd'hui grâce à des tests ADN que Anna A. n'était pas la princesse.
    Mais, ces dessins animés sont pour les enfants, et il est normal de faire passer l'histoire comme féerique, de les faire rêver. Je pense que c'est important.
    Bien entendu quand on grandit on apprend la réalité.
    Il faut aussi noter que c'est le cas pour tous les dessins animés, notamment ceux sortis des contes, Blanches neige, La belle au bois dormant et j'en passe sont beaucoup plus sombres que les dessins animés.
    Personnellement ça ne m'embête pas, surtout je ne pourrai pas vivre sans ces musiques inoubliables, et ça fait du bien de retomber en enfance et de se déconnecter de la réalité !
     
  3. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    Je rajouterai la plus grosse arnaque de Disney : Le bossu de Notre-Dame.
    Non mais sérieusement aujourd'hui y a des gamins qui savent même pas que ça vient d'un livre, et que la version de Disney est une adaptation rose et sucrée (notons quand même le héros moche finit seul et qu'Esmeralda lui préfère le blond).
    Pour Anastasia je connaissais l'histoire, mais alors pour Mulan et et Pocahontas, grosse surprise!
    Je sais pas si on peut vraiment dire déformation de l'histoire, ou inspiration. En fait je m'étais jamais posée la question.
    (Utile mon point de vue, très utile!)
     
  4. lalaya

    lalaya
    Expand Collapse
    Stressée a mort

    Je pense pas que déformer l'histoire ce soit propre au dessin animé mais plutôt au cinéma en lui même (prenons inglorious basterds pour ne citer que lui, est-ce normal qu'un film déforme l'histoire? ). Surtout que bon, pour Anastasia, si on suit l'histoire, il n'y a pas de film tout court. Elle est morte fusillée POINT.
     
  5. misscolombine

    misscolombine
    Expand Collapse

    Bah Myriam t'as oublié Hercule ! C'est aussi un dessin animé qui a revisité la mythologie non ?
     
  6. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

    La mythologie, c'est pas tout à fait de l'Histoire à proprement parler :d (mais t'inquiète, Hercule va pas tarder à en prendre pour son grade, fais moi confiance).
     
    Moket02 a BigUpé ce message
  7. PetiteMénade

    PetiteMénade
    Expand Collapse
    Sans culotte et sans scrupule.

    Je savais tout :d (Yeah, yeah, je suis fière là)
     
  8. Miawou

    Miawou
    Expand Collapse

    Posons la question à l'envers, est-ce que le rôle du cinéma est de raconter l'Histoire?
    Moi je pencherai plutôt pour raconter des histoires. Certaines histoires sont réelles, d'autres inspirées de faits réels, d'autres complètement inventées.
    Pour Inglorious Basterds la fin ne m'avait absolument pas gênée, on sait ce qui s'est passé de toutes façons alors où est le mal à raconter une histoire qui modifie la réalité.
    C'est la même chose pour Titanic, l'histoire entre Rose et Jack est complètement fictive, mais et alors?
     
  9. KrO1664

    KrO1664
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Qu'ouïe-je ? C'est Hélène Ségara qui chante les chansons d'Anastasia ? C'est plutôt ça qui me choque dans cet article ! ^^

    Après, que se soit dans les films ou les dessins animés, je m'en fiche un peu que l'Histoire soit revue. Pour prendre l'exemple d'Inglorious Basterds, je suis allée le voir en sachant très bien que ce que j'allais voir n'était pas historiquement vrai. Pour cela, il y a les documentaires et les livres ;)
     
  10. Altheea

    Altheea
    Expand Collapse
    20, 24 hours to go, I wanna be sedated

    Pour Mulan la légende/Histoire de base avait déjà été déformé un paquet de fois avant qu'on en arrive à la version disney, il y a des centaines d'oeuvres chinoises et asiatiques dont elle est l'héroïne avec des fins variables allant du suicide au fait qu'elle est obligée de se démasquer elle même car on veut la promettre en mariage à la fille d'un grand dignitaire. La version Disney est loin d'être parfaite mais est très bien pour le public qu'elle vise tout en gardant le côté très positif de Mulan avec une héroïne forte et intelligente. :)

    Pour les autres ça ne me choque pas non plus c'est aux parents d'expliquer qu'un film ce n'est pas forcément la vraie histoire. Au fond ça me choque plus quand on déforme une oeuvre littéraire (Le bossu de Notre-Dame ou Basil Détective privé par exemple) car là on "abîme" le travail d'un auteur qui avait créer les personnages dans une optique précise avec un but.
     
  11. Rebecco

    Rebecco
    Expand Collapse
    I'm a lemon.

    Héhé j'avais déja entendu parler de ces histoires...
    Et pour Pocahontas, j'étais dégoutée, surtout que dans Pocahantas 2, il se passe un truc qui a complètement détruis l'amour que je portais à ce dessin animé.
    Et pour le nom je savais aussi ! En fait Pocahontas est un surnom qui signifie " dévergondée" ou un truc comme ça et Rebecca est son vrai nom. [ et j'ai le même :rockon:]
    Quant à Mulan je pense qu'il y a un film ( avec des vrais gens chinois qui jouent dedans ) qui est un peu plus fidèle à l'histoire originale. Mais je suis pas sure, je l'ai jamais vu !
     
  12. Mandorle

    Mandorle
    Expand Collapse
    In the afterglow of the rapture

    En tant qu'étudiante en histoire un tantinet obsessionnelle de ma discipline, ça ne me gêne absolument pas qu'on utilise des faits réels pour servir de support à un imaginaire (tant que ce n'est pas fait pour des raisons un peu moches du genre racisme/sexisme/homophobie). Dans l'idée qu'on se fait des époques/lieux éloignés, il y a aussi une dimension de rêve et d'évasion, et je comprends tout à fait qu'on arrange un peu les faits pour favoriser l'imagination. Mais bon, l'idéal c'est que le fictif soit aussi l'occasion de faire de l'histoire à partir d'un autre support (parce que, bien souvent, ce qui me gêne dans les fictions à vocations historiques, ce n'est pas tant le non respect des faits proprement dit, ou la question de ho mais cette épée n'est pas la bonne, mais plus le plaquage d'une mentalité contemporaine sur une époque complètement différente).
    En fait, pour moi, il faut juste que ce soit clairement assumé que l'Histoire n'est qu'un prétexte pour raconter une histoire. Le coup du Robin des bois des Ridley Scott qui se revendiquait comme conforme à la réalité historique, et qui dépeignait pourtant de façon assez WTF les conflits Capétiens/Plantagenêts... ça m'énerve bien plus que Disney.
     
Chargement...