Trois films sur la paralysie du sommeil, pour t’empêcher de fermer l’œil, même en été

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mathilde Trg, le 3 juillet 2018.

  1. Mathilde Trg

    Mathilde Trg
    Expand Collapse
    Rédactrice à ses heures perdues
    Membre de l'équipe

    ----- Publicité -----
  2. Yeat

    Yeat
    Expand Collapse

    Super la sélection de film, j'ai envie de voir les deux premiers. Je fais des paralysies du sommeil et je souffre d'hallucinations hypnagogiques et hypnopompiques. Pour la paralysie du sommeil il n'y a rien a y faire sur le moment mais pour les secondes, solutions de secours les nuits où ça se produit: boire du café pour ne pas dormir ou si je suis trop fatiguée veilleuse que je laisse branchée toute la nuit, ça aide un peu. Même en sachant que c'est mon cerveau qui produit ces voix ou ces visions j'ai toujours du mal à rationaliser de façon assez convaincante pour passer des nuits tranquilles.
     
    ParasitA a BigUpé ce message
  3. Ursinae

    Ursinae
    Expand Collapse
    "A quoi ça sert le pouvoir si c'est pour ne pas en abuser ?" Coluche

    J'en ai fait plusieurs fois, c'est dur à vivre et à croire.

    Et pareil j'ai des hallucinations auditives presque systématiques à l'endormissement avec des visages etc. Je sais que je m'endors. J'en ai un peu au réveil mais moins. Il m'arrive de me réveiller à l'endormissement car elles parlent trop fort. Je les aime bien, ça n'a rien à voir avec la paralysie (j'ai fait une fois avec hallucination, une ou deux fois sans).
     
    Thinocephale et ParasitA ont BigUpé.
  4. MamZLLiz@

    MamZLLiz@
    Expand Collapse

    J'en ai eu presque toute ma vie et je n'ai encore trouvé personne dont les hallucinations arrivent à la cheville des miennes. Du coup, ces bandes annonces sont presque apaisantes en comparaison.

    @Yeat, je sais que c'est facile à dire, mais te priver de sommeil ne fait que t'épuiser davantage donc augmenter tes chances d'en avoir. La solution qui fonctionne assez bien pour moi, c'est de penser à des choses positives ou drôles que j'aimerais sentir à la place de mes hallucinations flippantes. Dis toi que tu t'entraînes à lancer des riddikulus à un épouvantard à la Harry Potter si c'est ton truc.

    À force d'essayer de voir les choses autrement, j'ai plus ou moins réussi à dompter la peur qui alimente les hallucinations (Si j'ai bien compris, le cerveau encore très créatif au moment du semi-réveil, voyant qu'on est flippé, décide de nous donner une bonne raison d'avoir peur tant qu'à faire). Résultat, il m'arrive parfois de réaliser que je suis en pleine paralysie et de me dire "Fuck, je suis trop fatiguée. Si je pouvais bouger, je voudrais juste rester au lit alors pour ce que ça change... Je vais continuer mon sommeil et s'il y a une hallucination qui traîne, qu'elle se rende utile et me gratte le dos !
     
    saf26, ParasitA et Yeat ont BigUpé ce message.
  5. ParasitA

    ParasitA
    Expand Collapse
    All my demons are close to me

    Je fais de la paralysie du sommeil très fréquemment et j’ai même dû consulter à ce sujet. Ça me passionne vraiment donc je suis très tentée par le documentaire, moins par les films.

    Ce qu’il est intéressant de constater c’est la représentation dans l’art (tableau, sculpture) de la paralysie du sommeil depuis la nuit des temps, toutes civilisations confondus. Et étrangement, on expérimente tous la même chose, on décrit tous le même “monstre”, “ombre” , “démons” ....

    C’est aussi présent dans la bible. Avant Ève, il y a eu Lilith, qui n’a pas voulu se laisser dominer sexuellement par Adam et qui a été chassée du Paradis.
    Elle deviendra par la suite l’épouse du Diable. Elle enfantera les Incubus et Succubus qui viennent nous hanter la nuit et qui tuent parfois nos enfants (mort subite du nourrisson). Cette histoire me passionne tellement que je me suis fait tatouer Lilith en gigantesque sur Le Bras. Elle est souvent représentée avec un serpent. Bref... je pourrais développer mais il y a moultes choses à dire la dessus. Je comptais justement faire une série de Photos sur ce thème.

    Mes hallucinations sont très intenses. Je vois clairement une forme horrifique entre ombre, fumée et poil. Il peut me toucher , me respirer dans le cou, m’etouffer parfois de tout son corps. Le plus terrifiant fut quand il s’est approché du berceau de ma fille. Je me souviens très bien le voir de profil et bedonnant. Je ressens sa “négativité” , le danger.

    Parfois je vois où je sens des insectes, le genre d’insecte que l’on voit au musée du jardin d’acclimatation à Paris.
    Parfois c’est anodin, je peux voir une corde nouée comme sur un bateau qui pend du plafond au dessus de mon lit. Ou alors des flammes bleues.
    Et chose importante, je ne suis pas toujours paralysée. Je peux bouger , parler, soulever les draps, ouvrir la fenêtre. Parfois je pousse des cris. Ce qui a toujours amusé les personnes qui ont partagé mon lit ou qui sont juste venus dormir chez moi quand ça arrivait.

    On m’a proposé de me soigner au centre du sommeil de Paris. J’ai réfléchi, et j’ai refusé. J’aime mes hallucinations, j’ai l’impression d’avoir un super pouvoir. Je ne veux rien changer.

    Je suis proche de tous mes demons.
     
    #5 ParasitA, 3 juillet 2018
    Dernière édition: 3 juillet 2018
    saf26 et Yeat ont BigUpé.
  6. Yeat

    Yeat
    Expand Collapse

    @MamZLLiz@ Je suis en cours de visionnage du documentaire proposé dans l'article, si les BA te réconfortent, inutile de regarder the Nightmare, tu pourrais trouver ça tout juste distrayant.
    Merci pour le conseil, je prends tout ce qui peut aider. Lors de ma dernière grosse paralysie du sommeil j'étais cernée par un démon qui me hurlait son nom. J'ai réussi à me déparalyser en récitant mentalement des mantras religieux que j'avais étudié (Edit: je ne suis pas spécialement croyante, ça a agit comme réconfort psychologique). Imaginer un truc positif peut s'avérer plus efficace au niveau du sentiment de peur en effet.

    Je trouve ta façon de voir les choses très intéressante @ParasitA J'aimerais arriver à prendre les choses pareil :goth: Je me sers du dessin pour faire sortir l'angoisse vécue par ces expériences mébon sur le moment je m'inquiète plus du fait de calmer mes palpitations cardiaques.XD
     
    #6 Yeat, 3 juillet 2018
    Dernière édition: 3 juillet 2018
    ParasitA a BigUpé ce message
  7. Nymphetameen

    Nymphetameen
    Expand Collapse
    Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des épreuves d’amour.

    Coucou #teamparalysiedusommeil, j’en suis aussi! Je réveille souvent mon mec en panique parce que je suis attaquée par des araignées dans mon lit, que je vois un bébé sur le sol ou une chauve souris géante... et mon mec m’a longtemps prise pour une cinglée. C’est en lisant un bouquin de Thilliez (qui l’eut cru) que j’ai découvert ce que j’avais.
     
    saf26 a BigUpé ce message
  8. ParasitA

    ParasitA
    Expand Collapse
    All my demons are close to me

    @Yeat J’ai commencé à vivre ces expériences de la paralysie du sommeil vers 14 ans. Et c’est récurant, environ une dizaines de fois dans l’année.
    J’ai remarqué que ça se produisait systématiquement quand je souffre de carence en fer et que je dors sur le dos. Les palpitations cardiaques étaient à m’en faire exploser le cerveau. Ça n’aide pas à calmer les angoisses. Et c’est aussi lié à mon cycle menstruel.
    Donc, en cas de crise. j’ai quelques conseils pour soit l’eviter, soit l’apaiser :
    - Dormir sur le côté
    - essayer de prendre conscience que c’est une hallucination
    - contrôler sa respiration , inspirer longuement par le nez en gonflant le ventre et souffler tout doucement pour l’expiration. Ça calme les palpitations.
    - si tu peux parler ou bouger , allumer la lumière, sortir de la pièce. (J’ai même essayé une fois d'attraper mon hallucination)
    - Ne pas regarder un écran brillant dans le noir juste avec de dormir. La rétine et le cerveau réagisse dix fois plus aux hallucinations.
    - Et... ça va paraître complètement con mais : ne pas manger de fromage fort le soir. Ou alors faites le teste et vous verrez l'intensité de vos rêves décupler. Ou alors c’est moi qui me suis persuadée toute seule que ça avait un lien. Donc la c’est juste par expérience.
     
    #8 ParasitA, 3 juillet 2018
    Dernière édition: 3 juillet 2018
    saf26 et Yeat ont BigUpé.
  9. Yeat

    Yeat
    Expand Collapse

    @ParasitA Merci pour ces conseils!. Et je plussoie pour le fromage le soir, de fait la seule contribution que je peux fournir c'est que j'ai remarqué que manger (on pense souvent à qqchose de gras et lourd mais pas forcément) une fois passé 20h favorise ou accentue les phénomènes d'hallucinations ou paralysies.
     
    saf26 et ParasitA ont BigUpé.
  10. MamZLLiz@

    MamZLLiz@
    Expand Collapse

    @ParasitA , je plussoie pour dormir sur le côté, mais en insistant sur le fait que ça dépend de chacun et du type d'hallucination qu'on cherche à éviter. C'est sûr que ça aide si on a à faire à la sensation de poids étouffant sur le torse qui semble assez universelle, en tous cas.

    Personnellement, j'ai été obligée d'arrêter la position fœtale à cause d'une hallucination récurrente, puis arrêter le dos sous peine de me faire éviscérer systématiquement et j'ai finalement trouvé un peu de répit avec une sorte de 3/4 contre un mur.

    Avec plusieurs paralysies par semaines voire par nuit, j'ai eu tout le loisir d'élaborer une checklist des choses à éviter pour ne pas subir telle ou telle hallucination quand je n'arrivais pas encore à rationaliser. Par contre, comme chaque expérience est personnelle, elle est complètement à l'opposé de la tienne sur certains points.

    Sinon, je veux bien connaître ton truc pour
    parce que je suis totalement incapable de faire tout ça tout en étant paralysée ! Entre deux épisodes peut-être... :rire:
     
    saf26 et ParasitA ont BigUpé.
  11. ParasitA

    ParasitA
    Expand Collapse
    All my demons are close to me

    @MamZLLiz@ Tes conseils aussi sont les bien venus. Je suis très curieuse de connaître tes expériences car ça me passionne vraiment. Savoir que tu peux ressentir que tu es attaquée et assassinnée par éviscération est clairement une expérience différente de la mienne.

    Pour le fait de bouger et parler , même pendant l’hallucination, c’est venu avec un petit travail sur moi que j’ai fait grâce à un livre sur les rêves et les tarots. Je sais, partir dans l’aspect mystique et non dans le médical n’est pas forcément crédible. Donc tu as totalement raison sur l'aspect personnel de l’expérience de chacun.
    J’ai fait des expériences, j’arrivais à anticiper quand cela allait arriver (le combo carrence en fer, veille des règles, allongée sur le dos...) et donc j’avais déjà conscience que ça allait arriver.
    J’ai fait un carnet de rêves ===> comme la dessinatrice Diglee qui l’explique tres bien dans une story insta qu’elle a laissé à la une je crois .

    Je ne fais pas que de la paralysie du sommeil. J’ai des rêves très intenses et détaillés. Donc je note tout. Et étrangement j’ai réussi petit à petit a me libérer de l’angoisse du poids du corps qui m’empeche d’agir. C’est comme apprendre à maîtriser un super pouvoir ahah

    Je fais des expériences entre le rêve et la paralysie du sommeil.

    Par exemple, j’ai récemment eu une crise . J’ai ouvert les yeux et ma chambre était baignée dans une lumière orange de lampadaires qui venait de l’exterieur. Avec une ombre franche sur le mur en face de moi. J’ai réalisé que mes puces s’etaient glissées dans mon lit pendant la nuit (3 et 5ans). Tout à coup la chambre a était baigné dans un flash de lumière incroyable. S’en ait suivi une sensation de tremblement et la lumière de l’extérieur à soudain changé d’orange et d’intensité.
    Le tremblement s’intensifie avec un bruit de réacteur d’avion dans les aigus qui monte jusqu’à m’en percer les tympans. Je hurle et je prends mes filles dans mes bras comprenant que c’est une bombe atomique qui a explosé sans doute à quelques centaines de kilomètres.
    On se prend le premier souffle qui fait exploser les fenêtres. Je nous couvre de la couverture et j’attends la mort avec elles. Elles dorment paisiblement.

    Et tout s’arrête comme un nuage qui se dissipe. Retour à la lumière de lampadaire.

    Je vous conseil aussi un podcast de France Culture sur la différentiation entre rêve/ mauvais rêve/ cauchemar.

    Il faut que je retrouve le nom d’un dictionnaire des rêves que ma mère m’avait donné ado. Ça aide à comprendre le lien entre nos rêves et notre vie de tout les jours.
     
    #11 ParasitA, 4 juillet 2018
    Dernière édition: 4 juillet 2018
    saf26 a BigUpé ce message
  12. saf26

    saf26
    Expand Collapse

    Même team que vous : Paralysie du sommeil

    ça me le fait uniquement quand je dors seule par contre, donc personne n'a jamais pu m'observer dans cet état, et pourtant je serais assez curieuse.

    Pour ma part peu importe la posture dans laquelle je dors, mais je ne peux plus bouger, je vois la pièce comme elle est normalement, mais quelqu'un est présent à l'intérieur, toujours dans un angle mort, ou alors j'entends ma porte d'entrée s'ouvrir et quelqu'un rentrer.
    Ce n'est jamais quelqu'un de bienveillant bien entendu (pour celleux qui ont lu Jessy de Stephen King, ça ressemble à ça dans ma tête), et cette présence s'amuse à s'asseoir sur le lit, je sens le matelas qui ploie sous son poids, il joue avec mes cheveux, et son intention est très clairement de me tuer. (et impossible de crier ou de bouger, seulement attendre qu'il passe à l'acte)

    Comme j'ai l'habitude de ce phénomène, j'arrive à reconnaître cet état de paralysie du sommeil, même si c'est complètement flippant. Mon esprit invente toujours un détail qui me fait comprendre que la situation n'est pas réel. Par exemple une déco qui n'existe pas chez moi (une guirlande lumineuse style kermesse en général). Donc mon cerveau se met en mode : il faut se réveiller.
    Sauf que ça ne marche pas aussi facilement. Donc je crois me lever, aller jusqu'à la salle de bain et me passer de l'eau sur le visage...sauf que je suis toujours dans mon lit, et je m'en rend compte en voyant cette guirlande. Donc à nouveau je me retrouve dans mon lit, je me relève...etc etc etc...ça peut être une 20 aine de fois, ce qui accroît fortement le sentiment d'impuissance, de peur et l'impression que je serais toute ma vie dans cet état.

    Et enfin! je ne sais pas par quel procédé, je sens enfin l'eau sur mon visage, et en sortant de la salle de bain je ne vois plus cette guirlande....je suis réveillée et debout....et je finis la nuit avec toutes les lumières allumées et un bouquin, car impossible d'effacer cette impression malveillante et de mort imminente.
     
    ParasitA a BigUpé ce message