Trois grands mystères historiques… jamais élucidés #2

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sarah Bocelli, le 4 août 2015.

  1. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

    MookieA a BigUpé ce message
  2. GabrielleV

    GabrielleV
    Expand Collapse
    Tea Time: Earl Grey Darling

    Ah les écritures perdues.... Merci pour cet article! Bien que je n'ai pas l'esprit logique qu'il faille pour ce genre de truc, ça me fascine! Il faudrait aussi mentionner l'écriture étrusque, le Linéaire A de Crete, plusieurs écritures africaines, etc. Il y en a tellement! Je conseille vivement le livre Lost Languages, d'Andrew Robinson (en anglais malheureusement), qui explique le déchiffrage des écritures égyptiennes, mycéniennes, maya, etc et présente les langues qui nous sont encore inconnues!
     
    Aunbrey., MésangeBleue, Gadda et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  3. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

    @GabrielleV merci pour le conseil lecture ! Ça a l'air super intéressant :)
     
  4. Wildation

    Wildation
    Expand Collapse
    grave cool

    J'aime beaucoup cette série d'articles sur les mystères historiques jamais élucidés pare ça ne me serait pas venue à l'idée de m'y intéressé alors que c'est super intéressant! (Bon, c'est quand même frustrant que ce soit pas élucidé)
     
    Sarah Bocelli et Narcissa ont BigUpé.
  5. Narcissa

    Narcissa
    Expand Collapse
    Et vous, vous m'racontez pas votre petite journée?

    J'ai une question un peu bête, mais comment font les linguistes pour déchiffrer ce genre d'objets? Et surtout comment ils peuvent être sûrs de ne pas être à coté de la plaque? Bon je me doute qu'ils ont fait des années d'études pour en arriver à déchiffrer des alphabets inconnus, mais justement, si ces alphabets sont inconnus, ils se basent sur quoi?
    En tout cas, cet article est fascinant !
     
  6. Grim

    Grim
    Expand Collapse
    Verticalisée

    Ou sinon le "CD-Rom" c'est un jeu de l'oie.
    Chaque fois que je le vois ça me fait penser à ça. :dunno:
     
    Wildation, Grumpy Bunny, Denova et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    Pareil que @Grim, je vois ça comme le premier jeu de l'oie de l'histoire de l'humanité ! Et un jeu de l'oie double plateau steuplé !
     
    Grumpy Bunny a BigUpé ce message
  8. Sarah Bocelli

    Sarah Bocelli
    Expand Collapse
    I had an amazing inner world before it was popular.

    C'est une question légitime :d Mais je ne m'y connais pas assez pour te donner une réponse complète, ne serait-ce que parce que c'est tout un métier, et qu'il existe différentes méthodes de déchiffrement (y a-t-il des linguistes dans la salle ??). Si le sujet t'intéresse, et que tu es prête à t'accrocher, il y a pas mal de bouquins sur le sujet :)
     
    Narcissa a BigUpé ce message
  9. Grim

    Grim
    Expand Collapse
    Verticalisée

    Pour le déchiffrage des alphabets doit y avoir une histoire de voyelles + utilisées, ce qui permettrais de définir que tel caractère peut être possiblement telle lettre car il revient plus souvent que la moyenne.
    Me semble que c'est en partie comme ça qu'on a pu déchiffrer certains textes codés par exemple par le passé. Mais j'ai pas assez lu ni retenu pour pouvoir l'affirmer.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Major Tom, Narcissa, Sarah Bocelli et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Gadda

    Gadda
    Expand Collapse
    "Il se trouve que par hasard, j'ai justement un biscuit sur moi."

    @Narcissa : j'ai fait de la linguistique, mais malheureusement ça ne m'aide pas à savoir comment ils font. Voici donc ce que j'ai lu, mais ce n'est sûrement pas exhaustif, c'est surtout ce que j'ai lu en m'intéressant au manuscrit de Voynich, donc si une Madz s'y connaît mieux, ce serait cool :ninja:

    D'abord, il y a un gros travail de repérage des glyphes, pour savoir le nombre de signes utilisés. À partir de là, on peut voir si des règles phonétiques et orthographiques apparaissent, comme par exemple des caractères qui apparaissent dans chaque mot, des caractères qui ne vont jamais apparaître avant ou après tel mot, les caractères qui sont toujours écrits ensemble, etc.
    Ils vérifient aussi l'ordre et la direction dans laquelle les lettres sont tracées et leur fluidité : si ce n'est pas fluide, ça peut vouloir dire que la personne ne comprenait pas ce qu'elle écrivait. La disposition des lignes peut aussi montrer s'il s'agissait d'un copiste professionnel ou non (dans le cas du manuscrit de Voynich, ce n'est probablement pas le cas car il y a des endroits où les lignes tombent, ou le texte est rétréci, etc). Cette étape permet aussi de voir si une ou plusieurs personnes ont écrit le livre.

    Il existe plusieurs méthodes pour déchiffre un texte. D'après ce que j'ai compris on peut faire une analyse fréquentielle (elle est utilisée pour décrypter certains messages car elle permet de voir la fréquence à laquelle telle lettre ou tel caractère apparaît dans un message), qui va permettre de voir si le texte s'apparente à une langue naturelle ou pas. Il y a aussi une loi, la loi de Zipf, qui détermine la fréquence des mots dans un texte, et l'utilisation d'un algorithme qui s'appelle l'entropie et qui permet de définir en bits la quantité d'informations dans un texte ou un mot (le manuscrit de Voynich a des informations de 10 bits, comme les textes anglais ou latins), mais je ne comprends pas bien comment ça marche.

    Il existe aussi plusieurs techniques de cryptage "classiques" : remplacer une lettre par un chiffre ou une lettre par une autre (dans le cas du manuscrit de Voynich, on a pensé à des caractères polyalphabétiques), le chiffrement par dictionnaire (chaque mot veut dire quelque chose pour la personne qui possède la grille de décodage adéquate, mais c'était surtout utilisé pour les messages courts), ou la sténographie (le sens est découvert avec des détails minimes, comme la deuxième lettre de chaque mot, etc.).

    Après, pour un texte aussi ancien, les linguistes vont aussi vérifier si les langues de l'époque avaient des similitudes (le tibétain, le chinois, etc.), auquel cas ça pourrait être un livre écrit dans ce mélange de langues, ou encore des signes inconnus utilisés pour reproduire phonétiquement une langue orale.

    Quant à savoir s'ils ne se trompent pas, je suppose que c'est le talent !

    À mon avis, c'est surtout qu'on avait affaire à un mec fou (génie ? Les deux vont souvent ensemble ^^) qui s'est créé un monde avec une langue qui n'existe pas, des plantes qui n'existent pas, des femmes qui se baignent dans des tuyaux et qui s'est bien marré à faire ça :sushi:

    (et moi j'attends toujours de savoir ce qui est dit dans le manuscrit d'Atlantide)
     
    #10 Gadda, 5 août 2015
    Dernière édition: 5 août 2015
    MésangeBleue, Feininger, Narcissa et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
Chargement...