Trois trucs qui deviennent tristement monotones quand on quitte la vie rurale

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lise F., le 6 mars 2014.

  1. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    MésangeBleue a BigUpé ce message
  2. velvetandchampagne

    velvetandchampagne
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Et bien, justement, j'en viens de ces montagnes du Massif Central ! Mes parents n'habitent pas très loin de la ville, mais quand on est une ado sans moyen de locomotion, c'est vrai que les sorties ciné ou shopping doivent être prévues à l'avance.
    C'est le truc que j'aime vraiment dans le fait d'habiter en ville : si j'ai envie de faire quelque chose sur un coup de tête, je peux. Sans avoir à penser à où je vais me garer, combien de temps il va me falloir pour y arriver etc.
    Après bon, pour le cinéma, j'y allais très souvent avant et encore plus maintenant parce que c'est ce que j'étudie alors je ne peux pas trop comprendre, je crois.
    Le fast-food, si j'y vais une fois par mois, c'est bien le bout du monde ! & puis, le métro, oui, bon, là, forcément. :)
     
  3. Lillilabête

    Lillilabête
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Même chose, d'une ville de 8000 habitants d'Alsace à Lyon, c'est tout un monde.

    Le fast-food, j'avais quand même la possibilité d'en avoir facilement (plusieurs kebabs/pizzeria à coté de chez moi).

    Le métro, même impression.

    Le cinéma, plus grande déception avec le coût des croissants à la frangipane, le pain et la mauricette, concept breveté non exporté.

    Alors, le cinoche, 20 francs max à l'époque dans mon petit ciné de campagne, 8-10€ sans l'option 3D à Lyon dans n'importe quel Pathé/UGC.

    Le croissant à la frangipane, 5 francs en Alsace, 1.70€ (!!!) à Lyon, disponible dans quelques boulangeries seulement.

    Le pain, 10 à 30 cents plus cher et industriel dans les boulangeries lyonnaises (d'ailleurs, si quelqu'un a une adresse qui fait son pain artisanal à Vaise, je prends !).

    Malgré tout je reste à Lyon, c'est une ville que j'aime d'amour.
     
  4. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Et l'inverse, les Monchus qui viennent s'installer en campagne ? :d

    "Mais c'est magnifique, regarde, des vaches partouuuuuut !!"

    (2 mois après)

    "P'tain, c*nnasses de vaches avec leurs clarines à la con !"
     
  5. velma

    velma
    Expand Collapse

    Tu viens de haute savoie  ? :)
     
  6. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Savoie ! (enfin, je suis à la frontière :cretin:)
     
  7. didinebdx

    didinebdx
    Expand Collapse

    Moins de 2000 habitants avec des gens de mon âge que je connaissais tous, les adultes qui te reconnaissent tous dans la rue parce que "oooh, qu'est ce que tu as grandiiiie, qu'est ce que tu ressemble à ta mère...", avoir pour plus grande surface, un écomarché (intermarché contact de son nouveau nom), les lotos des asso en période de relève de fond, et toutes les ptits trucs organisés par la commune à la moindre fête...

    Quitter ça pour Paris centre... Choc culturel.

    Paris, c'est cool, tu peux y faire ce que tu veux quand tu veux... Mais l'ambiance conviviale de la cambrousse... ça manque quand même à mon coeur...
     
    MésangeBleue a BigUpé ce message
  8. Hanari

    Hanari
    Expand Collapse
    Lyonnaise d'adoption

    Mais c'est tout moi cet article !
    Je viens du "reculé" massif central (en fait pas si reculé car il y a St-Etienne à 50min et Lyon à 1h30) et j'ai aussi atterri à Lyon.
    Quand je suis à la maison - tiens, d'ailleurs, la maison, première différence : là où tu peux crier et mettre la musique à fond, idéal pour les soirées avec des ami(e)s, pas comme à Lyon où on a reçu la visite des flics à notre première soirée, oups... Bref quand je suis à la maison, faire les courses veut dire prendre la voiture pour 10 minutes, sortir avec des amis c'est pareil, aller au ciné ou au McDo (oui oui l'ouverture du McDo dans la petite ville d'à côté fut le grand évènement de la décennie)... Le gros inconvénient de la campagne c'est donc bien les trajets. Après comme ça a été dit, le gros plus c'est l'ambiance conviviale, (je parle là de la petite ville au McDo, pas de mon village), la possibilité de discuter avec les acteurs ou musiciens quand tu vas en voir au théâtre, la super gentillesse des gens qui s'occupent de ce théâtre, de la médiathèque et du cinéma qui organisent toujours plein d'animations, la petite taille de l'école de musique qui fait qu'on s'y sent comme dans une famille...
    Je me suis vraiment reconnue dans l'article car par exemple, effectivement ma première sortie métro seule s'est transformée en mission Indiana Jones !
     
    MésangeBleue a BigUpé ce message
  9. meduse

    meduse
    Expand Collapse
    Guest

    HANARI, Forez ou Pilat?
     
  10. Lise F.

    Lise F.
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    Ca me fait trop plaisir que vous ayez vécu la même chose que moi :puppyeyes: Je me reconnais dans tout ce que vous dites !
     
    MésangeBleue et Mlle C. ont BigUpé.
  11. luciekeme

    luciekeme
    Expand Collapse

    Merci pour les noms des stations, je vais tellement rire à chaque fois maintenant : Sexe Gambetta reste ma préférée ;)

    C'est la même pour moi : passer de la Mayenne à Lyon c'est violent. Le truc qui me manque vraiment c'est pouvoir me poser au soleil dans l'herbe en sortant de ma maison : c'est clairement pas possible en ville. (Et le parc de la tête d'or est trop trop loin et bondé de monde)
     
    MésangeBleue et Mlle C. ont BigUpé.
  12. Hanari

    Hanari
    Expand Collapse
    Lyonnaise d'adoption

    @meduse ni l'un ni l'autre, le Velay :)

    Dis donc que de lyonnaises d'adoption ici ! :)
     
    Whiskie a BigUpé ce message
Chargement...