Trop de doutes, erreur de parcours?

Sujet dans 'Etudes, stage, emplois - Le Monde de l'entreprise' lancé par Polysemie, le 8 mai 2010.

  1. Polysemie

    Polysemie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Bonjours les Mad'z! Je suis là pour déballer (je crie en fait ^^), j'ai envie de parler, je ne sais pas à qui en faire part.
    Je suis actuellement en 1ère année de Médecine à une semaine et demi des exams (donc la je devrais réviser hin hin). Je ne suis pas encore dans le numérus clausus, (à 200 places à vrai dire), donc il est évident que je dois bosser d'arrache-pied.
    Pourtant, j'ai des doutes, beaucoup trop de doutes.
    Ce que j'aime dans la médecine, c'est découvrir les pathologies, le pourquoi du comment; et les témoignages des années sup' sur leurs stages, les photos dans les bouquins, les allusions des prof sur certaines maladies, etc... tout cela me met l'eau à la bouche, m'étonne, me donne envie. Et bien sur, il y a le coté humain, on est la personne qui aide les gens, ce qui me renvoit vite à l'humanitaire.
    Mais voilà, le problème c'est que la médecine demande beaucoup de boulot et cela pendant 10-12 ans. Et moi j'aime voyager, lire, m'intéresser à la culture... En médecine, il n'y a pas assez de temps pour tout ça. Le boulot, le boulot, les heures qui s'enchainent à n'en plus finir, se consacrer uniquement aux autres...
    Parfois, je m'imagine dans l'avenir, au cours d'un repas familial/entre amis à ne pas savoir discuter d'autre chose que la médecine.
    C'est vrai, déjà là (bon même si la P1 ne me laisse pas beaucoup de temps pour moi) en parlant avec des amis, je me sens complètement larguée question culture et intérêts.
    Donc je me demande si j'ai vraiment envie de taffer pendant 10 ans. Et du coup, rater une part de ma jeunesse...? Bien sur que le résultat n'en est que meilleur, la médecine c'est la promesse d'un avenir assuré, les stages on nous les donne, le boulot est déjà là (beaucoup de demandes), aucun problème d'argent... bref, cela a quelque chose de sécurisant.

    J'ai toujours aimé écrire, découvrir les beautés du monde, je suis de nature curieuse, j'ai envie de bouger, de profiter de la vie, au final. C'est pour ça que le Journalisme m'a toujours un peu attirée... mais c'est clair que l'insertion professionnelle me fait beaucoup hésiter. Et puis le parcours pour y arriver n'est pas très clair, pas très sûr (si je me réoriente, ce serait la Licence de Droit, pour tenter une école de Journalisme, ou si je rate, il y a quand même pas mal de débouchés en droit, mais tout cela reste flou).
    Et il y a aussi mes parents... Ils ne le savent pas, mais ils sont un frein pour moi. Je n'ose pas parler à ma mère de mes doutes, de mes envies réelles concernant mon avenir. Elle veut quelque chose de sûr, qui m'assure un métier sûr. Et là me réorienter après deux ans de médecine, ça risque de pas le faire pour eux (bon j'ai quand même un an d'avance). Ils vont penser que je ne sais pas ce que je veux, que je ne veux pas m'engager. Et aussi, si je n'aimais pas ma "nouvelle branche"?
    Il y a aussi ma fierté: je n'ai jamais rien raté, et là bim! un redoublement, et rebim! une éventuelle réorientation?

    En fait j'dois surement être une trouillarde, qui n'a jamais osé prendre de risque, bien dans son confort.

    J'aime écrire, lire, me cultiver, partager, voyager, prendre des photos, j'aimerais aller à des expos, dans des musées... Mais tout ça je ne sais pas où "le ranger", n'est-ce que des passions dont je peux profiter à côté d'un boulot? N'est ce qu'une envie de jeunesse?
    J'en sais rien.
    (j'devrais peut-être voir un psy au final)

    Merci à celles qui m'auront lue; certaines sont ou ont été dans le même cas?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je me retrouve un peu dans ce que tu dis, même si ma situation est différente de la tienne. Enfin bref moi c'est la L1 de droit qui m'a posée problème pour d'autres raisons. Mais comme toi c'est en partie le côté "sécurisant" qui m'a fait envie.
    En général, cela rassure les proches et en particulier les parents de savoir que la formation que l'on a choisi nous offre un avenir professionnel assuré.
    Maintenant que j'y repense je me dit qu'il ne faut pas seulement s'arrêter au côté "sécurisant" d'un métier. C'est vrai que c'est une bonne chose, mais je pense qu'il faut quand même avoir une bonne part de passion qui te motive.
    Franchement si tu veux te réorienter fais-le maintenant. Ce serait dommage d'attendre d'être en 5ème ou 6ème année pour le faire. C'est d'ailleurs très courant de le faire surtout après 1 ou 2 ans. Pour te rassurer je peux te dire qu'il y a au moins 10 personnes dans ma classe de terminal qui se réorientent à la fin de l'année.
    Pour ce qui est de tes loisirs:
    -pour les voyages durant ton cursus tu devras peut-être aller étudier à l'étranger
    -partager, te cultiver...etc, tu peux essayer de te fixer un jour en particulier que tu dédieras à tes loisirs
    Je comprends, ce que tu ressens mais "se plaindre" ne change rien. Avant de décider de me réorienter, je me suis trop souvent apitoyée sur mon sort (des madzs en sont témoins) . Par contre, quand il était question d'agir concrètement j'en étais incapable. Il faut que tu arrives à définir ce que tu veux vraiment faire TOI et pas ce que les autres veulent que tu fasses. Tu devrais en parler à ta mère, moi aussi je pensais qu'elle allait mal réagir (à ce moment je ne savais pas ce que je voulais faire)mais elle a compris que ça n'allait pas. En y réfléchissant, l'idée selon laquelle mes parents allaient être déçus était un prétexte pour ne pas envisager une réorientation ou un redoublement. Si ça se trouve tu te fais une fausse idée de leur réaction. Allez dis-leur tu n'as rien à perdre ;).
     
  3. Polysemie

    Polysemie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Merci beaucoup d'avoir répondu. Ça cogite pas mal dans ma p'tite tête.
    Je vais finir mon année, continuer à bosser les deux petites semaines qu'il me reste. Et voir la suite, j'aurais tout le temps fin mai et juin pour y réfléchir. Bien sur si je ne suis pas prise, ce sera une évidence. Mais il faut que j'y réfléchisse sereinement et surement avant la tombée des résultats. Trop de choses se bousculent, en ce moment j'ai pas les idées très claires.
    J'en parlerai à mes parents une fois le concours fini, parce qu'ils mettront surement ces doutes sous le coup de la fatigue des révisions. Je vais remplir ma "part du contrat" en quelque sorte, et décider ensuite ce qui est le plus juste pour moi. Je prendrai mon temps pour me renseigner sur mon éventuelle orientation, pour être sûre de ma décision.
    Mais ça fait du bien de ne pas se sentir seule. Merci encore!
    Tu faisais quoi comme études?
     
  4. Spleen

    Spleen
    Expand Collapse
    Trop de boulot

    Je pense qu'effectivement, pour le moment concentre toi sur tes concours le temps qu'il te reste, mieux vaut t'être donné jusqu'au bout, ce sera sans regret.

    Si tu n'as pas ton année il faudra bien penser de toute manière à une réorientation et je pense qu'il vaut mieux y penser avant les résultats histoire de voir ou on va. Si tu as tes concours alors tu auras le choix entre médecine ou ton projet...

    Sans être dans le même cas que toi, je comprends tout à fait je me rappelle avoir eu les mêmes reflexions à la fin de ma terminale en pensant à mon orientation... J'avais besoin d'un minimum de sécurité. Je suis d'un naturel déjà anxieux, et je sais très bien qu'au fond je me sentirais sûrement mal dans un boulot trop précaire (je met trop parce que de toute manière quelque soit la voie, même dans le droit, on n'a rien d'assuré, mais disons qu'il y a des filières qui le sont plus que d'autres). Après c'est à toi de voir ce que tu attends de ton futur boulot: un gagne pain, une passion...? Personnellement je sais que j'aime ce que je fais (du droit pour le coup) sans être passionnée non plus, je réussis dedans, et ce que j'apprends me plait, mais je sais aussi que de toute manière je ne ferais pas un métier par passion, puisque je n'en ai pas. Je m'épanouis ailleurs, et j'espère donc avoir un métier qui me permette d'avoir une "vie" à côté si possible. Effectivement la médecine c'est très prenant à la fois durant les études mais aussi après, et je pense qu'il faut une vocation, une passion.

    A toi de voir, d'essayer de chercher ce qui te plait, quel genre de boulot tu voudrais, la place du travail que tu auras dans ta vie etc.
     
  5. Dyspnée

    Dyspnée
    Expand Collapse
    Pouet.

    Bon bah vu que je suis en médecine, je suis plutôt bien placée pour répondre.

    Je suis actuellement en 4e année, et même si effectivement je bosse pas mal, je trouve aussi le temps de sortir, de lire, de faire des expos... c'est juste une question d'organisation.
    Après je ne vais pas te mentir, j'ai moi même des crises de "putain j'en ai marre que ma vie tourne autour de médecine", etc etc. mais le fait de fréquenter des gens en dehors de ma fac me préserve un peu de l'effet "on parle que de médecine tout le temps".

    Je pense qu'au bout de 2 ans la tête dans le guidon tu es un peu épuisée. Mais les années qui suivent, si elles demandent du boulot, n'ont rien à voir avec la P1 : tu es à l'hôpital, tu es vraiment dans le médical, dans le concret, et surtout, tu sais que tu bosses pour apprendre ton futur métier. C'est moins ingrat et stressant que la P1.

    Donc ne lâche pas à 2 semaines de ton concours, dégage de madz et va bosser! au moins après, peu importe le résultat, tu n'auras aucun regret : tu auras fait de ton mieux jusqu'au bout. :)
     
  6. Polysemie

    Polysemie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Merci les filles, j'avais besoin de parler de mes doutes et d'être un peu rassurée. Je vais bosser jusqu'à la fin, et même si je change d'orientation ce sera MA décision, et je la prendrais sereinement. Au final c'est mon avenir, personne d'autre ne peut décider de mon avenir.
    Il faut juste que je me pose les bonnes questions, que je réfléchisse à tout sereinement et sans aucune influence de la part de mes proches.
     
Chargement...
Sujets similaires
  1. Isocel
    Réponses :
    0
    Affichages:
    733
  2. Elennam
    Réponses :
    0
    Affichages:
    929
  3. Lara007
    Réponses :
    1
    Affichages:
    560
  4. starmania___
    Réponses :
    0
    Affichages:
    1098
  5. Baba-coule
    Réponses :
    19
    Affichages:
    1300