Tu connais la free party, cette fête où vibrent les espoirs de la jeunesse ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 5 octobre 2018.

  1. Oceane

    Oceane
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

    #1 Oceane, 5 octobre 2018
    Dernière édition par un modérateur: 5 octobre 2018
    ----- Publicité -----
  2. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Pour le reste, je ne sais pas, mais ces fêtes sont bel et bien illégales. Perso, ça me plairait moyen d'aller à une fête avec en tête la perspective d'une interpellation par la police.
     
    Elliana, Madz-Nana, TennanTen et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Slippin

    Slippin
    Expand Collapse

    @skippy01 La plupart du temps la police est à la sortie, ils contrôlent les conducteurs pour êtres sûres qu'il ne prennent pas le volant en étant bourrés ou défoncés. J'en ai même un vu une fois qui s'est aventuré jusque devant le son pour écouter et danser.

    Je trouve que c'est vachement familiale et très bienveillant (si tu es mal et que tu as perdus tes pote, de parfaits inconnus prennent soin de toi). En plus de ça pour les grandes free il y a souvent un stand techno+ pour la prévention de la drogue.
    En revanche le côté malsain y est bien pour les personnes qui y vont chaque semaine, spécialement pour se défoncer (et pas qu'aux pilules). Je me souviens d'avoir toujours ressenti un grand malaise les lendemains matins en voyant tous ces jeunes et moins jeunes le visage marqués et l'air hagard. Je préfère largement les festivals mais bon une fois de temps en temps ça peut être sympa.
     
    Margay, schizophrenia, La.La et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Ça me surprend qu'ils ferment les yeux. D'habitude, ils rigolent pas avec les fêtes non-autorisées.
     
    Madz-Nana, TennanTen et EmmanuelleMerteuil ont BigUpé ce message.
  5. Coahoma.

    Coahoma.
    Expand Collapse
    "Nos cicatrices nous rappellent que notre passé est réel." Kader Attia

    "Le fait que chaque limite peut être remise en question, que chaque barrière peut être escaladée." Juste non :lol:

    Je comprends l'intérêt qu'on peut trouver à ces free party (quoique) après dans les faits, je reste très sceptique sur la préservation du lieu choisi ou encore des nuisances sonores :hesite:
    Je me souviens bien d'une free party organisée dans une forêt (privée, signalée en tant que telle avec barrière et panneaux) gérée par plusieurs membres (dont mon père) où mon père justement a dû se déplacer pour trouver des personnes droguées, inconscientes ayant entraîné des dégradations sur des plantations
    Alors ce n'est qu'un exemple et ça ne me permet pas de généraliser à propos de ces fêtes mais ce genre de problèmes m'interroge
     
    #5 Coahoma., 5 octobre 2018
    Dernière édition: 5 octobre 2018
    Cornélie, Eclaireur, Mellana et 20 autres ont BigUpé ce message.
  6. Slippin

    Slippin
    Expand Collapse

    @skippy01 je pense que c'est un peu plus compliqués que de mettre un terme à une fête dans une maison. Il y a des centaines de personnes, dont une bonne partie qui est mineure. Avec les drogues et l'alcool qui tournent il faudrait des camions de CRS à chaque fois et ça partirait en émeute. Par contre ils peuvent confisquer ou mettre des amendes aux membres du soun system s'ils sont identifiés. Toute donation est fait dans le but de racheter le matériel saisit.
     
    Aziri, EmmanuelleMerteuil et Babitty Lapina ont BigUpé ce message.
  7. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    @Oceane Je voudrais te poser une question, sans aucune agressivité: ça ne te gêne pas d'écrire un article élogieux sur quelque chose d'illégal ? Légalement parlant, est-ce que la rédac a le droit de le publier ?
     
    Mellana, Trémazane, Madz-Nana et 7 autres ont BigUpé ce message.
  8. AlyCrunch

    AlyCrunch
    Expand Collapse

    J'ai fait pas mal de free/rave party tout est bien sauf ... les excès, notamment ceux liés à la drogue. Ça représente une petite minorité mais ça pose problème, je me souviens d'un pauvre couple qui se mariait dans une sale collée à une rave party, avoir des personnes défoncées et dégueulasse qui s'incruste à ton mariage, c'est pas cool du tout.
    En fait j'aime pas beaucoup les trucs en salle, mes meilleurs free c'était en plein cœur de la foret et une bonne orga pour gérer les débordements (mais en général les gens s'autogéraient pas mal entre eux)
     
    Margay, Pawline, LaSergenteChef et 6 autres ont BigUpé ce message.
  9. marie3009

    marie3009
    Expand Collapse

    Je ne suis pas d'accord avec le fait qu'il y ait " un monde" entre rave et free party. A l'origine, la majeure partie des rave étaient des free beaucoup se sont légalisées à partir des années 2000 après la loi sur la sécurité quotidienne mais un certain nombre de rave sont encore illégales, gratuites, en plein air...donc non il n'y a pas un monde entre les deux. J'ai aussi beaucoup de mal avec le fait qu'on parle de "génération" free/rave party, parce qu'en fait ça existe depuis la fin des années 80, que ça a fait naître les Teknivals et d'autres choses donc ça transcende l'aspect générationnel. Sinon, j'ai été adepte de ces teufs un peu avant 2010, et j'ai vite arrêté. ça me plaisait mais 2 choses étaient trop en contradiction avec mes convictions: les gros excès de drogues et les débordements que ça entraîne, et l'installation à l'arrache sans aucune conscience de l'environnement. Les dernières que j'ai faites et qui m'ont écoeurée c'est parce que les lieux utilisés étaient laissés saccagés et que personne derrière ne se mobilisait pour faire quelque chose pour nettoyer. Ok, chacun est responsable de soi, chacun est libre de faire ce qu'il veut, mais parfois, un minimum d'organisation ça a du bon je trouve. Ceci dit, je regarderais le reportage car peut-être que les choses ont un peu changé qui sait.
     
    Margay, Atlas, Mellana et 32 autres ont BigUpé ce message.
  10. Freehug

    Freehug
    Expand Collapse
    Œil en goguette

    J'ai rien contre les free party, au contraire, mais faut pas se voiler la face non plus : déjà dans les fêtes légales la drogue a tendance à tourner, alors les illégales, voilà quoi. Et faut reconnaître aussi que le lendemain c'est (très) souvent le zbeul.
    Côté harcèlement par contre vaut mieux une free que la boîte de nuit du coin, ça c'est clair.
     
    Trémazane, TennanTen, Whitemountain et 6 autres ont BigUpé ce message.
  11. KateF.E

    KateF.E
    Expand Collapse

    Je me pose la même question. Je n'étais pas très à l'aise à la lecture de cet article.
     
    Calli.ope, Madz-Nana et EmmanuelleMerteuil ont BigUpé ce message.
  12. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    L'article relaie un documentaire, donne la parole à son réalisateur, et porte un appel à témoignages / questions pour ouvrir la discussion sur la free party ! Voilà l'intérêt du publier un tel article :)
     
    littlecassy, Dame Verveine, Maia Chawwah et 1 autre membre ont BigUpé ce message.