Tu es la seule célibataire de ton entourage ? Ce n'est pas sale

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 19 octobre 2014.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Tapioca

    Tapioca
    Expand Collapse
    -

    "Ça je le sais, parce que j’ai fait partie du clan des gens en couple alors que des potes à moi rester célibataires"
    :non: Mon Dieu cette faute est horrible !

    Sinon à part ça fait plaisir un petit article comme ça quand on entame du célibat après 5 ans de vie commune ^^"
     
  3. Aerlynn

    Aerlynn
    Expand Collapse
    Miss poulpe

    Perso, même si je fais partie du "clan" des célibataires depuis presque dix années. J'ai toujours eu de la chance d'avoir des amis en couple qui ne pensent pas qu'à eux et profite vraiment des sorties entre amis, comme des amis. Bon, ça leur arrive de faire une papouille par ci et un câlin par là, mais, je n'ai pas eu la sensation de porter la chandelle ou le violon.
     
    Katastroph, yulia et Thedreaming ont BigUpé ce message.
  4. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

    C'est corrigé ;)
     
  5. hatalide

    hatalide
    Expand Collapse

    Alors moi ça fait des années que je suis célibataire et je suis entourée de célibataires, je ne connais pas de couples. Parfois, je trouve cela un peu inquiétant quand même, personne autour de moi n'arrive à se trouver un mec et à vivre une histoire d'amour, moi la première. :dunno: Mais bon, le plus souvent je n'y pense pas, chacun son histoire.
     
  6. Coco35

    Coco35
    Expand Collapse
    -Do-

    Pareil! Moi j'ai souvent tendance à penser que mon statut de célibataire se voit comme le nez au milieu de la figure :moqueur: alors que clairement une personne n'est pas définie par son statut amoureux !

    Mais des fois effectivement, quand je vois tous ces couples autour de moi qui se forment (et qui ont l'air de se former durablement en plus !) ça a le don de m'angoisser ! QU'EST CE QUI NE VA PAS CHEZ MOI ?? :drama:
     
    Elyden, Glouns, Vanth et 6 autres ont BigUpé ce message.
  7. Nour + Nad

    Nour + Nad
    Expand Collapse
    People stare at me like they’ve never seen a walking goddess

    J'y pensais justement hier...La plupart de mes amis sont en couple et, personnellement, je le vis pas mal, je ressens pas un besoin immense d'être avec quelqu'un. Par contre, ce que j'apprécie un peu moins, c'est qu'on me pousse à me mettre en couple, en disant que j'ai "pas encore rencontré la bonne personne", que je "devrais faire un effort pour me mettre avec quelqu'un", que je "serai plus heureuse", "plus épanouie"... C'est toujours la même rengaine, mais je suis pas obligée d'avoir un mec pour être heureuse et évoluer, si ? Je sens une espèce de pression qui vient un peu de tous les côtés (famille, amis...), du coup je me remets vachement en question, à me demander si je suis normale ou non, à me demander si je "mérite" (dans le sens où je ne serai pas une personne assez intéressante/belle/intelligente/cultivée blablabla) d'être en couple, si je devrais pas me forcer un peu...C'est terrible d'en venir à ce point, juste parce-que t'as pas de copain(ine), comme si t'étais rien sans. :dunno: Mais j'ai pas envie de me mettre avec quelqu'un parce-qu'il le faut, je veux pouvoir choisir et être choisie, il y a très peu de gens dans mon entourage qui le comprennent.
     
    Bambolorie, Chess Fenrir, Ashe et 16 autres ont BigUpé ce message.
  8. Coco35

    Coco35
    Expand Collapse
    -Do-

    @Nour + Nad Oui exact la pseudo pression que peuvent mettre certaines personnes et les questions à moitié sous entendues sont assez insupportables par contre !
     
  9. Aerlynn

    Aerlynn
    Expand Collapse
    Miss poulpe

    Ah j'ai connu ça, avec les repas en famille avec le " tu as un petit copain?" ou quand tu changes de coupe et qu'on te dis " toi, tu as un amoureux ( ou un homme en vue)". et quand tu leurs dis , très poliment, que " non, je suis célibataire" ou " ce n'est pas ma priorité". ils te font l'argument que tout le monde sort " boooh, tu es jeune. tu n'as pas encore rencontré ton âme soeur ( avec le regard; mais pas trop tard, n'oublie pas ton horloge biologique et regarde les cousines elles sont déjà en couple avec des enfants et elles ont ton âge)" ou les cousines qui veulent faire shopping avec toi, pour trouver des fringues de " belle gosse" ( comme ci geek = grosse dégueulasse) ou "mater du mec " tout en te posant des questions chiantes pour voir si dans leur bande de copain y en a pas un qui pourrait être cette ame soeur. à la limite, si je veux matter, je vais dans un cabaret ou un bar avec des chippendale en slip qui te ramène ta boisson et t'offre un doux sourire. une bonne dose de mâle digne de chez Spartacus et la vie est belle.

    Je trouve ça débile et égoïste, de considérer qu'une personne qui apprécie son célibat sur l'instant, ce n'est pas normal. comme ci la normalité c'est d'être en couple à partir d'un certain âge. chacun se met en couple quand il le sent. chacun fait ce qu'il veut et s'ils ne le comprennent pas, c'est qu'ils sont tout simplement égoïste et fermé d'esprit. Et surtout, venant d'amis, c'est limite. on est censé se respecter et se soutenir, pas se rabaissé parce que tu as eu " le malheur" de ne pas trouvé de copain et remettre en cause tes étoffes et ta mentalité OO.
     
    Bambolorie, Chess Fenrir, Ashe et 6 autres ont BigUpé ce message.
  10. skama

    skama
    Expand Collapse

    En fait ce qui est relou c'est que les gens partent du principe que ta condition de célibataire t’attriste.
    Quand tu réponds "non, je suis célibataire", les gens disent un truc du genre "tu verras ça viendra..." ils ont de la peine pour toi.
    J'ai envie de leur répondre "Eh les gens, pour moi le couple c'est pas une fin en soi, de toute façon chaque fois que je suis en couple j'ai plus envie de l'être (le syndrome du "à partir du moment où t'as quelque chose, tu le désires plus"), alors oui, c'est ptet pasque j'ai pas encore rencontré une personne qui me donne vraiment envie d'être en couple, mais en attendant QU'EST-CE QUE JE ME SENS BIEN TRANQUILLE TOUTE SEULE ! J'ai le temps de faire mille choses, et être sans attache, c'est tellement plus simple..."
     
    Bambolorie, Chess Fenrir, Chlope et 12 autres ont BigUpé ce message.
  11. Fenotte

    Fenotte
    Expand Collapse

    Quand tu attrapes la trentaine c'est encore plus violent. Parce que là, tes potes et tes proches ne sont pas seulement en couple, ils sont mariés et/ou avec des enfants.
    Et forcément toi qui ne l'es pas, tu n'es forcément pas normale. A chaque fois que je rencontre un homme, apparemment je devrais forcément m'intéresser à lui, et quand je dis qu'il ne m'intéresse pas particulièrement, je me fais limite engueuler, je ne fais pas d'effort, je suis trop difficile. A croire que parce que j'ai un certain âge ou un âge certain, je dois être désespérée et jeter mon dévolu sur le premier homme que je croise. :scream:
     
    ChansonMuette, Chess Fenrir, Ashe et 13 autres ont BigUpé ce message.
  12. melowyn

    melowyn
    Expand Collapse
    Welcome to the island of misfit toys

    Je suis complètement d'accords avec toi. D'ailleurs la plupart des articles que je lis sur le célibat(y compris celui-ci) me donne le sentiment de s'adresser à des filles de la vingtaine.
    Il me semble que quand tu es plus autour de la trentaine, la pression est encore pire car en plus du célibat on te pointe du doigt sur ta condition de nullipart. Je révérais d'ailleurs que Madmoizelle aborde un peu ces questions sur tout ce qui va autour de cet âge là.

    Mes potes sont pratiquement (non en fait totalement) tous en couple, avec maison, projet mariage ou bébé (voir l'un des 2 déjà réalisés). Et même si une partie consciente de moi me dit que je suis jeune, que je n'ai pas à m'obnubiler avec ça, une autre partie plus inconsciente de moi est terrifié à l'idée de ne pas être dans ce schéma là, comme si ma vie était ratée. La pression, j'ai l'impression de l'avoir intégrée et de me la mettre toute seule. J'en viens à qestionner tout mes choix uniquement à partir de cette variable : Si je faisais du théâtre ? Ah oui mais il faut que je trouve la bonne troupe où il y a des gens de mon âge, surtout des mecs célibataires ! Où vais-je passer le nouvel an ? Avec le groupe de potes où il y aura des mecs célibataires.

    J'essaie de me forcer à ne pas être dans ce cercle vicieux et à vivre ma vie. Le truc, c'est que je ne fais pas partie de ces filles qui choisissent et aiment leur célibat. J'aime bien le fait de pouvoir glander en pyjama devant la télé le samedi, mais j'aimerais vraiment avoir quelqu'un avec qui le faire.

    Et quand je touche le fond du trou, je me dis que je ne trouverais personne et que je finirais vieille fille avec plein de chats !
     
    Glouns, Ghost wind, Luba et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...