« Tu seras une salope, ma fille », un billet sur le slut-shaming qui frappe fort

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par LouiseScheuh, le 6 mai 2015.

  1. LouiseScheuh

    LouiseScheuh
    Expand Collapse
    Faut pas respirer la compote, ça fait tousser.

  2. ygrid le chat

    ygrid le chat
    Expand Collapse

    j'aime beaucoup cet article et je vais suivre ce doux blog :)
     
    Kyubey a BigUpé ce message
  3. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    Article très bien écrit et si vrai! Encore aujourdhui,les femmes ne sont pas censées aimer le sexe (ou du moins,ne pas le dire haut et fort) ni avoir une sexualité épanouie. C'est tellement considéré comme normal que beaucoup trop de gens font des commentaires du type de ceux releévs dans l'article sur la vie sexuelle des femmes,au nom de quoi on sait pas :rolleyes:! Le pire,c'est si on leur fait remarquer que personne ne fait de commentaire sur la vie sexuelle des hommes,soit les gens ne savent pas quoi répondre ou disent que ce n'est pas pareil.Alors leur demander en quoi c'est différent revient à leur demander la lune ou à leur demander d'expliquer pourquoi 2 +2 =4 et pas 5 ou 6 :ko:. Pour eux,c'est juste comme ça,c'est tout et il n'y a pas à débattre. Quoique je me souviens avoir entendu un mec dire dans une émission sur les filles dans les cités que les filles,c'était pas pareil,elles devaient se respecter.:facepalm: En quoi c'est un manque de respect pour soi même de coucher à droite à gauche et si c'est un manque de respect de soi,en quoi les mecs seraient eux autorisés à ne pas "se respecter",mystère!
    C'est un peu l'idée selon laquelle,ce sont les hommes qui sont infidèles,pas les femmes:une femme ne peut pas avoir envie de coucher avec quelqu'un d'autre que son "officiel" voyons!:oo: :rolleyes:
     
    Charuru, Kyubey, LovelyLexy et 10 autres ont BigUpé ce message.
  4. Ménisque.

    Ménisque.
    Expand Collapse
    Femme qui court avec les loups.

    Ah les paroles des proches, pas évidentes à gérer.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Kyubey, LovelyLexy et Shann ont BigUpé ce message.
  5. Zaaaa

    Zaaaa
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Amen
     
    Kyubey, LovelyLexy et Manousche ont BigUpé ce message.
  6. DrLoutre

    DrLoutre
    Expand Collapse
    F*ck it aaaaaaall

    C'est vrai qu'on n'a pas le droit d'avoir des histoires sans lendemain... Mais ce que je ne comprends pas bien, c'est que si les hommes peuvent mais pas les femmes... Ils les trouvent où les femmes pour leurs histoires d'un soir, ces hommes au chibre sans attache?

    Et la réaction des proches est la pire. Autant les inconnus tu les envois se faire voir, autant les proches, tu ne veux pas les décevoir…
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    #6 DrLoutre, 6 mai 2015
    Dernière édition: 10 mai 2015
    LadyOscar, Kyubey, Zaaaa et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Cline39

    Cline39
    Expand Collapse

    Annonce avant lecture: je ne soutiens pas le slut-shaming, je me pose juste des questions.
    Dans cet article l'auteure dit qu'elle trouvait que c'était très féministe de parler de sa sexualité assumée. Certes mais encore faut-il savoir avec qui et dans quel contexte.
    perso une copine qui me rabache à chaque fois que je la vois le nombre de mecs avec qui elle a couché dans la semaine ca me saoule et à la longue je peux lui faire une réflexion genre "mais garde ca pour toi on s'en fout cocotte". Et idem pour un ami garcon, hein!
    Je trouve que c'est un truc de gosses d'afficher son nombre de conquêtes, homme ou femme on peut très bien mener la vie sexuelle qu'on veut sans se faire emmerder par personne. Parce que comment font les gens pour etre au courant de notre vie sexuelle (débridée ou pas) si on ne l'étale pas au grand jour à chaque occasion? Quant j'étais célibataire je sortais beaucoup, allait régulièrement finir la soirée chez un type rencontrer le soir meme, voire meme le ramenait chez moi et mes amis ne m'ont jamais traitée de fille facile ni quoi que ce soit dans le genre. C'est notre propre comportement qui induit aussi celui des autres, ne pas avoir honte de ce qu'on fait sans pour autant en parler à tour de bras.
    Et ca vaut aussi pour une relation suivie, je ne passe pas mon temps à discuter de nos prouesses sexuelles avec mes amies et mon fiancé non plus avec ses potes.

    Pour finir, un mec qui couche avec beaucoup de femmes n'est pas forcément valorisé! On appelle ca un queutard et ca fait fuir bon nombre de femmes!
     
    Asteria., Camicamica, LadyOscar et 8 autres ont BigUpé ce message.
  8. champagneshowers

    champagneshowers
    Expand Collapse
    loading...

    Je me reconnais tellement dans cet article! Dans l'autre sens : depuis que je suis en couple, j'ai retrouvé une respectabilité auprès de mes proches. Alors que merde, je suis toujours la même personne, sauf que je suis amoureuse! ça m'énerve TELLEMENT.
     
    Kyubey, Zaaaa, LovelyLexy et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. noodle_george

    noodle_george
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Je suis, bien sûr, contre le slut shaming. Mais pourquoi demander filles comme garçons de ne pas être jugés sur sa vie sexuelle ou amoureuse, surtout si on l'étale ? Surtout par quelqu'un avec qui l'on veut être. N'est-il pas normal que l'on juge les gens sur cela aussi ? C'est une part d'eux comme une autre et cela peut montrer une incompatibilité.

    Pour moi par exemple pouvoir être confortable physiquement avec quelqu'un, ne pouvais se faire sans sentiment, il me serait difficile de sortir avec une personne qui voudrait une relation ouverte.
    Peut être le problème est que personne ne veut plus se sentir jugée mais tout le monde le fait, car c'est humain. C'est la façon dont on détermine les gens qui sont compatibles avec nous.

    J'ai aussi envie de dire depuis lontemps que je trouve triste c'est la façon dont les relations sexuelles ne sont pour beaucoup qu'une consommation comme une autre. Oui, je trouve ça triste la façon dont ne chercher qu'à consommer sans connaître quelqu'un et ne vouloir qu'un plaisir furtif, comme si l'on mangeait une part de gâteau. Alors que l'on parle bien de personnes, d'être humain.
    Surtout que beaucoup le font et disent le regretter, pourquoi le faire si ce n'est pas pour ne pas se sentir différent ?
    J'ai l'impression qu'il est plus normal d'avoir eu au moins quelque relations d'un soir ou du moins sans sentiment que l'inverse qui est considéré comme bizarre, même si les personnes, surtout les filles, sont censés le regretter.
     
    Lothiriel et risou ont BigUpé.
  10. Louarn

    Louarn
    Expand Collapse
    Be fucking polite.

    ça fait maintenant partis des très nombreux articles que je vais montrer a mes grands parents et parents pour essayer de leur faire comprendre
    rien que le titre attire l'oeil c'est fou :happy:
     
    Kyubey et LovelyLexy ont BigUpé.
  11. Maud Kennedy

    Maud Kennedy
    Expand Collapse

    On ne juge jamais les hommes là dessus,c'est l'inverse qui est presque considéré comme anormal voire sujet de moquerie.
    Sinon,j'avoue ne pas trop voir le rapport entre avoir une vie sexuelle libérée et une relation ouverte. Ce n'est pas parce que tu peux coucher avec quelqu'un sans l'aimer que tu en feras forcément autant en étant en couple. Après,tout le monde ne considère pas la fidélité de la même manière mais ce n'est plus le même sujet du coup.
    Je ne jugerai pas quelqu'un là dessus mais admettons,quelqu'un qui désapprouve les relations d'un soir. Il y a un abîme de différence entre désapprouver et traiter une fille de pute surtout si on trouve ça normal venant d'un homme.
     
    Zaaaa, Kyubey, Boogie et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. noodle_george

    noodle_george
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Je ne pense que ce soit totalement vrai. Et dans le sens inverse c'est aussi un jugement.

    C'était juste un exemple pour dire que si deux personnes voient la sexualité différente , cela est un problème pour un couple par exemple.
    Oui, je trouve aussi qu'il y a une différence entre traiter quelqu'un de pute et désapprouvé. Je ne trouve ni ça pas normal ou pas venant d'un homme ou d'une femme, comme je l'ai exprimé. Je n'en sais rien si ça l'ai ou si ça devrait l'être. De mon ressentit je trouve juste cela triste.
    Je suis, comme je l'ai dit contre le slut shaming et on ne devrait pas se faire traiter de pute parce qu'on est une fille qui couche avec beaucoup de personne. Mais fille comme garçon, personne ne peut échapper au jugement donc ça me soule un peu les gens qui râlent parce qu'ils se font juger pour leur sexualité alors qu'ils en parlent ouvertement. Je pense bien sûr qu'il y a une différence entre un jugement/une critique et une insulte.
    Cela dit si les hommes le font plus et ne sont pas critiqués pour cela, est-ce que cela veut dire que c'est une bonne chose de se comporter de la même façon ? Et que puisse toujours se comporter ainsi ? Je ne pense pas forcément.
     
    Lothiriel et LovelyLexy ont BigUpé.
Chargement...