Tu vas bien, tout va bien.

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par SchizOphé, le 5 février 2015.

  1. SchizOphé

    SchizOphé
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ai de la chance, j'ai grandit dans une famille aimante à l'esprit ouvert, j'ai des amis en nutella (parce que pour moi ca vaux bien plus que de l'or), je mange chaud et ma faim tous les jours, j'ai un toit au dessus de ma tête et une connexion internet qui ne déconne pas trop. Pourtant, comme un bon paquet d'entre nous, il m'arrive souvent de me dire que la vie est une grognasse. Parce que je n'arrive pas à trouver du travail, parce que quelqu'un s'est enfilé les 5 granolas que je gardais pour m'en consoler, parce que chéridoux m'a annoncé qu'il ne m'aimais plus, parce que deux abrutis ont tué Cabu (et les autres), parce que le temps est trop long entre deux saisons de game of thrones, parce qu'on m'a encore chouré mon briquet, parce qu'il fait froid et que des gens dorment dehors, parce que le rouge est la seule couleur en vigueur sur mon compte en banque, parce qu'ils n'ont plus de Despé' au Carrouf, parce que Leonardo meurt tout le temps à la fin du film, parce que je fixe le plafond depuis trois heures sans réussir à trouver le sommeil, parce que tout en fait.

    Ouais, la vie est un petit peston toujours prête à nous faire un coup fourré par derrière, un peu comme nous avec nos Sims, t'es là tranquillou à taper deux trois longueurs dans ta piscine, histoire de te détendre un peu et augmenter tes compétences physiques afin d'avoir une promotion et un corps de rêve, et juste au moment où tu te dis que la vie est plutôt coolos en fin de compte, paf! Y'a un glandu qui retire l'échelle...

    Bon évidemment, le Sims, qui n'a pas un instinct de survie trés développé on en conviendra, n'est pas doté d'un grand nombre de neurones non plus puisqu'il est capable de rester coincé devant une porte pendant une bonne heure (en temps de Sims) simplement parce qu'un de ses congénère souhaite emprunter le chemin inverse... Et même si son moral est au plus bas, le simple fait de regarder un bon programme à la télé où encore de faire un petit pipi suffit à remonter sa jauge de bonheur. Que demande le peuple?

    Ouais mais nous ne sommes pas des petits personnages virtuels surmontés d'un prisme vert, fait ch... Alors nous, on fait comment pour être guet's au quotidien? Le bonheur, c'est quoi exactement? L'argent? La réussite sociale? L'amour? L'accomplissement de nos rêves? Le chocolat? Une belle voiture? La santé? La philosophie? Le rire? Je donne ma langue à gros minet.

    Le bonheur est un peu relou, parce qu'on passe son temps à le chercher partout, un peu comme ce foutu Charlie, parfois on le trouve, et il suffit de détourner le regard une seconde qu'il s'est de nouveau noyé dans la foule. Et merde...

    Il y a peu, j'ai été trés malheureuse, rien de bien exceptionnel, juste un bon gros chagrin d'amour en bonne et due forme, et comme toute petite chose faible et abandonnée, j'ai pleuré non-stop pendant trois bonnes semaines, et à raison d'un pot maxi format de Ben et jerry's par jour, j'ai fini par me rendre à l'évidence que ma depression me coûtait beaucoup trop cher... Comme toute personne sensée j'ai donc tapé "Comment trouver le bonheur?" Sur Google, la base quoi...

    On va pas se mentir hein, pas de ça chez nous... On trouve un bon paquet de conneries sur le net, c'est donc sans grande conviction que j'ai lancé ma requête. Mais parmis la panoplie de phrases toutes faites telles que "Quand on a touché le fond on ne peux que remonter" ou encore "ouvre un Coca cola, ouvre du bonheur" j'ai quand même trouvé quelques trucs pas trop concons et même plutôt carrément efficaces, c'est plutôt simple en fait, ça se résume en deux mots: la reconnaissance et la compassion. Vous allez me dire: "Ouais ok tu nous apprends rien là ma vieille, retourne te coucher va ça ira mieux" mais voilà, le fait est que ça marche (sur moi en tout cas) même si ça peux paraître bateau.

    Je ne suis pas une spécialiste du bonheur, on en est loin, vraiment je vous jure, je suis même parfois carrément déprimante, mais je me soigne, et depuis peu, je peux l'affirmer, je suis heureuse. Bien sûr il m'arrive d'être triste, de pleurer parce que la vie n'est pas tous les jours une crème, de m'enerver parce que j'ai encore filé mon collant une demi heure aprés l'avoir acheté, de bouder dans mon coin parce que le bureau de tabac est fermé, d'avoir peur parce que je viens de voir s'afficher le numéro de mon banquier sur l'écran de mon téléphone, ouais, je ne suis pas un Télétubbies, et en tant qu'être humain dotée d'émotions il m'arrive de craquer sévère mais pourtant, je suis heureuse. Alors revenons à nos biquettes, je ne prétends pas avoir trouvé la recette pour être en phase avec soi même, simplement, en compilant quelques conseils chinés à droite à gauche, j'ai mis au point ma petite méthode pour ne plus chouiner à tout bout de champs.

    « Je traite avec bonté ceux qui ont la bonté ; je traite avec bonté ceux qui sont sans bonté. Et ainsi gagne la bonté. »
    Lao-Tseu.

    La méditation par la compassion est souvent pratiquée chez les moines boudhistes, et selon des études menées par des neuro-scientifiques elle permettrait de générer de nouvelles connexions dans le cerveau qui seraient la source d'émotions positives. En clair, plus je souhaite de bonheur au monde qui m'entoure, plus j'ai de chance d'être heureux moi même. Top non? Il en est de même pour la reconnaissance, plus je reconnais les belles choses qui me sont offertes, plus je trouverai de raisons d'être reconnaissante, eh ouais, c'est prouvé. C'est à partir de là que j'ai mis au point ma méthode (qui elle n'a été testée que sur bibi et deux copines mais qui totalise pour l'instant 100% d'effets positifs à l'heure où je vous parle). Elle est toute simple, et je n'ai rien inventé, mais je me dis que si on s'y met tous, elle peut tout bonnement changer le monde (oui oui rien que ça messieurs dames). On peux la faire tous les jours, où un jour sur deux, où même une fois par mois, c'est comme on veux. Il ne s'agit pas de se forcer à quoi que ce soi, ça n'est pas un challenge ni un programme sportif qu'on doit suivre à la lettre, simplement une liste (non exhaustive) de petites astuces pour alléger un peu notre coeur et se rendre compte que la vie, c'est pas si degueulasse en fait...

    Étape 1: la compassion

    On a toujours tendance à fuir la souffrance, la notre en premier lieu, mais encore plus celle des autres. Or la souffrance existe bel et bien, et c'est en l'acceptant que l'on peut la combattre, mais pas que. Le premier exercice consiste donc à prendre en compte la souffrance d'autrui, et de faire en sorte de la soulager. Attention, il ne s'agit pas de porter la misère du monde sur tes frêles épaules de dernier en EPS, simplement, à ton échelle de considérer la douleur de l'autre et de mettre en œuvre des actions concrètes pour l'apaiser. Ça peut être en laissant ta place assise à une vieille dame dans le tram, en lâchant deux ou trois clopes au sans abris que tu croises tous les jours devant la boulangerie ou en discutant un peu avec lui, en aidant ta petite sœur à faire ses devoirs, en donnant aux restos du coeur ou à la croix rouge, en rendant visite plus souvent à ta grand-mère même si elle radote grave et qu'elle pique du menton, ou simplement en essayant de comprendre l'autre sans le juger. L'important, c'est de se concentrer sur les souffrances de l'autre, et de faire ce qui est en notre pouvoir pour y remédier, et croyez moi ou non, c'est comme les noix de cajou, on y prend trés vite goût.

    Le deuxième exercice consiste à méditer sur le bonheur de l'autre. Ça mange pas de pain et ça prend pas des plombes non plus. C'est tout con en fait, le soir dans ton plumard ou n'importe quand quand tu as un peu de temps à toi, prends 5 minutes pour souhaiter du bien à une personne de ton choix. Voilà le topo: tu fermes les yeux, tu penses à qui tu veux, ta môman, ton pôpô, ton amoureux, ton super poto ou même ton ennemi juré depuis la maternelle, et répète toi cette phrase: "Charles-Edouardo (tu remplaces par le blaze de la personne choisie hein j'imagine que t'auras compris) je te souhaite d'être heureux, je te souhaite tout le bonheur que tu mérites, je te souhaite de pouvoir enfin décrocher ton bac aprés tes cinq redoublements et d'avoir le pot de 5 kilos de Nutella pour noël." En clair, tu lui souhaite tout ce qui pourrait le rendre plus heureux et épanoui. Jte promet bibiche, essaye, fais ça ne serais ce qu'une fois par jour pendant une semaine, et tu m'en diras des nouvelles.

    Bien bien, Maintenant qu'on a fait nos deux exercices sur la compassion, on peut passer à la suite petit Padawan, prêts tu es?

    Étape 2: la reconnaissance.

    On a plutôt tendance à voir la bouteille de vodka à moitié vide qu'à moitié pleine, mais plus on se morfond sur le sort qui s'acharne, plus on a l'impression d'être accablé de toute parts, ca n'est un secret pour personne. Le troisième et dernier exercice consistera donc à dire merci, et pas qu'à Jackie et Michel. Pour ce faire, une fois par jour (ou par semaine, par mois ou même de façon totalement aléatoire, on est pas à l'école ni au taff on est libres de faire tout comme on veux) on va lister les choses pour lequels nous sommes reconnaissants, sur un post it, dans son smartphone, sur facebook ou même dans sa tête, il n'y a pas de régle établie, l'important est simplement de prendre conscience que la vie nous offre plus qu'un tas de contrariétés. Ça peut être n'importe quoi, par exemple: je suis reconnaissante à mon épicier parce qu'il est toujours agréable et souriant, à ma grand mère parce qu'elle me glisse toujours un petit billet dans le soutif en douce, à mon chien parce qu'il me fait la fête tous les jours aprés le travail, à mon chéri parce qu'il fait super bien les gnocchis à poêler, à ma dermato parce qu'elle m'a dit que j'avais une peau de bébé, à cet inconnu avec son caddie rempli qui m'a laissé passer devant lui parce que je n'avais qu'un pack de candy up et un paquet de capotes à la fraise, rien est exclu, du moment qu'on met des mots sur sa reconnaissance et qu'on la visualise concrètement. Voir la tartine du côté où il y a le beurre et la confiture et pas de l'autre, c'est pas nouveau et ça marche plutôt pas mal, tu verras chouchou.

    Voilà, trois tout petits exercice qui m'ont aidée à être mieux dans mes Air Max. Aprés ca n'engage que moi, je ne prétends pas pouvoir soigner la dépression, je voulais seulement partager avec vous ces quelques actions qui selon moi sont assez simple à appliquer et qui ont marché sur moi, parce que le bonheur, ça ne se garde pas pour soi, ça se partage comme un brownie Papy Brossard. Alors maintenant à ton tour, c'est quoi ta petite recette de mamie à toi pour être heureux copain?
     
    Talisman, Vanheptune, Lynx Ailé et 34 autres ont BigUpé ce message.
  2. Léona B.

    Léona B.
    Expand Collapse
    Actuellement en road trip en Grece :)

    @SchizOphé Merci pour ce post, ça m'a fait chaud au cœur :bouquet:

    J'ai un ami qui a écrit sur mon agenda un jour "Répandre l'amour" ... je suis tombée dessus par hasard, et depuis c'est un peu mon letimotiv (en plus je crois qu'il le disait avec beaucoup d'humour/d'ironie, mais moi j'ai pris ça au pied de la lettre :lunette:)
     
    Illusions, Crowd, eloylö et 3 autres ont BigUpé ce message.
  3. Tiph-Jiminy

    Tiph-Jiminy
    Expand Collapse
    Je suis venue te dire que je m'en fous.

    eloylö et SchizOphé ont BigUpé.
  4. SchizOphé

    SchizOphé
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Lilly Lou @Tiph-Jiminy @Gargouillette merciiii vous êtes des choutes les copines :pedo: Sinon pour la présidence je ne suis pas sûr d'être a la hauteur pour tout ce qui concerne l'économie (du moins je ne pense pas avoir le vote de mon banquier) et j'ignore à peu près tout en ce qui concerne la gestion d'un pays mais comme on dit j'apprendrai sur le tas :rire: Trêve de plaisanteries vous êtes top, je penserai à vous dans ma meditation de ce soir et vous enverrai plein de chamallows, de licornes :unicorn: et de paillettes (si l'une d'entre vous est plus reblochon que guimauve qu'elle n'hésite pas à me le faire savoir, je comprends moi même tout à fait ce choix)
    Love love love :rainbow:
     
    Tiph-Jiminy a BigUpé ce message
  5. Sepulveda

    Sepulveda
    Expand Collapse

    Tomber sur un tel message, sans s'y attendre,
    Un message si sincère, si réconfortant... C'est un cadeau, ce post, et je t'en remercie.
     
    Illusions, Delah, eloylö et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. SchizOphé

    SchizOphé
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Sepulveda mais je t'en pries, ce fut avec plaisir :)
     
    Caseyklein a BigUpé ce message
  7. SchizOphé

    SchizOphé
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @Shivari merci ça me fait chaud au cœur, et merci surtout pour le Nutella spirituel :happy:.
    Des poutous.
     
  8. monnootone

    monnootone
    Expand Collapse

    Je voulais juste te dire un énorme merci, c'est magnifique ce que tu as fait là. Depuis quelques temps que je veux me poser dans ce style de mode de vie, et là tu m'as tenu la main et accompagné sans que je n'ai rien demande, juste merci. Sur ce, je m'en vais à mes exercices en te souhaitant énormément de bonheur dans ta vie, tu le mérites. :hello:
     
    eloylö et SchizOphé ont BigUpé.
  9. SchizOphé

    SchizOphé
    Expand Collapse
    Mélange instable

    @monnootone merci ça me touche énormément. Je te souhaite aussi beaucoup de bonheur :v:. peace ma belle !
     
    monnootone a BigUpé ce message
  10. SchizOphé

    SchizOphé
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Aujourd'hui j'ai envie d'envoyer du love alors je up :cupidon:
     
    eloylö a BigUpé ce message
  11. SchizOphé

    SchizOphé
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Du Love sur vous les meufs ✌️️
     
  12. Talisman

    Talisman
    Expand Collapse
    En mode découverte sur le site

    Super message et conseils très sages, mais petit bémol : que fais-tu ensuite de tes propres souffrances? ;) en effet, là tu te concentres sur celles des autres, mais cela ne fait que l'effet de la poussière qu'on planque sous le tapis, tu vois? tes souffrances à toi sont, en effet, zappées un instant, mais tant que tu n'essayes pas de t'en débarrasser, elles restent encore en toi, et puis aux moments où ça n'ira pas, elles ressortiront (expériences vécues).
    Aider les autres, c'est très bien, et je peux dire qu'à force ça devient instinctif, automatique même. Ça donne du baume au cœur quand on reçoit en échange un merci, un compliment ou un grand sourire, et ça nous fait oublier quelque temps nos problèmes [ qui deviennent souvent des problèmes intérieurs ].
    La méditation c'est sympa pour essayer de se débarrasser de nos prises de tête, encore faut-il faire la bonne méditation (avoir la bonne "image") pour réussir ;)

    Ce n'est pas facile, mais en se préoccupant des autres il ne faut pas aller se perdre et s'oublier, ce qui arrive très très facilement.... (vécu aussi) =) alors pour rajouter à ton long message, je dirais qu'il ne faut pas non plus s'oublier soi :)

    Belles pensées à tout le monde <3
     
Chargement...