Typologie des périls du ski

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alfredette, le 4 février 2013.

  1. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Typologie des périls du ski.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
  2. Anthrax

    Anthrax
    Expand Collapse
    Loutre nécrophile des Enfers

    Je citerais les gens dans les queues. Tu as droit au bâton dans les tibias/mollets, les gens qui foutent leurs skis sur les tiens, le truc bien sympa pour te bloquer et/ou les rayer, sans oublier cet éternel problème de non respect de l'espace personnel. Mais laissez moi au moins assez de place pour respirer bon sang.:scream:
     
  3. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

    Ah, mais le rouge à lèvres, c'était juste pour la photo : une heure plus tard, il coulait tellement que j'en avais sur le menton en que je ressemblais à quelque cannibale assoiffée de sang. Fail, donc.
     
  4. Glouns

    Glouns
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Ne skiant que modérément, moi ce qui m'énerve vraiment, ce sont les autres. Quand tu te manges un gadin au beau milieu de la piste, tu les maudis les autres qui passent de tous les côtés à la vitesse de la lumière, t'empêchant de te concentrer pour arriver à te relever. Et quand en plus tu sais déjà pas te relever à la base, c'est relou (heureusement Papa est là pour venir à ma rescousse).
    Ah tiens, Papa aussi en fait il est relou quand il se prend pour le moniteur de ski de Jean-Claude Duss à vouloir m'apprendre le planter de bâton alors que je m'en sors très bien sans, et à skier comme un professionnel pendant que ma mère et moi galérons à descendre une piste bleue (bon, ça c'est en début de séjour, après une semaine on se fait des rouges faciles). Bon, évidemment c'est facile de faire son malin quand on est parti en classe de neige 10 ans de suite avec ses élèves de CM2.

    Ah, et sinon en deuxième position je citerais les gros groupes de danois qui foutent le bordel à moitié bourrés à 2h du matin dans l'immeuble (vécu il y a deux ans aux Arcs), et l'appartement minuscule parce qu'évidemment même après 30 ans de travail mes parents ne peuvent nous payer qu'un appartement de 30m², et donc tous les périls qui s'ensuivent quand on vit là-dedans pendant une semaine à 5 adultes:
    - une fois qu'on est assis chacun à sa chaise, on ne bouge plus
    - on entend Papa ronfler derrière la "cloison" de la chambre parentale
    - on entend Frangin 1 ronfler derrière le rideau qui sépare le couloir de la pièce à vivre
    - on entend Frangin 2 ronfler dans le lit du dessous (lits superposés dans le couloir si vous suivez bien)

    Mais bon, ce sont des sacrifices assez faciles à faire pour vivre une semaine face aux pistes et s'éclater in da snow même quand on maîtrise pas trop trop le chasse-neige ! Vivement dans 3 semaines !
     
  5. Azeban

    Azeban
    Expand Collapse

    Le monde c'est le truc insupportable n°1 (mais bon, je peux y aller hors saison, ouf^^), surtout les gens qui vont 4 fois plus vite que la vitesse qu'ils maîtrisent et qui sont des gros dangers publics...
    Sinon, moi je hais la piste qui a l'air toute gentille et qui en fait est monstrueusement verglacée (en même temps, je suis pas une bonne skieuse).

    Et aussi, le type qui skie avec toi mais qui ne se préoccupe pas DU TOUT de ton niveau. Et qui t'emmène sur des pistes (ou hors pistes...) trop dures pour toi parce que ça serait trop compliqué de s'arrêter pour te dire "moi je descend par ici mais tu devrais descendre par là".
     
  6. A.gathe

    A.gathe
    Expand Collapse
    <a href='http://www.madmoizelle.com/mode/marques/fiche-mode_2006-03-21_hm.html'>H&M</a> Lover

    Je pars au ski dans moins d'une semaine et pour la première fois. J'étais déjà flipée à la base mais là...En tout cas le coup de "J'ai la gastro" pour les télé-sièges me semble être une très bonne idée :yawn:
     
  7. laulau_croft

    laulau_croft
    Expand Collapse
    Accrochée a son ordi

    Le pire du pire pour moi c'est le gens qui te montent sur les skis parce que les leurs sont des locations alors que toi tu as payer les tiens un bras ! :bomb:

    Et en second les bofs qui vont skier en jean avec l'écharpe d'un club de foot.
    ou encore :
    [​IMG][​IMG]
     
    #7 laulau_croft, 4 février 2013
    Dernière édition: 4 février 2013
  8. Seemstobegood

    Seemstobegood
    Expand Collapse
    https://www.youtube.com/watch?v=NGw7KtRxfgU

    Mais si, c'est un vêtement sexuel la combinaison... Et super pratique, qui plus est ! :rotate:

    Il y a des trucs cool au ski, aussi ! Le froid polaire, les gerçures, les stalactites au bout du nez, tout ça... Ah ben non. (Roooh, j'exagère, pour sûr !)

    La sensation de glisse, l'impression d'être une sportive alors que trop pas, les paysages enneigés, les bouquetins, les marmottes qui emballent le chocolat Milka, l'air frais, le vin chaud du ski-bar, le tire-fesses, les monos de ski...

    La montagne, ça vous gagne ! :d
     
  9. katnissvsw

    katnissvsw
    Expand Collapse
    Guest

    Je rajouterai le gamin mal élevé qui te fait tomber au départ du télésiège mais genre à 2 -3 mètres au dessus du sol.
     
  10. Paillette51

    Paillette51
    Expand Collapse
    Piouchachos

    N'étant allée que dans une petite station (on a pas tous le budget pour aller à Courchevelles, mesdames :innocent:), je ne me retrouve pas trop dans cette typo...

    Les transports : Déjà, nous on a tous bravés l'épreuve douloureuse du permis. Donc c'est parti en voiture...
    Mais pas évident quand on est pas habitué à rouler sur la neige à 10cm d'un ravin ! :scream:

    La bouffe : Là dessus on galère un peu aussi, parce qu'on avait misé sur la bouffe de l'auberge (peu cher), mais c'était pas top top... :d Donc on a bien fait d'emporter aussi de quoi grignoter ;)

    Les fringues : L'avantage d'être une noob en ski, c'est que j'ai jamais eu de fringues datant des années 90. On a du tout acheter chez décat', donc oui, on a bien pu se foutre de la gueule des autres :moqueur:

    La météo : effectivement c'est tout ou rien, en deux jours nous avons eu grand soleil et tempête de neige... Dieu bénisse les masques !

    Les télésièges : Là où on a été, c'était que des tire fesses :d Il n'y a pas de queue de ouf, et les gens sont polis, ne doublent pas, ne vont pas sur tes skis (ou alors c'est pas volontaire... hum...). Par contre, niveau flippe de te viander devant 20 personnes, on doit être à 8/10 de l'échelle du trouillomètre :erf: (9 quand le machin décolle d'un coup, 10 quand il s'arrête en montée)

    Et enfin les autres, que je ne jugerais pas trop, étant moi même LE boulet qui descend en chasse neige et en zig zag... J'aimerais juste ajouter une catégorie :
    - Les gosses hauts comme trois pommes qui skient tellement bien que t'as encore plus l'air d'une nase, et qu'à chaque fois que y'en a un qui te double en te frôlant, tu maudit ta mère de ne jamais t'avoir envoyé au ski quand t'était petite :crying:
     
  11. Pepitozcrokett

    Pepitozcrokett
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Tres juste, ajoutons les chaussures qui font toujours mal, oui, mêmes celless à 300€ pour lesquelles t'as raketté toute ta famille, que le nez coule, etc.
    Mais le pire mal vient de l'intérieur c'est pourquoi j'ajouterais le chéri qui ne veut JAMAIS s'arrêter, pour qui 1 minute de pause est une minute perdue sur son plan karmique, qui veut manger sur le télésiège voire les fesses par terre dans la neige pour gagner du temps. Qui te traine sur les pistes jusqu'à ce que t'aies les cuisses en feu à un tel point que t'as envie de te mettre en position foetale là, devant la cabane à frite ou des snobinards crient bien fort leurs exploits imaginaires (Bernard il a pris la bosse à au moins 20 à l'heure!). Alors que moi ma passion c'est le vin chaud, le chocolat chaud, les transats au soleil et  lezarder dans mes moon boots après 58 min de ski environ. La montagne c'est plus fort que toi.
     
Chargement...