Typologie des périls du stage

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alfredette, le 28 mars 2013.

  1. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Typologie des périls du stage.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
     
  2. Zuko

    Zuko
    Expand Collapse
    Joyeuse et enjouée

    Moi j'ai eu de la chance j'ai toujours eu des bons stages, intéressants et tout ! Donc je ne me reconnais pas dans cet article :)

    J'ai toujours trouvé assez facilement, effectivement parce qu'on m'avait déjà parlé de certaines boîtes qui prennent des stagiaires.

    Il y a eu un seul stage où je m'ennuyais un peu, c'était en été donc pas grand chose à faire (je suis dans la com'), mais sinon les deux autres étaient très enrichissants et j'y ai appris beaucoup plus qu'en cours !

    Alors aux Madz qui stressent pour les stages je dis : déteeeendez vous, généralement ça se passe très bien.
     
  3. eclatdusoleil

    eclatdusoleil
    Expand Collapse
    Basically, RUN !

    Bah moi plus j'ai avancé en études, plus c'était facile à trouver.
    1ère année BTS : l'horreur, j'ai mis beaucoup de temps à trouver, mais j'ai eu un truc sympa alors ça va
    2ème année BTS : j'étais déjà passée par là, plus facile

    L3 : mon référent de projet de com' (j'étais en L3 InfoCom à Nantes, on mène un projet de comm' tout au long de l'année) m'a proposé le stage, donc j'ai envie de dire easy (et de chez moi en plus)
    M1 : j'ai trouvé rapidement, parce que M1 = je sais déjà faire pas mal de truc, mais je me suis un peu ennuyée

    M2 : j'ai trouvé 2 semaines après la rentrée mon stage en alternance, en répondant à une offre de la base de données de la fac (suis à Rennes maintenant), j'y suis toujours et dans 2 mois, à la fin du stage, je serai officiellement embauchée :)

    Donc l'un dans l'autre, je ne me reconnais pas vraiment dans l'article MAIS je sais que ce qu'il décrit est proche de la réalité...

    Conclusion : je suis hyper chanceuse :d
     
  4. phlaurianne

    phlaurianne
    Expand Collapse
    Guest

    En effet, vous êtes HYPER chanceuses ( JALOUSIE :gonk: ).

    Pour ma part, les stages, je connais aussi, DUT et Licence Pro oblige. Payé, pas payé, pareil. 2 semaines payées contre 2 mois pas payés, LA BLAGUE.

    Enfin, pendant mon DUT, mes deux sages se sont bien passés, j'ai appris des choses et j'en suis ressortie assez contente.

    Mais pour ma part, je suis une MALCHANCEUSE POURRIE JUSQU'A L'OS. Je m'y prenais toujours 5 mois en avance mais que nenni, stage trouvé limite la veille de la date butoir. Pourquoi ? J'en sais trop rien. J'ai toujours adapté mes lettres de motivations suivant les structures, j'ai répondu à des offres, j'ai envoyé des candidatures spontanées.

    Pour mon stage de Licence Pro, c'était aussi compliqué. J'ai fait mon diplôme en Alsace, et pas possible de trouver un stage sur place. Je suis dans le graphisme, et cette région fourmille de freelances. Donc pas possible pour moi de rester dans le pays de la choucroute. Du coup je me suis dit : "si tu veux bouger, autant bouger !" Envoi de candidatures sur Paris, réponses ULTRA rapides, et entretiens dans la foulée. Mais la encore, la guigne, la malchance, cette pourriture sans nom. 3 entretiens où on me réponds : pas le niveau, besoin d'une personne tout de suite : MOI.ENVIE.MOURIR.

    J'ai quand même trouvé un stage dans une société de distribution de films, à Paris donc, qui a voulu me prendre 6 mois au lieu de 4. Moi, contente, plus c'est long, plus c'est bon comme on dit, je signe ! Cadre familiale, papa-fils-meilleur pote du fils. Le premier mois s'est bien passé, création de menu DVD, un peu de montage, d'animation, des trucs que je connais sans connaitre mais je m'amuse. Mais c'est pas ce qui était prévu dans ma convention. Certes c'est pas un stage photocopieuse, mais pour mon mémoire et ma soutenance, faut quand même qu'il y ait un fil conducteur et une certaine logique.

    Les 2 derniers mois, c'était de la suivie, et j'exagère pas. En plus de m'avoir dit qu'ils allaient me payer la moitié des frais de transports (les employeurs parisiens sont pas obligés de faire ça d'ailleurs ?), ils me payaient vraiment en retard (vivre à Paris avec un salaire de stagiaire, c'est déjà assez CHAUD CACAHUÈTE), et puis l'ambiance; l'ambiance que dis-je !

    Je ne bossais pas avec le boss, lui, il était dans un autre bureau, mais son fils, c'était une PLAIE. Mais genre la plaie qui guérit jamais, qui suinte et qui pue. Il devait avoir 2 ans de plus que moi, avait tout vu tout fait, était toujours débordé (il se parlait à lui même d'ailleurs), et il était surtout PAS DU TOUT AIMABLE. Il me parlait comme à un chien, toujours sur la défensive, parce qu'il y a des trucs que je savais pas faire (NORMAL hein, je faisais des trucs qui étaient pas dans ma convention).

    Donc, pour faire court (dit-elle après avoir écrit un roman), deux semaines avant la fin de ce stage, le boss me convoque dans son bureau, et il me lâche tout. "Qu'est-ce qui se passe Floriane ?", "On a rien pu gardé de tes travaux tout était bon à refaire ou à jeter", "C'est un métier passion tu sais", "En fait il te faudrait une vraie formation", "On a pas le temps pour te former Floriane". SUPER LES MECS FALLAIT PAS ME LE DIRE AVANT. Deux semaines avant la fin de ce stage, on me lâche tout ça. J'étais tellement abasourdie que je n'ai RIEN dit. Limite, je regardais ailleurs. Ça m'a anéanti, mais réellement. Déjà que ça se passait pas bien avant, que je me tapais une heure de transport pour qu'on m'aboie dessus et qu'on me fasse des reproches à longueur de journées, j'ai vraiment pas compris pourquoi ce mec m'a dit tout ça juste avant la fin de mon stage. Le mec voulait me virer, vraiment.

    J'ai dû lui dire, même si c'était pas très stratégique, qu'il remettait en cause l'obtention de mon diplôme. Et là, moment de grâce ultime : "Mais Floriane, on est pas à la Warner ici !" OK les mecs, je saute par la fenêtre je reviens d'accord ? A partir de ce moment précis, je me suis dit : "plus de dialogues possible, prie un peu pour ta licence et on verra". Du coup, gué guerre entre mon IUT et mon boss, il me disait le contraire de ce qu'il disait à mon responsable d'option, j'en suis venue à me dire " t'es encore jeune, c'est pas grave pour ta Licence si tu l'as pas".

    Tout ça pour dire, qu'un stage, même court, ça peut laisser des traces. Moi ça m'a cassé, vraiment. J'avais déjà pas beaucoup de confiance en moi. Dans le milieu de la création et du graphisme, on se compare, on se toise, on regarde pas vraiment l'idée mais plus la technique. Mieux tu maîtrises les logiciels et mieux c'est, alors que certains ont des pures idées mais sont un peu faiblards niveau logiciel.

    Voilà, un stage, même si c'est court, vaut mieux y prêter attention.
     
  5. Pitiponks2

    Pitiponks2
    Expand Collapse

    Perso, je n'ai pas énormément d'expérience avec les stages.

    En licence j'ai fait une année d'alternance dans un hôtel, et là, oui, pour le coup c'était de l'esclavage associé à du lavage de cerveau + manipulation psychologique bien vicieuse. Tellement horrible que je vais pas en dire plus, je crois.

    Sinon l'année dernière pour mon M1, j'avoue que j'ai galéré pour trouver un stage. J'ai dû envoyer plus d'une centaine de candidatures partout dans le monde, notamment Amérique centrale et Australie. Et j'avais d'autant plus la pression que les dossier de demande de bourses de mobilité avaient une date butoir. Il fallait que jaie une convention signée le plus rapidement possible pour vite vite faire mon dossier de demande de bourse. Finalement, gros soulagement, j'ai fini par être "acceptée" dans une ONG en Australie...et par obtenir la fameuse bourse (d'autant plus vitale que Australie + pas de rémunération = ruine!)
    Je passe sur l'excitation-angoisse du départ (mais cool quand même car mon copain venait avec moi!), je me suis retrouvée dans un bureau en open space super class dans le coeur de Brisbane (côte Est). Bon, au final, je me suis un peu ennuyée pendant ce stage mais le cadre et les gens autour étaient tellement sympas que ça compensait. Le soleil, les parcs naturels, parler Anglais tous les jours, flâner dans le CBD pendant ma pause repas... C'était cool quand même.

    Cette année (M2), rien à voir: j'ai fait UNE candidature et j'ai eu LE stage que je voulais. J'en suis restée bête de ce coup de chance. Ensuite, plus question d'aller au bout du monde: je prends le bus le matin en bas de chez moi et 20 minutes après je suis dans mon bureau. Bon par contre, comme c'est l'administration, les choses trainent pour se mettre en route (ça fait seulement un mois que je suis arrivée) mais bon... Ca va finir par s'arranger je pense.

    Puis viendront les galères de rédaction de mémoire + soutenance orale en Septembre puis THE big galère: la recherche d'un travail, un vrai... Fiouf, ça m'épuise déjà rien que d'y penser.
     
  6. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Hum concernant les stages à l'étranger, ya quelques petites corrections à faire :

    Le Conseil de l'Europe c'est à Strasbourg (en France donc) et les stages de l'OMC c'est à Genève il me semble (en Suisse donc)... Ce qui fait que pour beaucoup de MadZ de France ou de Suisse c'est tout simplement pas des stages à l'étranger!
    En plus, pour les décrocher, en plus d'être non rémunérés, ils sont quand même sacrément sélectifs et loin d'être un bon plan pour partir à l'étranger... C'est sûrement plus facile de partir en échange que de se retrouver à bosser à l'OMC!
    Et comme le Service Volontaire Européen, il faut souvent s'y prendre des mois à l'avance car les procédures dépendent de services administratifs très standardisés.

    Ensuite, les Alliances françaises recrutent surtout des stagiaires FLE (français langues étrangère) et généralement à un niveau M1 ou M2, rarement d'autres profils car elles fonctionnent avec des contrats locaux en majorité. Ce sont souvent des associations de droit local soutenu par le service culturel de l'Ambassade de France mais pas des instances dépendant de la France directement.

    Enfin il faut savoir que les stages à l'étranger sont très souvent non rémunérés car le status de stagiaire n'est pas forcément le même que chez nous...
    Mais si on est prêt à partir à nos frais, ce n'est pas forcément compliqué d'en trouver un, surtout à partir d'un M1 car dans beaucoup de pays, les étudiants s'arrêtent à un niveau Licence pour éventuellement retourner à la fac des années après et le niveau M1 est donc vu comme plus prestigieux ;)
     
  7. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

    Salut MorganeGirly ! 

    Petites précisions, donc : 

    Pour ce qui est des alliances françaises, elles recrutent toutes sortes de profils : n'étant qu'en 2ème année d'un modeste IEP, j'ai eu beaucoup de retours positifs - d'ailleurs, les retours négatifs étaient toujours extrêmement polis et encourageants (les places manquent parfois dans ce genre de structure).  

    Pour les stages non-rémunérés, tout dépend : si beaucoup de structures usent et abusent des gentils petits stagiaires taillables et corvéables à merci, beaucoup proposent une rémunération, une rémunération minimale certes, mais une rémunération correcte (par exemple, le stage pour lequel j'ai eu la chance d'être prise en Australie rémunère ses stagiaires à la hauteur de 100 dollars par semaine, et beaucoup de copines engagées en tant que stagiaires dans des institutions à Bruxelles gagnaient un peu plus que le SMIC - rien n'est perdu pour la cause des stagiaires à l'étranger, donc ;))

    Ah, et sinon, j'ajouterai qu'il ne faut pas hésiter à envoyer des candidatures spontanées absolument PARTOUT - après tout, un mail ne coûte rien, sinon un peu de temps.

    PS : j'avais trouvé il y a quelques mois un document super exhaustif sur les contacts de stage et les rémunérations en organisations internationales - j'essaie de vous retrouver ça dans les méandres de mon ordi :)
     
  8. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    100 dollars par semaine c'est pas vraiment une rémunération à mes yeux, c'est une "compensation" surtout destinée à t'aider à prendre le bus pour aller au boulot et à payer tes sandwiches le midi ;)
    Perso, pour avoir reçu 100 dollars par semaine au cours d'un stage moi aussi, je devais vraiment compter mes centimes ;)

    Concernant les stages à Bruxelles, oui ils sont bien payés, plus de 1000 euros nets mais vu la concurrence acharnée et le processus de sélection pointilleux c'est loin d'être une option pour tout le monde ;)
    Et en dehors de l'UE, je ne connais pas beaucoup d'organisations internationales qui rémunère ses stagiaires! Le Conseil de l'Europe, toutes les branches de l'ONU etc. c'est aux frais du stagiaire, même pas de tickets resto à la clé!

    Mais je suis d'accord pour la candidature spontanée car en-dehors des institutions internationales qui ont une procédure d'embauche assez rigide, beaucoup de structures sont prêtes à accueillir des stagiaires étrangers, surtout gratuitement. C'est le cas de certaines branches d'ONG prestigieuses ou d'universités par exemple!
     
  9. DrowningLorelei

    DrowningLorelei
    Expand Collapse
    The pain I feel now is the happiness I had before. That's the deal.

    @alfredette, dans quelles ambassades as-tu déposé ta candidature ?
     
  10. ell_a

    ell_a
    Expand Collapse

    Exactement tout pareil ! Merde à nous;)
     
  11. Polly Maggoo

    Polly Maggoo
    Expand Collapse
    .

    Je vous mets tout en spoiler notamment pour vous épargner mon racontage de vie :lol:
    pas citer merci ;)

    Mon 1er stage :


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !



    Mon 2e stage :

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !



    Mon 3eme stage :


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !



    Mon 4e et dernier stage :


    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
  12. Canapé

    Canapé
    Expand Collapse
    Agent des Fraudes et de Vérification de la Loi TSS

    Je suis impressionnée par vos maitres de stage qui vous disent ce qui ne va pas à la fin :wut:

    Je commence mon stage mardi ! Si vous avez des conseils en plus de vos expériences, ça pourrait en aider pas mal d'entre nous ! :d
     
Chargement...