Typologie des périls du voyage en bus

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Alfredette, le 10 septembre 2013.

  1. Alfredette

    Alfredette
    Expand Collapse
    Member of ze Rédac'

  2. Rubikub

    Rubikub
    Expand Collapse
    Manipulez moi

    Haha les bus en voyages. Joie. :stare:

    Souvenir des ses treize heures de bus pour 300km, avec un bus, qui dès que le chauffeur mettait le cligno, faisait résonner la Lambada version clavier midi. Treize heures super longues.

    Où la fois ou à 20 dans un bus 9 places, je me suis retrouvée dans un bled INCONNU sur toutes les cartes,à la frontière chinoise, après 10h de périples, genre pas de route. Non non, il était entrain de la construire! Donc tu t arrêtes une heure, au bord d'un ravin. Et t'as faim et soif, parce que t'as rien pris et que ça devait durer 3h. Et après tu repars et tu crève un pneu,dans la nuit. Personne a de lumières, tous avec le faible éclairage du portable, toujours au bord du ravin.

    Et quand même temps le bus faisait aussi postier et livreur de riz. Fonkey.

    J'en ai tellement des comme ça :halp:.

    ( Ca me manque quand même.)
     
  3. MyAlgebra

    MyAlgebra
    Expand Collapse
    Arequipeña

    J'ai du m'y reprendre à 3 fois pour comprendre le tire, je lisais "pénis" au lieu de "périls" :shifty:

    J'aime bien les voyages en bus, mais c'est vrai que passé un certain nombres d'heures ça devient intenable. Au Pérou, j'ai fait 21h avec juste 2 stops pour changer de chauffeur et donc même pas le droit de sortir pour se dégourdir les jambes, la fin du voyage m'a paru trèèèès longue. Par chance je n'avais personne à côté de moi donc je pouvais m'étaler, et il y avait une connexion wi-fi qui m'a grandement aidée à passer le temps ! Le pire je crois que c'était les chiottes : ils ne fermaient pas, et comme on était sur des routes de montagne c'était la galère pour tenir sur la cuvette (tout en tenant la porte fermée avec ma main), j'étais sans cesse ballottée contre les murs de la cabine :yawn:
     
  4. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt


    Ah tiens, ça me rappelle quelque chose ça ! Les routes de montagne bien caillouteuse, fenêtre cassée et en pleine nuit donc obligée de tenir mon portable d'une main pour avoir un peu de lumière en évitant qu'il valse par la fenêtre/dans la cuvette et en tenant la porte d'une autre en faisant des frétillements pour que mon pantalon descende... c'est au cours de ce voyage de 24h (yikes) que notre bus est tombé en panne juste après une pause de 3h entre 1h et 3h du mat dans un lieu desert par température extérieure proche de zéro. J'ai pu donc tester les toilettes (oui encore une fois) d'une paysanne péruvienne qui étaient sans doute les plus rustiques que j'ai pu tester de ma jeune vie. Par contre, pas de wifi et de couverture, le tronçon Ayacucho-Cuzco étant plutôt mal desservi par les grandes compagnies de bus.

    Ca me rappelle également le mini-bus pour rejoindre hydroélectrico, l'endroit où on commence à marcher pour rejoindre le village au pied du Machu Picchu. Les routes ne laissent passer qu'un véhicule à la fois vu leur étroitesse, sans garde-fou et avec un ravin de 200 mètres de profondeur sur le côté. Inutile de dire qu'on ne faisait pas les malins quand le chauffeur du bus à fond la caisse conduisait de nuit sous la pluie et qu'un camion arrivait en sens-inverse.... sans compter le moment où la route étant fermée par des travaux, le conducteur a arrêté le bus au milieu d'un ancien éboulement et est sorti pour voir ce qui se passait... visiblement l'éboulement n'était pas si vieux que ça puisque des pierres ont commencé à tomber... (je rappelle le ravin de 200mètres juste en dessous) et le bus ne s'ouvrait pas tout seul.... heureusement il est revenu en vitesse et nous a sorti de là.

    Oula, sacré roman ! Désolée :cretin:
     
  5. MyAlgebra

    MyAlgebra
    Expand Collapse
    Arequipeña

    Ce gif, mais ce gif:yawn:
    C'est pas grave, on restera entre fans de 1D et puis c'est tout:cucul:

    @Albany Je vois tout à fait l'endroit dont tu parles pour Machu Picchu ! Et j'ai aussi expérimenté les chauffeurs qui conduisent comme des tarés au bord d'une falaise et qui doublent sans aucune visibilité.
     
  6. Albany

    Albany
    Expand Collapse
    Mrs Gordon-Levitt

    Avec ce petit détail qui fout encore plus les jetons : les petites croix et mausolées le long de la route...
     
  7. Cherubin

    Cherubin
    Expand Collapse

    Une fois, j'ai passé 25 heures dans un bus qui faisait France-Serbie et j'ai adoré en fait;

    J'ai adoré me retrouver assise à côté d'une fille très gentille, avec qui on a bien rigolé pendant tout le trajet :fleur:
    J'ai adoré regarder les vieux films serbes qu'ils passaient dans le bus, même si je ne comprenais rieeen mais rieeeeeen et qu'ils étaient plus glauques les uns que les autres :yawn:
    J'ai adoré que ma voisine me prête un coussin et une couverture ! Tout prévu la meuf !
    J'ai adoré le sas fumeur dans le bus, où on descendait regarder le paysage défiler en s'en grillant une, en discutant avec les p'tits vieux serbes qui venaient fumer leurs gros cigares !
    J'ai adoré les bières à un euro, qui nous aidaient à s'endormir malgré le boucan ! (les musiques serbes passées par le chauffeur à 2 heures du mat par exemple....)
    J'ai adoré me réveiller le matin, la tête collée à la fenêtre, et voir comme un CADEAU le levée du soleil sur les montagnes de la Slovénie (un des plus beaux souvenirs de ma vie.)
    Et j'ai adoré sortir du bus pour une pause près de Ljubjiana, et de découvrir que OH MON DIEU il fait ULTRA CHAUD par ici :)
     
  8. Bouledenerfs

    Bouledenerfs
    Expand Collapse

    Ah Ah Ah les voyages en bus en Inde! un voyage de deux heures qui se transforment en six et des mecs qui nous prennent en photos oendant tous les trajets de facon pas forcement discrete surtout quand ils utilisent le flash... Le mieux etant quand meme l'arrivee, ils doivent tous avoir un pote chauffeur de taxi/rickshaw qu'ils ont prevenus qu'il y avait des touristes dans le bus car tu sors au milieu d'une nuee de personnes qui te sautent dessus. Limite j'avais l'impression d'etre une star assaillie par les paparazzis.

    Sinon j'ai fait 48 heures de bus/ bateau pour passer de Flores a Java (en Indonesie), a la fin je ne pouvais meme plus entendre le mot bus.

    Mais le pire souvenir restera 8 ou 10 heures de bus au Laos pour aller dans les regions montagneuses a la fin de la saison des pluies... 1) j'ai cru qu'on allait mourir a chaque virage parce que le bus glissait dans la boue 2) on s'est retrouve coince au milieu de nulle part pendant deux heures a entendre qu'une machine vienne aplanir la route. Le tot sans nourriture car on pensait qu'il y aurait un arret.

    J'ai egalement fait 12 heures de bus en Chine, ce qui m'a permis de voir des campagnes profondes avec des yacks et des habitants dont les habits ressemblaient a des costumes thibetains. C'etait chouette j'ai passe 12 heures a regarder le paysage (et a dormir aussi).

    L'avantage de tous les voyages en bus c'est que les touristes sont plutot rares donc tout le monde essayent de communiquer avec vous, de vous offrir a manger etc. (ne jamais accepter dans certains pays).

    Pour finir mention special au bus de nuits au Japon, plus confortable que mes lits en auberge de jeunesse!
     
  9. Lizik

    Lizik
    Expand Collapse
    Détendue du slip!

    Le trajet New Delhi - Dharamsala, ou comment passé une bonne partie du trajet en bus au bord du précipice. Vous pouvez alors observer les singes en bord de route (vous voulez dire chemin plutôt non?) qui se moquent bien de vous (en se grattant la nouille tranquilou bien sur)  mais surtout vous aurez une vue imprenable sur les nombreuses carcasses de bus en bas du ravin. Ne soyez donc pas étonné que vos voisins de sièges prient plus que régulièrement pour ne pas que le bus cabane dans le vide...! :sweatdrop:
     
  10. samya

    samya
    Expand Collapse
    En hibernation

    ça pour en squatter j'en ai squatté du trajet en bus mais tjrs avec une sympathique particularité..

    - londres / paris avec un voisin de siège narcoleptique, en gros au début j'ai rien vu venir, on discutais tranquilles j'le trouvais BG mais j'avais l'impression qu'il était fatigué il somnolais souvent et j'ai fini par cramer qu'il dormait entre chaque phrase et qu'il parlait pendant son sommeil etc etc avant qu'il m'avoue son pb

    - le fameux daramsalha / delhi.....de nuit dans les memes conditions qu'évoquées par les autres madz

    - paris / maroc....eh ouai meuf!! paie tes 2 jours de voyage! bon là c'est la mission tonton du bled c'était sympa jusqu'au retour rabat / paris avec de grosses galères un stop a la frontiere marocaine plus long que prévu du coup on a loupé le bateau, obligés d'attendre le prochain bateau le lendemain matin ; une autre halte par la douane volante en espagne, les chiens qui montent a bord du bus et forcément un mec avait un bout de joint avec lui manque de bol les chiens l'on cramé mais il a pu balancer le morceau en descendant du bus donc pas de preuve pour la police mais gros controle pour le reste des personnes ds le bus ; et pour finir une halte a étampes par la gendarmerie pour controle des permis des conducteurs qui pour rattraper les diverses haltes on conduit plus que leur limite légale du coup ils nous on arretés jusqu'a ce que l'agence envoie un autre conducteur prendre le relai pour les quelques km qui nous séparaient de paris, pb les conducteurs étaient en trajet avec d'autres bus le seul en congé étais dans le 59 j'vous laisse imaginer le temps d'attente!!

    en conclusion c'est sympa le bus mais pas pour une poissarde comme moi (et encore j'ai jamais été au perou j'imagine le pire loool)
     
Chargement...