Uma Thurman a mis 47 ans à différencier amour et cruauté, mais vous pouvez y arriver plus tôt

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 12 février 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    #1 Mymy, 12 février 2018
    Dernière édition: 16 février 2018
    plic tic, Ada or ardor, Cequizz et 5 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Coffeencig

    Coffeencig
    Expand Collapse
    .

    Je n'ai pas lu le témoignage entier de Uma Thurman (j'y vais de ce pas). Mais en tout cas merci @Mymy pour cet article, je n'avais pas envisagé ce point de vue et du coup je le redis "MERCI MILLE" :fleur: Je ne saurai pas dire pourquoi ni comment, mais ça libère d'un poids de le lire. (j'ai peur des commentaires fb sous cet article ... :facepalm::facepalm: )
     
    Burial, Naotoo, Mullipa et 4 autres ont BigUpé ce message.
  3. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Dans le même registre: on ne sait pas non plus différencier humour et cruauté. Combien de fois on m'a répété que c'est pour «rire avec moi» qu'on m'humiliait, me harcelait, me trainait dans la boue, me poussait à bout ? On devrait vraiment arrêter de valoriser la violence comme une fatalité ou un bienfait.
     
    #3 skippy01, 12 février 2018
    Dernière édition: 12 février 2018
    Chblues, Burial, Mélusine94 et 30 autres ont BigUpé ce message.
  4. Chlope

    Chlope
    Expand Collapse

    On vit dans une société où se montrer gentil et bienveillant est vu comme un signe de faiblesse, où on perpetue le cliché que "les femmes aiment les salopards", qu'un homme doit "contrôler SA femme" et que les gentils sont des "lopettes"... c'est navrant mais c'est tellement gravé dans la tête de beaucoup de gens, masculins comme féminins... j'ai peur que ça s'arrange pas pour tout de suite
    Dans ma vie j'ai eu la chance d'avoir de gentils garçons, mais un connard, un vrai, qui n'en est surement pas conscient, et ça a suffit à me briser, alors oui!! Je glorifierai toujours la bonté et la gentillesse, parce-que c'est la seule chose dont ce monde a besoin, et ce n'est certainement pas un manque de courage, de confiance ou de force, bien au contraire
    L'amour vache, c'est peut-être un fond d'amour mais c'est surtout de la vacherie, sinon ça s'appellerait juste l'amour
     
    zazouyeah, Burial, Mélusine94 et 22 autres ont BigUpé ce message.
  5. jorda

    jorda
    Expand Collapse

    Ou alors on confond avec la possession, et là ce n'est plus de l'amour.
    Je ressortirai un petit poème que j'ai déjà lu sur le forum et qui m'avait touchée car la réalité que touche le texte est terrible.

    "Si je lui avais coupé les ailes
    Elle aurait été à moi
    Elle ne serait pas partie.

    Mais ainsi
    Elle n’aurait plus été un oiseau.

    Oui mais moi,
    C’est l’oiseau que j’aimais."​

    Aimer n'est pas posséder.
     
    Burial, Nienke, LovelyLexy et 11 autres ont BigUpé ce message.
  6. Ailaeen

    Ailaeen
    Expand Collapse

    En lisant cet article, j'ai repensé à une patiente que j'ai suivi dans un de mes stages. Petite, elle avait été maltraitée par ses parents et plus ou moins toute sa famille et quand elle a du se trouver un mari, elle a choisi un homme violent. Pourquoi ? Parce qu'on lui avait appris à aimer avec des coups (ce sont ses propres mots). Il lui a fallu plus de 10 ans de mariage pour prendre conscience que ce n'était pas normal et demander le divorce.
     
    Chblues, Mélusine94, LovelyLexy et 11 autres ont BigUpé ce message.
  7. Biscotte Mulotte

    Biscotte Mulotte
    Expand Collapse
    I don't want to adult today. I don't even want to human today. ... Today, I want to CAT.

    Ca me fait penser à une humoriste qui avait partagé un article où était mentionné une peine de travaux publics pour un lyceen qui aurait fait "une olive" (j'ai decouvert ce que c'était grâce à l'article) à un de ses camarades. Et elle en riait en mode "mais combien on aurait pris nous à l'époque, ralala, c'est n'importe quoi". Bah non. C'est pas n'importe quoi et il serait peut être temps de prendre conscience que si tu faisais ce genre de "blagues" à l'école t'étais juste une connasse tu humiliais juste tes camarades et que NON c'était pas drôle pour eux.

    BREF. Ouais. Ce serait bien que les choses changent mais je pense que y a encore vachement de boulot à faire... :facepalm:
     
    Chblues, zazouyeah, Burial et 9 autres ont BigUpé ce message.
  8. skippy01

    skippy01
    Expand Collapse
    C'est quand même paradoxal que l'organe qui symbolise la virilité soit aussi le plus fragile.

    Tu peux donner le lien de l'article ? Je ne sais pas ce qu'est une olive dans ce contexte et j'aimerais savoir qui est l'humoriste, que je la boycotte et que je la retrouve pour lui mettre une baffe.
     
    LovelyLexy, Shadowsofthenight et Althéa Vestrit ont BigUpé ce message.
  9. Pawline

    Pawline
    Expand Collapse
    Nouvelle région pour une nouvelle vie :)

    Ah voilà, depuis le temps que je répète que le diston "qui aime bien châtie bien" est juste très con n'a pas de sens!
    En plus cet article m'a permis de lever le voile sur un épisode douloureux de ma préadolescence: mon grand amour de sixième qui, le lendemain du jour où il m'a écrit une très belle lettre d'amour, m'a rabrouée de façon bien humiliante quand j'ai tenté un rapprochement :cretin: j'en rigole maintenant, mais c'est symptômatique de quelque chose de moche quand même
     
    Burial, Mélusine94, LovelyLexy et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Biscotte Mulotte

    Biscotte Mulotte
    Expand Collapse
    I don't want to adult today. I don't even want to human today. ... Today, I want to CAT.

  11. GingerBraid

    GingerBraid
    Expand Collapse

    Personnellement j ai toujours eu une vibe malsaine chez Tarantino...c est peut-être pour ça que je n aime pas trop ses films
    En tout cas bravo a Uma, l amour qui fait mal malheureusement c est qqch dont on a du mal a prendre conscience!
     
    zazouyeah, Mullipa, Shadowsofthenight et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  12. Naotoo

    Naotoo
    Expand Collapse

    Pareil que @Coffeencig je n'avais pas non plus pensé à ce point de vue, je trouve que cet article est très intéressant !
    C'est vrai que lorsqu'on es ado, on s'abreuve de bouquins, série TV...ect "romantiques" qui nous font ...fantasmer sur des relations compliquées et parfois malsaines, si bien que on ne sait pas toujours prendre le recul nécessaire pour différencier de ce qui peut relever du fantasme et ce qui es bon pour nous dans la vrai vie (cad que notre partenaire DOIT nous respecter !). J'avoue qu'à une période ces influences ont fini par me faire croire que passion amoureuse rimait forcément avec complication et souffrance ! Cela dit, cela a toujours existé, les auteurs romantiques, les drames dans les théâtres antiques...
    Et sinon, pour la petite histoire cocasse concernant le "qui aime bien châtie bien" de cour d'école, mon premier amoureux en a pâtit car lorsqu'il a réalisé qu'il était amoureux de moi au lycée, il a paradoxalement commencé à devenir extrêmement pénible voire agressif dans ses propos avec moi. Ce qui m'a donc braquée et fait tomber des nues lorsqu'il m'a fait sa déclaration un jour dans un couloir dudit lycée. Sa déclaration es donc tombée à plat...mais comme vous l'avez deviné, c'est un happy ending puisque nous sommes finalement "sortit ensemble" quelques années plus tard.
     
    Burial, Coffeencig et Pawline ont BigUpé ce message.