Un an sans pilule, les changements physiques, et la peur du DIU racontés par Sophie Riche

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Mymy, le 28 mars 2018.

  1. Mymy

    Mymy
    Expand Collapse
    Rédac chef adjointe, lien rédac/forum, adoratrice du sel, et accessoirement beau foufouillon.
    Membre de l'équipe

    ----- Publicité -----
  2. ptiteboo

    ptiteboo
    Expand Collapse

    Bonjour Sophie,

    Si je peux te rassurer face à la douleur du stérilet , je n'ai eu mal que deux heures après la pose.Et lors des deux poses de stérilet ( ou je vieillis déjà 8 ans de stérilet).J'ai eu une bartholinite il y a peu ( abcès à la glande de Bartholin et j'ai beaucoup plus souffert de ça que de la pause du stérilet)
    Après il faut que tu te sente prête, pour cette pause.

    Courage dans ta démarche , tu vas y arriver!
     
    BulleColoree a BigUpé ce message
  3. Poissongrelotte

    Poissongrelotte
    Expand Collapse

    Je n'ai jamais rien senti de douloureux lors de la pose du sterilet (3 posés par deux praticiens différents ). Ça m'a rappelé ma première expérience sexuelle . Un genre de pincement. Ensuite les jours qui ont suivis comme des douleurs de règles.
    :)
     
    BulleColoree a BigUpé ce message
  4. Pikach

    Pikach
    Expand Collapse
    Les dinosaures mangent l’homme. Et la femme hérite de la Terre.

    Hello, j'ai 29ans et après 14 longues années de pillule contraceptive, j'ai posé pour la 1ere fois le stérilet il y a 3mois !
    La pose a été comme un pincement, j'ai eu très mal au ventre (règles douleureuses) pendant 3 jours. Mon plus gros problème c'est que mes regles ne s'arrêtent plus, un des inconvénients qui peut arriver... ! J'ai donc plusieurs rdv chez le gynéco pour ce soucis. Mais le meilleur avantage : plus de médoc ! Adieu les oublis et le stress que ça engendre ! Bonjour la libido ..oui également !
     
    BulleColoree a BigUpé ce message
  5. Dictaphone

    Dictaphone
    Expand Collapse

    Idem que vous autres, pose un peu douloureuse type petite contraction mais douleur très supportable et de courte durée par la suite : 5 ans nickel :)
    Pour info ma sage femme m'a dit que parfois en fin de vie d'un DIU cuivre les règles pouvaient devenir plus douloureuses et abondantes : si c'est le cas il suffit de changer un peu plus tôt, vers les 4 ans (ce serait peut être dû à l'oxydation du DIU, pas dangereux mais pénible pour certaines) ; je n'avais jamais lu ça dans aucun bouquin de gynéco.

    Et HS mais @Sophie Riche je trouve que tes vidéos sont de plus en plus chouettes, c'est très subjectif mais à mon goût tu as bien affiné l'équilibre blagounettes/infos et ça me convient bien mieux depuis qq temps :)
     
    BulleColoree a BigUpé ce message
  6. dodoindo

    dodoindo
    Expand Collapse

    Merci pour cette vidéo !
    Tu témoignes pour nous aider, à nous de témoigner : j'ai aussi arrêté la pilule pour les mêmes raisons, je suis allée à reculons me faire poser le stérilet pour les mêmes raisons que toi (1ere pose il y a 7-8 ans = mauvaise expérience, je l'ai fait enlever, le médecin était pas très doué). Mais étant en couple, je n'avais pas trop le choix : et ça s'est super bien passé. Un doliprane avant d'y aller (j'ai oublié de prendre un ibu), le 2è jour des règles (youpi de se faire examiner pendant qu'on a ses règles...^^). Mais franchement ça a été : moi elle a une tv où elle met en boucle "le peuple migrateur". Au moment, un peu douloureux elle me fait : "regardez les ptits canards, ils sont mignons non ?!" et hop c'était fini ! ^^ (Région parisienne si ça intéresse qqune)

    3minutes de ptites douleurs pour 5 longues années de tranquillité !
     
    BulleColoree a BigUpé ce message
  7. Mari0

    Mari0
    Expand Collapse

    J'ai qu'une chose à dire pour ma part: le DIU c'est la vie!!!
    Bon j'ai douillé quand on m'a posé le premier parce que la gynéco n'était vraiment pas une douce mais je revis depuis que je l'ai.
    J'ai fait poser le nouveau et franchement, je ne regrette pas du tout l'arrêt de la pilule. Selon moi, les femmes ne sont malheureusement pas assez bien informées sur les différents moyens de contraceptifs.
    Merci d'ailleurs à MadmoiZelle de rectifier régulièrement le tir!
     
    BulleColoree, Pawline et dodoindo ont BigUpé ce message.
  8. Anju

    Anju
    Expand Collapse

    Il y a deux ans, début mars, j'ai arrêté la pilule.
    Pendant deux mois, j'ai eu deux cycles "normaux", puis je n'ai pas eu mes règles pendant les deux mois suivant, et après je les ai eues continuellement pendant près deux mois complets. Oui, oui, j'ai saigné pendant deux mois non stop #glamour.
    Début septembre, j'ai pris rendez-vous chez le médecin, et à ce moment-là, mes règles se sont arrêtées. J'ai quand même fait une échographie, y'avait des kistes sur mes ovaires, rien de bien alarmant sur le moment. Puis la vie a fait que j'ai eu d'autres choses à m'occuper.
    Néanmoins, mes cycles étaient toujours très irréguliers, je pouvais saigner pendant plusieurs semaines, puis ne plus rien avoir pendant plusieurs mois. A côté de ça, mon corps m'a dit "fuck", ma pilosité a commencé à se faire plus "noire" que ce soit sur les zones ordinaires, ou sur le visage au niveau de la moustache, et même sur mon ventre et mes cuisses, où ça se voyait vraiment très peu avant. J'ai même commencé à avoir des points noirs sur la poitrine (très glamour je peux vous l'assurer). Bref, mon corps est totalement parti en sucette.
    Après un rendez-vous chez l'endocrinologue, celle-ci a confirme que j'étais atteinte du syndrome des ovaires polykistiques. En gros j'ai les hormones qui font que de la merde et c'est tant pis pour moi, et ça agit également sur ma prise de poids (j'ai pris presque 20 kilos en moins de deux ans, où je pensais que c'était de ma faute alors que je n'avais pas l'impression de "mal" manger). Quand je lui ai demandé ce que je pouvais faire, s'il y avait un traitement ou quoi, sa réponse a été "non faut vivre avec. Ou prendre la pilule". Ah. Bon. Génial quoi...

    Enfin bref, tout ça pour dire que si je n'avais pas arrêté la pilule il y a deux ans, je n'aurai probablement pas remarqué que j'avais ce syndrome. Alors effectivement, la pilule permet de réguler les règles, de gérer les hormones, mais au final, c'est pas comme ça que notre corps doit fonctionner. Pour ma part, que je la prenne ou non, mon corps fait n'importe quoi et je pense que je finirai par reprendre un traitement hormonal sur le long terme. Néanmoins je pense qu'il est mieux de ne pas la prendre et de laisser son corps travailler naturellement.
     
    Pawline a BigUpé ce message
  9. Galène

    Galène
    Expand Collapse

    Bonjour !
    Je viens d'arriver sur le forum, et ceci est mon premier poste, car il fallait absolument que je raconte ma découverte par rapport à la pose du stérilet.

    Déjà, merci pour cette article qui m'a fait découvrir ces vidéos (oui je vais plus sur Mademoizelle que sur youtube). Et ceci est aussi pour Sophie Riche et toutes les personnes qui se pose ces questions.

    POSE DE STÉRILET
    Je l'ai fait 2 fois, le premier est sorti tout seul et puis j'ai attendu 5 ans avec d'autres moyens de contraception avant d'en poser un nouveau (le mois dernier).
    La première fois j'ai eu tellement mal que j'ai fait un malaise vagal (grosse chute de tension) et j'étais KO 3 jours, je n'ai même pas pu rentrer seule chez moi et j'ai dû annuler mon weekend.
    Mais attention !! beaucoup s'y prennent comme un pied!!
    La 2e fois s'est plutôt bien passé (et ce n'est parce que je l'avais déjà fait... non non non...), la gynéco a fait quelque chose que bien peu de médecin doivent faire (vu les différents témoignages) :
    au lieu d'y aller d'un coup sans s'arrêter, à chaque fois que je commençais à avoir mal (ce qui arrivait à chaque fois qu'elle bougeait), elle arrêtait et attendait (oui oui la main entre mes jambes). A chaque fois la douleur s'atténuait et j'arrivais à la gérer, j'arrivais même à comprendre mieux ce qui se passait dans mon corps. Car en effet, c'est un petit muscle bien puissant qui empêche toute intrusion et qui créer de surpuissante contractions. La première fois, j'ai juste eu mal...rien d'autre.
    La pose à bien durée bien 15-20 min, mais j'ai eu BEAUCOUP moins mal que la première fois.
    DEMANDER AU PRATICIEN D'ATTENDRE DES QUE VOUS COMMENCEZ A AVOIR MAL !! et insistez ! il faut être patient mais ça marche vraiment!! On ne mérite pas de souffrir pour faire perdre moins de temps au médecin.
    J'ai eu mal encore durant 3 jours après, mais un peu comme des bonnes règles douloureuses. Après mon utérus est encore un peu contracté, mais ca va :) En faisant du sport, ça m'a beaucoup aidé à détendre la zone crispée.

    Malheureusement, on ne peut pas savoir si ça va faire mal. Ma gynéco m'a dit qu'elle en avait posé un le matin même et que la personne n'avait pas dû tout eu mal... qui sait?
    Sur Paris, IPSO, très très bon centre médical gynéco hyper respectueux (il a été sité par un site féministe et pro LGBT). Lors de mon premier rdv le gynéco ne m'a même pas ausculté pour les chlamydia (oui c'est obligatoire de savoir si on est infecté ou non, ne le prenez pas mal surtout! ;) ). A la place il m'a donné un kit et m'a dit de faire un auto-prélèvement dans les toilettes. J'étais étonnée et puis j'ai trouvé cela très respectueux, comme c'était un geste simple, le praticien n'a pas besoin de mettre ses mains entres vos jambes. BINGO, un rdv chez le gynéco sans avoir à ouvrir les jambes! Et en plus ils répondent à toutes mes questions (avec des schémas, j'ai carrément mieux compris ce qu'était l'endométriose!!)

    CONTRACEPTION
    Avant mon 2e stérilet, j'utilisais l'anneau vaginal, et comme pour le stérilet aux hormones, j'ai appris que pour une protection équivalente aux autres contraceptions, ces deux moyens transmettent pour beaucoup mais BEAUCOUP moins d'hormones que la pilule ou l'implant. La gynéco m'a dit que c'était l'équivalent en quantité d'hormones de 3 pilules au lieu de 21 pour un mois.
    Cela reste donc une alternative pour celles qui ne veulent pas trop d'hormones mais pas de stérilet au cuivre (pour celles qui font de l'endométriose, le stérilet aux hormones arrête pratiquement les règles, idéal!).
    L'anneau vaginal reste cher et non remboursé, mais il est très agréable et très simple d'utilisation (faut juste bien le noter dans l'agenda!). S'il n'était pas si cher, j'aurai bien continué...

    ARRET PILULE
    Quand j'ai arrêté la pilule (avant la pose du premier stérilet), j'ai aussi dégonflé, c'était fou! J'ai également eu une bonne remontée de ma libido et enfin et surtout je ne saurais l'expliquer, mais je me suis sentie plus en phase avec moi-même, plus moi en faite ! Après, bien sûr on ne sait jamais si c'est lié ou non complètement à la pilule.

    Merci encore à Sophie pour son témoignage qui permet de poser les bonnes questions. Et surtout de rendre cela plus visible pour tout le monde!
     
  10. Rin241

    Rin241
    Expand Collapse

    Bonjour,

    J'ai aussi envie de partager mon expérience après avoir vu cette vidéo et vos commentaires !

    J'ai 25 ans, je suis nullipare et j'ai un DIU en cuivre depuis quelques mois. Je me le suis fait poser par une sage-femme qui n'utilise pas de pince de Pozzi. La pose a été très rapide (quelques minutes), j'ai juste ressenti une sorte de crampe pendant, et des douleurs qui rappelaient les règles la nuit suivante. Mais avec des anti-douleurs aucun problème

    La première fois le stérilet est sorti tout seul, j'ai dû m'en faire reposer un autre une semaine après, aucune douleur cette fois-ci. Le seul problème que j'ai eu depuis a été les fils que mon copain sentait, mais c'est réglé maintenant :happy:

    Ma sage-femme m'a dit que ça se passait plutôt bien avec ses patientes niveau douleur pendant la pose (même si ça varie d'une femme à l'autre), donc je pense vraiment que ça dépend beaucoup du gynécologue qui fait la pose :)

    Bon courage à toutes celles qui veulent un stérilet, ça en vaut la peine !
     
    Pawline et dodoindo ont BigUpé.
  11. sayurisaya

    sayurisaya
    Expand Collapse
    GameuZ en puissance

    Je suis allée chez la gynéco hier pour faire mon frottis avant pose de stérilet et comme je suis sous optimizette (oui t'as raison ce nom est chelou !), j'ai pas de règles, donc risque de col pas assez ouvert. Elle a testé mon utérus, cad qu'elle à fait comme une pose de stérilet sans stérilet, avec une tige de la taille du stérilet. L'avantage c'est que j'ai pu expérimenter la sensation avant :)
    Ça fait comme une décharge au milieu du ventre (pas très agréable mais gérable pour moi). Elle m'a dit que ça ferait un peu plus mal avec le stérilet quand ses branches s'ouvrent. Du coup je suis vachement rassurée ! Après j'imagine que chacune ne le ressent pas pareil...
    J'ai pas mal rigolé aussi car il parait que j'ai un gros utérus, elle m'a demandé deux fois si j'avais pas déjà eu des enfants :d Appelez-moi BIG UTERUS XD
    Pour les pinces, j'ai pas posé la question, elle m'a juste dit qu'elle utiliserais pas les mêmes pinces pour la pose de stérilet donc j'imagine que c'est celles dont il est question dans la vidéo. Après, je me fait pas trop de soucis car la gynéco est très douce, elle m'a demandé plusieurs fois si ça allait et elle s'est arrêtée quand j'ai eu la décharge. Ce qui me fait plus peur c'est les contractions, j'en ai eu qu'une cette fois-ci mais j'espère que j'en aurais pas trop avec le stérilet... Je sens que je vais faire venir mon mec ou une copine avec moi au cas où je me sente mal.
    Maintenant j'attends les résultats du frottis et je me le fait poser dans 2-3 semaines. J'essayerais de venir en parler ici si ma mémoire de poisson rouge me le permet !
     
  12. Barbanini

    Barbanini
    Expand Collapse
    hup hup hup !

    Deux poses ici aussi, et pas plus qu'un pincement (et sans les fameuses pinces). Et pourtant, je suis une douillette de première catégorie et une baliseuse en chef....
    Pour retirer le deuxième, j'ai douillé bien plus, mais le coquin s'était enfui au fond de l'utérus et il n'y avait plus les fils.... mais la gynéco a fait ça tout tranquillement, on a pris le temps qu'il faut, et j'ai enchaîné les règles derrière, pas plus de douleurs qu'habituellement. Pour le coup, elle a utilisé les fameuses pinces, mais ça n'a pas été si traumatisant.
    A l'arrêt de la pillule, j'ai aussi perdu du poids et retrouvé ma libido, et arrêté, accessoirement, de faire des kystes aux ovaires.... (et de flipper parce que je l'avais oubliée) : plus jamais de contraception hormonale pour moi.
    Dommage, je ne supportais pas non plus le stérilet cuivre.... (inflammation chronique au bout d'un an, j'avais mal tout le temps.....), mais visiblement c'est plutôt rare.
    Bon courage à celles qui ont peur, on respire un grand coup, c'est pour tellement plus de confort au quotidien.