Un grog s'il vous plaît

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par AnonymousUser, le 9 juillet 2009.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Alors, c'est pas la grande forme en ce moment ? Tu t'es transformée en usine à morve, tu as des plaques sur tout le corps ou tu t'es ramassée et tu as la cheville dans le sac ? A choisir tu préférerais plutôt souffrir de la maladie d'amour ?

    Profite donc de ce sujet pour te plaindre un peu même si ce n'est pas glamour, tu en as bien de droit vu l'état dans lequel tu es :)
     
  2. Styx

    Styx
    Expand Collapse
    Avale.

    ouiiiiiii Damsel, OUI, je suis une grosse merde ! je ne fais rien de mes journées. alors que je devrais utiliser mon temps libre pour ce qui m'interesse: le dessin, l'ecriture...
    Je suis une larve ^^

    ah, et jsuis la reine de la blessure : j'ai des griffures et des bleus plein les jambes... ça fait indiana jones en bikini (les pouâls en moi quand même)
     
  3. Lalkia

    Lalkia
    Expand Collapse
    Talk nerdy to me

    Je commence et attention c'est pas glamour du tout. Je fais une sorte de psoriasis mais uniquement sur le crâne donc heureusement, ça ne se voit pas mais ça gratte très fort !

    Aucune crème ou shampooing apparement spécialisé ne réussissent à me guérir.

    Patiente suivante !
     
  4. Dolly Wood

    Dolly Wood
    Expand Collapse
    aka Pandora Spocks !

    Alors moi pendant un moment j'avais un truc nul à chier, on a jamais su ce que c'était d'ailleurs !

    En fait, je m'évanouissais assez facilement, j'étais tout le temps exténuée, je ne mangeais plus, j'avais peur de sortir et de manquer de m'écrouler dans la rue, de fait, cet état approximatif me provoquait des crises d'angoisses et des vertiges.

    Mais voilà, à part le fait que j'ai toujours eu une tension de zombie (genre autour de 8.2 quoi) et un nerf vagal qui fonctionnait un peu trop, bah on a jamais su ...


    Avant le Bac, j'avais eu pendant plusieurs la sensation que j'avais tout le temps quelque chose de coincé dans la gorge ... C'était atroce !


    J'repasserais, j'en ai plein des merdes comme ça haha !
     
  5. Hotch

    Hotch
    Expand Collapse
    Fiancée.

    Je suis la reine de l'eczéma. Enfin je fus. J'en fais depuis mon plus jeune âge. Et ça c'est dû à mon stress conscient ou inconscient. Alors autant dire qu'à certaines périodes ça s'étend beaucoup mais ce que me prescrit ma dermato marche bien. En ce moment c'est à la main. Ca se soigne doucement mais sûrement. Mais ça m'a bien gâché ces derniers mois cet eczéma à la main. Ca me brûlait, me grattait, saignait ... bref. Contente que ça s'en aille.
     
  6. Blodeuwez

    Blodeuwez
    Expand Collapse
    BAD ASS BITCH

    Ruby : j'avais des plaques énormes d'eczéma aux pliures des coudes quand j'étais petite aussi. ca a disparu quand ma mère désespérée (car ça ne partait pas malgré tous les traitements du monde) m'a envoyé chez un genre de guérisseur.


    Je me suis cassée/foulée/faite des entroces (rayer les mentions inutiles) aux chevilles plusieurs fois étant petites. Résultat : aujourd'hui j'ai des chevilles en carton qui "cèdent" de temps en temps quand je marche. C'est très comique selon mes proches.

    Je suis une habituée des contractions musculaires dans le bas du dos. Dont une mémorable qui m'a conduite aux urgences causée par 11h d'avion. Mais j'en fais pour moins que ça, j'en ai une en ce moment, parce que je suis restée assise trop longtemps chez le coiffeur ahah.

    Edit : j'oubliais je vomis pour tout et rien : quand je suis angoissée, quand j'ai trop mangé, quand j'ai pas assez mangé, quand je suis fatiguée...etc.

    Bon j'arrête là mais je pense que je pourrai en remplir des pages et des pages.
     
  7. Nyx

    Nyx
    Expand Collapse
    Bang Bang, Feuer Frei.

    J'ai un truc qui traîne depuis dix ans, et les médecins ne s'en inquiètent que maintenant.

    A 11 ans, j'ai eu des douleurs abdominales atroces. Ma mère pensait que c'était la puberté qui arrivait, sauf que ça ne passait pas, et ça a empiré au point que je ne pouvais plus marcher. Aux urgences, les médecins ont cru que c'était l'appendicite. Ils m'ont fait une coelio, et ont vu que ce n'était pas ça, donc ils m'ont laissé l'appendice et ont refermé. Mes douleurs ont été de pire en pire, même une goutte d'eau sur le ventre me faisait hurler. Je suis montée à 40,6 de fièvre, et pour me faire redescendre j'ai eu droit à poches de glace sur les perf' (5 en tout), interdiction de couvertures et fenêtre ouverte (au mois d'avril). Le lendemain j'étais à 35°. Les médecins ne savaient absolument pas ce que j'avais, pendant 10 jours j'ai eu droit à tous les cocktails d'antibio possibles, mes veines s'infectaient à cause des perf'. J'ai vraiment failli y passer. Et puis un cocktail a fini par marcher, et ça s'est terminé.

    Depuis 10 ans donc, j'ai très souvent des douleurs abdominales qui reviennent, avec toujours la crainte que ça recommence comme avant. Mais en une nuit ça passe et le lendemain ça a disparu.

    Sauf cette année en février. Une douleur est revenue un matin, et ça a empiré peu à peu dans la journée. Le soir je me tordais de douleur dans mon lit, Sos Médecin est venu et le mec m'a injecté de la morphine. Sauf que ça ne m'a pas calmé du tout. Donc direction les Urgences à nouveau. Ils ont cru à une appendicite à nouveau, et puis non. Donc prises de sang, radio, échographies abdominales et endo-vaginale, puis à nouveau une coelio. Ils ont encore rien trouvé. Par contre cette fois je ne suis restée que 2 jours à l'hosto, et une semaine de repos forcé chez moi.

    Maintenant je me balade de gynéco en gastroentérologue pour essayer de savoir c'est quoi le problème. Donc je passe moultes examens, je répète je ne sais combien de fois mon histoire, et ils savent toujours pas.

    Et dans le même temps, je fais des sortes d'oedèmes allergiques. Sauf qu'on ne sait pas à quoi je peux réagir comme ça. Des parties de mon corps gonflent énormément d'un coup, et c'est arrivé 2 fois au niveau de la bouche donc maintenant j'ai des corticoïdes, pour éviter que ça ne touche la gorge quand ça m'arrive au niveau du visage. Les médecins ne semblent pas du tout s'en inquiéter, donc je ne sais pas si c'est lié ou non au reste, ou si c'est une chose à part.

    Bref, ces derniers mois je commence à m'inquiéter et à en avoir marre d'être trimballer de services en services, et de taxer dans des examens. J'ai hâte qu'ils trouvent et que ça se termine.

    Edit : ah ouais j'ai oublié aussi le truc trop glamour de mes douleurs abdominales, c'est que depuis quelques mois, mes intestins ne conservent pas grand chose de ce que je peux manger... En gros je mange, à peine deux heures plus tard je peux être sûre que je serais rendue aux toilettes à me plier en deux, et c'est assez handicapant dans la vie. Ca s'est empiré depuis environ 2 mois, et grâce à (ou à cause de) ça, j'ai considérablement maigri.
     
  8. Mona.

    Mona.
    Expand Collapse

    En fait, depuis cette année j'ai des douleurs très aiguës et irrégulières au niveau du sternum (bon au début, j'étais sûre que c'était au cœur, grosse psychose).
    J'ai été chez le médecin qui a touché chaque côte et m'a demandé laquelle me posait problème. Et grâce à ça, il m'a diagnostiqué le syndrome de Tietze (le truc que personne ne connaît).
    Sauf que ça ne soigne pas, le syndrome part de lui même (ça peut durer trois mois comme huit ans), à la limite si ça devient insupportable on peut faire des injections de cortisone ou morphine, mais rien de plus. C'est tellement rare qu'un ne sait pas le soigner.
    Donc en attendant que ça passe, je dois supporter ces douleurs qui sont parfois atroces (t'as presque l'impression de faire une crise cardiaque). Je ne peux plus faire d'activités trop intensives, et j'ai des problèmes respiratoires à cause de ce truc. Moi qui ne suis pas asmathique, je suis maintenant équipée d'une ventoline.

    Mais comme je vois beaucoup de gens psychoter dés le moindre syndrome, je me dis que même si j'ai ce truc qui me fait mal, je suis au moins "contente" de savoir ce que c'est. J'ai mis un nom sur la souffrance.

    Voila c'est cool de pouvoir en parler un peu, comme le disait Damsel je n'en parle pas autour de moi, car je ne veux pas que les gens s'inquiètent, c'est mon problème. Mais des fois c'est pas facile, ça me bouffe un peu ce truc.

    Et courage à toutes !
     
    leyaolita a BigUpé ce message
  9. Dolly Wood

    Dolly Wood
    Expand Collapse
    aka Pandora Spocks !

    Ouaaaiiis big up Eliz. toi aussi t'es tout en carton et tu t'écroule ! J'me sens moins seule !


    Ha oui et aussi, j'ai les chevilles pourries, y en a une que j'ai cassé et foulé et une autre que j'ai tordu. Mais les deux sont donc faiblardes.

    Et aussi j'ai arrêté de fumer pendant 1 an parce que dès que j'le faisais je m'évanouissais et je vomissais.

    Et j'éternue tout le tout aussi, et souvent assez fort, sans être pour autant allergique à quoique ce soit.
    Et j'avais fait une allergie à mon ex aussi, mais quand j'dis allergie c'est genre croutes autour des yeux et bouche dans état affreux, peau qui s'en va, gonflement, saignement.
    On m'avait collé une batterie de test dans le dos pour voir d'où a venait, mais comme ça n'a rien donné et que ça le faisait que quand je déscendais chez lui et que j'le voyais, j'en ai conclu que j'étais juste allergique à lui. :d


    Et aussi, j'ai le dos en miette, on ne sait pas c'que c'est, les radios n'ont jamais rien donné, pourtant les médecins sont d'accord pour dire que ça ne peut pas être que musculaire.
    Ca m'a quand même bloqué pendant 3 jours complet à Noel d'il y a 5 ou 6 ans (et mon ex était là, décidément, bataaaaaaard !), j'hurlais, je suppliais qu'on appelle les urgences, je dormais pas et puis POUF c'est passé.
    Et des fois du coup j'suis bloqué et je dois rester allongé le temps que ça passe (genre allongé par terre dans ma cuisine et tout, la classe ..)


    Voilaaaaaaaaaa, bonjour, 3615 je suis en mousse !
     
  10. Russell

    Russell
    Expand Collapse
    Tête d'ampoule

    Bon, c'est rien à côté de certains trucs ici, mais...
    J'ai des règles hyper douloureuses. Malaises, hyper mal au ventre, bref le coup à rster immobilisée chez soi pour la journée. Un cycle les médicaments feront effets, l'autre rien ne me soulagera.
    J'ai pris la pilule, pour voir si ça pouvait m'aider (vu que niveau médocs, on a tout essayé), et je la supporte pas. Malaise (encore, héhé), je me sentais épuisée, Mal au cœur violent, mal à l'estomac, genre brulures, acidité, pincements (alors que normalement ça fait rien sur l'estomac), donc j'ai arrêté. Et j'ai eu mes règles deux fois à une semaine d'intervalle, mon utérus est un peu mutant. J'ai un peu peur que ce soit de l'endometriose (pas sûre du nom), mais j'en sais rien, j'ai fait une écho à 11 ans, et on a rien signalé, donc j'espere pas.

    Sinon j'ai vite mal au cœur, et j'ai des nausées/tombe dans les pommes si je passe brutalement du chaud au froid (Genre quand je suis rentrée d'Angleterre au mois d'aout, j'ai été malade 3 jours.)

    Ah, et j'ai des migraines, qui me donnent aussi envie de gerber. Souvent causées par la chaleur, mais souvent aussi sans aucune raison.

    Et j'ai les jambes lourdes, même en hiver, et hyper peur d'avoir des varices (ma mère en a eu à 13 ans).

    Ah, et j'ai une respiration pourrie, et ça s'aggrave, c'est la looze. (Surtout pour le sport). Et souvent des "blocages" au niveau du buste, genre d'un coup mal a respirer, hyper mal sur un point précis, puis en respirant petit à petit, ca se déplace, comme si je le "poussait". Mais ça dure qu'une minute, donc osef.

    Voilà, j'ai l'impression d'avoir fait que me plaindre, et d'être une vieille mamie. Mais rien de tout ça n'est grave, juste chiant !
     
  11. Pois

    Pois
    Expand Collapse
    {

    Je fais des crises d'angoisses assez souvent, en général quand j'ai rien à faire, quand je m'ennuie. Donc mon coeur s'emballe, et je le sens 'résonner' dans tout mon corps, il peut monter jusqu'à 160, alors que je suis au repos, quand même. Du coup, ça me fait peur, et je commence à être angoissée, et j'ai l'impression que je vais mourir. J'ai du mal à respirer, et je n'arrive plus à me concentrer sur rien. J'ai besoin de bouger pour me rendre compte que je suis encore vivante, et je suis très irritable. Ca peut durer une dizaine de minutes, comme plusieurs heures.

    Ca peut me prendre n'importe quand, la première fois, c'était en cours, d'autres fois dans les magasins, en voiture, ou tout simplement chez moi. Et c'est chaque fois la même chose, je passe toujours par les mêmes paliers (angoisse naissante, puis angoisse + tremblements), et finalement, je reviens à un stade normal par la suite. Je me dis toujours que ça ne sert à rien d'amplifier mon angoisse, puisqu'il ne m'arrivera rien au bout du compte. Mais impossible de me raisonner sur le moment. Et depuis que je fais ça, j'aime pas trop rester seule trop longtemps, il faut que quelqu'un soit là, soit par présence physique, ou même au téléphone.

    Edit : Et j'ai aussi l'impression d'emmerder tout le monde avec mes crises d'angoisse.
     
  12. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    C'est pas grand chose mais ça fait plus d'un an que j'ai plus ou moins régulièrement des crises intestinales avec des crampes difficilement supportables. Ma pire crise remonte à mai 2008 où j'étais tordue de douleur sur mon lit avec mal de tête en prime. J'ai perdu tellement d'eau (à cause de la diarrhée) que je me suis évanouie deux fois. C'était flippant. J'ai fait des analyses mais rien n'a été trouvé.

    Sinon je suis très sensible du dos. Il se contracte automatiquement quand je suis très stressée. J'ai aussi souvent des douleurs après m'être mal baissée plusieurs fois, ou quand je reste debout longtemps.

    Ah et la mauvaise circulation dans les jambes je connais. Là encore quand je reste trop longtemps debout j'ai mal dans les mollets avec sensation de jambes lourdes etc. Puis j'ai eu des varices sur les seins (classe) assez jeune mais les crèmes ont résorbé tout ça.
     
Chargement...