Une auteure se fait passer pour un homme pour augmenter ses chances d'être publiée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 7 août 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Ca ne me surprend pas... mais je pense que c'est une question liée au type de littérature. Selon mon expérience (quoique faible ^^), en France, en SFFF, il n'y a pas de préjugés de genre. Beaucoup d'écrivains SFFF à succès sont des femmes, et je n'ai pas l'impression que ça pose de pb à qui que ce soit.
    Peut-être aussi parce qu'il semblerait que le public soit féminin en majorité (selon une récente enquête Babelio).
     
    #2 Crazy, 7 août 2015
    Dernière édition: 7 août 2015
  3. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Pour le thriler, je veux bien te croire, mais pas pour la SFFF, cf ci-dessus. A moins que tu aies postulé chez des "très gros" ?
     
  4. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Ah ok, dsl c'est moi qui n'avais pas été précise : je voulais dire "en France" ;)
    Chez les gros éditeurs généralistes (et dans le domaine du polar), je ne suis pas surprise qu'il y ait du sexisme.
    Mais en SFFF, j'en ai pas vu.

    WTF ? :eek:
    T'as postulé chez qui pour qu'on te pose des questions comme ça ?

    Comme je le disais plus haut, je n'ai pas une expérience extraordinaire, mais on ne m'a jamais posé de questions "féminines" sur ce que j'écrivais (dans le cadre d'une potentielle édition). Et ça me semble aberrant que qqn le fasse. A la limite, de savoir quel est le public (tranche d'âge), je peux comprendre, mais le reste...

    Nope.
    Si tu cherches des pistes, je connais un forum/communauté pour écrivains de SFFF (envoie-moi un mp si ça te dit ;))
     
  5. Gwen Paine

    Gwen Paine
    Expand Collapse

    Votre discussion me fait penser que je ne connais pas d'auteure fr de SFFF et pourtant... j'en lis... beaucoup... vraiment beaucoup... :erf:

    (ce qui veut dire qu'elles ne sont pas visibles ! enfin qu'on leur donne pas la même visibilité)
     
    Adios Badmoizelle et Jimmie. ont BigUpé.
  6. honeyspoon_

    honeyspoon_
    Expand Collapse

    C'est affligeant tout ça :erf: Je ne comprends pas pourquoi après le succès de JK Rowling, il n'y a pas de remise en question. Aujourd'hui encore, elle doit faire ses preuves et utilise un pseudonyme masculin.

    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Yoé, Adios Badmoizelle, CercleBlanc et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Oui, c'est ce que je dis : les éditeurs généralistes sont souvent plein de préjugés de genre (celui des livres comme celui des auteurs ^^).
    Je veux bien te croire, mais là, je n'ai pas d'exemple dans un sens ou un autre.

    En bit-lit aussi, et en Fantasy. Il n'y a qu'en SF "pure et dure" qu'on est moins visibles.

    Je suis d'accord avec ça, hélàs, mais ça, ça dépend plus de la mentalité des gens que de la simple décision des éditeurs.
     
  8. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Jeanne-A Debats, Mélanie Fazi, Vanessa Terral...
     
  9. Gwen Paine

    Gwen Paine
    Expand Collapse

    Je ne suis pas d'accord en fait, enfin pas entièrement. Tout ça entre dans un système. Ce n'est pas les gens qui ont une mentalité tel ou tel. Le fait est que les éditeurs ne mettent pas en avant leurs auteures, que les magasin les relègue dans un rayon plus qu'un autre. Et aussi parce que la misogynie dont est imprégné la société nous présente tout ce qui est féminin ou créé par des femmes comme une sous-catégorie d'autres choses.

    Merci pour les noms d'auteures.
     
    Adios Badmoizelle et Daredevil. ont BigUpé.
  10. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    C'est triste mais je m'en doutais. En France, j'ai l'impression que c'est trois fois pire pour percer dans des maisons d'édition. Je suppose qu'une femme est directement cataloguée comme "auteure de romance" peut-être à cause des derniers succès comme 50 shades of grey, la Sélection. Mais les médias mettent aussi très en avant ce genre de livre.
    Pourtant j'adore Robin Hobb (que je préfère à GRR Martin), Anne Rice, Marion Zimmer Bradley.
    Celle qui a écrit Frankenstein était une femme, Mary Shelley. Ça m'énerve les préjugés que les gens ont sur les femmes auteures.
     
    Adios Badmoizelle, honeyspoon_, philatela et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Christouille

    Christouille
    Expand Collapse
    "Si tu cherches encore cette personne qui va changer ta vie, regarde-toi dans le miroir."

    Un article très intéressant & qui tombe à pic ! Il fait écho à la discussion que j'ai eue avec mes collocataires & mes collègues récemment. Je vais leur partager pour qu'ils voient que oui, malheureusement le sexisme et les a prioris de genre se retrouvent jusque dans la littérature. Et ce même si comme l'ont très justement souligné plusieurs personnes dans ce sujet, un tas de femmes ont révélé un génie littéraire pouvant largement prétendre rivaliser avec celui de leurs homologues masculins.

    Fofie qu'entends-tu par "Les lecteurs eux-mêmes jouent le jeu du sexisme." ? Je suis curieux•se de savoir jusqu'où peut aller la bêtise humaine.
     
    Adios Badmoizelle, Maud Kennedy et Crazy ont BigUpé ce message.
Chargement...