Une étudiante belge dénonce le harcèlement de rue en caméra cachée

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie Riche, le 31 juillet 2012.

  1. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  2. Aelyse

    Aelyse
    Expand Collapse
    Enniaisée

    Je voudrais tempérer un peu en précisant que le quartier où a été tourné cette vidéo est un quartier défavorisé, malheureusement. J'ai vécu 5 ans à Bruxelles (Etterbeek et Ixelles pour celles qui connaissent), dans un environnement vraiment multiculturel que j'adorais. Mon cybercafé était arménien, mon vendeur de poulets grillés était turc, l'épicier était pakistanais... et je n'ai jamais, au grand jamais, été dérangée, molestée ou insultée pour ma tenue, et je vous jure que je n'ai jamais hésité à porter des shorts bien courts ou des débardeurs à décolletés plongeants.

    Je ne mets absolument pas en doute la vidéo, mais je voudrais juste qu'on évite l'amalgame avec les étrangers, (certains articles virent clairement de ce côté en Belgique et ça me fend le coeur) et qu'on n'en profite pas pour diaboliser cette ville que j'adore et où j'ai toujours vécu comme chez les bisounours. :fleur:
     
  3. Nagoya

    Nagoya
    Expand Collapse
    My soul is painted like the wings of butterflies

    C'est sur il ne faut pas voir le mal partout mais c'est vrai qu'aller dans les rues de Paris dans une petite jupe ou une robe ce n'est pas aisé (rien contre les étrangers non plus ;) en général ce sont plus les jeunes qui osent plus et les mecs basiquement cons qui posent problème !)
     
  4. Pamplemousse-

    Pamplemousse-
    Expand Collapse
    Avaleuse de livres

    A Paris quand je suis habillée court je me fais emmerder par des jeunes d'origine étrangère mais aussi énormément par des vieux dégueulasses perso !
     
  5. Dies Irae

    Dies Irae
    Expand Collapse

    Il y a déjà plein de réactions à cette vidéo dans Veille permanence sexisme :)
     
  6. Nagoya

    Nagoya
    Expand Collapse
    My soul is painted like the wings of butterflies

    Je vais aller voir ça (désolée j'ai pas épluché toutes les vidéos) merci !
     
  7. Sophie Riche

    Sophie Riche
    Expand Collapse
    Giddy goat
    Membre de l'équipe

  8. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Je voudrais quand même préciser qu'Anneessens, c'est vraiment pas un quartier facile (les endroits filmés où y'a les réactions les plus "violentes" -donc avec dialogue et pas juste un petit regard- c'est Anneessens, le boulevard sur lequel est situé Anneessens (la portion la moins sympathique d'ailleurs), plus une parallèle qui va à la Gare du Midi, et cet endroit-là non plus, c'est vraiment pas un quartier facile !). C'est à deux pas de la Grand'Place notamment, en plein centre-ville, et Anneessens a beau être à 200m de là, l'ambiance y est vraiment différente...

    J'habite Bruxelles, à deux pas du quartier en question et j'aimerais quand même préciser que c'est pas comme ça partout. Oui, y'a plein de gens qui se retournent, pas très discrètement parfois, c'est vrai. Oui, y'en a qui t'interpellent, gentiment parfois et parfois oui, ils t'insultent quand tu réponds pas ou que tu leur dis non. Mais non, ce n'est pas une grosse généralité ! J'approuve pas vraiment ce reportage. Je ne reconnais pas mon quotidien, je n'ai pas l'impression de vivre un enfer à chaque fois que je mets les pieds en-dehors de mon appartement. Et je porte des jupes, et des shorts, et jamais de pantalons. Dire "Bruxelles, capitale du harcèlement", en se basant uniquement sur une partie du centre-ville, c'est faire un gros raccourci, qui révèle peut-être les problèmes de certains quartiers, mais pas d'une ambiance propre à toute la ville !

    On oublie aussi l'attitude de la personne qui marche et se fait interpeller. Pour avoir testé, balancer une ânerie sympathique en souriant en guise de réponse est beaucoup mieux pris qu'un mutisme ou une remarque cynique et agressive.
     
  9. Alexandralala

    Alexandralala
    Expand Collapse

    J'approuve complètement le travail de Sofie Peeters et je ne pense pas qu'il soit raciste ou quoi que ce soit.
    Que ce soit des personnes d'origine étrangères ou franco-française beaucoup d'hommes ne se gènent pas pour vous regarder comme des jambons ou vous faire des réflexions crades à longueur de journées.
    Je vis ces réflexions au quotidien dans tous les quartiers de Lyon où je vais me promener, je le vis également au travail. Alors même si certaines réflexions peuvent être prises comme des "compliments" au sens littéral (mais TRES littéral hein) il y a toujours une arrière pensée. La sensation qu'on ne peut pas être en jupe courte ou en short sans provoquer le désir d'hommes frustrés (qui de plus ne comprennent rien parce que franchement si à 20 ans on doit porter des jupes sous le genou et des pantacourts pour être tranquiles MERCI).
    La meilleure solution est d'envoyer bouler tous ces goujats, que vous soyez seule dans la rue ou accompagnée, ils n'ont pas l'habitude que des filles leurs répondent (ils rigolent souvent bêtement quand des filles leur tiennent tête en plus c'est drôle à voir) et c'est peut être un premier pas dans le changement de leurs mentalités étriquées. Ce n'est pas parce qu'on pèse 20 kilos toute mouillée et qu'on est en jupe qu'on n'est pas capable de se défendre verbalement bien comme il faut NA !
     
  10. Gioanna

    Gioanna
    Expand Collapse
    Dragibussophile

    je ne sais pas si je suis plus choquée par la vidéo ou par les réactions de certaines....
    on s'en fout de savoir ds quel quartier ce film a été tourné, c'est partout pareil, ça nous est toutes arrivé au mois une fois, que l'on soit en Belgique, en France ou ailleurs.

    Et je n'aime pas ce ton condescendant, merde c'est nous qui sommes victimes de ça, on n'a pas à éviter tel quartier ou répondre gentiment à leur réflexion pour éviter de se faire insulter. On est libre, je vois pas pourquoi on devrait changer notre comportement pour ces mecs. Et je suis désolée si ce que je vais dire va choquer certaines, mais pour moi (et mes amies car on en parle svt), à Toulouse par exemple ou j'habite, c'est à 90% des maghrébins qui nous parlent de la sorte. Sans doute croient-ils que parce qu'en Europe le statut de la femme est plus libre (sexuellement parlant), qu'on couche donc ac n'importe qui, et qu'ils peuvent nous prendre pour des filles faciles, des putes, qui n'ont pas à être respectée.

    Je précise qd mm que je ne suis pas raciste, je déteste ça mm, et que ce n'est malheureusement qu'un simple constat
     
  11. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

    Le jour où on apprendra à faire la différence entre milieu social et origines, on aura fait un putain de grand pas en avant.
     
  12. Noise-x

    Noise-x
    Expand Collapse
    Mélange instable

    En 2012, si tu porte une jupe ou une robe, t'es une pute.
    Franchement, faut pas s'étonner si le mec te fait des remarques, qu'il te met une main au fesse ou qu'il te propose de faire kekette, voyons ! C'est de ta faute, c'est toi qui l'aguiche !
    STOP QUOI !
    Y'a un an de ça je me faisais agresser dans la rue par un type de 30 ans mon aînée qui me colle une main au fesse et qui me suit. Je vais voir la gendarmerie, histoire de relater les faits. Et là, je suis resté choqué ! " Est ce qu'il t'a frappée ? Non ? Bon bah c'est pas grave alors ! " WTF !
    Sans parler qu'il m'est regarder d'un air mauvais de haut en bas parce que oui, je portais une robe qui m'arrive au dessus du genou avec un collant opaque. Cimer de protéger la populasse, chers amis gendarme.
    Pitié quoi, est ce qu'un jour nous sortirons de ça ?
     
Chargement...