Une nouvelle campagne de prévention contre les violences éducatives

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Jack Parker, le 27 avril 2011.

  1. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

  2. gilda

    gilda
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Encore une fois, le parallèle claque = enfant battu me met mal à l'aise.
    J'ai reçu des claques dans ma vie, je les avais amplement méritées, ca n'a pas dû arriver souvent, mais je n'étais pas une enfant battue pour autant. L'amalgame me semble dangereux. Mais bon, c'est un sujet délicat, chacun le ressent différemment.
     
  3. Somewhere

    Somewhere
    Expand Collapse
    En pleine introspection

    Je ne connais pas ce que représente être parent pour la simple raison que je n'ai pas d'enfant. Cependant, si un jour ça arrive, je mettrai un point d'honneur à ce que JAMAIS ils ne reçoivent des coups, même une petite fessée. C'est primordiale pour moi, ça fait partie de mes valeurs. Quant bien même on peut être énervée, à bout de nerfs, ce n'est pas une excuse. Je suis convaincue que frapper un enfant n'apporte strictement rien de bien à son éducation, au contraire. Les coups créent une atmosphère de peur. Ils renvoient à l'enfant une mauvaise image de lui-même, on dégrade complètement sa confiance en lui en le frappant.

    Pour revenir à la pub, je la trouve assez peu convaincante. La pub commence, tout est calme, personne ne parle, on a l'impression que tout ce passe relativement bien. Puis tout à coup il y a cette fillette qui renverse son verre. Vous remarquerez que sur la table il n'y pas d'objets et qu'en plus celle-ci est recouverte d'une nappe. Je trouve la réaction de la mère peu réaliste. Je ne dis pas par là qu'ils n'existent aucun parent qui pourraient potentiellement faire la même chose mais je crois pas que ce soit la majorité en tout cas. C'est dommage car, d'après moi, la prévention c'est avant tout pour toucher le maximum de personne. Bon et puis après la grand-mère qui lui dit pardon, mouais, je trouve ça assez incohérent. Le message passe mal je trouve.
     
  4. Bonbon Piment

    Bonbon Piment
    Expand Collapse
    La belle vie...

    Pareil que Gilda et Mrs.Misa . J'ai reçu peu de claques dans ma vie, je les méritais, et ce n'est pas pour autant que j'ai vécu dans la peur et tout ce que vous voulez, au contraire j'adore mes parents et je m'entend extrêmement bien avec eux !
    Par contre ma mère a eu le droit aux coup de ceinture, et ça ce n'est vraiment pas la même chose. Mes deux parents ont eu des relations de peur avec leurs parents, et ils ont décidé de ne surtout pas faire la même chose avec moi et mes soeurs. Donc déjà, parents violents = enfants violents, je ne pense pas. Et parler de violence pour une petite fessée c'est vraiment abusif.
    Et en effet une mère qui claque pour un jus d'orange renversé ça ne me semble pas réaliste.

    Ceci dit, je ne pense pas que la fessée ou la claque soit le meilleur moyen d'éduquer un enfant, c'est surtout un acte désespéré je pense. Mais si un jour j'ai un enfant qui fait quelque chose qui me dépasse, je ne peux pas promettre qu'il ne recevra pas une claque !
     
  5. Bonbon Piment

    Bonbon Piment
    Expand Collapse
    La belle vie...

    Je suis d'accord il y a des choses plus traumatisantes je pense !

    Et pour ma part, avec du recul, je crois que les gifles que j'ai reçu ne sont rien à côté de l'humiliation que j'ai subi quand parce que je n'arrêtais pas de faire chier mes parents ( soyons clair ) quand je devais avoir 4ans, ma mère m'a mise habillée sous une douche froide " comme ça, ça me calmerait " . ça par contre, ça m'a traumatisé ! ( même si d'un côté , je trouve que ma mère avait de l'idée :lol: )
     
  6. Wolowizzard

    Wolowizzard
    Expand Collapse
    Et mon cul, c'est du Flamby?

    Il serait très appréciable que les gens du gouvernement cessent de manipuler à tort et à travers le public pour leur bon plaisir.

    Entre passer ses nerfs en giflant sa gamine et lui mettre une fessée parce qu'elle a fait une bêtise et que ça fait 10 fois qu'on la prévient, il y a tout un monde.
    Je pense que nombreuses sont celles qui ont pris des claques ou des fessées parce qu'elles avaient manqué de respect à quelqu'un ou autre. Pour autant, elles ne sont pas devenues des psychopathes.

    Certes, en parvenir là est bien dommage mais c'est une solution à utiliser en dernier recours assortie d'une explication. A mon avis, c'est ce que font la majorité des parents.

    Cette campagne de publicité est bourrée d'absurdités. Je la trouve dangereuse par dessus le marché. Tiens, ça me rappelle la pub pour les dangers sur internet qui était ridicule, pleine de clichés.
     
  7. xMarnie

    xMarnie
    Expand Collapse
    Could be worth.

    J'me suis pris des claques, des fesses, des oreilles tirées, des douches froides... ET JE LE MÉRITAI ! Je le dit à mes parents depuis un bout de temps maintenant, que toutes "punitions", après tout, je le méritai, et que sans, je sais pas ce que je serais devenue..
    Par contre, les enfants battu, ca, non, je tolère pas du tout !
    Mais bon, là, ce spot, il est beaucoup trop, trop !
    Enfin, y'a largement une différence entre se prendre une claque même pour une connerie débile et être battue...
     
  8. lenah

    lenah
    Expand Collapse
    Pintade your life

    Est ce que l'équipe de mad pourrait mettre en place un sondage pour pour ou contre la fessé ? ça serait intéressant de connaitre le résultat.

    Je suis du coté pro-fessé, faut arrêter de dire que mettre une claque c'est battre un enfant, et qu'il faut gérer les bêtises des enfants juste en leur parlant. Je m'en suis pris des bonnes dans ma vie parce que je le méritais et en général je ne recommençais plus, les fois où mes parents ont essayé de régler ça en m'expliquant que ce n'était pas bien (et patati et patata...) je me suis empressée de recommencer mes conneries.

    Et puis, on voit bien que ceux qui ne se sont jamais fait punir, deviennent rapidement invivables
     
  9. Forgotten90

    Forgotten90
    Expand Collapse
    *Pétage de plombs inside*

    Anti-claque. Zéro forme de violence, de menace ou quoi que ce soit d'autre qui puisse faire souffrir un enfant.
    Pourquoi? Parce que moi même j'ai eu quelques problèmes de ce coté là. Je voyais les enfants battus uniquement comme des gosses qui trainaient toujours dans les hopitaux, dont les parents cassaient régulièrement le bras...
    On me disait que des fessées, c'était normal. Alors, je me suis juste dis que j'étais trop sensible, après tout je n'avais aucun autre modèle auquel me comparer (et à l'époque, internet n'était pas aussi répandu, je ne sais même pas quand c'est apparu). Donc je n'ai rien dit pour moi c'était pas si terrible, et mes parents était sous pression et tout un tas d'autres excuses, enfin bref.
    Il a fallu attendre ma première année de médecine pour comprendre, que non ce n'était pas normal, c'était pathétique. Je me suis reconnu et j'ai reconnu mon père dans les petits descriptifs qu'on nous a donné (genre le type bien, respecté, apprécié; alors que l'enfant était souvent aggressif, hyperactif, anxieux...).

    Sachant que un enfant sur dix dans le monde est victime de violence (c'est justement les chiffres de mon prof, je ne suis pas allé vérifier sur internet), je n'ai pas envie que ça reste anodin et comme peu d'enfants iront parler de leurs problèmes, je suis heureuse qu'il fasse ces campagnes.

    De plus, je pense qu'il y a bien d'autres manières de faire comprendre à un enfant qu'il a fait une bêtise que la violence. A la limite, je vais prendre un exemple un peu bête mais je n'ai jamais vu super nanny frapper un enfant, et elle s'en sort pas mal, hein?

    Après, leur pub, je la trouve culcul. Ma mère serait venu me dire ça je crois que je lui en aurait coller une bonne (peut être pas mais bon je l'aurais au moins repousser)...
     
  10. Forgotten90

    Forgotten90
    Expand Collapse
    *Pétage de plombs inside*

    Ben, justement, moi, ça ne m'a pas choqué.
    Même si je ne pense pas (j'espère de tout mon coeur) que je l'aurai fait à un de mes (hypothétique) futurs enfants, la gifle pour du jus de fruit renversé m'a paru presque normale. Et c'est pour ça que je trouve cette campagne pas mal.
    Ca remet les chose en place. C'est comme si on pointait du doigt ce genre de comportement en disant "Non, ça ce n'est pas normal".

    En fait je trouve que cette campagne s'adresse plus aux "victimes" qu'aux "agresseurs"...
     
  11. Forgotten90

    Forgotten90
    Expand Collapse
    *Pétage de plombs inside*

    C'est différent j'ai envie de dire. Je vais me mettre en mode perroquet de mon prof avec lequel je partage l'avis.

    "Les enfants ont une image de leurs parents qui devient incompréhensible: le parent qui est censé aimer, protéger devient bourreau. S'en suit une forte culpabilité (ben oui, ce n'est pas possible qu'un papa ou une maman fasse délibérément du mal à leur enfant alors forcément c'est que l'enfant à fais quelque chose de mal), et une très faible estime de soi aggravant encore plus la souffrance de départ. L'enfant alors comme rejeté, perd confiance en lui et envers les autres développant une certaine agressivité. De plus, il n'est pas rare qu'un adolescent subissant ou ayant subi des violences prenne des psychotropes et développent une toxicomanie [...] "

    Edit: Pardon, j'ai perdu un peu le fil, ce que je veux dire c'est que le fait que ce soit les parents qui causent la souffrance de l'enfant l'accentue encore, je dirais que c'est encore plus douloureux que si c'était de la part d'un autre...

    Par contre, je suis d'accord, il ne faut pas stigmatiser tous les parents et une petite gifle à de rares occasions n'est pas forcément de la violence.
     
  12. lutraah

    lutraah
    Expand Collapse
    사랑해



    Je suis totalement d'accord avec toi.

    De mon côté, je n'ai jamais reçu qu'une fessée dans ma vie, et encore c'était une minuscule. et pourtant avec mes frères et soeurs (nous sommes 5), on en a fait des conneries insupportables!!!! Mais ma mère n'en a jamais eu besoin. Elle n'a jamais eu besoin de régler les problèmes de cette manière. Alors peut-être est-ce parce qu'elle pense ainsi et qu'elle me l'a inculqué, mais je ne supporte pas les gens qui frappent leurs enfants car oui, c'est frapper. Peut-être cela parait-il anodin, même pour quelqu'un qui grandit et qui en a déjà ramassé, mais sur le moment, ça traumatise l'enfant. Je vous imagine mal, adulte, recevoir une claque de quelqu'un une fois que vous faites une grosse connerie, qui aura toujours plus d'impact que celle d'un enfant.......

    Alors peut-être ai-je tort et je n'ai pas d'enfants, donc je ne peux certainement pas comprendre....Mais je considère que l'échec d'un enfant (la gifle) est d'abord et avant tout l'échec du parent.

    (cela n'est que mon avis, pas la peine de déformer ce que je dis si c''est mal pris car je sais que dans les forums, c'est vite fait. Et puis, je parle d'un point de vue général, je sais qu'il y a des situations plus graves que d'autres donc pas de panique les amis :-) )
     
Chargement...