Une petite Hypokhâgne après le bac ?

Sujet dans 'Forum Lycée' lancé par Joudje, le 4 janvier 2017.

  1. Joudje

    Joudje
    Expand Collapse
    "Si Joseph d'Arimathie est pas trop con, le Graal c'est un bocal à anchois."

    Coucou à tout le monde !!
    J'ai eu mon bac en 2015 et je me suis dirigée vers une hypokhâgne (la première année de classe préparatoire littéraire, aussi appelée Lettres Supérieures) au lycée Georges de la Tour de Metz.
    Du coup, j'aimerais mettre mon expérience à votre service. Si vous vous posez des questions sur la prépa littéraire (ou sur une autre, même si je ne garantie pas de pouvoir répondre), si vous avez des inquiétudes, des incertitudes ou si vous ne pensez que la-prépa-c'est-pas-pour-moi je peux vous aider ou du moins tenter de vous apporter des éclaircissements avec mon expérience.

    Gros bisous à toutes et à tous et bon courage pour votre année en cours quelqu'elle soit <3
     
  2. younicorn

    younicorn
    Expand Collapse
    licorne sauvage

    Qu'est-ce qu'on fait concrètement en hypokhâgne ? Quels cours a(vais) tu? As-tu aimé ?
     
  3. Joudje

    Joudje
    Expand Collapse
    "Si Joseph d'Arimathie est pas trop con, le Graal c'est un bocal à anchois."

    C'est une prépa littéraire mais j'ai eu les mêmes cours qu'en terminale, avec des volumes horaires différents. La différence est que l'histoire et la géographie étaient séparés. Donc c'était une vraie géographe qui faisait cours et c'était très intéressant par rapport à la géographie qu'on fait au collège et lycée (car souvent, les profs sont d'abord historiens).

    Personnellement, j'ai aimé le français, l'année était séparée en 3 parties: théâtre, poésie et roman. On a vu plein d'auteurs différents et j'ai une culture littéraire beaucoup plus large que celle que j'avais en sortant du lycée.
    J'ai aimé le grec (avoir une langue ancienne est obligatoire) mais je pense que c'est dû au prof qui était passionné et dynamique.
    En revanche, j'ai détesté la philo, enseignée par un prof hyper croyant et un peu conservateur, il tenait des propos plutôt sexistes donc je passais mes cours à pester dans mon coin.
     
    Eternally a BigUpé ce message
  4. Joudje

    Joudje
    Expand Collapse
    "Si Joseph d'Arimathie est pas trop con, le Graal c'est un bocal à anchois."

    Je rajoute juste une info importante que j'ai oublié !
    La prépa prépare au concours de l'ENS (l'école normale supérieure) qui forme les futurs professeurs à l'agrégation. Il y a d'autres concours qui y sont greffés, comme les écoles de commerces, des écoles de communications, des écoles de traductions.
    Ça aide énormément pour les concours science po, de journalisme, école du Louvres, etc.
     
    Eternally a BigUpé ce message
  5. Eternally

    Eternally
    Expand Collapse
    «Tu ne traverseras jamais l’océan si tu as peur de perdre de vue le rivage» – Christophe Colomb

    Coucou @Joudje !
    Tu as fais quel bac ? Tu es en prépa AL ou BL ? Quelle est la charge de travail ? (Beaucoup je sais mais en heure..)
    Es tu satisfaite de ton choix ?
    Car je sais vers quoi je veux me diriger apres une possible prépa mais j'hésite avec ECE. Et impossible de prendre BL pour moi.
     
  6. Joudje

    Joudje
    Expand Collapse
    "Si Joseph d'Arimathie est pas trop con, le Graal c'est un bocal à anchois."

    J'ai fait un bac L. Par contre, je suis vraiment désolée, je ne sais pas ce que sont les prépas AL et BL.
    Au niveau du volume horaire, j'avais environ 35 heures, un peu plus qu'en terminale.

    Avec le recul (maintenant je suis à la fac), je ne regrette pas mon choix car j'ai acquis une méthode de travail et une rapidité que mes camarades de fac n'ont pas. Notamment pour les dissertations et les commentaires littéraires.
    En revanche, j'ai découvert d'autres matières pour lesquelles la prépa ne prépare pas. Pour ma part, mes profs m'avaient dit, en gros, que la prépa nous avez rendu un peu supérieur aux autres et qu'on serait capable de tout faire à la fac. C'EST FAUX !! (Pardon, je me suis emporter)
    Pour ton hésitation entre L et ECE, je ne peux pas t'aider si je ne connais pas ton projet d'avenir, si tu veux bien me le communiquer, je pourrais te donner avis et conseil.

    J'espère que cette réponse va t'aider :)
    Bien à toi.
     
  7. younicorn

    younicorn
    Expand Collapse
    licorne sauvage

    (j'ai mis trente ans à répondre, je n'avais pas vu sorry)
    Est-ce qu'il faut avoir déjà fait une langue ancienne ?
    Et les maths, est-ce dérangeant si j'ai arrêté en seconde (je suis en L et du coup plus de maths :P )
     
  8. Joudje

    Joudje
    Expand Collapse
    "Si Joseph d'Arimathie est pas trop con, le Graal c'est un bocal à anchois."

    Non, tu peux commencer une langue ancienne, il y a un cours débutant et un cours confirmé. C'était le cas dans ma prépa mais je pense que ça doit être sensiblement la même chose dans d'autres prépas.

    Si tu veux faire une prépa L, il n'y a pas de math :P
    Les cours d'une prépa L sont français, géographie, histoire, LV1 et LV2 selon les langues du lycée, philosophie, langue ancienne (grec ou latin) et culture antique (c'est un cours dans lequel tu vois le regard des Anciens sur un thème donné, pour moi c'était quel était le rapport des Anciens avec le corps)
     
  9. Grim

    Grim
    Expand Collapse
    Verticalisée

    Coucou,

    J'ai des questions : la fille de mon copain veut faire une prépa littéraire, pour le moment elle est en liste d'attente donc c'est pas sûr, mais elle m'a pas mal rapporté ce qu'ont dit ses profs et y'a des trucs qui me font un peu tiquer/halluciner.

    Est-ce que c'est vrai que tu te fais saquer la tronche d'entrée pour que tu te détache des notes ? La façon dont elle m'a dépeint le truc ça m'a tellement fait l'effet d'un camp de torture sérieux.
    Est-ce que t'arrive à avoir une vie sociale quand même ? Parce que vu les horaires et le travail à la maison (doit y'en avoir j'imagine ?) ça doit être pas mal lourd non ?
    Est-ce que c'est vraiment un plus de faire prépa avant la fac ? Rapport à l'organisation et les méthodes de travail notamment ?
    Est-ce que l'enseignement dispensé en prépa est VRAIMENT meilleur qu'en fac ? Est-ce que tu gagne vraiment de l'avance ?

    La fille de mon copain a peur d'aller en fac et de se planter royalement parce qu'elle n'arriverait pas à suivre les cours, à prendre des notes, à s'organiser.

    Là pour le moment on sait pas ou elle va à la rentrée vu la liste d'attente mais du coup elle flippe, et j'ai beau lui expliquer qu'une école ou une prépa te rend pas plus intelligent (instruit oui), je galère un peu à lui faire comprendre que si elle va en fac c'est pas un drame quoi. Surtout que là comme elle est sur liste d'attente ça y'est, elle est nulle, etc...

    Merci !
     
  10. Joudje

    Joudje
    Expand Collapse
    "Si Joseph d'Arimathie est pas trop con, le Graal c'est un bocal à anchois."

    Bonjour !
    Pour ma part, dès le premier jour, on nous a réuni dans une grande salle pour nous dire, en gros, "vous êtes dans une filière d'excellence donc vous avez intérêt à être bon mais ne prenez pas la grosse tête parce que vous êtes des merdes." Ce n'était pas en ces termes mais c'est ce qui en est ressorti.
    Ce qui est sûr, et commun à la majorité des prépas, c'est que les notes sont centrales. Comme ça prépare aux concours de grandes écoles, chaque prépa veut envoyer un maximum d'élèves donc les profs sont très exigeants.
    L'important quand on se lance dans une prépa, c'est de se dire que c'est une notation concours donc le but n'est pas d'avoir la meilleure note par rapport au barème normal mais d'avoir la meilleure note par rapport aux autres. C'est-à-dire que si tu as 6 et que la moyenne est de 4, tu as une bonne note.

    Pour ce qui est de la vie sociale, ça va dépendre de sa manière d'envisager la prépa. Si elle veut absolument passer en deuxième année en étant dans la tête du classement, ça va être compliqué pour avoir une vie sociale, dans le sens où il faudra passer beaucoup de temps à la bibliothèque et à travailler sur du contenu annexe (c'est-à-dire sur des choses qui ne sont pas vues en cours mais qui seront récompensées si elles sont présentes dans un devoir). Par contre, si elle veut juste passer en deuxième année, en étant dans la moyenne, elle aura plus le temps de sortir; et si elle veut juste faire une première année, parce que les concours ne l'intéressent pas ou si elle ne se sent pas à faire 2 ans dans ce système, elle aura encore plus le temps de sortir.
    Ce qui est sûr, c'est qu'il faut travailler et faire ses devoirs à l'avance. Surtout qu'il y a des oraux toutes les semaines donc il faut les préparer. Mais, je te rassure, c'est faisable tout en ayant une vie sociale. Pendant tout une partie de l'année, j'étais dans la position de passer en deuxième année en étant dans la moyenne et j'arrivais à sortir, voir mon copain ou juste rien faire et rester dans mon lit devant un film ou une série, tout en faisant mes devoirs.

    Je ne veux pas faire l'apologie de la prépa parce que je trouve qu'on place cette filière comme l'excellence et, même les profs de prépa le disent, si tu n'as pas fait une prépa tu es inférieur à ceux qui en ont fait une (bonne ambiance).
    Mais, ça prépare vraiment bien à la fac. En prépa, tu as un oral toutes les semaines (minimum) donc tu arrives à un point où tu n'es même plus stressé à l'idée de passer devant un prof et, pour les oraux de fin de semestre de la fac, c'est un gros avantage. De plus, la prépa t'apprend à travailler hyper vite. Tu apprends à faire des brouillons rapidement, à discerner l'essentiel du superflus et à déterminer la construction d'un texte presque à la première lecture. Donc, sur ce point je ne peux pas cracher sur la prépa parce que c'est, en partie,grâce à cette formation et la rapidité que j'ai gagné que j'ai pu réussir mes partiels de fac.

    Pour ce qui est de l'enseignement, tous les profs de prépa diront qu'il est meilleur en prépa mais je pense que c'est faux. Il n'y a pas un système qui est meilleur ou moins bon, c'est juste différent. En prépa, il y a les mêmes matières qu'au lycée alors qu'à la fac, ce sont des matières spécifiques à la filière. Par exemple, en français en prépa, j'ai vu des choses générales sur le théâtre, la poésie et le roman alors qu'à la fac (je suis en lettres modernes), j'ai des cours de littérature médiévale, de phonétique, de littérature engagée, de sémantiques, etc. Ce sont des cours différents. Certes, les cours de prépa m'aident dans certaines matières grâce aux auteurs que j'ai vu et aux connaissances théoriques sur certains mouvements littéraires ou certaines théories littéraires. Mais, c'est faux de dire qu'en sortant de prépa, tu vas être premier ou première de ta promo parce que tu es meilleur/e, ça va t'aider dans certains cours mais tu as des cours totalement nouveau en fac, pour lesquelles la prépa ne t'a pas préparé du tout.

    Ce qui est pratique avec la prépa, c'est que tu restes dans un système vraiment proche du lycée donc la transition n'est pas brutale et ça permet de ne pas faire la première année de fac qui est souvent la plus dure.

    C'est vrai que la fac est piégeuse puisqu'il n'y a quasiment que des examens terminaux et pas d'entrainement préalable, donc il y a un risque de ne pas assez travailler.
    Mais, il faut bien comprendre que la prépa ce n'est pas seulement du travail. J'en voudrais toute ma vie à ce système parce que la sélection se fait par rapport aux notes alors qu'il ne faut pas qu'être travailleur en prépa, il faut surtout avoir un mental.

    Si la fille de ton copain est travailleuse et qu'elle a une grande force mentale, je ne peux que lui conseiller de foncer en prépa parce qu'elle va s'en sortir. Par contre, si elle a tendance à être triste quand un prof lui fait une remarque sur un devoir qu'elle n'a pas réussi ou sur le fait qu'elle n'a pas assez travailler, je te conseille soit d'y aller mais s'en prendre cette année de prépa trop aux sérieux soit de ne pas y aller.

    La prépa fait cet effet de se sentir nul mais ce n'est certainement pas le cas ! Tout le monde n'est pas fait pour la prépa et ceux qui réussissent ne sont pas forcément ceux qui travaillent le mieux, c'est ceux qui ont un mental d'acier et qui, en sortant d'un oral où le prof a passé 5 minutes à te dire que tu es nul, ne se sentent pas nuls et qui continuent à bosser sans se soucier de ces remarques. Le but des profs c'est d'avoir des résultats donc, dans la majorité, ils s'en fichent un peu de l'humain et du fait qu'ils peuvent briser toutes ta confiance en soi en 5 minutes.

    Pour finir, la prépa est très survalorisée, ce n'est pas la filière qu'on te présente en mode "si tu ne passes pas par la prépa, tu n'as pas d'avenir". La majorité des personnes dans la vie active ne sont pas passé par une prépa et on ne peut pas dire qu'ils ont tous raté leur vie. Il ne faut pas prendre la prépa trop au sérieux, ça prépare c'est indéniable mais ça ne fait pas tout, quand tu arrives à la fac il faut quand même bosser.
    Et, surtout, il faut énormément de soutien à la personne en prépa, c'est énormément de pression mise par les profs et qu'on se met soi-même, c'est important de trouver un appui dans sa famille ou chez ses amis, d'avoir un cercle où il n'y a pas de pression.

    J'espère que ça va vous aider à y voir un peu plus clair, si vous avez encore des questions sur la prépa ou sur la fac j'y répondrais avec plaisir :)
     
    Eternally et Grim ont BigUpé.
Chargement...