Bienvenue sur le forum madmoiZelle !

Tu veux participer à la communauté et devenir une Mad ? Rejoins-nous !

Inscris-toi maintenant

Une star japonaise se rase la tête pour avoir dormi avec son mec

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Sophie-Pierre Pernaut, le 4 février 2013.

  1. Sophie-Pierre Pernaut

    Sophie-Pierre Pernaut Giddy goat Membre de l'équipe

  2. bonbec

    bonbec Crunch Crunch

    J'avais entendu parler du groupe, mais pas de cette pseudo-obligation de chasteté. On dirait les vestales modernes.
    Et ca m'étonnerait que les membres du staff n'aient jamais eu d'aventures avec des chanteuses, ca pue l'hypocrisie bon teint tout ca..
  3. Denderah

    Denderah Dragon à plumes

    Je suis triste et en colère à la fois. J'espérais découvrir que c'était du second degré, mais il semble que non...

    Sérieusement, aujourd'hui, en 2013, dans un pays "civilisé", un groupe audiovisuel (donc pas le chantre de la moralité en soi) punit une jeune femme majeure, parce qu'elle a juste dormi chez son copain ?????  Et pire, elle-même a tellement incorporé ces règles stupides qu'elle en est désespérée au point de s'autopunir ?? Je crois bien que c'est cela qui me rend le plus triste.

    Ça n'a plus rien à voir avec le fait de donner "le bon exemple" à ce niveau. C'est même tout l'inverse, bonjour le traumatisme sous-entendu pour les jeunes qui oseraient avoir une vie amoureuse. Alors qu'il serait si simple et tellement plus sain d'utiliser l'image de ces idoles pour promouvoir la contraception, et faire un peu d'éducation.

    J'ai beau savoir que le cas est particulier du fait que ça se passe au Japon, là où la pression sociale entraine souvent des "auto-flagellements", des tournures d'excuses à n'en plus finir, mais tout de même ! C'est sensé être un pays évolué et moderne. Et même un pays où le porno a pignon sur rue. Bonjour l'hypocrisie.

    Tout ceci est tellement archaïque...
  4. DrowningLorelei

    DrowningLorelei The pain I feel now is the happiness I had before. That's the deal.

    Je ne suis même pas choquée, parce que je sais bien à quelles règles doivent se plier les Japonais, et surtout les femmes.
    C'est vrai qu'elle doit être un modèle pour les jeunes générations, comme le Mickey Mouse club (c'est une très bonne analogie). De la même manière que Britney Spears avait juré de rester verge jusqu'au mariage, et que l'annonce de sa non-virginité a causé une sorte de scandale (et une justification publique de la part de Brit-Brit), de la même manière, elle avait des règles a suivre, elle les a enfreinte.
    Je pense qu'il y a deux niveaux ici : la sexualité des femmes et le respect des règles.
    D'une part, la sexualité au Japon est perçue d'une manière très différente qu'en France, et c'est difficile pour nous de comprendre et de se retenir de juger.
    Une jeune fille ou une femme ne doit pas montrer son attirance, elle ne doit pas être sexuelle, ni dévoiler qu'elle est active sexuellement. D'autant plus si elle est un personnage publique. Minami a un statut influent et ne doit donc pas être de petite vertu. J'ai une amie japonaise qui avait fricoté avec un garçon en boîte en fin de soirée bien arrosée, et le lendemain elle s'est excusée devant toutes ses amies japonaises qui "avaient eu à supporter ce spectacle dégradant", qu'elle avait vraiment eu un comportement inacceptable etc. etc. Elle a 20 ans, était célibataire. Pour nous embrasse run mec, il n'y a aucun problème. Au Japon, les couples se tiennent rarement la main dans la rue, alors s'embrasser publiquement... C'est d'autant plus choquant qu'elle n'ai pas été en couple avec son fricoteur...
    Ici c'est encore pire, c'est sexuel, charnel. En étant découvert, Minami a perdu la face, ce qui est extrêmement grave dans la culture bouddiste/ confucianiste qui existe au Japon. La notion de honte est extrêmement importante là-bas.
    J'ajouterai que le fait de se raser la tête renvoie également à la culture bouddhiste, puisque les moniales se rasent en signe de chasteté.

    D'autre part, le Japon ets un pays où il faut suivre les règles sociales, que l'on soit homme ou femme. Si tu ne respectes pas les règles du groupe, de l'entreprise, de la société, de la famille, tu es un exclu, tu ne sers à rien, tu es un poids et une honte pour tes proches (et donc on en revient à la notion de perdre la face). Si tu ne respectes pas les règles on te punit.

    Tout ceci peut nous paraître rétrograde, parce qu'on vit dans un pays plus libéré de culture judéo-chrétienne. Nous sommes habitués à admettre nos fautes. Et d'autre part, nous acceptons plus facilement que les femmes aient une sexualité libérée (encore que...). Le slut shaming au Japon ça commence dès qu'une femme parle un peu trop avec un mec, ou qu'elle flirte avec lui.

    Mais je pense qu'il ne faut pas juger. C'est une autre culture, et la nôtre n'est pas non plus blanche comme neige. Et comme je l'ai dit, la pression virginiale est équivalente, et même plus élevée aux Etats-Unis.

    Pas citer la partie sur mon amie s'il vous plaît, et désolée pour le pavé.
  5. October Rain

    October Rain Moral au beau fixe

    @Denderah C'est le problème d'un assez grand nombre de maisons de production. Et il me semble que ça ne touche pas seulement les groupes d'idols féminines mais également les groupes masculins. Je ne sais pas trop d'où ça vient même si je pense que c'est à relier au fait que les couples ne doivent pas s'afficher dans la rue (s'embrasser en public est mal vu) sous peine de répression sociale.

    D'un autre côté, il n'y a qu'à voir ce que les agents du protocole (notamment) ont infligé à l'impératrice Michiko pour se rendre compte que la culture japonaise est encore très marquée par la métaphore du clou qui dépasse.

    On pourrait penser que les entreprises culturelles japonaises ferait le choix de libéraliser les mœurs de leurs artistes mais en fait ils ont tendance à être encore plus conservateurs que les autres. Probablement parce que leurs patrons sont issus de l'élite sociale japonaise.
  6. FateBiscuit

    FateBiscuit Coffee shop

    Je me demandais si Madmoizelle allait faire un article là dessus! :)

    Je connais bien le monde des Idols japonaises, qui sont différentes de chanteuses à proprement parler. Je suis super contente de voir qu'il n'y a pas d'erratum dans l'article. En effet c'est malheureux, mais pour les Idols, pas de petits amis, officielement. Officieusement on sait bien qu'elles en ont. Cette règle poussiéreuse n'a absolument aucun sens pour moi. C'est quoi le but, montrer que la sexualité c'est sale, que les jeunes filles doivent rester pure, dans un pays ou la perversité sexuelle atteint des sommets?
    Non vraiment je ne cautionne pas, mais je tiens à préciser une chose: ENORMEMENT DE GENS veulent supprimer cette tradition à la noix. Des fans occidentaux, comme des fans japonais. Au Japon le féminisme et l'émancipation de la femme, ce n'est pas vraiment ça, cepenant ces dernières années j'ai l'impression que ça change. Les gens sont choqués, tristes, révoltés de voir Mii-chan comme ça. Quand j'ai vu la vidéo j'avais envie de vomir.
    Sur Tumblr c'est aussi l'effervescence, et je peux vous dire que les fans sont en colère. Hommes comme femmes (oui il y a plus de fans filles qu'on ne le pense, j'en suis la preuve hihi)
    Enfin voila, tout ça pour dire que le monde des Idols est très cher pour moi, mais jamais je ne cautionnerais cette règle. S'il vous plait, n'ayez pas une trop mauvaise idée des AK48 ou des Idols à cause de cette affaire!

    Edit: Si vous voulez plus de précisions, n'hésitez pas à me demander. A savoir qu'il y a déjà eu de genre de "scandales" (j'ai envie de dire, normal quoi, on est humains) et qu'en général il n'y a pas eu de conséquences comme pour Minegishi. Certains trucs sont tout bonnement passés à la trappe. Le Manager des AKB48 n'est pas un bourreau...
    Dernière édition: 4 février 2013
  7. DrowningLorelei

    DrowningLorelei The pain I feel now is the happiness I had before. That's the deal.

    Je suis d'accord avec toi !
    Seulement, je crois que tu parles de la Princesse Masako et non de l'Impératrice Michiko, non ?
  8. Sma

    Sma

    Rhalalala.

    Non mais parce que bien sur qu'elles doivent être toutes pures et toutes mignonnes. Et puis le sexe c'est maaaaal quoi...et pis après les 3/4 de leurs clips les montrent en petites tenues! :d  Logique implacable. Mais bon, c'est une question d'exception culturelle et absolument pas purement économique.
    [​IMG][​IMG][​IMG]

    Elles sont belles, elles sont jeunes, qu'on les laisse vivre tranquille quoi.
  9. October Rain

    October Rain Moral au beau fixe

    Non, non je parle bien de l'impératrice Michiko. La princesse Masako et elle ont souffert des mêmes brimades de part leurs origines "modestes".
  10. Bazinga-

    Bazinga- Waiting for the end.                                          Team Dingos

    Je trouve son geste atroce ! Ce truc de se punir, mon dieu… C'est horrible, sérieusement.
  11. Karbankoojay

    Karbankoojay Supersonic sexmachine

    Je trouve ça juste dommage qu'on ne fasse pas autant de débat et de bruit au sujet de la place de la femme dans la société islamique par exemple et la place de la femme dans la société japonaise. Enfin plutôt, je trouve ça dommage qu'on soit conscient de ce qui se passe dans certaines civilisations, mais pas de ce qui se passe dans la civilisation japonaise alors qu'elle donne une image moderne voire avant-gardiste. J'avais l'impression que tout le monde savait que le Japon était un pays fort en contradiction et extrêmement sous le poids des traditions mais je me rends compte qu'en fait, ça se sait peu.
    Ok, pour l'islam il s'agit d'abord et avant tout de principes religieux, mais cela finit quand même par toucher le système de la société au complet. Et ok, on n'est pas forcément directement touché par le sort des femmes au Japon parce qu'elles ne représentent pas un problème en France (et que de toutes façons les Japonais ne voudront jamais se mélanger à d'autres cultures, par principe) mais vraiment, je trouve que ce sont des choses qui doivent se savoir. Massivement. Parce que je suis sûre que si on questionne des personnes à propos de la vie en société au Japon, ces personnes ne sauront pas quoi répondre alors que c'est quand même hyper important de connaître cette culture dans la mesure où on a accès à énormément de produits et d'imagerie qui viennent de là-bas.
    C'est vraiment dommage qu'on n'analyse pas la culture nippone au niveau des comportements sociaux, des hiérarchies et des conduites à tenir, de manière aussi récurrente que d'autres sujets d'actualité, alors qu'on consomme énormément de choses qui viennent de là-bas. Et c'est dommage qu'on en soit toujours à devoir s'intéresser par nous même et effectuer nous même les démarches pour en apprendre un petit peu sur le sujet, plutôt que de nous proposer des études approfondies.

    En fait ça me fait beaucoup repenser à certaines réactions par rapport à ce que l'histoire du viol collectif en Inde à mis en lumière concernant le sort des femmes en Inde: ce n'est pas un sujet tabou ou ignoré, mais ce n'est pas non plus un sujet su ou autant maîtrisé que peut l'être l'islamisme (mais bon ok, tout le monde ne connait pas pour autant l'histoire du Coran) en France. C'est vraiment frustrant parce que je suis sûre que ça passionnerait les populations et puis si on ne se sent pas touché, bah c'est toujours à savoir, ça cultive; et sinon, ça peut justement susciter une recherche intellectuelle ou je ne sais pas, quelque chose.

    Mais c'est vraiment un phénomène qui doit être connu de tous .
    Dernière édition: 4 février 2013
  12. DrowningLorelei

    DrowningLorelei The pain I feel now is the happiness I had before. That's the deal.

    Ah, je croyais que tu parlais du fait qu'on l'avait plus au moins forcée à arrêter sa carrière de diplomate, qu'elle n'avait plus le droit de sortir du pays pendant un temps, et qu'en plus, elle a subi une forte pression parce qu'elle n'a eu qu'une fille.
    De toute façon Michiko et Masako n'ont eu ni l'une ni l'autre un super accueil de la part du protocole...
  13. Mymy

    Mymy Member of ze Rédac', membre actif des Croisé-e-s contre l'invocation de Pierre Desproges, et accessoirement beau foufouillon. Membre de l'équipe

    :yawn::clap: Je sais que c'est involontaire mais j'ai trouvé ça si drôle !
  14. Kallisto

    Kallisto Blasée

    Bienvenues dans le monde merveilleux des idoles japonaises (et du show business nippon en général). Je pensais que ce genre de situation n'existait que dans les mangas, mais la réalité dépasse encore une fois la fiction.
    Je ne vais pas davantage développer mon idée, parce que d'autres Madmoizelles plus calées ont très bien exprimé ce que je pensais. Merci d'avoir écrit cet article. Il nous permet de débattre sur un sujet vraiment intéressant.

    EDIT : Connaissant ma difficulté à m'exprimer, sachez que j'apprécie la culture japonaise, mais que certains de ses aspects me surprennent, voire me choquent, même si je fais de mon possible pour ne pas juger, parce qu'il s'agit d'une culture différente de la mienne. Je comprends la situation qui est relatée, mais cela ne signifie par pour autant que je l'accepte.
    Dernière édition: 4 février 2013
  15. CherryHana

    CherryHana Une margarita a la main

    Je ne suis pas du tout d'accord avec ton post. Certes les femmes au Japon n'ont pas un rôle particulièrement enviable mais les hommes non plus. Chaque japonais s'impose des règles et aucun des deux sexes n'a le beau rôle. Les hommes aussi souffrent de ne pas avoir de vie de famille, d'être littéralement "utilisé" pour ce qu'il rapporte alors qu'ils ne peuvent pas bénéficier de leur propre argent et doivent se contenter d'argent de poche. Ils ne font pas vivre un enfer aux femmes, ce sont les femmes qui s'imposent cet enfer, tout comme les hommes s'imposent le leur.

    Dans ces conditions, impossible pour moi de comparer celà avec la condition des femmes dans certains pays du Moyen-Orient où elles n'ont aucun droit, sont considérées comme des moins-que-rien et sont véritablement maltraitées par les hommes qui eux vivent comme des pachas. En Inde même chose, on parle de viol collectif et là on est très loin de ça... Cette jeune femme s'est sentie obligé de faire ce qu'elle a fait, on ne l'a pas forcée. C'est pour moi beaucoup plus comparable à la pression des jeunes américaines qui sont "obligées"  de devenir abstinentes avant le mariage. Elles n'ont pas le couteau sous la gorge, on ne les oblige pas vraiment mais c'est la pression de leur entourage et d'une partie de la société qui les oblige à le faire.