Veille Permanente "Body Positive"

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Hocolat, le 11 août 2013.

  1. Pau La

    Pau La
    Expand Collapse

    Sur le papier, j'ai presque tous les avantages dans notre société : j'ai la peau blanche, je suis mince, je suis cisgenre, mon seul handicap (pour l'instant) est d'être de sexe et de genre féminins. En pratique, c'est un peu moins sympa.

    Il y a quelques semaines, un mec m'a crié dans la rue que je devrais bronzer. Sauf que j'ai la peau TRES blanche. Du genre où on voit les veines à de nombreux endroits, par transparence. Du genre à prendre une sympathique couleur écrevisse sous le soleil. Du genre à rougir pour rien : chaud, froid, gêne. Du genre à être la seule à voir mon bronzage. D'habitude, la pâleur de ma peau ne me dérange pas, ça me fait rire quand je la compare à celle de ma meilleure amie, qui a la peau mate. Ce jour-là, sur le coup, j'ai eu des envies de violence. J'avais envie de lui apprendre le sens du mot "génétique".

    De plus, sur cette peau que j'aime malgré tout, il y a des grains de beauté. Beaucoup. Partout. Un jour, ma sœur a compté. Au total, sur mes bras, il y en a plus de 60. Des gros, des petits, des clairs et des foncés. A force de remarques, même gentilles, j'ai complexé. Je me suis vite débarrassée de ce complexe, mais je préfère toujours avoir les bras couverts. Pour éviter les remarques inutiles et sans intérêt. Par habitude.

    @Ruisseau : en te lisant, je me suis dit : "Sérieux ?! Comment les gens peuvent-ils dire ça ?!". Et puis ma mémoire est venue me faire coucou :hello:
    Au collège, une fille de ma classe m'a fait des réflexions régulières sur le fait que l'on voyait mes côtes. M'a demandé si j'étais anorexique. OUI on voit mes côtes, et alors ? Je suis grande, mince, en pleine croissance. Je mange comme quatre et je fais un peu de sport. Quand j'arrête le sport pendant les vacances, je perds du poids. Oui on voit mes côtes et NON je ne suis pas anorexique. Mêle-toi de tes affaires. Fiche-moi la paix.
    Le pire dans cette histoire, c'est que cette fille avait la même morphologie que moi.

    Aujourd'hui, j'ai une amie qui illustre parfaitement les contradictions qu'impose notre société sur nos physiques. J'ai "de la chance", je suis "belle", elle voudrait avoir "le même métabolisme". Mais en même temps, je suis "maigre", je devrais "manger plus" et "c'est à se demander si [je] ne [suis] pas anorexique".

    Cette même amie qui se trouve "grosse" et qui met du 38. Cette même amie qui pense qu'on ne peut pas mettre un crop top (entre autres) si on a pas le ventre plat. Cette même amie qui pense que l'on doit s'habiller en fonction de sa morphologie. Cette même amie qui critique le corps des autres tout en déplorant d'avoir des complexes.
    Des fois, j'ai envie de lui dire. Que les complexes peuvent être créés par des commentaires comme les siens. Que "belle" est subjectif. Que la taille de tes vêtements ne conditionne pas ta beauté. Que la beauté se trouve aussi dans cette petite lueur dans les yeux des gens, avant d'être dans leur physique. Mais je sais aussi qu'elle n'est pas prête, trop fermée pour entendre ça.

    Je ne me sens tellement pas légitime pour me plaindre, comme je l'ai fait là. J'ai presque tous les avantages, et je subis beaucoup moins de choses que la plupart des gens, il n'y a qu'à lire les messages de ce topic pour s'en rendre compte. Je suis juste tellement fatiguée de tout ça. J'aimerai juste que les gens se souviennent que derrière un physique, il y a tellement plus : un être vivant. Si seulement on pouvait s'en souvenir avant de blesser les autres.

    P.S. : Désolée pour le pavé
     
    Faolán, Major Lazer, Elliana et 11 autres ont BigUpé ce message.
  2. Jane Morgendorffer

    Jane Morgendorffer
    Expand Collapse
    Besoin de prendre de la hauteur!

    Coucou tout le monde ! :hello:

    J'aurais bien aimé avoir des références de livres (essais, témoignages, romans), blogs, documentaires, articles ayant pour sujet le corps et les standards qui lui sont imposés.

    Je brasse assez large mais ce qui m'intéresse surtout ce serait des témoignages de personnes ayant certaines caractéristiques physiques qui sortent de la norme et qui seraient cataloguées comme ''laides'' par la société et qui abordent les thématiques suivantes :
    • comment ces personnes ont appréhendé cette différence physique, comment elle a été perçue par leur famille, ami.e.s, amoureu.x.ses, entourage etc.
    • comment leur regard sur leur corps a éventuellement changé en fonction de leurs rencontres, de leur expériences
    • comment iels se sont approprié ce corps, comment iels ont réussi à l'assumer, à ne pas le cacher (éventuellement à travers des projets artistiques, des campagnes etc.).
    • les questionnements qu'iels auraient pu avoir autour du recours à la chirurgie esthétique, le tiraillement qu'iels auraient pu ressentir entre rentrer davantage dans le moule des normes de beauté et refuser de céder à cette pression
    Si vous avez des références d'essais, de documentaires ou d'articles, je serais également intéressée par les questions d'eugénisme et de transhumanisme.

    De mon côté j'ai quelques références en tête notamment Beauté fatale de Mona Chollet (que je n'ai pas encore lu mais je compte bien m'y mettre prochainement). J'ai vu que madz dressait des portraits de femmes et de leur rapport à leur corps dans ''Cher corps'' mais bon, les personnes qui témoignent n'ont pas vraiment ''d'anomalies physiques'' particulières (en tout cas pour ceux que j'ai visionnés) donc ça ne rentre pas forcément dans ma problématique. J'avais également visionné un documentaire sur Arte qui présentait une agence de mannequins aux physiques atypiques mais je me souviens plus du tout de son titre.

    Ah oui et si vos références pouvaient être en français ce serait super (l'anglais et moi ce n'est pas toujours ça).
     
    abricotte a BigUpé ce message
  3. abricotte

    abricotte
    Expand Collapse

    @Jane Morgendorffer Je pense au livre récent qui s'intitule On ne naît pas grosse, je ne l'ai pas lu mais tu trouveras facilement des présentations ou interviews radio sur le net si tu veux une idée de l'ouvrage. Il me semble qu'il s'agit bien d'un témoignage qui aborde notamment le rapport au corps gros et la grossophobie.
    Je pense aussi à l'Histoire de la laideur féminine, si tu veux approfondir des éléments historiques sur les enjeux et les formes de discriminations à l'égard de l'apparence des femmes selon l'époque. Ce n'est pas du tout un témoignage. Si tu veux je pourrais t'envoyer le sommaire ou te le prêter si tu es prête à prendre en charge les frais de port aller-retour. (Pense aux bibliothèques universitaires qui peuvent faire des prêts entre bibliothèques si tu es étudiante).
    Je pense aussi à des livres comme Eloge de la faiblesse qui est extrêmement intéressant et qui aborde les thèmes du handicap moteur et de la philosophie.
    Si d'autres me viennent à l'esprit je te dirais.
    En tout cas je serai intéressée par les autres suggestions et lectures que tu auras trouvé autour de ces thèmes. Ça a l'air passionnant comme sujet d'exploration !
     
    Jane Morgendorffer et Schmutz ont BigUpé.
  4. Jane Morgendorffer

    Jane Morgendorffer
    Expand Collapse
    Besoin de prendre de la hauteur!

    @abricotte Merci beaucoup pour ta contribution! :)
    Alors j'ai déjà écouté l'interview de l'auteure de On ne nait pas grosse dans l'émission Les pieds sur terre diffusé sur France culture. Et j'avais beaucoup aimé ce témoignage, l'énergie de cette femme.
    Histoire de la laideur peut carrément m'intéresser! Je pourrais l'emprunter en bibliothèque mais le seul ouvrage disponible a déjà été emprunté donc ça attendra un peu. Idem pour Eloge de la faiblesse, intéressée aussi! Je crois que ça me dit quelque chose de nom mais je ne m'y suis jamais attardé.
     
    abricotte a BigUpé ce message
Chargement...